Lac

Inscription
Connexion

De la neige en abondance  PV 

Un flocon tombait doucement. Il tournoyait, s'accrochait à une bourrasque et remontait, avant de plonger à toute vitesse. La main tendue vers le ciel d'un bleu acier, et ses iris gris rivés sur les petites étoiles blanches qui valsaient vers elle, la jeune fille ne pouvait s'empêcher de sourire. Quand le flocon se posa finalement dans sa paume, elle se pencha pour en admirer les cristaux parfaits qui, en fondant en silence, dessinait déjà dans sa main une toile liquide et chatoyante sous le soleil. Kaeyann fit quelques pas sur le petit sentier qui s'était creusé sous les pas des élèves au courant des derniers jours, écoutant avec joie la neige qui crissait sous ses bottes. L'hiver était de loin sa saison préférée. Peut-être parce qu'elle lui rappelait la maison. Les grande forêts de conifères enneigées, le bruit des patins à glace glissant sur la patinoire de quartier la plus proche. Même si elle avait grandi dans une famille sorcière, Kaeyann avait toujous beaucoup aimé les sports d'hivers que pratiquaient les moldus. Bon, d'accord, ils n'impliquaient pas de balais magiques ni de cognards déchaînés, mais ils étaient tout de même extrêmement divertissants. Quand le parc de Poudlard se recouvrait de neige blanche, Kaeyann était toujours la première dehors. Elle chaussait ses grandes bottes, enroulait un épais foulard autour de son cou et s'emmitouflait dans sa lourde cape d'hiver brodée de fils rouges et or, et elle était fin prête.

Ce jour-là, elle avait quitté son dortoir avant même l'heure du déjeuner, elle avait attrapé deux brioches à la cannelle sur la table des Gryffons, puis s'était dirigée à grands pas joyeux vers le parc. Voilà maintenant presque trois heures qu'elle marchait ainsi, sans raison particulière, simplement contente d'avoir congé en une journée aussi parfaite. La neige immaculée reflétait la lumière du soleil en une mer de petits points lumineux, comme si elle voulait inviter les élèves à venir y dessiner des anges blancs, ou à y construire des bonshommes de neige. Elle avait atteint le lac, et elle longeait sa surface glacée en réfléchissant, à la fois contemplative et excitée. La jeune Canadienne regrettait presque de ne pas avoir emporté ses patins. Ces derniers devaient être enfouis quelque part au sous-sol, chez ses parents, et elle ne les avait pas sortis de là depuis qu'ils avaient emménagé à Londres. Maintenant qu'elle vivait en Angleterre, elle avait un peu perdu l'habitude de passer du temps à l'extérieur. Elle avait certes visité des parcs magnifiques, mais le vrai plein air lui manquait un peu, et elle avait l'impression de trahir quelque peu son pays natal si elle allait en camping, ou en randonnée, dans des forêts qui ne l'avaient pas vue grandir.

Avisant un banc que la neige avait épargné, la jeune fille s'en approcha et s'y installa en chantonnant presque. Elle sortit de la poche intérieure de sa cape les deux brioches emballées dans une serviette et prit tout son temps pour les déguster. Une fois repue, la rouge jeta un regard autour d'elle. Le parc était pratiquement désert, ce qui n'étonnait guère la rouquine. Les résidents de Poudlard avaient plutôt l'habitude de se cantonner à l'intérieur, près du feu, avec une tasse de thé brûlant, et non de s'aventurer à l'extérieur pour le simple plaisir de sentir le vent mordant sur sa peau. Dommage... Kaeyann aurait bien aimé se lancer dans la construction d'un igloo, ou encore dans une bataille de boules de neige, mais seule... c'était plutôt ennuyeux. La jeune fille décida d'attendre encore un peu, que le soleil monte plus haut dans le ciel. Alors, peut-être, les autres élèves seraient enfin tentés de venir la rejoindre pour profiter de cette journée magnifique et s'amuser un peu. Après tout, la période de révision viendrait bien assez vite, et les examens avec, il fallait sauter sur chaque occasion de mettre un peu d'aventure dans son quotidien, tandis qu'il était encore temps! Et l'aventure, ce matin, c'est Kaeyann qui s'en chargerait. Si un courageux voulait bien pointer son nez dans cette partie du parc

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

De la neige en abondance  PV 

Quelle belle matinée... Le soleil pointait à l'horizon, se reflétant dans la neige en des milliers de petits points brillant ! Ça avait le mérite de scintiller en tout cas ! Antony en avait presque mal aux yeux, et dut mettre sa main devant ! Heureusement, il avait des lunettes de soleil, des noires, qu'il enfila presque immédiatement.
C'était le matin. Pas l'ombre d'un chat dans les couloirs... Le sablier du temps s'écoulaient lentement tandis que les élèves dormaient tranquillement dans leurs dortoirs, et qu'Antony lui, se trouvait juste ici...
Il s'était habillé chaudement juste avant, avec un de ses manteaux épais. Cette fois il avait pris le vert et noir, ressemblant un peu aux couleurs de sa maison, et s'était emmitouflé dans un pantalon tout chaud, ses gants, son habituel bonnet gris en laine, et ses bottes marrons en fourrures. Il ressemblait à un soldat en armure comme ça ! Il faisait presque peine à voir, à sa façon de marcher ! Pour sûr si quelqu'un l'avait vu ainsi, hors contexte de la neige, il l'aurait certainement tué : mort de rire !
D'ailleurs Peeves, démon soit il, ne s'en était pas privé lorsque Antony passa par les escaliers mouvants. Il lui avait créé une petite chansonnette juste à son honneur, avant de lui lancer une boule puante -qu'Antony évita de justesse- avant que le fantôme ne prenne la fuite par le deuxième étage... Antony arriva donc devant la grande salle, où le petit déjeuner était déjà servit. Des escaliers de la cuisine on pouvait entendre tout un remue ménage, mais ce qu'on y discernait le plus était une sorte de fête organisée par les elfes de maison. On pouvait même très distinctement entendre ces derniers chanter un "Joyeux Anniversaire" à l'un des leurs.

*J'ignorais qu'ils fêtaient leur anniversaire ! s'exclama intérieurement Antony. *Bon après tout ils font ce qu'ils veulent !*

Antony entra quand même dans la grande salle manger quelque pains au chocolat, mais n'eut pas aussi faim qu'à son habitude, alors repartit vers la sortie. En effet la veille, ses camarades de Serpentard l'avait taquiné en faisant fis de se régaler avec des endives... Carottes... Et escargots... Tout ce qu'Antony détestait !

À présent, il arrivait enfin à la grande porte. Quel beau levé de soleil... Magique... Il se décida enfin à marcher sur la neige, qui "montait" les marches de la grande porte. Elle était un peu plus dure que la dernière fois, et heureusement ! Antony n'avait pas envie d'encore y tomber dedans et se retrouver trempé, et gelé ! Il marcha donc dans cette neige, se traçant son propre chemin, s'éloignant de ceux existant déjà. Ses pieds ne s'enfonçaient que de quelques centimètres, c'était parfait...

