Lac

Inscription
Connexion

 RPG  La haine froide  PV 

Maria était de très mauvaise humeur.  Sa journée était sûrement la pire de son année à Poudlard. Premièrement, elle était arrivée en retard à son premier cours de la journée, ce qui lui a valut un avertissement de son professeur. Deuxièmement, elle avait mangé seule au déjeuner, plus de place à coté de ses meilleures amies. L'après-midi n'avait pas était meilleure. Maria n'avait qu'une seule envie : que la journée se termine. Et vite ! Elle en avait marre de cette journée, cette journée avec la poisse . Jamais Maria n'avait jamais eu cet aussi flagrant manque de pot. Cependant, au milieu de tout ces points noirs, un petit point vert se dresser au loin. Une balade au lac tranquille. Sans personne pour l'embêter. Enfin seule. Maria n'avait pas l'habitude d'être solitaire mais là, aujourd'hui, elle n'avait pas le cœur à rejoindre sa salle commune. Elle voulait marcher un peu, pour se calmer. La marche est un bon moyen pour se détendre et oublier que tout va mal. Cette technique était très utile pour la petite brune. Alors, sans trop vraiment regarder devant, la brunette se mit à marcher. Une brise légère s'abattait sur le visage laiteux de la petite Serdaigle. Ses cheveux bruns volaient dans tous les sens. Ses bras, très peu couverts, sentaient cette petite brise légère, aussi légère et fragile que l'envol d'un papillon lors de son premier envol. Maria regardait le ciel. Le ciel avec une immensité bleue, infinie, sans aucun nuage où la Lune commençait à pointer le bout de son nez blanc. Perdue dans sa rêverie, elle heurta quelqu’un.
-Pard'. commença la jeune fille.
Malheureusement, sa mauvaise humeur fit surface.
-Quelle idée aussi de te mettre en plein milieu de mon chemin ! dit la petite bleue et bronze
Dernière modification par Maria Light le 23 juillet 2018, 16 h 52, modifié 1 fois.

Activité réduite
#Aïe, Aïe
Longue vie à l'Espi'aigle !

 RPG  La haine froide  PV 

Il faisait beau ce jour là, malheureusement, pas pour Ariana. Elle était de mauvaise humeur, ce qui était vraiment très rare chez elle. Vous vous demanderez certainement pourquoi, et bien, on ne sait pas exactement. Elle avait reçue la correction de ses trois premiers devoirs et avait reçue “Acceptable” à tousses. Mais ce n'était pas tout ce qui l’énervait, elle avait quelque chose, quelque chose qui arrivait comme ça, sans raison, quelque chose qui en rajoutait. Elle n’avait pas dormis de la nuit, ce qui faisait qu'elle était fatiguée toute la journée. Elle n’avait rien mangé, elle ne parlait même pas alors qu'elle était du genre pipelette habituellement. Ariana décida alors d’aller faire un tour dans le parc, histoire d’oublier, de prendre l’air.
Elle marchait d’un pas lent et regardait par terre, ses cheveux tombaient en avant et lui gâchait la vue, elle devait tout le temps les remettrent en arrière, ce qui l'énervait spécialement alors que ça ne servait à rien, à quoi bon enlever ce qui nous gâche la vue si c’est pour admirer le sol ? Elle releva alors sa tête et décida de regarder plutôt le ciel. Il était presque dégagé, si ce n'était qu’un nuage fin tel de la Barbapapa à la vanille qui flottait, immobile. Tout à coup, elle fut percutée par quelque chose, ou plutôt quelqu’un :

-Pard'

Ariana avait le pied dans l’eau froide du lac, elle n’arrivait pas à y croire, la personne n’allait quand même pas juste dire “Pardon” alors qu’Ariana avait le pied trempé !

-Quelle idée aussi de te mettre en plein milieu de mon chemin !

Comment ça “Son chemin”, pour qui elle s’était prise ?

-TON chemin !? Parce qu'y a ton nom dessus ? Pour commencer, c’est TOI qui était au milieu du chemin sinon ça aurait été TOI qui serait tombé dans l’eau, et ce n’est pas une raison pour me parler comme ça, tu devrais te réjouir, tu es impeccable alors que moi, j’ai le pied totalement trempé !

