Lac

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

La douce chaleur d'été

Lors d'une douce mâtiné de mai le soleil brillait, c'était le moment parfait pour que Tim aille prendre un peu l'air.
Il restait constamment dans le bibliothèque ou dans les diverses salles de cours pour étudier, et il en avait presque oublié de penser à lui.
Habillé d'une chemise blanche avec le blason de sa maison brodé en haut à gauche de celle ci. Il avait même oublié de se mettre à l'aise et avait laissé le pantalon d'uniforme réglementaire de l'école. Sa musette sur l'épaule il s'empressa d'aller sur le bord du lac.

Une fois l'emplacement adéquat trouvé, juste à côté d'un gros rocher, qui vraisemblablement a vu d'autre élèves passer suivant le nombre d'inscription gravée dessus. Un léger banc de sable s'étalait jusqu'a la rive.


* Parfait pour espérer prendre quelques couleurs * se dit le jeune poufsouffle en s'empressant de sortir ses lunettes de soleil et de les poser délicatement sur son nez.
Tim en profita pour attacher ses cheveux mi-long en queue de cheval, il releva les manches de sa chemise et plia soigneusement son le bas de son pantalon pour qu'il lui arrive à auteur des genoux.
Une fois à l'aise il fini par retirer ses chaussures ainsi que ses chausettes et les posa avec son sac contre le rocher.

Tim s'asseyat finalement sur la rive du lac et y plongea ses pieds nus.
L'eau du lac s'était réchauffée avec l'arrivé de l'été, ce moment était agréable, il n'y avait pas beaucoup d'élèves sorti, ce qui laissa à Tim le plaisir d'écouter le chant des oiseaux et les clapotis de l'eau sur le rivage.

Le jeune homme fini par poser ses coudes dans le sable chaud tout en regardant l'horizon. Le soleil rechauffait sa chevelure qui avait la couleur des blé doré d'été.

Le jeune garçon se mit à penser à toute les nouvelles rencontre qu'il avait pu faire cette année, à ses camarades de dortoir, aux filles de poufsouffle et des autres maisons, il se mit à rêvasser tout en profitant de ce moment calme.

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

La douce chaleur d'été

Vanellia était d'excellente humeur ce matin. En se réveillant, elle avait vu les rayons de soleil percer à travers ses rideaux. Elle adorait le soleil, le mois de mai, et surtout le temps libre! Même si elle était assez bonne élève, sa vocation n'était en aucun cas de rester enfermée dans une salle de classe. Elle faisait une exception pour les cours de potions qu'elle adorait, et là elle aurait pu rester enfermée dans les donjons plusieurs heures.

Elle se dépêcha de se préparer: elle enfila un tee-shirt vert (couleur qu'elle adorait maintenant qu'elle était à Serpentard, et en plus elle trouvait que cette couleur accentuait la couleur jaune de ses yeux), elle mit un legging noir et violet, des basket noire et s'attacha négligemment ses cheveux blonds en une queue de cheval haute. Elle sortit rapidement du dortoir, de la salle commune des Serpentard, monta les escaliers à toute allure, manquant de râter une marche. Elle rejoignit la grande salle et y petit déjeuna en vitesse.

Une fois prète, elle sortit par le Hall de l'école, à peine dehors, elle s'arrèta enfin, pris une grande inspiration. Elle apprécia ses quelques secondes de calme, fermant le yeux un bref instant pour se focaliser sur les senteurs que l'air frais qui venait de s'engouffrer dans ses narines lui offrait. Satisfaite, elle se dirigea vers le lac, un sourire scotchée sur son visage.

Une fois arrivée sur la rive, elle resserra les lacets de ses chaussures. Elle se redressa et commença à faire un petit jogging matinal. Elle était sportive, elle était endurante et elle avait pour objectif de faire le tour du lac avant le déjeuner.

Elle commença à courir, et aperçut un drôle d'oiseau passer au dessus d'elle, distraite, elle leva la tête pour l'observer sans réduire pour autant son allure. Et là... patatra... elle se prit les pieds dans quelque chose et s'étala de tout son long. Heureusement la rive était majoritairement composée de sable, elle ne se fit donc pas mal dans sa chute. Mais sa cheville avait fait un drôle de bruit tout de même. Elle vit qu'elle avait trébuché sur le sac de quelqu'un, sûrement celui du jeune garçon qui se trouvait tout près. Vanellia s'assit et pris sa cheville entre ses mains, elle avait très mal sur le coup...