Le jeune garçon se demanda alors comment pouvait bien être le lac par ce temps ci... Pas de doute, il fallait y faire un tour ! Il prit donc le chemin du lac, non le plus court, mais le plus beau. Il passa par la petite colline, tandis que tombaient encore quelques petits flocons de neige retardataires. De la haut, il pût admirer tout le lac... Quel point de vue ! C'est vrai qu'il était gelé près de la rive, mais en son centre, il était bel et bien liquide ! Antony crut même apercevoir d'immenses tentacules en sortir, avant d'y rerentrer illico presto !

*Mais qu'est-ce que c'est que ça ?? Le calamar géant ? Ou un truc comme ça ??*

En tous cas Antony se sentit soudain bien mieux sur sa bonne vieille terre ferme ! Au bas de la colline, sur un banc, il aperçut une jeune fille, assise tranquillement, faisant "je ne sais trop quoi"...

Emplit d'une certaine joie d'avoir enfin trouver quelqu'un avec qui partager toute cette neige, Antony se mît à gambader vers elle. Son écharpe volait au vent derrière lui, c'était assez amusant.

Arrivé à porté de voix, du moins ce qu'en estimait Antony, il l'interpella :

"Salut toi tu m'entends ?"

Il attendu quelques minutes... pas de réponse...

"Hé tu m'entends ?!"

Toujours rien... Mais ça n'allait pas se passer comme ça ! Antony ramassa un peu de la neige qui se trouvait autour de lui, visa le dos de la jeune fille, et fit fuser une boule de neige qui la manqua de peu ! Elle se retourna alors d'un coup, sans attendre ! Là son regard croisa celui d'Antony, qui ne savait plus trop quoi dire en vérité...

"Ho pardon... Voulais juste... Heu... Ton attention... Voulais pas... Te toucher..." balbutia-t-il, mélangeant ses mots...

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

De la neige en abondance  PV 

Cette journée parfaite coulait lentement, sans que personne ne vienne déranger la jeune fille. Le vent continuait de souffler sur le lac, soulevant des petites tornades de neige à sa surface. Les collines environnantes étaient recouvertes d'un drap immaculé et scintillant, les montages, loin à l'est, se dressaient vers le ciel comme si elles voulaient se joindre à la fête que donnaient les nuages en saupoudrant le monde de cristaux blancs. Et oui, pour Kaeyann, l'hiver n'était pas la saison de la mort, loin de là, c'était celle des secrets. La neige épaisse semblait capable d'engloutir les petites cachoteries des élèves, d'effacer leurs traces lorsqu'ils sortaient du château en cachette... L'hiver était un complice! Et puis, comment ne pas aimer les décorations de Noël qui apparaissaient dans tous les couloirs, et dans la Grande Salle? Les guirlandes colorées, les boules de toutes les grosseurs, et puis l'immense sapin qui régnait en maître au bout des quatre longues tables que les Elfes de Maison garnissaient des plats les plus succulents... Ragoûts de bœuf aux carottes, endives farcies, quel délice! Pour Kaeyann, c'était le summum du bonheur. Et quelle joie, le matin de Noël, en découvrant tous les cadeaux laissés là pendant la nuit! C'était magique.

Et pourtant...Kaeyann était toujours seule dans le parc. À croire que tous les autres étudiants du château s'étaient barricadés à l'intérieur, totalement réfractaires à l'idée de s'amuser dans la neige. Même Peeves savait plus s'amuser qu'eux. Lorsque Kaeyann l'avait croisé, ce matin-là, il se cachait dans le sablier remplit de rubis, et quand la jeune fille s'était penchée pour consulter le score de sa maison, le petit démon avait surgit de sa cachette en hurlant et en faisant des grimaces. Kaeyann avait cru faire une crise cardiaque, mais au moins elle avait bien rit par la suite. C'était une très bonne farce, quand on y pensait bien, et ce n'était pas le cas pour toutes les idées saugrenues qu'il avait en général. La Canadienne avait failli l'inviter à sortir avec elle pour faire quelques blagues, mais le fantôme avait filé vers le 2e étage en caquetant, et la jeune fille était restée seule.

Au moins, la solitude avait cela de bon qu'elle permettait de mettre ses idées en ordre, de réfléchir et de méditer, même. Kaeyann se sentait très sereine, en paix, et elle ne se souciait même plus de savoir combien de temps elle avait passé sur ce banc. Le monde autour d'elle semblait assourdit, et les bruits environnants lui parvenaient comme en écho.


«Ahuuu....Uuuu ennntennn..»

Étrange bruit. Surement le vent qui sifflait entre les montagnes. Ou alors le fruit de son imagination. Dans tous les cas, ce n'était pas une raison de détourner son regard du magnifique spectacle que le lac lui offrait.

«Ééééé.....Uuuu ennntennn...»

Encore cet écho... Peut-être Kaeyann devrait-elle se retourner et investiguer un peu plus, comprendre d'où venait ce son saugrenu...

*Woush!* Une boule de neige passa tout près de son visage, frôlant presque son nez et la faisant sursauter. Kaeyann fit immédiatement volte-face, cherchant le coupable des yeux. Elle le trouva rapidement: un petit bonhomme vêtu de vert et de noir, qui se tenait en contre-jour sur la colline la plus proche avec de la neige jusqu'aux chevilles. La troisième année mit la main en visière au-dessus de ses yeux, essayant d'apercevoir le visage du garçon au travers du halo lumineux qui l'entourait. Elle était presque certaine de ne pas le connaitre. Ainsi donc, cet inconnu avait envie de s'amuser avec elle et l'invitait à jouer au moyen d'une boule de neige. C'était partit alors!


«Ho pardon... Voulais juste... Heu... Ton attention... Voulais pas... Te toucher...»

La jeune fille balaya l'explication du revers de la main, en souriant.

«Ne t'en fais pas!» lança-t-elle à l'adresse du garçon. «Tu ne m'as même pas touchée. La prochaine fois, détend ton poignet... Comme ça!»

Kaeyann se pencha pour ramasser une poignée de neige et façonna rapidement une boule de neige bien ronde, qu'elle lança de toutes ses forces en direction de l'étudiant emmitouflé qui la regardait toujours. Ses entrainements de Quidditch semblaient porter fruits: son lancer était nettement plus précis et puissant que lorsqu'elle était jeune. La balle de neige décrivit une longue courbe dans les airs, avant de retomber avec grâce jusqu'à s'écraser dans le visage du blondinet. Kaeyann éclata de rire, puis plongea derrière le banc pour se mettre à couvert. La guerre de boule de neige était officiellement déclarée!

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

De la neige en abondance  PV 

La jeune fille fixait Antony, la main au dessus des yeux pour les protéger du soleil scintillant partout autour d'eux... Il ne semblait pas la connaître, ou alors il ne se souvenait plus du tout d'elle...

Elle était un peu plus grande qu'Antony -ce qui ne constituait rien d'exceptionnel en soit étant donné la petite taille du garçon- mais cela se remarquait à peine puisqu'elle se trouvait plus en contrebas que lui...

Elle respirait lourdement... Ou était-ce une impression erronée, car son souffle chaud formait d'épaisses fumées sortant de sa bouche.
*Elle est contrariée ??* se demanda le garçon, inquiet de sa réaction...

"Ne t'en fais pas !" s'exclama-t-elle tout d'un coup, sûrement rassurée de voir que ce n'était qu'un petit garçon qui l'avait menacé d'une boule de neige... Il faut dire aussi que le Serpentard n'était pas bien impressionnant...

