Lac

Inscription
Connexion

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

« Diiiing!! Dooong !!! »

Madeleine rangea prestement ses affaires et quitta la salle, direction le dortoir des Gryffondors.

Aujourd'hui, c'était la rentrée, plus précisément la fin de la journée de rentrée, Madeleine venait d'assister à ses premiers cours de 2ème année.

Courageusement, la jeune fille s'attaqua aux escaliers. Arrivée en haut, elle lança le mot de passe à la Grosse Dame qui s'écarta. Madeleine s'engouffra dans la salle commune et monta dans son dortoir.

Ses camarades n'étaient pas là, elles étaient probablement sorties profiter du soleil et des températures chaudes de cette fin d'été pour faire leurs devoirs ou simplement se détendre dans le parc. Le parc... C'était également la prochaine destination de Madeleine en cette fin d'après-midi.

La jeune Gryffondor posa ses affaires dans un coin et se retourna vers sa table de chevet sur laquelle un aquarium - ou plutôt une boîte en plastique - était posée. A l'intérieur nageait une petite grenouille verte.

Non, Madeleine n'était pas passionnée d'amphibiens et si elle avait élevé cette petite bête, ce n'était pas par plaisir ou par charité mais pour un devoir de métamorphose. Devoir qu'elle avait rendu aujourd'hui donc plus besoin de la grenouille !

Madeleine prit la boîte, la grenouille apeurée croassa. La pauvre était à peine remise du voyage dans le Poudlard Express de la veille, et voilà que les secousses recommençaient ! Pour elle qui avait l'habitude d'être observée en silence tandis qu'elle vaquait à ses occupations, c'en était vraiment trop.

Indifférente aux gémissements de sa créature, Madeleine sortit du dortoir, de la salle commune et entreprit de dévaler – pas trop vite tout de même – les sept étages (dont cinq qu'elle venait de monter, rappelons-le) qui la séparaient du parc.

Enfin Madeleine passa la grande porte d'entrée avec une grenouille qui était apparemment décidée à faire entendre son mécontentement.


« Chut, lui intima la jeune fille, tu devrais être heureuse,aujourd'hui je te rends ta liberté. »

Ce message n'eut bien entendue aucun effet, mais sans prêter davantage d'attention à son petit compagnon, Madeleine se dirigea d'un pas vif vers le lac.

Autour d'elle, des élèves paressaient au soleil, se promenaient, discutaient, ou encore travaillaient. Passant au milieu d'eux, Madeleine continua son chemin; à gauche elle pouvait voir le stade de quidditch dont les drapeaux voletaient gaiement au vent, à droite la masse sombre que formait les arbres rapprochés de la forêt interdite et au centre, devant elle, le lac bleu et brillant sous les reflets du ciel et du soleil.

Elle arriva sur les rives du lac, là aussi des élèves vagabondaient. Madeleine s'agenouilla et ouvrit la boîte. Elle remonta sa manche, inclina le récipient et le plongea dans l'eau fraîche. La grenouille méfiante, agita ses petites cuisses et sortit doucement du bocal.


« Voilà, lui dit Madeleine, ta nouvelle vie commence ici, amuses-toi bien ! »

La grenouille s'éloigna d'une trentaine de centimètres et la Gryffondor allait se relever quand elle remarqua 2 pieds et le bas d'une robe de sorcier à sa gauche. Elle se remit debout prestement et découvrit le propriétaire de ses pieds : Linwee Elensar, championne de Gryffondor pour le tournoi des 4 maisons, rédactrice … Enfin bref, ça serait trop long de faire tout son palmarès.

Madeleine était gênée, elle avait dû avoir l'air vraiment idiote accroupie là, à parler à sa grenouille. Grenouille que Linwee n'avait peut-être même pas remarquer au quel cas la jeune Gryffondor avait eu l'air carrément cinglé en train de parler à sa boîte en plastique.


« Non, mais euh... je... je viens de remettre ma grenouille en liberté, c'était pour un devoir... »

Madeleine se perdit dans ses explications, bafouilla, s'empourpra et finalement laissa tomber. Maintenant, encore pire qu'avoir l'air idiot, elle devait avoir l'air coupable...

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

Nous étions en septembre. La fin de l’été se faisait sentir ; les arbustes ployaient légèrement sous le vent et la température commençait à baisser, doucement mais sûrement. Cependant, tous les jeunes sorciers abordaient encore shorts et tee-shirts, comme s’ils ne voulaient pas que l’été s’arrête. Ce qui était tout à fait compréhensible, car ici été signifiait vacances. Même les professeurs semblaient ne pas vouloir reprendre le travail.