Ariana était tellement furieuse qu’elle n’avait pas fait attention à la personne à qui elle s'adressait, elle leva son pied et le déposa sur l’herbe sèche. Des gouttes d’eau en tombaient et son pantalon lui collait à la peaux désagréablement.
Elle leva la tête et vue, en face d’elle, le regard d’aussi mauvaise humeur qu’elle, d’une élève de Serdaigles.

Ariana Lucie Anailys, Deuxième année, Poufsouffle.
Team Tarte aux citrons meringuée * Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède *
_______________________________________________________

 RPG  La haine froide  PV 

La jeune fille regarda la personne qu'elle avait percuté. Une Poufsouffle. Ils étaient apparemment gentil et patient mais cette jeune fille, non. Elle était même antipathique et impatiente. La jeune jaune et noire lui parlait de réjouissance et de pied trempé. Qu'est-ce que ça peut faire ? Elle peut se sécher tout de même ! A croire que les bébés de Poudlard savent pas se gérer eux-même.



-Bah c'est bon chocotte, tu peux bien te sécher. Ce n'est que de l'eau. lui dit la jeune Light avec un certain mépris.



Maria n'aimait pas cette fille. En  la regardant une fois, elle ne l'aimait pas. Et en plus, quelle idée de se mettre en travers le chemin des autres ! Elle peut se pousser, quand même ! Même un bébé peut le faire. Elle a dû rater un processus très important, l'autonomie.

-Tu sais ce que ça veut dire autonomie ? demanda la jeune fille en insistant sur "autonomie".

Maria ne prit pas le temps d'écouter sa réponse et répondit avec un ton moqueur.

-Autonomie : Nom féminin, Faculté d'agir librement, indépendance. Tout le contraire de toi !dit la jeune fille ironiquement.

La gamine lui tapait sur les nerfs. Elle ne savait même pas utiliser ses jambes pour sortir de l'eau. En plus, il fait chaud aujourd'hui, ça aura le temps de sécher. La jeune brune aurait bien voulu lui dire ses quatre vérités mais elle n'avait pas envie de s'abaisser au niveau de la Poufsouffle.

-D'ailleurs comment tu t'appelles ? En tout cas, ça doit être un prénom bien naze puisque c'est ce que tu es. lui la brunette méchamment.

Désolé pour le retard

Activité réduite
#Aïe, Aïe
Longue vie à l'Espi'aigle !

 RPG  La haine froide  PV 

Bah c'est bon chocotte, tu peux bien te sécher. Ce n'est que de l'eau.

Elle ne pouvait pas s’empêcher de remarquer le mépris dans sa voie,

Ah bah oui, c’est que de l’eau, refait moi tomber dix fois même si tu veux, toutes manières c’est QUE de l’eau, non ? lui répondit-elle avec ironie

Ariana était plus que agacée, elle ne savait pas si c'était à cause de son pied trempé ou la façon dont la Serdaigle lui parlait, l’autre fille se mit tout à coup à lui donner la définition du mot “autonomie”, comme si ça pouvait avoir un rapport avec ce qu’il se passait, Ariana se laissa emporter :

Autonomie ? Non mais ça va ? Ça se passe bien dans ta tête ou tu veux que j’te ramène à Ste Mangouste ? Parce-que là on a pas parler d'autonomie mais bon…

D'ailleurs comment tu t'appelles ? En tout cas, ça doit être un prénom bien naze puisque c'est ce que tu es.

Ariana la dévisagea avec profond dégoût, comme elle ne l’a jamais faite. En se moment même, il y aurait quelque chose que Ariana aurait aimé faire, c’est de d'avancer et la regarder de haut, mais bien-sûr il serait totalement inutile d’essayer car la Serdaigle était très grand par rapport à elle, en plus de sa petite taille.

Ariana, Ariana Anailys, dit-elle sèchement, en soutenant son regard, en s'attendant à ce qu’elle rigole malgré le fait qu’elle avait un prénom simple et plutôt commun, elle était sûr qu’elle allait rire.

Pourquoi ça t’intéresses de connaître mon prénom ? Pour aller te plaindre à tes amies, c’est ça ? D’ailleurs, ça m'étonnerait que tu en aies...