"Tu ne m'as même pas touchée." continua-t-elle, imperturbable. "La prochaine fois, détend ton poignet... Comme ça !"

Et pour illustrer son geste, visiblement heureuse d'avoir enfin trouvé une excuse pour une bataille de boules de neige, elle ramassa un peu de neige au sol qu'elle tassa dans ses mains. Puis, satisfaite de sa boule, elle déroula son bras, tirant la boule qui suivit une légère courbe, avant d'arriver de plein fouet dans la tête d'Antony !

Explosant dans sa tête, le garçon tomba à la renverse dans la neige gelé qui pénétra ses vêtements, s'enfonçant dedans tandis que l'autre fille éclata de rire...
*Ha elle veut la guerre... Elle va l'avoir...*

Cette dernière courut se réfugier derrière le banc sur lequel elle était assise juste avant, tandis que le garçon se relevait tant bien que mal... Et c'est sous une pluie de boules de neige qu'il se précipita derrière un rocher tout blanc. Ouf... Il était à l'abri... Dos au rocher, il réfléchissait à ce qu'il allait faire... Cette fille visait vraiment bien... Lui n'était pas aussi fort ! Comment allait il faire ??
Pas de problème... Il ne fallait pas s'inquiéter... À force de la bombarder, il arriverait bien à la toucher !

Il commença à préparer des boules de neiges autour de lui, ramenant et tassant la neige de chaque côté. Heureusement, il avait de bon gants qui lui tenait bien chaud aux mains... Ça l'éviterait d'avoir froid... Les mains était la pire partie possible où Antony pouvait avoir froid... À tel point qu'il en devenait violent tellement cette sensation de froid pouvait lui être horriblement désagréable...

Bien... À présent il avait une bonne réserve de boules de neige... Une douzaine de boules était alignées devant lui... Bien en rang, à peu près de formes égales...

*Maintenant la contre attaque... il est temps de me venger...* se susurra intérieurement Antony...

Il ramassa doucement une boule, la tassa dans sa main, se retourna, et posa son autre main sur le rocher, avant de doucement relever sa tête...

Paf ! Une autre boule lui arriva en pleine tête, le faisant de nouveau tomber à la renverse ! Il valdinguât dans la neige, écrasant au passage toutes les boules qu'il avait préalablement préparé...
Il avait de la neige partout dans ses cheveux blonds, son écharpe, et sa veste, sentant quelques flocons lui glisser dans le cou...

"Hou c'est froid... !!"

Il se remit rapidement à genoux et enlevant un gant, tenta d'enlever la neige de son dos...

"C'est pas du jeu ! Moi je sais pas tirer !" s'exclama-t-il à l'intention de la fille, toujours en tentant de se retirer la neige de son col... "En plus t'es plus grande que moi !"

Il avait dit cette dernière phrase sans trop de convictions... En vérité il ne savait même pas quel âge avait l'autre fille... Ni même quelle était sa maison ! En tout cas pas une Serpentard... Antony ne l'avait jamais croisé en salle commune jusque là...

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

De la neige en abondance  PV 

Recroquevillée qu'elle était derrière son banc, Kaeyann ne voyait pas très bien ce qui se passait en haut de la colline. Elle savait qu'elle avait touché le garçon, oh ça oui, car elle avait bien entendu le son caractéristique d'une explosion enneigée, et son absence de réplique pour l'instant indiquait qu'il était sans doute tombé à la renverse. C'était mission accomplie pour le moment, mais Kaeyann ne devait pas se reposer sur ses lauriers. Les garçons étaient généralement assez compétitifs, quand il s'agissait d'activités ne serait-ce qu'un peu sportives. Les garçons n'aimaient pas perdre, c'était bien connu, et ils appréciaient encore moins la défaite lorsqu'elle était concédée à une fille. Ça, la Canadienne le savait, et elle avait la ferme intention de s'en amuser et d'en tirer parti le plus possible. Piquer l'orgueil d'un adversaire pour le forcer à réagir plutôt qu'à agir, c'était une stratégie qui s'avérait souvent payante!

Aussi, elle commença immédiatement à faire une petite provision de balles de neige bien lisses et rondes, qu'elle entassa sur le banc devant elle pour y avoir accès facilement. Elle ne voulait pas trop en préparer non plus, parce qu'elle savait qu'elle aurait bientôt besoin de bouger. Et bien oui quoi, elle n'allait pas non plus rester planquée derrière sa barricade de bois indéfiniment! C'était la guerre, il fallait parfois sortir des tranchées pour partir à l'assaut, ne serait-ce que pour surprendre son adversaire et prendre le dessus sur lui. En ce moment, le garçon devait être lui aussi en train de préparer ses munitions, il fallait donc que Kaeyann agisse rapidement, pour ne pas lui laisser le temps de se mettre à l'aise. La jeune fille surgit donc de son abri, lançant toutes ses boules dans la direction du garçon, qui commençait à se relever, et qui dut se précipiter derrière un rocher. Et voilà le travail, maintenant il savait qu'il avait affaire à une vraie guerrière qui n'avait pas l'intention de lui laisser la moindre seconde de répit!

S'amusant follement, Kaeyann recommença la production de projectiles blancs. Elle les façonnait rapidement, presque à la chaine, mais cette fois-ci, au lieu de les placer devant elle, la jeune fille entreprit de les déposer dans un baluchon qu'elle avait formé en ramenant le bas de sa cape d'hiver vers elle. Quatre boules, cinq, six, puis dix. Elle était prête, et elle espérait quand même que le garçon d'en face l'était aussi, sinon ce n'était pas intéressant comme jeu. Une troisième année qui terrorise un plus jeune qu'elle en lui envoyant des boules de neige à la figure sans qu'il ne se défende, cela tenait plus de l'intimidation que du jeu, et la jeune fille se retrouverait en retenue dans le temps de le dire! Non, elle espérait vraiment que son opposant avait autant envie qu'elle de jouer à la guerre, et qu'il préparait une réplique fulgurante. Comme ça, au moins, la Canadienne devrait redoubler de stratégie et de vitesse, et ça c'était vraiment stimulant!

Se relevant presque complètement, et sa réserve de munitions dans sa cape, Kaeyann regarda en direction du gros rocher qui cachait le Serpentard. Elle ne savait pas s'il était encore caché derrière, car il avait pu s'éloigner vers le petit bosquet le plus près pendant qu'elle travaillait sur ses balles de neige, sans qu'elle ne l'aperçoive. Puis, soudain, la jeune fille vit une petite mèche blonde émerger, lentement, puis un front, et bientôt une paire d'yeux bleus. Elle sourit et arma immédiatement son bras. La boule blanche s'envola, puis s'écrasa sur le nez qui venait d'apparaitre. Et paf! En plein dans le mille!


«C'est pas du jeu ! Moi je sais pas tirer! En plus t'es plus grande que moi!»