Les mains dans les poches, trainant des pieds, Linwee marchait dans le parc. Non, elle n’était pas spécialement heureuse, comme en attestait si bien sa démarche, d’habitude légère. Ces cheveux, relevés en queue de cheval, ne se balançait pas comme ils avaient l’habitude de le faire lorsqu’elle marchait. Bon, il faut également ajouter que cette jeune fille marchait plutôt vite, et que cette fois-ci elle atteignait la vitesse d’un escargot asthmatique. Je vous laisse imaginer.

Elle n’avait rien de particulier, à part le fait qu’elle n’arrivait pas à digérer le fait que les vacances étaient finies. Comme tous les ans. Elle avait eu beau être excitée lors de son passage à Poudlard en première année, le château signifiait désormais la routine, et donc, surtout les cours des professeurs excentriques (car, oui, il faut l’avouer, les membres enseignants de Poudlard sont…particuliers).
Mais un croassement perça soudainement le silence, rompant ainsi les profondes réflexions intellectuelles de notre jeune gryffondor.


« Crôaa »

Linwee eut un sourire amusé. Elle savait parfaitement ce que ce bruit signifiait : une ou un première année qui relâchait après deux mois de bonheur intense (ou pas) avec son dernier devoir de métamorphose. Etrange, effectivement, de relâcher ainsi son devoir de méta dans la nature. Bon, si c’est une grenouille, ça devient un peu plus normal.

Linwee se souvenait parfaitement de sa grenouille. Elle avait du l’observer grandir pendant l’été. Malheureusement, elle s’était enfuie peu avant la fin des vacances. Comme vous vous en doutez, on ne peut pas dire que Linwee eut une bonne note à ce devoir… Cependant, elle l’avait gardé assez longtemps pour savoir que ce n’était pas un grand plaisir, et ça la faisait bien rigoler lorsqu’elle voyait quelqu’un d’autre galérer avec.

Mais, peut-être que cette personne en question n’avait pas de problèmes, après tout ? Linwee n’avait rien à faire d’autre et elle s’ennuyait un peu en plus, alors elle décida de voir ce qui se passait avec cet animal.

Elle contourna le buisson qui les séparait et vit alors une jeune fille par terre, de sa maison qui plus est. C’était Madeleine Koter. Elle l’avait vu quelques fois dans la salle commune mais ne la connaissait pas vraiment.

Soudain, la jeune fille releva la tête et sembla alors s’apercevoir de la présence de Linwee, ce qui lui fit bafouiller


« Non, mais euh... je... je viens de remettre ma grenouille en liberté, c'était pour un devoir... »

Ce qui fit rire Linwee.

« T’inquièt’ pas, moi aussi j’ai du faire ce devoir, et tout… »

Le regarde de Linwee se perdit quelques instants dans le vide, tandis qu’elle se remémorait son aventure avec sa grenouille. Puis elle reporta rapidement son regard sur la jeune fille.

« Mais bon, moi ma grenouille s’était enfuie avant la fin de l’été… »

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

A ses bredouillements confus, Madeleine obtint un rire en réponse, un rire clair, doux, amusé, gentil. Ce son agréable eut pour effet de détendre la jeune fille qui se sentit plus à l'aise. C'est alors que Linwee parla :

« T’inquièt’ pas, moi aussi j’ai du faire ce devoir, et tout… »

Et après quelques secondes de flottement, elle continua :

« Mais bon, moi ma grenouille s’était enfuie avant la fin de l’été…

-Ah, dommage, reprit Madeleine, moi comme tu l'as vu elle est toujours là... enfin... était ! Elle a bien fait quelques tentatives de fugues mais, malheureusement pour elle ça n'a pas marché. »

La jeune Rouge&Or pouffa au souvenir des nombreuses courses poursuites dans divers endroits : hall public, appartement, jardin, rivières...

« Aujourd'hui, j'en rigole, mais sur le moment, ça ne m'a pas amusé du tout, et elle m'en a fait voir de toutes les couleurs... »

Madeleine se tut un instant, mais voyant que sa camarade attendait qu'elle continue, elle reprit :

« Je crois que le plus galère, ça a été la nourriture. Au début quand c'était un têtard, ça allait mais après, quand elle s'est mise à manger des mouches, c'était une autre histoire. En plus elle refusait les bestioles déjà mortes donc j'étais obligé d'en attraper et de les maintenir en vie, le temps de les lui apporter. C'était hor-rible ! Et comme, je ne suis pas spécialement fan des insectes... Quoique encore les mouches et moucherons ça va. »

