Lac

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Après l'effort, le réconfort ! -LIBRE-

Après ce cours riche en émotion Amina avait décidé de passer sa fin d'après midi au bord du lac, la jeune fille avait apporté ses livres et comptait s'entrainer à lancer ce sort qu'elle ne retenait jamais. Le cours précédent avait été un enfer, elle avait été attaquée par des Serpencendres et comme elle n'avait pas écouté le professeur, la jeune Poufsouffle s'était retrouvée sans avoir la moindre idée de la manière dont il fallait s'en débarrasser. Elle avait bien essayé d'écouter les cris que lançaient ses camarades de classe mais rien n'y faisait son sort à elle ne fonctionnait pas. Après plusieurs dizaines d'essais elle était parvenue à lancer un maigre jet d'étincelle sur un des Serpencendre ce qui l'avait conforté encore plus dans son but d'attaquer la jeune fille. Bref, on ne la reprendrait plus à être inattentive c'est sûr !
En marchant le long du lac elle pu apprécier les derniers rayons chaud du soleil qui miroitaient sur la surface lisse. A plusieurs reprise pourtant elle cru voir quelque chose bouger au fond de l'eau. Par précaution elle s'éloigna d'un bon mètre de la berge de peur de se faire attaquer par une créature féroce sortie tout droit des ténèbres. Encore émotive de son cour elle se trouva un petit coin près d'un arbre fleuri a une distance raisonnable du lac tout de même pour poser ses affaires et enfin se reposer.


*J'y ai bien droit après tout ! A peine arrivée et je me fait déjà attaquer c'est fou !*

Elle appréciait beaucoup de château et était impatiente d'en découvrir plus, chaque cours promettait de nouvelles connaissances qui lui tardait d’acquérir. Tout allait pour le mieux a part peu être le fait qu'elle était assez seule, son petit frère qu'elle ne quittait jamais d'habitude était resté avec ses parents à la gare 9 3/4 et il lui manquait..

*Bon c'est pas le tout mais je suis quand même venue ici pour m'exercer !*

Elle sortit son manuel et trouva rapidement la page consacré au sortilège de répulsion, elle le posa dans l'herbe face à elle et après une petite vérification du lac du coin de l'oeil elle commença à lire.

« Blablabla sortilège de répulsion... défaire de l'emprise de quelqu'un ou quelque chose .. hum ... étincelles brûlantes blabla .. jet d'eau bouillante.»

*Bon allez je tente !*

« Il faut que je réussisse à bien l’épeler déjà ! Voyons voir : LASH-LA-BASK. Ok facile !»

*Allez on y crois*

La Poufsouffle prit sa baguette et tenta de refaire le sortilège qu'elle avait appris juste après le déjeuner.

« Lashbalask ! Non non.. Lashlasbask ! Rhaa mais c'est pas vrai ! »

C’est alors qu’elle entendit un rire étouffé et un craquement derrière elle. Une silhouette se détacha de l’arbre sur lequel elle s’était appuyée.

« Hein ? Quoi ? Heu.. salut ? Qui est là ? »
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Après l'effort, le réconfort ! -LIBRE-