Kaeyann éclata de rire. Comme il était étrange d'être enfin la plus grande et la plus forte, dans une bataille de boule de neige! Cadette de six filles, elle avait toujours été celle que l'on choisissait en dernier dans son équipe. Tous ses amis, ses cousins, tout le monde quoi! Tout le monde sous-estimait la jeune fille, et ne voyait pas l'avantage d'avoir une petite fille aux bras maigrichons dans son armée, jusqu'à ce qu'elle prouve finalement qu'elle avait la même force de caractère que ses soeurs les plus vieilles, et qu'elle n'avait pas besoin de mesurer une tête de plus pour s'imposer en temps de guerre! C'était la rapidité qui allait la faire gagner, et faire sa renommée! Ses réflexes deviendraient légende, sa précision, mythique! Et ce pauvre petit Serpentard se trompait s'il pensait qu'elle allait gagner grâce aux quelques années qu'elle avait de plus que lui.

«Quand t'es petit, t'es plus difficile à toucher!» rappela Kaeyann à son adversaire, avant de décamper à toute vitesse, abandonnant son banc pour aller se poster plus en hauteur.

La gryffonne courut à toute vitesse jusqu'à une petite bute de neige tapée, qui lui offrait un meilleur angle d'attaque. Bien entendu, elle était ainsi beaucoup plus exposée, mais elle se savait assez rapide pour éviter le plus gros de la prochaine salve. Glissant la main dans son baluchon improvisé, elle attrapa une nouvelle boule de neige et se mit en position pour tirer, attendant de voir ce que le Vert allait faire.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

De la neige en abondance  PV 

L'éclat de rire de Kaeyann résonna dans tour le parc... ! Quelle diablesse ! Elle lui ferait bien regretter ! Le froid dans son dos... Elle le connaîtrait aussi... ! Ça, il pouvait le lui assurer... Et quelques soient les moyens employés... ! Grrrr... ! Heureusement Antony était vif d'esprit... Il n'était pas à Serpentard pour rien... Il allait trouver quelque chose ... Une ruse quelconque qui prendrait cette fille un peu trop sûr d'elle au dépourvu... !

"Quand t'es petit, t'es plus difficile à toucher!" résonna alors dans l'air...

*Grrr... Elle va voir... Je vais l'ensevelir... ! Petit ! Elle sera bien dégoûter quand ce sera elle la petite, six pieds sous terre... !* se motiva Antony.

Vite, il sortit sa tête de son rocher et repéra la Gryffondor qui changeait de cachette... Elle ne regardait pas par là... ! C'était le moment de la contourner ! Vite d'un pas léger, furtif et rapide, il se précipita de l'autre côté de la coline, un œil toujours sur la fille, qui sauta derrière une petite bute de neige. Antony, lui, disparut juste à temps dans l'ombre de la colline...
*Hou... ! Il fait bien frisquet ici !* remarqua Antony, tandis qu'il sautait à grand pas dans la neige... Bientôt, il arriva de nouveau à la limite ombre/soleil... Il jeta un coup d'œil... Il était derrière elle ! Vite il recula sans faire un bruit... À présent, il fallait trouver un stratagème pour l'ensevelir d'un coup... Pour l'achever net ! Tout a coup, une idée brillante lui traversa l'esprit... Une idée géniale... ! Et plus il y pensait, plus il se félicitait d'y avoir pensé... !

Suivant son plan, il commença donc, discrètement et rapidement bien sûr, avant qu'elle ne se rende compte de son absence, à faire une petite boule de neige, qu'il fit ensuite rouler dans la neige, et devint de plus en plus grosse...! Jusqu'à ce qu'il eut du mal à la pousser... Elle était déjà si grosse, qu'elle arrivait à son nombril !
Bon d'accord elle n'était pas parfaitement ronde... Mais en tout cas elle tenait en un seul bloc homogène prêt à éclater en pleine tête de la Gryffondor ! Et la vous vous dites... Mais comment va-t-il faire pour lancer une boule qu'il peut à peine pousser ! Mais vous oubliez une chose... C'est un sorcier !
Il sortit alors sa baguette, et d'un murmure, il prononça son sort, digne d'un travail acharné en sortilège... :

"Wingardium Leviosa..."

Sur les mots du garçon, la boule s'éleva dans les airs... Cela lui demanda beaaaaauuuuucoup de concentration pour la maintenir ainsi en l'air... Mais ça valait la coup ! Il avait hâte de voir la tête de... Il ne connaissait même pas son prénom d'ailleurs ! Bha il lui demanderait une fois son méfait accompli !

Bref... Lentement, il marcha à nouveau vers la lumière, et là il la vit, dépassant de son petit tas de neige, se croyant bien à l'abri... Elle guettait la position où elle devait croire qu'Antony se trouvait... En tout cas elle ne pouvait pas être en meilleur position, ainsi présentant son dos au garçon... Et ce n'est pas parce que elle était si bien placée qu'au dernier moment elle allait comme par hasard par une quelconque chance incroyable, esquiver sa boule ! Sans quitter sa position, Antony fit doucement voler son œuvre vers lui, puis la fit doucement approcher de la Gryffondor, sans le moindre bruit... Elle ne soupçonnait pas ce qui allait lui arriver... Ça y est... À présent même s'il lui parlait, elle n'esquiverait pas... qu'elle soit d'une rapidité extrême ou non... Il éleva sa boule juste au dessus d'elle, et juste avant qu'il ne la relâche, et qu'elle n'obscurcisse la lumière, lui cria :

"Derrière toi !"

Et à peine tourna-t-elle la tête que s'en était fait d'elle... ! Antony rompit le sortilège... PLAF ! En plein dans le mille ! Ses vêtements étaient blanc de neige ! Il ne voyait même plus sa tête sous le tas de neige ! Juste ses bras et une de ses jambes dépassés, quelques mèches de cheveux par ci par là...

"Tout va bien ? Fallait pas me provoquer !" Antony s'approcha et saisit la main de la jeune fille, qu'il tira vers lui, éprouvant tout à coups quelques remords pour ce qu'il venir de faire...

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

De la neige en abondance  PV 

Mais où donc était-il passé? Il était petit, certes, mais pas assez pour disparaître complètement! Il avait dut aller se cacher pendant que Kaeyann se mettait en position, et cela expliquait pourquoi la jeune fille était debout avec le bras levé depuis plusieurs minutes déjà et qu'elle n'avait pas encore vu le moindre cheveux blond émerger de derrière le rocher. En tout cas, si le Serpentard n'avait pas bougé, et qu'il avait simplement décidé de rester cacher pendant aussi longtemps, la jeune fille était déçue. Elle avait vraiment cru trouver un adversaire à sa taille dans cette bataille de boules de neige improvisée. Elle ne voulait vraiment pas se rendre compte qu'elle avait affaire à une poule mouillée, qui n'avait aucune initiative, aucun sens de l'humour, de l'honneur ou de la compétition, et qui préférait se terrer derrière un gros caillou que de monter au combat. Bon, d'accord, en tant que Gryffondor, son opinion était peut-être biaisée, car elle était prédestinée à toujours choisir l'option la plus osée, ne serait-ce que pour les émotions fortes qu'elle promettait, et elle ne pouvait pas en vouloir à un élève de préférer "la jouer safe" comme on disait dans son coin de pays. Un Serpentard, après tout, était généralement plus enclin à prendre une décision réfléchie, en était certain d'en tirer le meilleur parti possible, qu'à surgir de sa cachette en criant "tayaut!!"... Aux yeux de Kaeyann, c'était beaucoup moins amusant, mais bon.