Serpentard
2ème année RP

La douce chaleur d'été

Tim était à son aise au bord de ce magnifique lac noir, l'environnement était splendide, le parc était bordé de pin centenaire voir même millénaire au vu de la hauteur des cimes que certains arbres arborait.
Le jeune poufsouffle se leva pour prendre un petit journal dans son sac et ne fit pas vraiment attention à comment il l'avait replacé, après tout il était seul et ne se doutait pas pour le moins du monde que quelqu'un le voit ou ne s'approche de lui.
Il ouvrit son journal et commença à écrire ses pensées.
Le journal avait une couverture et une reliure en cuir, les coins était protégé par des morceaux de laiton maintenus par de petits rivet de la même matière. Une gaine tressée en cuir servait à refermer ce petit journal qui portait tant d'importance au jeune sorcier.

Tim se mit à écrire, quand soudainement un oiseau d'une rare beauté passa au dessus de lui. L'animal était bleu roi avec des reflets cuivré, il volait vite tout en restant gracieux, son chant était mélodieux, tout en note aiguë.
Le jeune garçon resta subjugué par une telle beauté, mais l'instant de sérénité fût rompue quand il entendit une masse tomber à côté de lui.


-Non de Di... Ça va? Demanda le jeune garçon en s'apercevant qu'une fille, probablement de son âge, venait de tomber de tout son long dans le sable. Elle avait les cheveux blond, comme lui, mais beaucoup plus soyeux à vu d'œil. Il fût effrayé en l'entendant tomber, et remarqua la lanière de sa musette encore presque enroulée autour de sa cheville.

* Mais quel imbécile je fait*Pensa il en s'auto-disputant

La jeune fille s'asseyat et maintenait sa cheville, son visage s'était crispé de douleur.
Tim ne savais pas quoi faire, il s'en voulait, c'était de sa faute si elle s'était blessé.


-Est ce que ça va? Je suis vraiment désolée, j'ai laissé mon sac... Mince, mince, mince... Tu pense pouvoir retirer ta chaussure pour voir? Demanda Tim, il était déboussolé, mais dans la panique il reconnut la jeune Serpentar, il l'avait déjà croisé, mais ne connaissait pas son prénom.

Il voulait l'aider, même s'il ne savais pas comment, il voulait bien faire.

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

La douce chaleur d'été

Vanellia fronça le nez comme pour faire disparaitre la douleur qui la lançait. Elle avait fait une jolie chute! Pas du tout gracieux... Encore une façon de ne pas faire bonne impression, comme à son habitude. Mais bonne impression à qui d'ailleurs? Ah oui, le garçon s'était précipité vers elle voulant l'aider. Il y avait donc au moins un témoin à cette scène humiliante. Tant pis. Le ridicule ne tue pas après tout.

Elle posa les yeux sur le jeune homme. Un poufsouffle assurément. Son visage lui disait quelque chose. Ils devaient sans doûte avoir cours ensemble. Peut être sortilége? Ou botanique? Vanellia n'arrivait pas à se souvenir.

Vanellia mit un peu de temps à répondre au jeune Poufsouffle. Ce n'était pas tous les jours qu'on chutait de tout son long. Il fallait qu'elle reprenne un peu ses esprits.

- Euh... oui... merci...

Le garçon avait l'air vraiment inquiet et concerné. Ça mettait Vanellia très mal à l'aise, mais elle était tout de même contente de ne pas être toute seule. Si elle avait foulé sa cheville, elle aurait du mal à retourner au château toute seule. Le garçon lui expliqua qu'elle s'était pris les pieds dans son sac. Elle baissa les yeux. Effectivement, son sac était toujours enroulé autour de son pied. Avec beaucoup de précaution, elle souleva son pied et retira le sac du jeune homme. Elle reposa son pied au sol.

- Ouille, ouille, ouille! Je vais rester un peu assise, pour calmer un peu ma cheville.

Elle suivit tout de même les conseils du jeune homme et enleva sa chaussure avec beaucoup de précaution, pour ne pas se faire mal.

- Superbe entrée en matière n'est-ce pas?

Elle avait utilisé un ton un peu cynique, se moquant légérement d'elle même. En fait, elle essayait de distraire un peu son esprit en espérant que la douleur passe.