Hippolyte avait quitté son cours de Métamorphose depuis à peine dix minutes et elle ne savait plus du tout dans quelle tour du château elle se trouvait. Elle se souvenait simplement d'avoir voulu prendre le chemin pour rentrer dans la bibliothèque mais à l'évidence, elle se trouvait à l'opposé. Désemparée, Hippolyte conclut que la meilleure façon de retrouver son chemin serait de sortir dehors pour ensuite tout reprendre à zéro en partant de la Grande Salle. Après avoir ainsi pendant plusieurs minutes descendue une multitude de petits escaliers en colimaçon, essayée diverses portes ( cachées ou non ), elle finit par atterrir dans les cachots reconnaissables à l'odeur répugnante qui se dégageait du dessous de certaines portes. Désormais elle se situait relativement mieux dans le château et remonta les quelques marches qui donneraient par la ensuite sur le grand hall. Malheureusement son pied s'enfonça dans un trou sur la deuxième marche et, manquant de tomber par terre, elle se raccrocha au mur tout en collant sa robe de sorcière sur une immense toile d'araignée. Ainsi, une fois sortie de son '' problème '' et s'être débarrassée des quelques araignées traînant sur sa robe, Hippolyte finit par remonter les marches, déboula dans la Grande Salle et ... sentit quelque chose courir le long de son dos à son plus grand dégoût. Une fois n'est pas coutume, la réaction d'Hippolyte fut pour le moins étrange: hurlant comme une harpie, elle courut en direction de la forêt où elle alla gratter son dos contre un arbre afin de faire fuir cette indésirable inconnue qui se baladait sur son dos. A partir de là, une fois qu'elle eut remit ses idées en place et eut une respiration plus calme, elle remarqua une jeune fille qui semblait avoir le même âge qu'elle, en train d'essayer de lancer un sort près du lac. Intriguée, Hippolyte décida de s'en approcher sans pour autant la déranger. Elle voulait voir comment elle se débrouillait, et pourquoi pas aller lui demander conseils plus tard mais son pied heurta alors une grosse racine, manquant de la faire s'affaler sur le sol. La jeune fille au bord du lac se retourna directement vers elle avec un air hagard, mettant ainsi Hippolyte dans l'embarras.

- Heu .. désolée je ne voulais pas t'espionner. Je ne faisais que passer ..

Quelle excuse minable que venait de présenter Hippolyte. Elle s'en rendit tout de suite compte et se demanda comment rattraper son erreur.

- Je t'ai vu t'entraîner à lancer des sortilèges et je voulais juste observer comment tu te débrouilles .. Sinon je m'appelle Hippolyte, et je suis en première année à Gryffondor !

Ce n'était toujours pas mieux mais au moins elle s'était présentée par politesse. Elle espérait simplement que la jeune fille ne la prendrait pas trop pour une folle illuminée qui espionne les gens. Hippolyte ne savait plus vraiment comme réagir. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de faire le premier pas en allant parler à des inconnus à cause de sa timidité, mais son comportement avait été vraiment trop perturbant pour qu'elle parte en courant sa réagir.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Après l'effort, le réconfort ! -LIBRE-

Aileen pris une grande inspiration. Rien de mieux que l’air frais pour se changer les idées, pensait-elle en se dirigeant vers le lac. Elle avait passé deux heures à la bibliothèque à essayer d’avancer sur son devoir d’histoire de la magie, mais ne parvenant à rien elle avait décidé de sortir un peu.
Se souvenant de tous les histoires que lui avait raconté son père concernant le lac de Poudlard et les créatures magiques, elle s’était dit que c’était le meilleur endroit pour se poser. Il n y avait pas de meilleurs moyens pour elle de s’évader que de penser à la vie de ses créatures qui vivait sous l’eau. Si près et en même toi, si loin.

Elle cherchait un bon coin où s’installer quand son regard tomba sur un arbre fleuri, près duquel se tenaient deux élèves : l’une aux couleurs de Gryffondor, l’autre aux couleurs de sa maison. Cette dernière lui paraissait familière. Oui, elle était sûre d’avoir déjà vu cette longue natte noire quelque part …mais oui ! Il s'agissait d'une des filles qui partageait son dortoir.

*Je devrais aller la saluer … après tout on partage un dortoir, c’est la moindre des politesses !* raisonna t-elle.
*Oui, mais elle parle avec quelqu’un d’autre, elle est occupée, tu ne peux pas t’imposer comme ça* se répondit-elle, à elle-même.

Aileen hésitait … devait-elle aller saluer sa camarade et faire un peu plus connaissance ou la laisser tranquillement discuter avec son amie et se trouver un autre coin, où elle se poserait seule ?
Indécise, la jeune fille resta sur place, à quelques mètres des deux autres, attendant un signe qui lui indiquerait quelle décision serait la meilleure ...