Toujours était-il que, plongée dans ses réflexions, la jeune fille demeurait plantée là, debout sur sa colline, son bras retombant centimètre par centimètre, alors que le garçon refusait toujours de montrer le bout de son nez. La Rouge allait bientôt devoir envisager une autre stratégie, et celle-ci s'annonçait radicale. À la guerre, comme à la guerre, elle irait débusquer le serpent jusque dans son trou s'il le fallait. Comme elle tenait toujours son baluchon de munition d'une main, et sa boule de neige de l'autre, elle n'avait plus de main disponible pour tirer sa baguette magique de sa poche. Elle aurait bien aimé lui lancer un sort, inoffensif, il va sans dire, simplement pour lui faire un peu peur et le forcer à se montrer le bout du nez, mais elle était dans une position complexe... Elle ne voulait pas non plus déposer ses balles de neige, car alors elles colleraient et ne seraient plus aussi lisses et parfaites. Elle devait trouver une façon de... SLASH!!!

Kaeyann ferma instinctivement les yeux et échappa son chargement en entier pour lever ses bras et se protéger, mais il était déjà trop tard. Elle était complètement ensevelie sous une épaisse couche de neige compacte et glacée. Tombée à la renverse, la jeune fille ne pouvait plus que gesticuler vainement, agitant les bras et la jambe qu'elle avait réussi à dégager durant sa chute. Elle ne voyait plus rien, mais à force de se débattre, elle finit par percevoir la lumière au-travers de la couche de neige qui lui écrasait le visage. Elle entendait des sons étouffés, et sentait que quelqu'un bougeait autour d'elle. C'était sans doute son "ennemi", qui venait s'assurer qu'elle était toujours vivante. Kaeyann fit alors ce qu'elle avait apprit à faire, alors que ses soeurs s'amusaient à lui enfoncer la tête dans la neige: elle entreprit de manger le plus de neige possible, pour dégager un espace autour de sa tête qui lui permettrait de bouger. Elle avait l'estomac glacé, mais elle pouvait respirer plus facilement, et mettre ses idées en ordre. Aussitôt qu'elle serait debout, elle se vengerait, ça c'était certain, il ne lui restait plus qu'à déterminer de quelle façon elle allait s'y prendre.


«Oua ien? Allai a euh povoqué!»

Quelqu'un enroula ses doigts autour de son poignet et entreprit de la remettre sur ses pieds, ce qui mit fin à ses réflexions. Elle devrait donc improviser! Quand elle émergea complètement de son tas de neige, la jeune fille put finalement ouvrir les yeux et contempler le visage de son assaillant. C'était bien celui qu'elle pensait, et elle en était presque fière. Le garçon l'avait prise au dépourvu, il avait déjoué ses plans et avait fait preuve d'une belle audace, cela faisait plaisir à voir! Il avait l'air si gentil, avec ses cheveux d'un blond doré et ses grands yeux bleus, qu'il était impossible de lui en vouloir de toute façon. Mais cela n'allait pas empêcher Kaeyann de prendre sa revanche, oh que non! Une fois debout, Kaeyann dépassait le Vert d'une bonne tête, et elle comptait profiter du léger déséquilibre qui s'était créé quand il avait mis son poids vers l'arrière pour la tirer vers lui. Ne perdant donc pas de temps, Kaeyann se pencha vers l'avant, plaqua ses mains sur les épaules du Serpentard, et l'entraîna avec elle vers la neige folle qui n'attendait que d'être utilisée.

Les deux étudiants se mirent à rouler, dévalant la colline dans un enchevêtrement de bras, de jambes, d'écharpes et de cheveux. Kaeyann, folle de joie, ferma les yeux et se mit à rire à gorge déployée alors qu'ils prenaient de la vitesse et se rapprochaient du lac gelé et du banc qu'elle avait quitté quelques instants auparavant. Lorsqu'ils arrêtèrent finalement de rouler, Kaeyann était toujours hilare. Elle avait de la neige dans le chandail et dans les bottes, mais peu lui importait, car elle s'amusait vraiment comme une petite folle. Écartant une mèche de cheveux cuivrés de son visage, elle se tourna vers le blondinet et lui sourit.


«Bien vu, le coup de l'avalanche surprise. Je m'appelle Kaeyann Hirondella, enchantée de faire ta connaissance.»

Elle tendit la main au garçon, à la fois pour se présenter officiellement, et pour offrir une trêve. Elle espérait que le garçon ne lui en voulait pas, après tout, c'était une si belle journée! Beaucoup trop belle pour rester fâché!

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

De la neige en abondance  PV 

C'est ainsi que la rousse fut extirpée de dessous la masse blanche, de la neige plein les cheveux, et... la bouche ?? Mais qu'est-ce qui s'était passé là-dessous ?? Elle avait pris de la neige dans la bouche ?? Elle n'en avait pas mangé tout de même ? Holala... Tout ça c'était la faute d'Antony... Il ne voulait pas être aussi violent... Ça ne lui ressemblait pas... Et puis arriver par-derrière non plus... Comme un lâche... sans prévenir... Enfin sauf ce dernier point en fait... Il avait quand même crié quelques mots à la jeune fille avant de l'ensevelir, mais bon... d'accord elle n'aurait pas été capable de l'esquiver même si elle avait transplané... d'ailleurs elle se serait sûrement désartibulée si elle avait essayé mais passons... Là n'est pas la question...
C'est donc une jeune Gryffondor, les cheveux mi-roux, mi-blancs, en bataille, qui émergea de dessous la neige. Elle faisait au moins une tête de plus que lui et c'était assez intimidant, il faut dire... Si ça se trouve, elle allait se mettre en colère, et le provoquer en duel... Antony n'était qu'un première année... Elle ne ferait qu'une bouchée de lui... C'est donc juste à ce moment qu'Antony prit conscience des risques qu'il venait de prendre en s'approchant ainsi si près de son adversaire, qu'il venait juste de mettre au tapis quelques minutes plus tôt... Il s'apprêta à reculer, ouvrant la bouche pour prononcer un minuscule "Sans rancunes... ?" que la fille, sans prévenir, se pencha sur lui et lui tomba dessus, profitant du déséquilibre d'Antony...

Ils tombèrent tous deux à la renverse dans la pente de la blanche colline... La chute les colla l'un à l'autre ne formant plus qu'une masse indiscernable de vêtements et de neige, tandis que les flocons volaient de tous côtés...
Antony ne comprenait plus du tout ce qu'il se passait... Devant lui, le décor roulait, tournant dans tous les sens tandis que la jeune fille le regardait, accrochée à lui, seule chose encore statique dans le champ de vision du garçon...
Le garçon ferma les yeux avant de se sentir mal, tandis que l'autre fille se mit à crier de joie, alors qu'ils accéléraient dans leur descente...
Le terrain s'aplanit enfin et ils ralentirent, se séparant alors l'un de l'autre, roulant quelques mètres chacun de leurs côtés...
Antony se retrouva sur le dos... Hu... Il avait bien roulé... Il resta ainsi un moment, le temps de reprendre ses esprits... Il se rendit alors compte que son bonnet avait disparu de son crâne, tandis que son écharpe s'était prise dans ses vêtements, lui serrant la gorge... de la neige glissait dans son coup et ses cheveux, tombant sur ses yeux, lui cachaient le soleil...
C'était assez marrant en vérité, cette petite dose d'adrénaline. Il avait bien aimé cette roulade improvisée dans la neige moelleuse. Antony se releva sur les fesses, s'appuyant sur son bras droit... il tenta de se dépêtrer de son écharpe mais un bout s'était pris dans son pantalon, il s'appuya donc à nouveau sur son bras droit et souleva ses fesses pour parvenir à sortir l'écharpe de son bas... Il tourna ensuite la tête vers la Gryffondor et aperçut son bonnet non loin de là, à quelques pas seulement.
La rousse, souriante, l'observait. Antony lui rendit alors son regard, tandis qu'elle lui dit :

"Bien vu, le coup de l'avalanche surprise. Je m'appelle Kaeyann Hirondella, enchantée de faire ta connaissance."

