Lac

Inscription
Connexion

A la recherche du Calamar perdu

[RP privé : Bella Jackson. L'inauguration d'une belle amitié?]

"Enfin une petite heure de pause. Il était temps. Je commençais à avoir des crampes aux doigts à force de serrer ma baguette"

La demoiselle massa son poignet tout en marchant d'un pas rapide. Heureusement pour ses pieds, elle n'avait pas mis ses escarpins. Ces derniers étaient toujours dans sa valise depuis son arrivée à Poudlard. Elle se demandait toujours pourquoi elle les avait apporté. Et une énigme de plus concernant la Vert-Argent.

La nature, elle ne se lassait jamais de ce paysage magnifique à la fois si différent et si semblable à ses racines. La nostalgie la prenait parfois mais l'éventail de couleurs dignes d'une carte postale lui permettait de tenir le coup. Elle ne comprenait pas comment certains élèves pouvaient si facilement se détacher de leur vie d'avant. Il faut dire que sa famille était aimante, elle ne connaissait pas les épreuves que d'autres pouvaient vivre et encore moins les comprendre.

Deina se sentait toujours mieux en respirant l'air frais de l'extérieur, en entendant la mélodie entêtante des oiseaux, en se relaxant par le clapotis de l'eau du lac qu'en étant entre quatre briques. D'ailleurs, elle arrivait tout doucement à sa destination.

De légères vagues caressèrent le bord des rives. Le beau temps était au rendez-vous et l'éclat de l'eau était mis en valeur par les rayons de l'astre solaire. La Serpentard fit glisser son sac de son épaule et en sorti une serviette qu'elle disposa sur le sol. Pas question de déposer son popotin sur n'importe quoi.. on ne sait jamais.. une crotte perdue n'était pas à exclure et encore, s'il n'y avait que ça. Laissons de côté cet imaginaire non glorieux et quelque peu.. embarrassant. D'une suite de gestes délicats, elle se laissa glisser sur le tissu ainsi disposé, mettant ses jambes en tailleur.

"C'est magnifique."

Telles étaient ses pensées en cet instant. Deina se félicita de s'être accordée ce temps de pure détente avant la reprise des cours. C'est que le rythme était souvent infernal. Elle ne l'avouerait jamais, préférant se plaindre, mais elle aimait cette cadence digne du tempo rapide d'un concerto. Elle sourit en pensant au cours précédent.. où une élève avait bien failli faire partir en fumée un coin de la classe. L'explosion avait été mémorable. Ses cheveux ressemblaient à des tagliatelles brûlées. Ce dernier point était très certainement moins comique pour l'intéressée.

Un souffle de vent, quelques mèches rebelles se prirent au jeu de la brise. Un soupir de satisfaction brisa le silence relatif. Peu de ses camarades avaient eu la même idée. Après tout le laps de temps était trop court en ce début d'après-midi et le week-end approchant, ce sera surtout ce soir et demain qu'il y aura affluence. Ce qui était bien mieux ainsi. Elle aimait avoir du monde autour d'elle mais les moments de solitude faisaient aussi du bien.

Elle offrit son visage au soleil, fermant les yeux contre la piqûre de la lumière et profita de ce moment de bien-être total.

A la recherche du Calamar perdu

La journée avait commencée par l’arivée tardive de Bella en cours de potions. Face à une professeur de mauvaise humeur, elle avait directement récolté dix points en moins pour sa maison, et les regards foudroyants des autres Gryffons. Ensuite, la blondinette s’était concentrée à fond et avait soigneusement pris des notes. Pour finalement réussir à merveille la potion du jour et récolter 10 points pour les rouges et or et, cette fois-ci les regards approbateurs de ses camarades . Ouf, elle s’était racheté. Mais maintenant son cerveau était en ébullition et avait vraiment besoin d’une petite pause et de repos. 

Et là, quoi de mieux que la tranquillité du parc? Le doux  chuchotement des feuilles dans la brise, le joyeux chant des oiseaux ou encore l’éternel clapotis des vagues un lac contre la berge? Justement, rien.

Vêtue de son éternelle jupe accompagnée de chaussettes montantes et d’une chemise, Bella franchissait à présent l’impressionante porte d’entrée du château, pour enfin réspirer l’air frais.

Joyeuse, Bella déscendit le chemin vers le lac, sifflottant un air de Tschaikowski. Un air du lac des cygnes. Peut-être que justement elle allait en voir. 

Les rives apparaissaient devant la blondinette. L’eau d’un bleu turquoise reflétait les arbres de la berge, et malgré le clapotis des vagues contre la rive, le centre du lac  était étonnamment calme. Il lui rappellait le Loch Ness, lac près duquel elle avaient passé son enfance.

Bella retira ses chaussures et ses chaussettes, et avança dans le lac. Ici, l’eau n’était que peu profonde. La gryffonne comença à marcher, le long de la rive.

Soudain, elle vit une fillette assise dans l’herbe, sur ça serviette. En s’approchant, elle nota qu’il s’agissait d’une Serpentard. La bonne humeur de Bella étant au rendez-vous depuis qu’elle était dans le parc, la lionne fit quelque chose qu’elle ne faisait que rarement. Elle sortit de l’eau et alla à la rencontre de la jeune personne. Après avoir jeté ses chaussures au sol, Bella s’assit par terre, à côté des l’autre et prit là parole:

« C’est joli ici, hein? Ah, et j’m’appelle Bella. »


Elle se tut, confuse. La fillette ne se reconnaissait plus. Elle, qui n’avait absolument pas l’habitude d’engager d’est discussions paisibles, était allé parler à une inconnue. Peut-être était-ce son air inconnu paisible et calme qui l’avait incité à ouvrir la bouche. La Serpentard avait l’air d’en profiter de cet instant près du lac, et elle s’emblait l’apprécier autant que Bella.

Bella Jackson, deuxième année Gryffondor
« Darling, I’m a nightmare dressed like a daydream »