Lac

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

Le lac de givre  RP privé avec Athalée et Hélène 

Athalée était en train de pleurer et répondit :
"Oui, je suis venue mais c'est normale, tu es mon amie et tu avais besoin de moi! Puis, étant donné que je suis forte en nage, je me devais de t'aider! Derien!"
Thalia sourit, elle était extrêmement reconnaissante envers son amie mais avait les lèvres tellement gelées qu'elle savait qu'elle ne pourrait pas lui répondre. Elle ne sentait même plus son corps, ni ses bras, ni ses jambes. Elle essayait de parler mais, n'y arrivant toujours pas, elle finit, énervée, par renoncer à articuler quelques mots. Elle entendit alors un bruit, le bruit de patins glissants sur la glace.
Hélène arriva et s'accroupit près de son amie en demandant :

"Qu'est-ce qui c'est passer ?Je vous ai entendu crier, tu as plonger et tu est ressortie avec Thalia trempée et à moitié morte . La glace s'est brisée pendant que vous patiniez ?!"
Athalée répondit calmement à la Poufsouffle qui n'avait pas vu la scène :
"La glace s'est effectivement brisée sous Thalia donc elle a coulée mais je suis allée la chercher et je l'ai ramenée ici, au bord du lac pour être sûr que cela ne recommencera pas. Ne t'en fais, tout fini bien!"
Thalia remercia intérieurement Athalée d'avoir fait cette explication, elle comprenait désormais mieux comment elle s'était retrouvée là, car après sa "baignade" dans l'eau gelée, elle n'avait pas les idées claires. Elle se souvenait vaguement de quelques détails, mais de très peu. Elle vit alors que les trois amies se tenaient ensemble sur la plaque de givre peu épaisse, et prévint ses amies :
"Les filles... merci beaucoup mais... il faut... se pousser... on est encore... sur le givre... fin..., vite ! Et... Athalée... il faut que... tu te... sèches... et moi... aussi."
Dernière modification par Thalia Gil'Sayan le 8 avril 2018, 16 h 46, modifié 1 fois.

"Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises"
"Que fais-tu face à une rivière que tu ne peux traverser ? Je la traverse."

Thalia Gil'Sayan

Le lac de givre  RP privé avec Athalée et Hélène 

Après qu'Athalée est répondu à Hélène pour lui expliquer rapidement ce qui c'était passé, Hélène réagit et dit:
"Il faut qu'on sorte du lac, si on retombe dans l'eau, ni toi ni Thalia n'êtes en état de nager et je ne pourrais pas vous sortir toutes les deux de l'eau ."

Athalée réagit aussitôt alors que Thalia se mit à reparler calmement, lentement mais sûrement:

"Les filles... merci beaucoup mais... il faut... se pousser... on est encore... sur le givre... fin..., vite ! Et... Athalée... il faut que... tu te... sèches... et moi... aussi."

Athalée venait de remarquer qu'elle avait déposée Thalia au bord de l'endroit où la glace s'était brisée. Elle se trouva idiote de ne pas l'avoir emmenée de suite au bord du lac, dans l'herbe pour ne plus avoir aucun risque. C'est alors qu'elle vit Hélène enlevé ses patins, elle comprit. Elle se releva lentement car ses muscles gelées lui faisaient mal, fit un signe d'accord à Hélène et dit:

"Mais derien Thalia. Oui, il faut s'éloigner du lac pour se réchauffer et ne plus avoir de risque. Thalia, Hélène et moi allons t'aider à te relever et marcher jusqu'au bord. Tu te sens de le faire?"