Elle lui tendit alors la main, comme pour seller leur présentation, et la paix entre eux.

Antony sourit alors lui aussi, content de se faire une nouvelle amie, il enleva donc son gant et lui serra énergiquement la main, sans la quitter des yeux.


"Ha l'avalanche surprise... Oui en fait, je n'en suis pas peu fier... Mais j'avais peur que ce soit toi qui m'attaques par surprise pendant que je préparais mon immense boule de neige..." Antony prit une petite moue soucieuse. "Sans rancune hein...?" il reprit ensuite ses esprits et, lâchant enfin sa main, se présenta : "Moi c'est Antony. Antony Vendrale. Je suis à Serpentard en première année. Toi, tu es à Gryffondor non ?" Antony se releva alors sur ses deux jambes et fit quelques pas pour ramasser son bonnet qu'il agita pour en décrocher la neige, avant d'ajouter : "Tu es en quelle année ?"

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

De la neige en abondance  PV 

Une poignée de main, et ça y est la trêve était signée. Les deux jeunes étudiants pouvaient souffler, et surtout, se réchauffer un peu. Les vêtements de Kaeyann étaient complètement trempés, de ses mitaines à son t-shirt, aussi la jeune fille prit-elle un instant pour creuser un trou dans la neige près d'elle pour y faire apparaitre une flamme bleutée qui brûlait toute seule à l'infini, l'un des tours de passe-passe les plus utiles qu'il lui aie été donné d'apprendre.

«Ha l'avalanche surprise...» répondit le garçon. «Oui en fait, je n'en suis pas peu fier... Mais j'avais peur que ce soit toi qui m'attaques par surprise pendant que je préparais mon immense boule de neige...»

Kaeyann sourit. Il y avait de quoi être bien fier, en effet. C'était une bonne idée, et il l'avait bien exécuté, la forçant même à brandir le drapeau blanc. S'il n'avait pas réagit à sa dernière attaque de manière aussi inventive, la jeune gryffone aurait probablement arrêté les hostilités, et elle serait rentrée au château, déçue.

«Sans rancune hein...?» reprit le blondinet en lâchant finalement la main de Kaeyann, avant d'enchaîner: «Moi c'est Antony. Antony Vendrale. Je suis à Serpentard en première année. Toi, tu es à Gryffondor non ?»

Kaeyann hocha la tête en découvrant à nouveau ses dents, et secoua les épaules, faisant miroiter sous les rayons du soleil le badge rouge et or qui ornait sa poitrine, tandis qu'Antony (c'était bien de pouvoir enfin mettre un nom sur ce visage sympathique!) se levait pour secouer son bonnet plein de neige. La Canadienne tendit les deux mains au-dessus de son petit feu improvisé, espérant parvenir à se sécher avant d'attraper un rhume.

«Tu es en quelle année?» demanda ensuite le Serpentard.

«En troisième.» répondit Kaeyann, et puis, comme elle ne savait pas bien comment poursuivre cette conversation sans avoir l'air de se vanter, elle ajouta tout bas: «Je suis préfète. Et Capitaine de Quidditch.»

Kaeyann n'aimait pas brandir ses titres comme des médailles, car elle avait parfois l'impression de ne pas les mériter entièrement. D'accord, elle travaillait fort à l'école et aimait s'impliquer au sein de sa maison, mais elle n'avait encore jamais accompli d'exploits incroyables sur le terrain, ni fait preuve d'une rigueur ou d'une assiduité hors normes en classe. Elle essayait simplement de toujours faire de son mieux, mais elle devait admettre que les gens, la nature, les matchs de Quidditch endiablés, les sucreries, les bons romans et les moments passés près du feu dans la Salle Commune l'enthousiasmaient plus que les bonnes notes qu'il lui fallait obtenir pour montrer l'exemple, les comptes-rendus à remettre à sa Directrice de Maison à la fin de chaque semestre et les longues heures passées à réfléchir à de nouvelles manœuvres et stratégies de Quidditch...

Consciente que son expression faciale avait du changer alors qu'elle se perdait dans ses pensées, la jeune fille tenta de retrouver un sourire, pour ne pas trahir la nervosité qui l'envahissait chaque fois qu'elle pensait à toutes les responsabilités qui pesaient sur ses épaules. Après tout, si elle était sortie jouer dehors ce jour-là, c'était justement pour éviter de penser à toutes ces petites choses qui la stressaient, pour se détendre, s'amuser, et faire de nouvelles connaissances. Jusqu'à présent, on pouvait dire qu'elle avait atteint ses objectifs, car elle n'avait pas pensé une seule fois à la charge de travail qui l'attendait à son retour dans la tour des Gryffondors, et qu'elle avait devant elle un jeune Serpentard aussi charmant que débrouillard sur un terrain de bataille.


«Alors, dis-moi Antony. Où as-tu appris à être un tel stratège?»

Kaeyann sourit de plus belle, découvrant des canines légèrement plus pointues que la moyenne. Elle secoua sa longue crinière cuivrée pour en faire tomber les derniers flocons qui tardaient à fondre et, d'un geste amical, invita le jeune garçon à la rejoindre près du feu.

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

De la neige en abondance  PV 

La jeune fille avait fait apparaître par magie un feu venus de nulle part, enfin si de sa baguette, mais il semblait s'être créé spontanément. C'était parfait ! Antony n'attendait que ça pour se sécher... Il avait encore de la neige partout dans le dos c'était insupportable... Et ses gants étaient une nouvelle fois couvert de neige, donc immettables... À présent il avait les mains à l’air et donc cibles potentielles du froid cruel...
La flamme bleue du feu intrigua Antony tandis que l'autre jeune fille répondit à sa dernière question :

"En troisième. Je suis préfète. Et Capitaine de Quidditch."

*Préfète !*
Antony eut un haut le cœur...

Il ne savait pas qu'elle était préfète ! Il avait intérêt à se tenir à carreau ! Il ne voulait pas avoir de problème lui, il tenait à rester à Poudlard après tout, le pauvre... ! Enfin, Ysalyne aussi, sa meilleure amie, était préfète, et il ne la fuyait pas comme la peste... ! Mais elle c'était différent aussi... Elle était à part...
Antony détacha son regard du feu, et se tourna, doucement, vers la jeune fille pour l'observer, et y découvrir un étrange tableau , intriguant et mystique... Elle était penchée vers le feu, les mains en avant, tentant de se sécher de son mieux. Le feu lançait sur elle des reflets bleutés vraiment très intriguant, son badge rouge et le prenant des teintes de bleus et de jaune...
Dans la neige derrière eux, dansaient leurs ombres au gré de la flamme qui oscillait de gauche à droite... Elle était vraiment... Original ! Antony n'avait jamais vu de feu bleu comme ça. Et il dégageait une chaleur ! Pourtant il ne brûlait rien. À ce train-là, ils seraient vite séchés.

