Lac

Inscription
Connexion

Une sacrée réserve d'encre  Privé 

Pas de soucis, ne t'en fais pas Lys ! :)

Le froid devenait trop mordant pour la jeune fille. Il aurait fallu qu'elle sèche ses vêtements, mais c'était impossible. Alors elle se contenta, malgré la sensation désagréable que cela donnait, de remettre son manteau par-dessus ses vêtements trempés. Ça allait déjà un peu mieux. La jeune fille se rendait à peine compte de son acte: elle avait tout de même sauvé la vie de Lys !
Cette dernière recracha vite toute l'eau qui restait dans sa bouche, et ne semblait pas tout saisir des événements. Sûrement un peu sonnée. Hakô ne savait pas trop comment réagir, c'était inhabituel pour elle. La folie semblait prendre possession de sa camarade, et elle eu un mouvement de recul sur le coup, un peu effrayée. En plus, son hurlement n'arrangeait rien.

L'aiglonne se sentit très peinée pour elle. Pas question de la laisser dans un tel état ! Elle acquiesça aux propos de Juliette. Elles étaient à égalité, et le dessin ne les importait pas. Il suffisait de ne pas parler de lui, si pour le moment ça la mettait dans un tel état. Peut-être essayer de comprendre plus tard ?
La jeune fille rejoignis Juliette pour s'asseoir à côté d'elle, et encouragea Lys à faire de même:

"-Allez viens Lys, on ne parlera pas et on ne regardera pas le dessin. Une chocogrenouille ça fait toujours du bien non ? Si tu veux en parler, on est là, mais on ne t'obligera pas. Faut que tu sois prête pour le faire.

Hakô faisait de son mieux pour ne pas rendre encore plus énervée sa camarade bleue. Elle ne savait pas trop quoi faire, à part accepter volontiers la chocogrenouille proposée par Juliette. D'ailleurs, la jeune fille avait aussi quelques friandises, épargnées par l'eau fort heureusement, car dans son manteau. Elle sortit un paquet de marshmallow fourré aux fruits.

-J'ai ça aussi si vous voulez, c'est des marshmallows avec du fruit dedans, c'est super bon !"

Mais désormais, elle attendait avec un peu d'appréhension la réaction de Lys. Allait-elle se braquer et les fuir ? Ou venir et se laisser réconforter ?

Taekwondo Réel VS Kung-fu Online ! Qui sera le vainqueur ?

Une sacrée réserve d'encre  Privé 

Lys était perdue, comme dans un autre monde. Elle ne se rendait pas du tout compte de la gravité de ses actes. Elle était prostrée sur le sol, le dessin serré contre elle, et elle regardait vaguement le lac avec un air vide, complétement vide. Son corps et son cœur étaient glacés. Un froid mortel s'était emparé d'elle et la rongeait de l'intérieur. Cela faisait si longtemps déjà qu'elle cachait tout ça à tout le monde. Chaque jour de plus ressemblait au précédent : les mêmes gestes, les mêmes rituels, et la même souffrance tenace et accablante. Cette douleur était beaucoup trop lourde à porter pour une enfant comme elle.

La jeune Serdaigle entendit que Juliette et Hakô lui parlaient mais elle ne comprit pas vraiment ce qu'elles disaient. C'était comme si elles parlaient une autre langue. Elle se ressaisit un peu et retrouva ses esprits. Elle put alors constater que les deux jeunes filles s'étaient assises l'une à côté de l'autre et mangeaient du chocolat et d'autres friandises. Lys était tiraillée entre deux possibilités : les rejoindre ou courir le plus loin possible pour aller se rouler en boule dans un coin et tout oublier.

Finalement, la fillette se releva maladroitement et s'aperçut bien vite qu'elle était encore très faible. Elle était vraiment en piteux état. Elle se dirigea alors vers ses camarades sans oser les regarder dans les yeux. Elle s'assit près d'elles et tenta de dire quelque chose sans y parvenir. Que devait-elle faire à présent ? Expliquer ce qu'elle venait de faire alors qu'elle-même ne le comprenait même pas ? Ou juste prendre un chocolat ? Les deux jeunes filles l'accepteraient-elles toujours après ça ?

Sans trop réfléchir à ce qu'elle faisait, Lys prit une Chocogrenouille et se mit à la manger machinalement en murmurant un "Merci..." à peine audible. Des milliers de pensées se bousculaient dans sa tête et elle essayait de les chasser sans trop de réussite, comme à chaque fois. Elle détourna alors le regard du lac qu'elle n'avait pas quitté des yeux depuis tout à l'heure et se tourna vers son dessin. Cela lui fit un énorme choc difficilement supportable.

"Me noyer... Engloutie dans les eaux ? Pour toujours...?" dit-elle d'une voix étonnamment douce.  

 

"Don't worry, you are just as sane as I am"
Luna Lovegood