Les deux filles rigolèrent, peut-être Linwee se remémorait-elle ses propres souvenirs avec sa grenouille. Néanmoins, ce fut Madeleine qui reprit une nouvelle fois la parole tout en observant le lac, qui s'étendait, vaste, à leurs pieds :

« Enfin bref, entre ma grenouille et moi, ça n'a pas toujours été le grand amour. Tu lui avais donné un nom, toi à ta grenouille ? »

Après tout, même si Madeleine n'avait pas spécialement apprécié son été avec la grenouille et ne s'était pas attaché à cette dernière, peut-être était-ce le cas pour Linwee.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

-Ah, dommage, reprit Madeleine, moi comme tu l'as vu elle est toujours là... enfin... était ! Elle a bien fait quelques tentatives de fugues mais, malheureusement pour elle ça n'a pas marché. Aujourd'hui, j'en rigole, mais sur le moment, ça ne m'a pas amusé du tout, et elle m'en a fait voir de toutes les couleurs... »

Il eut un moment de silence durant lequel Linwee se remémora qu’elle n’avait toujours pas finit son devoir d’histoire de la magie. Oui, oui, cela n’avait absolument aucun rapport avec ce donc elle était en train de discuter. Cependant, elle venait de se rappeler qu’elle ne l’avait toujours pas fini et qu’il était à rendre pour demain. L’histoire, ce n’était pas vraiment son truc… Mais bon, il faudrait continuer cette matière au moins jusqu’en troisième année. Et puis, qui c’est, peut-être que les prochains cours seraient intéressants ?
Madeleine coupa ses réflexions en continuant son monologue :


« Je crois que le plus galère, ça a été la nourriture. Au début quand c'était un têtard, ça allait mais après, quand elle s'est mise à manger des mouches, c'était une autre histoire. En plus elle refusait les bestioles déjà mortes donc j'étais obligé d'en attraper et de les maintenir en vie, le temps de les lui apporter. C'était hor-rible ! Et comme, je ne suis pas spécialement fan des insectes... Quoique encore les mouches et moucherons ça va. »

Linwee ne put s’empêcher d’en rire. Elle s’imaginait parfaitement la jeune Madeleine chercher des mouches mortes pour sa grenouille. Elle n’avait pas connu ça car, sitôt devenue une grenouille, la sienne n’avait pas demandé son reste et c’était échappée.
Madeleine en rit avec elle et son regard s’échappa quelques instants vers le lac. Linwee faillit lui demander ce qu’il avait de si intéressant là-bas, mais Madeleine la regarda à nouveau et lui dit :


« Enfin bref, entre ma grenouille et moi, ça n'a pas toujours été le grand amour. Tu lui avais donné un nom, toi à ta grenouille ? »

Linwee prit alors un air pensif, essayant de se remémorer comment est-ce qu’elle l’appelait. Elle se revit alors, penché vers l’aquarium où elle avait mis sa protégée (car elle avait décrété que c’était une fille)…
Les joues de Linwee rosirent et elle répondit alors d’un ton presque gêné :


« Fifine… »

Mais, ne voulant pas que Madeleine la prenne pour une folle, elle lui expliqua alors son choix :

« Bon, en fait, je l’ai appelée comme ça parce que, je sais pas si tu connais, dans une BD moldue qui s’appelle Lanfeust de Troy, eh bien il y a des trolls. Donc, ces trolls, comme ils ne se lavent jamais, ils ont en permanence des mouches autour de la tête. Bref, un troll avait une mouche qui s’appelait Fifine et comme j’ai trouvé ça marrant, j’ai appelé ma grenouille comme ça… »

Linwee guetta la réaction de Madeleine, se demanda comment elle allait réagir à cette drôle d’histoire…

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

« Enfin bref, entre ma grenouille et moi, ça n'a pas toujours été le grand amour. Tu lui avais donné un nom, toi à ta grenouille ? »

Après un court instant où Madeleine vit sa camarade se replongeait dans ses souvenirs puis rougirent légèrement avant de lâcher d'un ton gêné en fuyant le regard de la jeune Gryffondor :

« Fifine… »

Madeleine faillit rire, pas à cause du nom de la grenouille mais à cause de l'air de sa camarade au moment où elle prononçait ce mot. Mais la jeune Gryffondor se retint juste à temps et se mordit les lèvres. Rire dans ces conditions aurait été franchement déplacé et aurait certainement accentué le mal-être de sa camarade. Elle se retint donc et Linwee qui n'avait rien remarqué (ou en tout cas n'avait rien laissé paraître) expliqua son choix :