Le regard d'Antony revint alors sur la griffonne qui lui lança un sourire.

*Je me demande bien à quoi elle pense...* songea Antony.

Quoi qu'il en soit, il semblait que les eux enfants étaient devenus bon amis, malgré la petite bataille qu'il venait de mener. Antony s'en voulait encore d'avoir ainsi ensevelit Kaeyann, mais après tout, il semblait que ça lui ait plu. C'est vrai qu'une petite bataille sans pitié, mais amicale, faisait plaisir de temps en temps... Antony rendit son sourire à Kaeyann, tandis qu'il secouait ses gants l'un contre l'autre.

"Alors, dis-moi Antony. Où as-tu appris à être un tel stratège?" lui demanda-t-elle alors, souriant à nouveau de plus belle, toutes dents sorties.

Elle secoua alors ses longs cheveux roux-bruns, faisant tomber les derniers flocons de neige rescapés, avant d'inviter Antony, d'un geste de la main, à se joindre à elle auprès du feu.

Antony, ne se fit pas attendre et s'approcha rapidement. Autour du feu, la neige commençait à fondre, passant directement de l'état solide à l'état gazeux, et rapidement, le sol fut de nouveau sec, dépourvu d'eau. Antony en profita pour s'assoir en tailleur à côté de Kaeyann, qui était toujours debout, puis déposa ses gants devant lui pour les faire sécher, réfléchissant à ce qu'il pourrait bien répondre à Kaeyann... Antony regrettait soudain de ne pas avoir pris sa sacoche avec lui aujourd'hui... Il aurait bien dégusté quelques sucreries au coin du feu... Rien que de penser à ses ballongommes de bullard, il en eut l'eau à la bouche... Si ça se trouve elle, elle en avait... Il lui lança un regard. Elle devait bien avoir quelques Dragées Surprise de Bertie Crochue ou Chocogrenouilles au fond de ses poches... Quoi qu’après leur chute, elles seraient ratatinées...
*Bof... je me prendrais un bon chocolat chaud en rentrant, avec un bon Fondant du Chaudronou deux et excellentes Patacitrouilles... Parfait... Et du jus de citrouille... Hmmmmm... Attend mais elle m'avait pas posé une question... Mais si !*

"Hé bien... J'en sais rien... Ça m’ait venu comme ça... Ça doit être due au vieux vidéos..."
répondit-il, pensif, comme s'il se parlait à lui-même.

Puis il réalisa que Kaeyann ignorait peut être ce qu'était les jeux vidéo !

"Heu... Les jeux vidéo c'est des jeux moldus avec d'autres personnes qui peuvent être n'importe où dans le monde. Dans certains jeux vidéo il y a de la stratégie, c'est peut être lié à ça... Ou alors c'est peut-être qu'à force de jouer avec mon chien, j'ai appris à développer des stratégies... J'en sais rien en fait... C'est venu comme ça c'est tout..."

C'est vrai que ça pouvait aussi être à force d'avoir à cache-cache avec son chien, Lucky, ou à toute sorte d'autres jeux... Après tout il adorait son chien et ils passaient parfois des journées entières à jouer ensembles. Ça énervait d'ailleurs beaucoup ses parents, car le chien était tout excité à la longue...
*Ha Lucky... Qu'est-ce que tu me manques...* s'attrista alors le garçon.

Mais il ne devait pas penser à lui ! Il allait encore déprimer sinon ! Il se tourna donc vers Kaeyann, l'obligea à lever le tête jusqu'à s'en rompre le cou et la complimenta elle aussi :

"Tu m'étonnes t'es capitaine de Quidditch, t'as vu les boules de neige que tu m'as mise ? En pleine tête ! Deux fois ! En plus tu m'as fait tomber à chaque fois ! Trop fort, droit au but... Bravo en tout cas..."

Le jeune sorcier mimât un applaudissement. Ce n'était pas la seule fille à faire du Quidditch. Nous il connaissait aussi Ambre, la jeune fille avec qui il avait fait un footing en début d'année. Un sacré sportif celle-là... Et puis aussi sa marraine, une des préfètes de Serpentard. C'est vrai que elle aussi, Caroline, était forte au Quidditch... Enfin... Il lui semblait... Maintenant qu'il y pensait il ne l'avait jamais vu jouer au Quidditch... Ni même Ambre... Personne en fin de compte ! La seule fois où il avait vu quelqu'un jouer au Quidditch, ou même monter sur un balais tout court finalement, c'est Elina, la Poufsouffle qui elle-même, lui avait appris à lui, Antony, de monter sur un balai... Ça avait été bien gentil de sa part et Antony avait passé une superbe après-midi... Mémorable...
En tout cas, cette Gryffondor en avait du cran, se jeter sur lui comme ça et le faire rouler dans la neige... C'est pas Antony qui ferait ça... Quoi que ?


Reducio
En souligné, les mots « Magie, Baguette, Poudlard, Sorcier, Tableau, Chocogrenouille, Patacitrouille, Fondant du Chaudron, Dragées Surprise de Bertie Crochue » des actions du stand du chaudron, ainsi que 5 noms de membres du site qui ne soient pas à la suite.

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.

De la neige en abondance  PV 

Les jeux vidéos? Quel mot étrange, vi-dé-o. En tout cas, Antony ne s'était pas étendu sur le sujet et c'était tant mieux, parce que Kaeyann était chaque fois un peu perdue quand quelqu'un essayait de lui faire comprendre comment fonctionnaient toutes les inventions étranges des moldus. Un jour, son père lui avait parlé de leurs bar-be-cues, des étranges petits fours équipés de grilles qui se tenaient sur deux pattes et deux roulettes, et qu'on pouvait déplacer pour faire rôtir de la viande ailleurs que dans la cuisine. Kaeyann avait tout de suite pensé que c'était là un paquet de problèmes pour pas grand chose, parce qu'il fallait du charbon, et du gaz, et puis plein d'autres trucs pour faire fonctionner ces barbecues. Et puis il fallait constamment récurer la grille, ce qui semblait fastidieux, sans magie, alors la jeune fille s'était dit que les moldus étaient définitivement très bizarres.

Jouer avec son chien, ça au moins elle connaissait. Kaeyann avait toujours vécue entourée de toutes sortes d'animaux, magiques ou non. Des chiens, des chats, des chevaux, même, quand elle vivait toujours au Canada et que ses parents avaient un terrain gigantesque entouré d'une grande forêt propice aux longues balades. Et puis des hiboux et des chouettes de toutes les tailles, pour tous les membres de la famille. La jeune fille avait même demandé à ses parents si elle pouvait avoir un toucan, après que son père soit revenu d'Amazonie avec des photos de son voyage d'affaires. Lorsqu'elle avait vu cet oiseau coloré décrire une longue arabesque parfaite dans le ciel d'un bleu éclatant, elle avait été à la fois impressionnée et bouleversée. Elle en voulait un! Bien sur, quand on lui avait expliqué que cet animal tropical ne survivrait pas dans un climat froid comme celui du Canada, la jeune fille avait compris que c'était pour le mieux, et s'était rabattue sur les mésanges, les cardinaux et les geais bleus qui venaient la trouver dans les jardins familiaux et qu'elle nourrissait de cacahuètes.