Ariana Lucie Anailys, Deuxième année, Poufsouffle.
Team Tarte aux citrons meringuée * Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède *
_______________________________________________________

 RPG  La haine froide  PV 

Maria toisa du regard son ennemie. Mais qu'est-ce qu'elle fichait ! Elle doit être totalement folle pour parler sur ce ton ! La jeune Light était très agacée surtout que cette petite peste était un bébé de service. Sa tête allait explosé quand elle lui dit qu'elle pouvait la faire tomber 10 fois dans l'eau. Maria riposta :

-Tu veux que je te fasse tomber dans l'eau ? Je veux bien le faire moi ... Après tout, faut bien laver ton sale culot ! dit-elle avec un air supérieur.

Quand elle avait commencé à lui parler de sa définition d'autonomie, la jeune fille failli s'étouffer de rage. Elle osait lui parler de St-mangouste !

-A St-mangouste dis-tu ? Quelque chose m'empêche d'y aller... Vois-tu, je suis généreuse et je crois que c'est toi qui devrais y aller. Après tout, vu ton insolence, je devrais t'amener dans cet hôpital ... D'ailleurs, je connais un hôpital pour les fous moldu ... Ce serait un endroit parfait ! dit-elle avec mépris.

Quand la jeune Light demanda son prénom à la fille, celle-ci la regarda avec un certain dégoût. Pourquoi ? Ah oui, parce qu'elle était naze. Après tout, peut-être qu'il faudrait l'emmener à St-mangouste, elle en a bien besoin.Elle lui dit s'appelait Ariana. C'était un prénom ri-di-cu-le . La jeune fille ne put pas s'empêchait de rire.

-Ariana. Voilà bien un prénom de folle. Oh, mais, c''est ce que tu es ! dit-elle en se moquant.

Puis, Ariana lui demanda pourquoi elle voulait connaître son prénom. La jeune Light lui répondit sèchement.

-Hé bien, comme ça, je pourrais peut-être t’administrer un coup de batte .C'est pour rien que j'admire les batteurs de Quiddicht. Et, je suis est très féroce avec une batte. Et, peut-être qu'un coup de batte te remettrait les idées claires, dans ta tête. balança-t-elle.

Elle n'avait pas fini. Cette fille l'avait provoqué ! Et, elle allait pas la laissé s'en tirer.

-Moi, je suis Maria Light. J'ai un nom qui veut dire lumière. Je crois que le tient veut dire "folle" ou "incapable". minauda-t-elle.

Mais, elle n'avait pas envie de s'arrêter. La jeune brune voulait continuer !

-D'ailleurs, tu voulais te laver. Alors, je vais t'aider ! lui dit-elle en la poussant dans le lac.

Ça faisait une bien fou de la voir trempé !

Activité réduite
#Aïe, Aïe
Longue vie à l'Espi'aigle !

 RPG  La haine froide  PV 

Moi, je suis Maria. J'ai un prénom qui veut dire lumière. Je crois que le tient veut dire "folle". 

Lumière ? Ah, je vois pourquoi t'as une tête d'ampoule. Non mais c'est plus toi qui est folle, quand on a un minimum de cerveau on peut se rendre compte que Ariana n'a rien à voir avec "folle" — Ahhhhh, cria Ariana, car son enemie venait de la faire tomber une deuxième fois dans l'eau, Non mais ça va pas !? Mais t'es vraiment une malade mental toi enfaite !

Cette fois, Ariana était entièrement trempée, ses cheveux mouillés lui collait sur le visage et son t-shirt était devenue lourd et imprégné d'eau qui tombait petit à petit dans le lac. Elle n'en pouvait plus, elle s'était jetée sur la dénommée Maria et la fit tomber à son tour dans l'eau :

T'inquiètes pas, c'est que de l'eau ! dit-elle sans cacher qu'elle était satisfaite que son enemie était aussi trempée qu'elle, Ah mince, j'avais oubliée que les ampoules ça supportait pas l'eau... Bah écoute "Lumière", tu vas griller !