Après l'effort, le réconfort ! -LIBRE-

La sonnerie retentit dans les couloirs et Madeleine sortit du cours de potions avec ses camarades. Elle les laissa la dépasser, de toute façon, ses amis avaient prévus d'aller réviser à la bibliothèque mais vu le beau soleil resplendissant dont ils bénéficiaient aujourd'hui, la jeune fille préférait sortir dans le parc et profitait du beau temps. Elle travaillerait sans doute aussi de son côté mais c'était quand même plus sympa d'être dehors.

Pas pressée, Madeleine prenait son temps pour marcher et, une fois que la foule d'élève fut passée, elle se retrouva quasiment seule. Devant elle une première année marchait. Elle devait être un peu perdue car la 2ème année l'avait croisée une première fois tout à l'heure et la jeune fille ayant fait demi-tour l'avait redoublée deux minutes plus tard.

Soudain, la jeune fille aux longs cheveux châtains foncés se prit le pied dans le trou de la deuxième marche. Nombreux étaient les élèves tombés dans le piège cette marche traîtresse. Madeleine se rapprochait pour l'aider mais elle avait déjà réussi à se dégager. D'ailleurs dans son mouvement, elle s'était retournée à moitié, ce qui avait permis à la Rouge&Or de l'identifier. C'était une nouvelle de sa maison qui s'appelait Hippolyte.

Les deux élèves reprirent leur chemin tranquillement, sans se parler. Elles arrivèrent dans le Hall, en face de la Grande Salle. Et là, Hippolyte se mit tout d'un coup à hurler en se trémoussant comme une furie. Cela eut pour effet de sortir Madeleine de ses pensées. La 1ère année sortit en trombe du château, courant à perdre haleine et toujours en hurlant. Sa camarade la suivit, de toute façon elle allait dans le parc aussi.

La jeune Hippolyte courut jusqu'à un arbre et s'y frotta vigoureusement le dos comme les ours quand ils marquent leur territoire.

Cette action étrange sembla tout de même la calmait, et elle se comporta à nouveau normalement. Sans plus chercher d'explications, Madeleine alla s'installer à l'ombre d'un grand arbre et sortit son devoirs d'Histoire de la Magie.

Elle n'avait pas fini de lire la consigne quand une grosse étincelle bleu vint atterrir juste à côté d'elle, brûlant l'herbe touchée et manquant de mettre le feu au devoir et à la robe de la Rouge.


*Non mais c'était quoi ça ! Il y a même plus moyen de bosser tranquille maintenant !*

Le cœur battant, la respiration légèrement accélérée Madeleine chercha aux alentours qui était l'auteur de cette mauvaise blague.

Elle avisa un peu plus loin 2 premières années, dont Hippolyte. L'autre 1ère année avait sa baguette à la main. C'était sûrement elle l'auteur de ce sortilège perdu. Apparemment elle n'avait rien remarqué et parlait avec Hippolyte.

Rangeant vite ses affaires, Madeleine se leva et se dirigea vers le petit groupe. En s'approchant elle entendit Hippolyte se présentait :

« ...Sinon je m'appelle Hippolyte, et je suis en première année à Gryffondor ! »

A son tour, la deuxième année prit la parole :

« Salut ! Je suis Madeleine en 2ème année, à Gryffondor aussi. Tu t'entraînais à un sort apparemment. »

Elle vit le livre ouvert, à leurs pieds.

« Lashlabask... Tu n'es pas très au point on dirait. T'as failli mettre le feu à ma robe ! »

Devant l'air interloqué des deux jeunes élèves. (Donc elles n'avaient vraiment rien remarqué), Madeleine s'expliqua :

« Ton sort raté a produit une grosse étincelle qui est allé s'écraser à 10 centimètres de moi. »

Griffes et Crocs, Griffes et Cœur, Gryff vainqueurs !
Gryffondor du mois en 01/2013, 06/2014, 12/2014 et 03/2015 - Elève du mois de Juin 2014 et Mars 2015