« Bon, en fait, je l’ai appelée comme ça parce que, je sais pas si tu connais, dans une BD moldue qui s’appelle Lanfeust de Troy, eh bien il y a des trolls. Donc, ces trolls, comme ils ne se lavent jamais, ils ont en permanence des mouches autour de la tête. Bref, un troll avait une mouche qui s’appelait Fifine et comme j’ai trouvé ça marrant, j’ai appelé ma grenouille comme ça…

- « Lanfeust de troy » tu dis ? Connais pas, mais c'est mignon comme nom Fifine. »

Madeleine pouffa malgré elle et s'excusa :

« Désolée... Mais c'est juste que c'est marrant : tu donnes un nom de mouche au prédateur de la mouche... c'est peut-être pour ça qu'elle s'est enfui ta grenouille... »

Mais devant l'air circonspect de Linwee, Madeleine se reprit :

« Excuse-moi... C'était pas drôle comme blague... »

Puis, désireuse de se sortir de ce faux pas elle changea de sujet :

« Tiens au fait, tu veux voir des photos ? Je dois en avoir sur moi... »

Et sans attendre la réponse de sa camarade, Madeleine farfouilla dans ses poches et en sortit quelques clichés :

« Regarde, là c'était juste après mon retour à la maison, quelques jours après que je l'ai eue : »

Reducio
Image


« Bon d'accord sur cette photo il est un peu moche... »

La jeune Gryffondor changea de clichés :

« Là ces pattes arrières étaient apparues...

Manquant de faire tomber la petite pile d'images qu'elle tenait entre les mains, Madeleine réussit à en extraire une du milieu du paquet.

Reducio
Image


Pendant qu'elle montrait les photos la jeune fille pensait :

*Heureusement qu'elles étaient là elles ! Pour une fois que ça m'aura servi à quelque chose de laisser tomber mon sac...*

En effet, un peu plus tôt dans la journée, à la fin d'un cours, Madeleine avait accidentellement accrocher son sac à une table, celui-ci s'était renversé et les photos avaient glissé par terre. Pressée et gênée, la jeune Gryffondor les avaient alors fourrées à la hâte dans ses poches et les avait oubliées là.

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

- « Lanfeust de troy » tu dis ? Connais pas, mais c'est mignon comme nom Fifine. »

Madeleine pouffa mais Linwee ne fut pas surprise, elle s’attendait à cette réaction.

« Désolée... Mais c'est juste que c'est marrant : tu donnes un nom de mouche au prédateur de la mouche... c'est peut-être pour ça qu'elle s'est enfui ta grenouille...

-Ah oui tu as raison je n’y avais pas pensé… N’importe quoi moi !»
rigola Linwee à la remarque de Madeleine.

« Excuse-moi... C'était pas drôle comme blague... »

Linwee eut un haussement d’épaule. Elle voulut ajouter quelque chose mais Madeleine reprit très vite :

« Tiens au fait, tu veux voir des photos ? Je dois en avoir sur moi... »

Linwee haussa les sourcils en signe d’étonnement. Elle n’avait pas penser à prendre des photos de son têtard. Mais elle n’eut pas le temps d’y penser plus car Madeleine lui colla une photo sous le nez en légendant :

« Regarde, là c'était juste après mon retour à la maison, quelques jours après que je l'ai eue : »

Sur le cliché, on voyait le têtard. On aurait dit qu’il était en train de manger les saletés de la vitre, vous savez, comme ces petits poissons qu’on utilise pour nettoyer les aquariums.

« Bon d'accord sur cette photo il est un peu moche...

-J’avoue »
ne put s’empêcher de dire Linwee en rigolant gentiment. Elle aussi elle avait connu ça ; les têtards ne sont pas les animaux les plus photogéniques…

Mais Madeleine lui montra une autre photo plus sympa où on voyait les pattes du têtard :

« Là ces pattes arrières étaient apparues...

-Ah bah il est mieux sur celle-là »
.lui répondit Linwee en lui souriant.

Soudain, un groupe de garçons passèrent juste devants leurs yeux, portant des balais de quidditch. Cela fit penser à Linwee qu’ils avaient bientôt un entrainement. Elle était un peu stréssée et en fit part à la jeune fille :


« Tiens, ça me fait penser à notre entrainement de quiddicth… Oulala, moi j’ai un peu les chocottes, pas toi ? »

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

« Tiens, ça me fait penser à notre entrainement de quiddicth… Oulala, moi j’ai un peu les chocottes, pas toi ? »

Madeleine sortit des ses pensées et de ses photos de batraciens et leva la tête. Elle vit alors un groupe de garçons, qui s'éloignaient, des balais à la main, en papotant gaiement.