En observant Maria sortir de l'eau, Ariana se demanda si elle avait bien fait, elle n'avait jamais été aussi désagréable avec quelqu'un de sa vie, et encore moin avec quelqu'un qu'elle ne connaissait même pas. Elle éprouvait une certaine pitiée envers son enemie malgré tout ce qu'elle lui avait dit, mais elle se ressaisit : après tout, elle lui avait simplement rendue ce qu'elle lui avait fait !
Ariana avait froid maintenant, elle ne pouvait plus se préoccuper de se genre de question, parce que, qu'allait elle faire maintenant qu'elle était entièrement trempée ? Elle se rappella tout à coup des deux serviettes en laine qu'elle avait posé sur sa table de chevet, allait elle réussir à les faire venir ? Elle se conventra et essaya de se rappeler avec détails où elles étaient, en espérant que son sort d'attraction allait faire effet : «Accio Serviettes» sita-t-elle en croisant les doigts avec la main libre qui ne tenait pas la baguette. Elle attendut quelques secondes en croyant que son sort n'allait pas fonctionné, et n'osa pas regarder Maria part peur qu'elle soit en train de se moquer d'elle. Elle n'avait jamais fait de sortilèges d'attraction avec des objets qui se trouvait loin d'elle. Tout à coup, elle vit virevolter deux draps blancs dans les airs. Lorsqu'ils arrivèrent dans sa main elle réfléchit : elle ne pouvait pas laisser la Serdaigle toute trempée alors qu'elle rentrerais au château tranquillement avec une serviette. Mais celle-ci l'aurais mérité... Apprès avoir longtemps réfléchit en observant les deux serviettes dans sa main, elle finit par prendre sa décision.

Tiens, lui dit-elle en lui tendant l'une des serviettes, Mais ça veut pas dire que je ne te déteste pas, ajouta-t-elle précipitamment.

Elle ne savait pas comment son enemie allait réagir. Elle allait sûrement refuser de porter quelque chose que lui a donné quelqu'un qu'elle haï. Elle allait peut être croire que c'est un piège... Après une seconde, elle pensa que se geste était absurde après tout ce qu'il s'était passé. Voyant que son enemie ne fesait rien, Ariana pensa qu'elle était en train de la regarder d'un air incrédule – ce qui était sûrement logique.

Benh tu la prends ou pas !? Tu préfères rester là comme une poule mouillée ?

Ariana Lucie Anailys, Deuxième année, Poufsouffle.
Team Tarte aux citrons meringuée * Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède *
_______________________________________________________

 RPG  La haine froide  PV 

Maria n'avait pris conscience des évènements. Elle pensait que ce serait juste des insultes mais c'était aller plus loin, les deux filles étaient maintenant dans l'eau. Ariana lui parla de tête d'ampoule, nan mais quelle malpolie, celle-là ! Aucun respect.

-Tête d'ampoule ?! Bah au moins, moi j'ai quelque chose dans la tête ! Alors que dans la tienne, c'est vide ! cria-t-elle .

Ça faisait du bien de crier, en fait. Surtout quand votre interlocutrice est une cruche qui ne comprend rien. Finalement, les deux filles sortirent de l'eau. Maria commençait à avoir froid, mais elle ne voulait pas l'avouer devant son ennemie jurée. C'est donc, la tête haute qu'elle sortit du lac. Ariana lança subitement un Accio. Rien ne vint. *Elle c'est même pas jeter un sort* pensa la jeune fille. C'était vraiment pas possible. Soudain, des serviettes volèrent au dessus de leur tête. *Elle a réussi ?!* pensa la jeune fille. Ariana prit une serviette. Elle était sèche, mais Maria non. Même si Maria mourrait d'envie de prendre une serviette, elle ne fit rien. Fallait pas se démonter devant une fille pareille. Néanmoins, Ariana devait avoir un cœur puisqu'elle proposa une serviette. Maria était indécise, que faire ? Surtout qu'Ariana lui balança une vanne.

-C'est bon, je la prend. dit la jeune fille. Mais, compte à ce que je te remercies ! ajouta-t-elle précipitamment.

La jeune brune ne voulait pas toucher la main de son ennemie, c'en serait trop. Alors, elle exécuta un sort, rapidement;

-Accio serviette. articula-t-elle.

La serviette vint à elle. La jeune Light la prit et s'essuya avec. Pourtant, aucun sourire ne se dessina. En effet, la jeune Light avait refermée son visage. Soudain, elle eu comme une pulsion. Comme si elle rêvait de se défouler. Alors, elle ne suit que son instinct :

-Expilliarmus ! cria-t-elle.

Chouette, son ennemie était désarmée, elle allait pouvoir s'amuser un peu !

-Rictusempra !

Et dire que ça venait d'une simple bousculade, ça allait finir en duel.

Activité réduite
#Aïe, Aïe
Longue vie à l'Espi'aigle !