- J'espère ne rien avoir cassé dans ton sac en tout cas!

Serpentard
2ème année RP

La douce chaleur d'été

Tim reconnut la jeune Serpentar, qu'il croisait souvent en cour de botanique, mais il ne se souvenait pas de son prénom ni de son nom d'ailleurs, le jeune poufsouffle n'était pas du tout physionomiste.

Il souria quand la jeune Serpentar se moquait d'elle même. Il était rassuré qu'elle allait à peut près bien.
Le jeune fille s'inquiéta plus de savoir si elle avait casser quelque chose dans le sac du jeune homme plutôt que pour sa propre cheville.


- Ne dit pas de bêtises, je m'en fiche si quelque chose est cassé, n'oublions pas qu'un coup de baguette et c'est réparé. Par contre ta cheville si elle est cassée ça va être une autre histoire. Répondit Tim en observant la cheville de la jeune Serpentar.
Hormis cette arrivée fracassante il me semble qu'on s'est déjà croisé en botanique, je m'appel Tim et toi? Continua le jeune homme tout en se présentant.
Le jeune homme decouvrit le visage de la jeune Serpentar, ses longs cheveux blond attaché laissaient apparaître de magnifiques yeux jaune. Une couleur qui était peut répandue mais qui lui allaient parfaitement bien.
Le jeune garçon enleva ses lunettes de soleil par politesse, ce qui laissa ses grands yeux bleu.

-L'eau du lac n'est pas aussi fraîche qu'il y a quelques semaines mais tu pourrais peut être mettre ton pied dans l'eau ça te fera sûrement du bien. Proposa le jeune garçon

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

La douce chaleur d'été

Vanellia tenta de sourire quand Tim lui dit qu'on réparait tout avec une baguette. Une vague de douleur remonta de sa cheville, lui enlevant immédiatement ce petit sourire des lèvres.

- Je pense pas que ce soit cassée... enfin... j'espère...

Vanellia détestait cette sensation de vulnérabilité, ce n'était pas du tout son genre de faire pitié aux autres. Au contraire, elle aimait bien pouvoir tout contrôler et maîtriser. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle adorait cette école. Elle avait une soif d'apprendre immense et une exigence envers elle-même presque démesurée. Dommage qu'elle ne connaisse pas encore assez de sorts pour se soigner.

- Je m'appelle Vanellia. Je suis à Serpentard.

Sans vraiment le vouloir, elle avait relevé la tête, sourit et bombé la poitrine, fière de sa maison vert et argent! Quand Tim lui rappela pourquoi elle avait l'impression de l'avoir déjà vu, elle eut une révélation.

- Ah oui, je me souviens! C'est toi que le professeur a interrogé lors du dernier cours? Je n'étais pas très attentive cette fois là.

La jeune fille rigola de bon coeur, se remémorant qu'une de ses camarades lui avait donné un coup de coude en voyant que Vanellia était perdu dans ses pensées alors que le professeur avait donné des informations importantes.

Tim enleva ses lunettes de soleil. Vanellia pu plonger son regard dans le sien. Lui aussi avait des yeux particuliers. D'un bleu intense. Un contraste flagrant avec ses cheveux blonds. Alors que ses yeux à elles, étaient plutôt en accord avec sa chevelure blonde cendrée.

Tim proposa qu'elle trempe le pied dans l'eau pour la soulager. À vrai dire, c'était une très bonne idée. C'était sans doute ce qu'ils avaient de plus frais sous la main, à moins que ce garçon sympathique ait un sac glace dans sa saccoche.

- Bonne idée! Mais tu veux bien faire trempette avec moi toi aussi?

Vanellia plissa les yeux pour faire mine de le supplier de rester avec elle. Elle ne put empêcher un petit rire de s'échapper. Puis elle enleva sa seconde chaussure et ses chaussettes. Elle se rapprocha de l'eau en faisant glisser ses fesses sur le sable pour ne pas avoir à marcher. Puis, très délicatement, plongea son pied endolori dans l'eau du lac.

- J'espère que les Strangulots dorment! dit-elle en plaisantant.

Vanellia se tourna vers le lac, admirant le reflet des montagnes et des arbres. Un sourire franc apparut sur son visage, elle avait le préssentiment d'avoir rencontré quelqu'un de bien. Restait à savoir si elle était à la hauteur.