*Et après, on dit que ce sont les filles qui sont bavardes...* pensa la jeune fille. Puis elle reprit à voix haute :

« Les chocottes ?! Euh, comment dire... Je l'ai aies... euh non, en fait je suis balancée entre deux sentiments... oui, c'est ça, je suis à la fois contente et excitée parce que c'est mon premier entraînement et que faire partie des Red Lights c'est... euh... bien... »

Madeleine n'était pas très forte pour dévoiler ses sentiments mais elle fit un effort et se reprit :

« Non, je veux dire, c'est fantastique de faire partie de l'équipe, mais d'un autre côté, j'ai peur que ça se passe mal, que je ne sois pas fichue d'attraper le souaffle, de faire une passe convenable, que je ne maîtrise pas bien mon balai, que je fasse une crise de vertige en plein milieu d'un match, de me prendre un cognard et de ne pas pouvoir jouer, que les Serpentards se moquent de moi, que je me ridiculise devant l'école, que je tombe de mon balai... »

Et ben... Pour quelqu'un de réservée, Madeleine s'était vraiment lâchée ce coup-ci, elle avait dit tout ça sans respirer, et quand elle eut fini, ses yeux étaient humides. Gênée de s'être ainsi emportée, elle détourna la tête, et cligna des yeux plusieurs fois afin d'en chasser toute trace de larmes et maîtrisant tant bien que mal sa voix, réussit à dire sans trop laisser paraître son désarroi (du moins le crut-elle) :

« Excuse-moi, je... je suis très fatiguée en ce moment... D'ailleurs... j'ai un devoir de sortilège à rendre pour mardi prochain... A... A plus tard, d'a... D'accord ? »

Et sans demander son reste, la jeune Gryffondor s'éloigna à grands pas vers le château, fixant se pieds.

Conduite qu'elle regretterait sûrement plus tard, mais pour l'instant, elle avait surtout besoin d'être seule et de DORMIR ! Enfin... c'était ce que son subconscient voulait, mais là, Madeleine se dirigeait à grands pas vers la bibliothèque...

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Remise en liberté & rencontre inopinée  PV: L. Elensar| 

« Les chocottes ?! Euh, comment dire... Je l'ai aies... euh non, en fait je suis balancée entre deux sentiments... oui, c'est ça, je suis à la fois contente et excitée parce que c'est mon premier entraînement et que faire partie des Red Lights c'est... euh... bien... »

Linwee haussa les sourcils, mais, patiente, attendit que Madeleine finisse sa phrase.

« Non, je veux dire, c'est fantastique de faire partie de l'équipe, mais d'un autre côté, j'ai peur que ça se passe mal, que je ne sois pas fichue d'attraper le souaffle, de faire une passe convenable, que je ne maîtrise pas bien mon balai, que je fasse une crise de vertige en plein milieu d'un match, de me prendre un cognard et de ne pas pouvoir jouer, que les Serpentards se moquent de moi, que je me ridiculise devant l'école, que je tombe de mon balai... »

Wouah, Linwee était impressionnée devant la formidable élocution de Madeleine. Elle avait dit toute sa tirade sans même respirer ! Bon, c’était peut-être pout cela qu’elle avait les yeux un peu rouges et qu’elle se penchait légèrement, comme pour reprendre son souffle. Pour la rassurer, Linwee posa une main sur son épaule avant de lui dire :

« Oh, tu sais, j’ai peur pour les même raisons que toi. Je ne suis pas très à l’aise sur mon balai… »

Linwee enleva sa main, et Madeleine lui dit d’un drôle de voix :

« Excuse-moi, je... je suis très fatiguée en ce moment... D'ailleurs... j'ai un devoir de sortilège à rendre pour mardi prochain... A... A plus tard, d'a... D'accord ? »

Etonnée, les sourcils arqués, la jeune fille la regarda partir. Pourquoi est ce qu’elle avait parlé d’une voix éraillée, comme cela ? Elle devait être drôlement essoufflée, genre comme si elle avait couru un marathon, pour parler d’une voix pareil.
Ce brusque changement d’humeur de Madeleine avait de quoi déconcerter. Linwee restait quelques instants debout, les yeux dans le vague, avant de se dire, que de toute façon, rester ici comme ça n’allait pas lui faire comprendre pourquoi elle était partie si vite.

*Oh et puis après tout, peut-être qu’elle était déjà fatiguée…*essaya-t-elle de se convaincre, sans succès.

Finissant par rentrer dans le château, Linwee pensa quand même toute la journée à ce qui c’était passé. Mais le lendemain, n’ayant pas revu Madeleine, elle avait oublié.
Et puis de toute façon, ce n’était pas très important.