Puis sans vraiment attendre sa réponse, Athalée bougea lentement, son corps était vraiment gelé et endolori car elle avait nagé tellement vite avec la peur de voir son amie échappée à son aide. Elle mit ses bras sous les épaules de Thalia et accompagnée d'Hélène, elle l'aida à se levée très lentement pour être sur qu'elle suive le mouvement. Avant d'avancer, elle récupéra ses patins et son manteau de sa main droite. Elle l'emmena doucement mais sûrement au bord du lac puis près de l'arbre où elles étaient avant d'aller patiner. Athalée reposa Thalia à cet endroit et la recouvra de son manteau qu'elle avait récupéré à l'endroit où elle l'avait laissé avant de plonger. Elle la regardait et essayait de savoir ce qu'elle pensait à travers son regard. En la couvrant elle lui frotta les bras pour l'aider à se réchauffer, cela lui faisait mal à ses bras mais elle n'en fit pas attention, elle se sentait utile, essentielle et encore plus proche de son amie. Elle voulait prendre soin d'elle comme elle l'avait fait en lui apprenant le patinage, même si elle elle en souffrait un peu à cause du froid qu'elle ressentait! Elle était gelée presque paralysée mais n'en laissait rien paraître pour ne pas inquiétée son amie. Ses doigts ne pouvaient presque plus bougées, ses lèvres étaient gelées, ses bras et jambes, malgré son gros pull et son pantalon, étaient blancs comme la neige, son visage était pâle et elle n'arrivait plus à bougé, cela lui était trop compliqué. Elle se sentait pas bien mais elle garda le peu de force qu'il lui restait pour rester, surveiller et réchauffer son amie. Elle continuait de lui frotter ses bras, mais ils ralentissaient de plus en plus sans qu'Athalée le veuille, mais elle n'avait plus de force. Alors ça lui était de plus en plus compliqué de réchauffer son amie, c'était tellement dur.

Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !!

Le lac de givre  RP privé avec Athalée et Hélène 

Athalée répondit à Thalia :
"Mais derien Thalia. Oui, il faut s'éloigner du lac pour se réchauffer et ne plus avoir de risque. Thalia, Hélène et moi allons t'aider à te relever et marcher jusqu'au bord. Tu te sens de le faire?"
Et elle bougea lentement vers le bord du lac. Thalia la suivit, toujours gelé, ne sentant plus ses pieds mais les voyant avancer presque automatiquement pour l'emmener en sécurité. Elle respira lentement en regardant son sauveur, et se dit qu'Athalée était vraiment une véritable amie pour avoir plongé sans hésitation et avoir risqué sa vie pour la sauver. Elle lui en serait éternellement reconnaissante, et en attendant essayait de se réchauffer. Elle se dirigea vers l'arbre le plus proche du château, où elle avait posé ses chaussures, s'assit, et récupéra la couverture qu'elle y avait déposé en même temps que ses bottes fourrées. Elle s'enveloppa dedans et ferma les yeux quelques secondes. Quand elle les rouvrit, le monde ne tournait plus autour d'elle et elle avait moins mal à la tête. Elle se dit que si son amie était arrivée quelques secondes plus tard, elle n'aurait surement pas survécu, et prit seulement alors véritablement conscience qu'elle avait frôlé la mort de très peu. Elle dit donc :
"Encore merci, et sinon on se retrouve demain ? À la pause de l'après midi d'accord ?"

Le lendemain...

Thalia vient s'adosser contre le tronc de l'arbre et sort la lettre de sa poche. La lettre de Tristan. La lettre du garçon qu'elle aime en secret. Elle l'ouvre et la lit :
Salut mon amie ! <3
J'ai demandé au vieux Max Torn comment te contacter, parce que c'est difficile hein, la poste ça passe pas là où tu es ! Il m'a fournit le hibou qui a normalement du te trouver et te donner cette lettre, en espérant qu'il ne se soit pas perdu...
Comment vas tu ? Moi, tout reste normal, à part un truc, que je doit ABSOLUMENT t'annoncer ! Je sors avec Mary ! Notre meilleure amie ! Mary MacBood ! Je l'aime vraiment et elle aussi, j'avait hâte de te l'annoncer !
J'espère qu'on se reverra bientôt...
Ton best friend,
Tristan.
Thalia éclata en sanglots. Non, non, non, et non ! Tristan et Mary, elle les connaissait depuis qu'ils étaient bébés. La seule différence, c'est qu'elle avait toujours aimé Tristan, et voilà qu'il sortait avec Mary ? Ses deux meilleurs amis ensemble ? Non ! Pourquoi, pourquoi, qu'est-ce qu'elle avait fait pour mériter ça ? Elle se laissa glisser le long du tronc sans arrêter de trembler et de pleurer, et ferma les yeux.

"Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises"
"Que fais-tu face à une rivière que tu ne peux traverser ? Je la traverse."

Thalia Gil'Sayan

Le lac de givre  RP privé avec Athalée et Hélène 

Hélène, Thalia et Athalée se remettaient encore des émotions du sauvetage de Thalia quand celle ci se leva en disant aux jeunes filles : "Encore merci, et sinon on se retrouve demain ? À la pause de l'après midi d'accord ?" puis elle partit vers le château .

Hélène attendit quelques secondes avant de partir à son tour en lançant : " On se voit demain, bonne nuit ! " à Athalée . Elle courut vers le château car elle avait hâte de retrouver le confort de la salle commune .

Ce qui était bien dans la maison des travailleurs, Poufsouffle c'est que la salle commune est souvent calme et peu agitée hormis à des événements spéciales car les élèves de sa maison respectaient le travail et le besoin de silence des autres .

Le lendemain ...

À la pause de l'après-midi, Hélène se dirigea vers le lac où elle avait passer la nuit dernière pour y retrouver ses amies comme Thalia leur avait dit avant de rentrer au château .

En arrivant vers les berges du lac, elle aperçut la jeune Poufsouffle adossée en pleurs à un arbre . Elle tenait une lettre à la main et de la distance où elle était, Hélène ne pouvait lire que la signature : Tristan .

Hélène s'approcha doucement de son amie et s'accroupit à ses côtés "Thalia ? Qui est Tristan, qu'est-ce qu'il t'annonce de si triste ?'Tu veux en parler ?" demanda-t-elle à Thalia . Elle s'inquiétait pour son amie qui pleurait déjà la veille au soir mais pas à cause d'un quelconque Tristan ...

Lire c'est rêver les yeux ouverts.

Le lac de givre  RP privé avec Athalée et Hélène 

Thalia ouvrit les yeux en entendant la voix de Hélène. Il était déjà l'heure de leur rendez-vous ? Ça voulait dire qu'elle avait passé presque dix minutes sous l'arbre, car elle était arrivée en vacances. Son amie lui demandait :
"Thalia ? Qui est Tristan, qu'est-ce qu'il t'annonce de si triste ?'Tu veux en parler ?"
Thalia hésita à lui dire, puis se dit que de toute façon, s'était une véritable amie, et elle lui en avait déjà parlé lors de leur escapade dans la tour d'astronomie, où elles s'étaient fait réprimander par Cassandre McWood, une des deux préfètes de Poufsouffle, pour être sorties si tard dans la nuit. *Que dirait donc Cassandre d'ailleurs si elle nous avait vu hier...* pensa Thalia. Il ne lui manquait plus qu'à expliquer à son amie ce que Tristan venait de lui annoncer par cette lettre. *Contrairement à ce que les filles disaient l'autre jour, en fait je n'ai plus du tout de chance avec lui...* soupira t-elle dans sa tête. Elle cligna des yeux pour voir plus clair, chassa d'un revers du poignet les larmes qui dégoulinaient sur ses joues maintenant trempées, et se dit que décidément, ses amies allaient finir par penser qu'elle était vraiment faible et beaucoup trop sensible, car elles la voyaient toujours en train de pleurer. Pourtant, même si elle pleurait beaucoup plus depuis la mort de sa mère, Thalia riait souvent et n'était pas toujours triste. Elle prit donc une grande inspiration et dit :
"Oh... C'est Tristan, tu sais, mon... ami, dont je vous ai parler l'autre jour avant qu'on se fasse punir ? Tu te souviens, je suis amoureuse de lui... Et puis, là, il m'envoie une lettre pour me demander de mes nouvelles et..."
Sa voix se brisa et elle tendit la lettre à son amie.

"Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises"
"Que fais-tu face à une rivière que tu ne peux traverser ? Je la traverse."