Serpentard
2ème année RP

La douce chaleur d'été

Tim observait la 1ere année de Serpentar. Quand elle lui confessa qu'elle était la personne qui n'avait pas écouté quand il fut interrogé lors du précédent cours de botanique ce fut la réponse qu'il se posait

*C'était donc toi la fameuse Serpentar qui n'écoutait rien*Se dit il en se remémorant ce passage du cours ou il n'était pas à l'aise avec le thème qui lui était imposé.

Tout en écoutant et en regardant la jeune Serpentar il à de suite pensé au sort Episkey, mais c'est un sort qui est enseigné qu'en troisième année. Ce n'est pas faute d'avoir vu sa mère l'utiliser pour soigner les blessures que le père de Tim avait pu se faire en essayant de récolter des plantes presque inaccessible, ou simplement en se faisant attaquer par divers animaux qui défendaient leurs territoire. Hormis tout cela le jeune poufsouffle ne se risquerait pas, surtout sur un autre élève.

La jeune Serpentar lui proposa de faire trempette avec elle, il la regarda l'air interrogateur.


- Trempette ? Qu'est ce que tu veut dire par là? Tu veux que je me baigne dans le lac? lui répondit le jeune homme inquiet de la reponse. Mais quand elle plongea ses deux pieds dans l'eau il comprit qu'elle voulait partager juste ce moment avec lui. Le pauvre ce mit à rougir.

Le jeune homme prit son sac et y sorti une petite plaque de chocolat, il ouvrit l'emballage et cassa quelque morceaux. Il s'asseyat à côté de sa compère blessé et posa le chocolat entre eux deux.


- Sers toi, même si ça n'attenuera pas la douleur ça fait toujours du bien au moral Lui proposa Tim en montrant le chocolat, tout en baissant les yeux. Il trouvait le regard de sa camarade envoûtant, ses grand yeux jaune étaient transperçant voir mystique, mais cela lui plaisait, elle n'avait pas l'air méchante et lui aimait découvrir et connaître les élèves des autres maisons.

- Ça va l'eau te soulage un peut? Tu pense pouvoir marcher pour rentrer après? questionna Tim.

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

La douce chaleur d'été

Vanellia haussa les sourcils de surprise quand il crut qu'elle voulait qu'il se baigne entièrement. Elle qui était très frileuse ne put réprimer un petit rire moqueur.

- Haha, non! Juste les pieds, en plus au bord elle est pas trop froide.

Elle lui sourit pour l'encourager. En voyant les joues de Tim s'empourprer, elle s'en voulut un peu de s'être moqué de lui. Elle espérait qu'il ne lui en tienne pas rigeur. Elle était toujours naturelle et franche, n'en déplaise à certains. Et son côté spontané n'aidait pas à mettre de rondeurs dans ses actes et ses dires.

*Ça passe ou ça casse...* se dit-elle, en espérant au fond d'elle même que ça passe!

Apparemment ça passait, car Tim fouilla dans son sac et en sortit... du chocolat! Les yeux de Vanellia ne pouvaient que la trahir si elle tentait de rester infaillible face à la tentation. Ses yeux pétillaient d'envie, mais la jeune fille était tout de même bien éduquée et sut réfréner ses ardeurs. Elle lui sourit tout en prenant un carré de chocolat même si elle en aurait bien pris deux. La gourmandise était dure à maîtriser.

- Merci beaucoup! En plus, on dirait que la plaquette est restée intacte malgré ma cascade de tout à l'heure!

Et le mieux, c'est que elle oubliait sa cheville. La douleur s'atténuait peu à peu. D'ailleurs, Tim demanda si l'eau la soulageait et si elle pouvait rentrer au château. Sans doûte à tort, Vanellia se renfrogna, vexée par les mots de son camarade qui ne semblait pourtant que vouloir son bien. Mais la jeune fille eut une toute autre interprétation. Elle pensa que sa présence avait dérangé Tim et qu'il avait hâte qu'elle puisse repartir.

- Je pense que ça devrait aller. Mais tu n'es pas obligé de rester avec moi tu sais, je t'ai sans doûte empêché de faire ce que tu avais prévu...

Elle détourna son regard de Tim et regarda au loin, pensant que Tim allait maintenant la laisser seule. Elle avait un peu la gorge serrée à cette idée, mais elle ne voulait pas faire pitié à qui que ce soit. Et il était hors de question que quelqu'un reste avec elle sans en avoir envie.