 RPG  La haine froide  PV 

Désarmée et pliée de rire, Ariana ne pouvait plus rien faire. Une fois le sortilège arreté, elle se resaissit, courut vers sa baguette, la prit et cria :
« LOCOMOTOR MORTIS !»
Son enemie ne pouvant détacher ses jambes, elle la repoussa dans le lac et lui pris sa baguette des mains *Si un prof arrive je suis fichue* pensa-t-elle, mais c'était si amusant ! De peur que son enemie n'arrive à se relever, elle ajouta avec un sourire malicieux « Brachialigo » ligotée, bloquée, elle n'était plus capable d'un geste... Tiens, rions un peu... « Rictusempra ! » et voilà que son enemie est pliée de rire en plus d'être immobilisé.
Après avoir admiré son chef-d'œuvre, elle sentit un comme si on avait versé de l'eau sur elle *Ce que j'ai fais...* Elle regardait Maria, Ariana devenait soudain bizarre *J'ai fais ça... Moi* elle n'avait jamais pue faire une chose pareille de sa vie et encore moin en rire. Elle annula alors les sorts, toute tremblante *C'est cruel d'avoir fait ça* et quand son enemie se leva, elle revint sur terre, il n'était pas moment de culpabiliser. La baguette de son ennemie et la sienne dans chacune des mains, elle courut comme jamais.
Elle contourna le lac à la recherche d'un endroit où se cacher, un enorlé arbre qui devait etrê un chêne se trouvait là, il y avait un trou au pied de l'arbre, soudain, une toute autre idée lui vint.
Elle mis la baguette de son enemie dans le trou et le rempli de feuilles pour faire croire qu'il n'y en a pas. Puis revint là où son enemie se trouvait.

Ariana Lucie Anailys, Deuxième année, Poufsouffle.
Team Tarte aux citrons meringuée * Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède *
_______________________________________________________

 RPG  La haine froide  PV 

Maria était catastrophée. Au début, Ariana était pliée de rire, ça, c'était marrant. Mais, ce n'était pas fini, son ennemie lui avait attacher ses jambes. Maria n'y comprenait rien. Soudain, la folle la fit tomber dans le lac, en prenant sa baguette. *Elle est FOLLE c'est fille !* pensa la jeune fille. Et ce n'était guère finit. Elle la ligota. Maria avait envie de pleurer. Pourquoi tout ça ? C'est vrai, c'était juste une petite bousculade ! Pourtant, elle ne voulait pas pleurer. Pleurer devant son ennemie jurée ne se fait pas. C'est un principe de base évident. Pourtant, Maria avait envie de déverser toutes les larmes de son corps. Mais il ne fallait pas. Alors la jeune fille résistait. Elle allait craquée. Soudain, Ariana lui rendit service. Elle lui lança un Rictusempra.  Maintenant, il n'y avait plus de pleurs. Seulement des rires. Soudain Ariana arrêta tout. Elle se sentait sûrement coupable et annula les sortilèges. *Elle est détraquée celle-là. On n'annule pas les sorts qu'on fait contre son ennemie. Principe de base ! * pensa la jeune fille.Néanmoins, elle ne se plaignit pas puisqu'elle pouvait sortir ! Par-contre, sa rivale semblait être revenue sur terre puisqu'elle contourna le lac. *Quand je vous disais qu'elle est folle !* pensa la jeune Light en soupirant. En effet, Ariana s'était arrêtée devant un arbre, visiblement un chêne. Il semblait y avoir un trou puisqu'elle y mis quelque chose. *Sûrement ma baguette* pensa la brunette. Puis, elle l'a vit mettre des feuilles. Ariana revint à la hauteur de Maria. Celle-ci leva les sourcils.

-T'es vraiment pas discrète, toi. siffla-t-elle à son ennemie.

La jeune Light refit le même trajet que son ennemie et trouva le tas de feuille. Notre brunette les enleva et découvrit sa baguette. *Bingo !* pensa-t-elle. Puis, Maria revint vers Ariana. C'est sûr, elle allait bien se venger.

-Expelliarmus ! dit-elle.

Bon, son ennemie était désarmée.

- Tarantallegra. cria-t-elle.

Maintenant, Ariana dansait. C'était marrant. Pourtant, par précaution, la jeune fille lança la baguette de son ennemie plus loin. Et puis, pour être sûre, elle lança un.
-PROTEGO  !

Super, elle était protégée contre Ariana !

Activité réduite
#Aïe, Aïe
Longue vie à l'Espi'aigle !