Thalia Gil'Sayan

Le lac de givre  RP privé avec Athalée et Hélène 

Thalia rouvrit les yeux pour répondre à Hélène . Elle hésita quelques instants puis elle bégaya : "Oh... C'est Tristan, tu sais, mon... ami, dont je vous ai parler l'autre jour avant qu'on se fasse punir ? Tu te souviens, je suis amoureuse de lui... Et puis, là, il m'envoie une lettre pour me demander de mes nouvelles et..." sa voix se brisa et elle tendit la lettre à Hélène pour qu'elle la lise elle même .

Elle prit plusieurs minutes pour lire puis répondit à Thalia : " Tristan ... celui dont tu est amoureuse sans qu'il le sache c'est ça ? Je ne sais pas quoi dire ... Tes deux meilleurs amis ensembles alors que tu en aime un . C'est vraiment horrible pour toi ! Il ne te méritait sûrement pas, et un jour, tu trouveras un garçon mieux que lui, face à toi, les garçons ne peuvent pas rester indifférents ;) "
lui dit Hélène dans un effort pour la consoler .

Elle savait ce que ça faisait que le garçon que tu aime en aime une autre et là, en plus, c'était sa meilleure amie ... Mais elle pensait vraiment ce qu'elle avait dit et elle voulait que Thalia soit heureuse car Hélène avait vu que son amie pleurait beaucoup en ce moment et qu'elle avait besoin de réconfort .

Lire c'est rêver les yeux ouverts.

Le lac de givre  RP privé avec Athalée et Hélène 

Athalée se réchauffa peu à peu et reprenait des forces. Ses muscles gelés et endoloris par la glace se détendaient. Elle pouvait bouger de nouveau. Elle fut heureuse de constater qu'elle avait aidée son ami. Quoi que elle réfléchissait de plus en plus et elle réalisait ce qui s'était passé, elle l'avait même sauvée!! Sans elle, qu'aurait-il pu se passé pour Thalia! Athalée prit peur en y pensant mais changea vite ses idées. Puis elle entendit son amie dire calmement:
"Encore merci, et sinon on se retrouve demain ? À la pause de l'après midi d'accord ?"

Mais avant même qu'Hélène ou Athalée réponde, elle était déjà partit avec ses affaires. La petite rousse comprit, elle devait se reposer, calmer ses esprits, reprendre conscience..... Une bonne nuit, enfin ce qu'il en restait, ferait surement l'affaire. Elle se retrouveraient demain. C'était au tour d'Hélène de partir, elle dit avant:
" On se voit demain, bonne nuit ! "

Athalée la regarda partir puis pensa qu'elle devait le faire aussi avant d'être complètement seule avec ses pensées et de mourir de froid. Elle avait hâte de retrouver sa grosse couverture chaude. Elle répondit à ses amies même si elles étaient déjà loin:
"Mais derien Thalia. Bonne nuit à vous, à demain, pas de soucis pour se retrouver à la pause!"

Elle récupéra toutes ses affaires et prit le chemin du retour.

Le lendemain....

Athalée venait de finir ce qu'elle faisait comme souvent: lire et écrire. Elle était en train d'écrire un article pour le journal de sa maison quand soudainement, elle se rappela qu'elle avait rendez-vous avec les filles. Elle ramassa son carnet, prit sa baguette, mit sa veste et se mit à courir à travers le château. Elle était surement prise pour une folle. Mais c'était la pause, donc après tout elle pouvait faire ce qu'elle voulait.
Elle arriva enfin au lac. Elle ralentit ses pas, reprit sa respiration normalement et marcha en cherchant les filles. Elle les vit peu de temps après, adossées à un arbre. Elle était presque en retard ou est-ce que c'était elles qui étaient en avance? Bon, elle s'avança vers elles et dit:

"Salut, désolé pour ce possible retard.
Oh mais qu'as-tu Thalia?"

Athalée venait de réaliser que Thalia avait des larmes aux yeux, ses yeux brillaient. Et Hélène était accroupie près d'elle. Elle s'assit au côté de Thalia et attendit une réponse, elle était déjà triste pour elle sans même savoir encore la raison de cette peine.



Athalée et Wendy, serpys et pouffys réunis !!
  Retour   Répondre