Serpentard
2ème année RP

La douce chaleur d'été

Quand Tim entendit Vanellia lui dire qu'il pouvait partir il fut légèrement gêné, il n'avait pas voulu dire ça et ne pensais pas non plus à partir. Surtout que la jeune Serpentar s'était blessée en partie de sa faute.

-Partir? Mais non! Je ne voulais pas dire ça, désolé de la confusion des mes propos. Je suis bien ici, et aussi en bonne compagnie. Avoua t'il en rougissant légèrement, il est vrai que le jeune homme trouvait Vanellia vraiment charmante.

Le jeune homme observa sa camarade discrètement pendant qu'elle observait l'horizon. Il se demandait à quoi elle pouvait bien penser.


- Et tu fait beaucoup de sport on dirait, il y en à d'autre que tu pratiques en dehors de l'emmêlage de sac? lui demanda Tim en plaisantant et en souriant, tout en faisant aller ses jambes dans l'eau du lac.

Le moment était agréable, le soleil brillait et une légère brise offrait un peut de fraîcheur.

- Et pendant les grandes vacances tu as prévu quelque chose? demanda Tim curieux d'apprendre à connaître sa nouvelle camarade. Il était curieux de mieux la connaître et vu l'état de son pied elle ne pourrais pas aller bien loin.

Le jeune homme replaça ses lunettes de soleil sur son nez et s'allongea sur le dos. Le sable était chaud et agréable. Tim attendait la réponse de la douce voix de Vanellia

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

La douce chaleur d'été

Vanellia ne sut pas comment réagir. Elle se sentait bête! Elle avait toujours été très méfiante lors des premiers instants avec des nouvelles connaissances. Et malgré son envie de bien faire, son attitude n'était pas toujours adapté. Elle fit donc la première chose qui lui vint à l'esprit pour détendre l'atmonsphère, mais aussi pour la détendre elle: elle leva sa jambe immergée dans l'eau, celle qui était indemne, et envoya un jet d'eau sur Tim. Vanellia ne put s'empêcher de rire à sa bêtise.

- Je suis contente que tu restes! dit-elle d'un air enjoué.

Elle s'était aussi un peu mouillée en éclaboussant Tim, mais heureusement, le chocolat était indemne! D'ailleurs sans s'en apercevoir, Vanellia en avait repris un carré. Elle ne pensait maintenant plus du tout à sa cheville.

Tim lui demanda si elle faisait d'autres sports que les pirouettes ratées. Elle lui tira la langue en signe de mécontentement. D'habitude elle ne tombait pas aussi facilement!

- Je fais du tir à l'arc! Je n'ai jamais essayé le Quidditch, mais ça me tente beaucoup aussi. Et toi?

Tim questionna ensuite Vanellia sur ses projets de vacances. À vrai dire, elle n'y avait pas encore réffléchi. Et les lettres de son père n'en faisaient aucune mention. Elle se dit qu'il faudrait qu'elle demande à son grand frère, peut-être que lui il saurait... Vanellia imita Tim et s'allongea dans le sable, regardant les quelques nuages qui parsemaient le ciel.

- Pas encore de projets... D'habitude on part en vacance quelques jours, et on campe.

Vanellia tourna la tête vers Tim en attendant ses réponses. Elle se moquait du sable dans ses cheveux, elle était bien. Elle ne savait pas si Tim allait se venger d'avoir été éclaboussé. Mais au moins, maintenant, elle était plus à l'aise.

Serpentard
2ème année RP

La douce chaleur d'été

Vanellia répondait aux questions que Tim lui avait posé, et pendant ses explication et ui envoya de l'eau d'où il ne sût au début. Mais il fini par comprendre que finalement c'était avec ses pieds.

Il ne dit rien et ne fît rien, mais il finirait par se venger d'une façon ou d'une autre. Il souria en pensant aux diverses façon dont il pourrait embêter Vanellia. Mais il restait silencieux.

Soudain le jeune homme s'allongea sur le côté pour être face à la jeune Serpentar, il remarqua qu'elle avait du sable sur la joue, et cela le demangeais de la retirer lui même mais il n'osait pas de peur de mal faire ou d'être indélicat avec cette jeune fille qu'il, au final, ne connaissait pas.


- Tu as du... sable lui dit il en pointant son doigts sur le visage de la jeune fille. -Sur ta joue. fini t'il en essuyant doucement la joue de sa camarade tout en redoutant la réaction qu'elle aurait. Il retira délicatement sa main et baissa les yeux de peur d'avoir fait une bêtise, il avait écouté les dires sur les sports qu'elle pratiquait. Lui n'en faisait pas pour le moins du monde, sauf randonner en forêt ou dans les plaines d'Écosse d'où il est natif.

-Et tu as déjà eut l'occasion de rencontrer des animaux dit "fantastiques"? J'ai eut la chance de rencontrer des botrucs lors d'une randonnée avec mon grand père l'été dernier. lui confia Tim tout en attendant la réaction de sa camarade.

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

La douce chaleur d'été

Vanellia se crispa immédiatement. Elle détestait le contact, surtout avec des personnes qu'elle ne connaissait pas vraimment. Elle se retint de repousser la main de Tim mais l'envie ne manquait pas. Elle se redressa, se sentant maintenant beaucoup trop vulnérable allongée. Elle se contint pour que Tim ne s'aperçoive de rien. Elle avait déjà été ridicule une fois, elle ne voulait pas qu'il la trouve bizarre ou stupide. Et au fond, elle ne lui en voulait pas à lui, c'était son problème à elle. Elle s'essuya la joue et se secoua les cheveux puis les habits pour enlever le sable.

- Merci... dit-elle par pure politesse.

Elle ne fit même pas attention au fait qu'il n'avait pas répondu sur les sports qui l'intéressaient à lui. Avait il répondu? Elle essaya de se reconcentrer, tentant d'ignorer ce qui venait de se passer. Ce n'était pas si grave? Si?

Tim s'empressa de lui poser une nouvelle question. Sans aucun lien avec les précédentes. Était-il confu lui aussi? Maladroit? Ou simplement étourdi? Vanellia ne l'avait pas encore cerné, et elle détestait ça. Elle savait qu'elle le trouvait sympatique. Mais ça ne lui suffisait pas. Elle voulait connaître tous ses défauts. Elle voulait les identifier, les neutraliser, avant que les défauts ne lui éclatent à la figure et blesse son coeur. Ça, il n'en était pas question! Elle voulait toujours connaître les mauvais côtés d'une personne pour pouvoir anticiper et se protéger.

Elle n'exprima rien de toutes ses incertitudes. Il était hors de question que quelqu'un sache qu'elle calculait tout, retenait tout... Selon elle, personne ne comprendrait...

Tim parla de créatures magique... Il avait trouvé son point "faible"! Elle regarda Tim droit dans les yeux, de nouveau très intéressée par ce qu'il disait.

- La chance! Je n'ai jamais vu de Botrucs... J'ai juste vu un phénix bleu une fois chez un ami de mon père... mais il n'était pas commode, il m'a pincé les doigts plusieurs fois.

Vanellia tendit son index de sa main droite, où on pouvait voir une petite cicatrice sur le côté du doigt.

- Ça m'a marqué! dit-elle en plaisantant.

Elle tenait bon, elle s'accrochait. Elle voulait y arriver. Nouer des liens, partir de zéro et sur de bonnes bases. Pour solidifier la base afin que l'amitié ait toute ses chances pour durer.

Serpentard
2ème année RP

La douce chaleur d'été

Quand Vanellia se releva soudainement Tim compris qu'il n'aurait pas dû. Il s'asseyat également extrêmement gêné d'avoir peut être blessé sa camarade, il se morda légèrement la lèvre de peur qu'elle décide de partir en restant en froid avec lui. Mais quand elle lui confia qu'elle s'était faite pincée par un phoenix bleu il ne pu s'empêcher de sourire légèrement. Elle lui montra son doigt ou une cicatrice était plus qu'apparente.

- Wouah ! Tu es une vraie guerrière avec cette cicatrice, regarde j'en est une pas mal non plus. lui confia le jeune homme tout en relevant le bas de sa chemise et en dévoilant ses côtes ou une cicatrice d'une dizaine de centimètres entre les deux dernière côtes.

Cette cicatrice était du à un accident lors de ses quatres ans, Tim jouait dans un parc avec d'autres enfants et le jeune garçon butta dans une pierre et tomba sur un bout de verre. C'était un accident sans gravité mais il dû quand même se faire recoudre.

Le jeune homme sorti sa baguette et s'amusa à la faire tournoyer au dessus de l'eau, ce qui créa un petit tourbillon. Soudain d'un coup sec il envoya le petit tourbillon qui se transforma en un petit filet d'eau qui atterrissa directement sur le visage et dans les cheveux blond de la jeune Serpentar.

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"

La douce chaleur d'été

Tim s'était redressé aussi, ça rassurait Vanellia. Même si elle se demandait si il l'avait fait car il avait remarqué un changement d'attitude chez elle. Elle essaya de ne pas y penser. Elle avait assez réffléchi pour rien ces dernières minutes. Elle ne remarqua mème pas que Tim pouvait être gêné par son attitude à elle.

Vanellia retrouva son sourire quand Tim lui dit qu'elle était une guerrière. Elle s'était juste fait pincer les doigts à force d'avoir d'essayé plusieurs fois de carresser un oiseau non consentant. Rien de très héroïque en somme...

Tim lui montra à son tour sa cicatrice à lui, mais chez lui, elle ne se trouvait pas sur son doigt. Non, il avait dû soulever sa chemise pour l'exposer. Vanellia sentit ses joues s'empourprer. Mais heureusement, la cicatrice était au niveau des dernières côtes. Elle regarda, un peu gênée. Elle était plutôt d'un naturel pudique. La cicatrice était quand même assez étendue, environ 10cm!

- Ah oui, c'est pire que moi! C'était un plus gros oiseau! dit-elle en rigolant, à présent détendue. Tim était sympathique, elle avait l'impression qu'elle ne craignait donc rien.

Tim joua avec l'eau à l'aide de sa baguette. Vanellia tourna la tête pour regarder. Elle eut la surprise de voir la baguette de Tim déclencher un jet d'eau qu'elle reçu en pleine tête!

- Hiiii! Vanellia émit un cri de surprise au contact de l'eau fraiche qui dégoulinait dans son dos...

Vanellia regarda Tim, surprise. Il avait osé se venger! Et sournoisement en plus! Elle le regarda bêtement quelques secondes puis éclata de rire. Il avait réussi!

- C'est malin, je suis trempée! Bon, ben je crois que je vais essayer de retourner dans mon dortoir pour me changer.

Heureusement, les Serpentard n'étaient pas trop loin de l'entrée du château. Elle n'aurait qu'à descendre un escalier et traverser un couloir. Elle fut contente de ne pas être une Serdaigle, car sinon elle aurait dû monter beaucoup trop d'escalier.

- Tu voudras bien m'accompagner? Au cas où j'ai du mal à marcher. Mais je pense que ça devrait aller...

Elle sortit sa cheville de l'eau. Celle-ci avait pris une couleur rouge peu engageante, mais elle semblait avoir un peu dégonflé au moins...

Serpentard
2ème année RP

La douce chaleur d'été

Tim rigola quand Vanellia émis un petit cri. Il avait voulu sa vengeance et ce fut une grande victoire.
La jeune Serpentar lui demanda s'il accepterait de l'accompagner jusqu'à sa salle commune pour qu'elle puisse se changer, car au vu du jet d'eau qu'elle avait reçu il est vrai qu'il fallait au moins changer de tee-shirt.

- Bien-sûr que je vais t'accompagner. Vu la couleur de ton pied je ne vais surement pas te laisser seule ici. lui répondit Tim.

Il prit des chausettes et les enfila illico, il remis également ses chaussures et rangea ses affaires dans son sac.
Il se leva et frotta son pantalon pour faire tomber le sable qui était resté collé dessus puis rangea sa baguette le fourreau qui lui était dédié à la ceinture du jeune homme.

Il avait confectionné ce fourreau en début d'année scolaire pour éviter de la casser dans sa poche.
Le fourreau était en cuir noir avec quelques marquage à l'effigie de sa maison ainsi que de ses initiales gravée au niveau du passant de ceinture.
Tim enfila sa besace et la passa dans son dos.

Il tendit sa main à Vanellia pour l'aider à se relever. Mais allait elle accepter au vu de sa retissance quand il voulu retirer le sable qu'elle avait sur le visage.

- On y vas? lui proposa t'il la main tendue vers elle tout en lui souriant.

Bergling. Un seul dicton est bon à prendre en compte: Mangez, vous vous sentirez mieux"
  Retour   Répondre