«Tu m'étonnes t'es capitaine de Quidditch», dit alors Antony, tirant Kaeyann de la réflexion intense dans laquelle sa simple allusion à son chien l'avait plongée. «T'as vu les boules de neige que tu m'as mise ? En pleine tête ! Deux fois ! En plus tu m'as fait tomber à chaque fois ! Trop fort, droit au but... Bravo en tout cas...»

La troisième année sourit. Elle était assez fière d'elle, il fallait le dire. Mais elle savait que le garçon ferait un excellent joueur de Quidditch lui-même. Il était rapide, inventif, fin stratège et il n'avait pas peur de se lancer tête première dans les idées folles qui lui traversaient l'esprit. Il ferait à coup sur un très bon poursuiveur, ou peut-être même un finisseur. En tout cas, avec un balai entre les mains, il deviendrait un voltigeur de haut niveau, et peu importe où il jouerait, il serait redoutable. Kaeyann voulut lui faire part de sa réflexion, mais le garçon s'assit alors, forçant la jeune fille à se décaler légèrement pour lui offrir un bon espace près du feu. Elle sourit, car elle était contente de partager ce moment avec lui, surtout après qu'elle l'ait vu lorgner le feu du coin de l'oeil et attendre son invitation officielle pour s'asseoir. Kaeyann était contente qu'il se soit montré assez poli pour attendre, mais pas assez gêné pour rester debout jusqu'à ce qu'elle ait à le tirer de force jusqu'à elle. Bon, d'accord, cela devait être un peu intimidant pour lui de réaliser que celle qu'il avait attaquée sans vergognes était une préfète, de deux ans son aînée... Mais bon, Kaeyann ne voulait pas que le badge épinglé sur sa poitrine nuise à ses relations sociales. Après tout, elle s'était bien amusée! Elle n'avait rien de cassé, simplement les cheveux un peu mouillés, aucun cataclysme n'allait s'abattre sur le garçon pour avoir osé entraîner Kaeyann dans une bataille de boules de neige totalement inoffensive. En fait, si quelqu'un devait avoir des ennuis, ce serait plutôt la rouquine, qui avait encouragé un jeune élève influençable à défier l'autorité, et à courir dans la neige toute la journée au lieu de faire des devoirs et d'étudier... Elle voyait déjà les mots "Corruption d'Élèves Sans Défense" s'inscrire à son dossier scolaire. Mais non, personne ne lui en voudrait de s'être amusée follement dans le parc de l'école, en compagnie d'un première année sympathique.

Kaeyann soupira, prenant soudainement compte de l'état de fatigue dans lequel cette bataille l'avait plongée. Elle était heureuse, mais épuisée. Le feu bleu continuait de danser devant les deux enfants, alors qu'ils prenaient un petit moment pour se reposer, installés confortablement dans un silence de bonheur. La neige fondait, tout autour du brasier magique, et les gouttes d'eau qui restaient derrière brillaient à la lueur des flammes, la lumière les traversant en projetant un arc-en-ciel miniature où toutes les couleurs du prisme dansaient ensemble avant que l'eau ne s'évapore. Les minutes s'écoulèrent, pendant lesquelles ni Antony ni Kaeyann ne prononcèrent le moindre mot. Seul le son de leurs respirations, jumelé aux cri des quelques oiseaux n'ayant pas migré et à celui, plus lointain, d'une branche qui casse quelque part dans la forêt, venait rompre le silence. Après un moment, la jeune fille frissonna légèrement. Ses mains et ses cheveux étaient secs, mais ses vêtements trempés commençaient à l'irriter. Sa peau était froide, sous son manteau, et elle savait qu'elle devait se changer très bientôt si elle ne voulait pas attraper un vilain rhume. Elle se leva donc à contrecœur, sourit une fois de plus au jeune Serpentard, et lui tendit la main.


«Et bien, Antony, ce fut un réel plaisir de te rencontrer. J'espère que nos chemins se croiseront à nouveau dans le futur, mais pour l'instant, un bon bain chaud me fera du bien, après la douche de neige que tu m'as offerte!»

La Canadienne éclata d'un grand rire sincère. Avec cet au revoir enthousiaste, elle espérait dire au Vert que ce n'était que partie remise, et que leur trêve finirait bien un jour. Et ce jour-là, il devrait déployer à nouveau son arsenal d'inventivité, s'il ne voulait pas finir à son tour enseveli sous la neige. Kaeyann rentra au château sans se presser, contente de la façon dont sa journée s'était déroulée. Elle avait trouvé un adversaire à sa taille et, du moins elle l'espérait, un nouvel ami.


Reducio
Fin du RPG pour ma part! Je me suis vraiment amusée! Au plaisir de se recroiser :D

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦

De la neige en abondance  PV 

Malgré la chaleur que ce magnifique feu bleu azur émettait, Antony avait froid aux fesses... En même temps il était trempé, maintenant que la neige avait fondu...

"Atchou !"

*Ho non... Et voilà que j'ai un rhume... Je vais encore être désagréable...*

"Atchouuuu... !"


Antony voulait renifler mais il ne pouvait pas se le permettre devant Kaeyann... Tout ces changements de température le perturbaient... Sa petite taille lui donnait certes l'impression d'être un petit être fragile, mais ce n'était pas qu'une impression !
Il tenta bien de pencher sa tête vers l'arrière, mais rien à faire... Il s'allongea donc en arrière, dans la neige confortable qui forma un duvet bien agréable...

*Bien...*

Il était parfaitement à l'aise... Il décroisa ses jambes et les allongea le long du feu... Cette lumière bleu qui se reflétait sur la neige... Elle n'était plus aussi blanche mais d'un bleu dansant, fluctuant au gré des mouvements des flammes...
Antony s'étala complètement dans la neige et fixa le ciel bleu, pas un nuage à l'horizon...
Il avait l'impression d'être chez lui... Avec son chien oui... Dans l'herbe de son jardin...
Il remua doucement les bras au fil de ses pensées, formant un ange.
Cette sensation était grisante ! Il y avait une faible brise fraîche qui venait lui caresser le visage, et qui apportait avec elle la douce odeur des pins...
Il ferma les yeux, tandis que le soleil continuait de filtrer à travers ses paupières. C'était bien un soleil d'hiver... Brillant plus que jamais et pourtant il régnait un froid glacial...
D'ailleurs Antony se rappela soudain à quel point il possédait aussi une peau fragile !
À rester comme ça, à rôtir au soleil, il allait attraper de sérieux coups de soleil qui allait le brûler pendant des semaines entières !
Il se redressa rapidement sur ses avant-bras pour demander à Kaeyann s'ils pouvaient vite se mettre plus à l'ombre, lorsqu'il croisa son regard brillant, toute sourire, tandis qu'elle le devança :

"Et bien, Antony, ce fut un réel plaisir de te rencontrer. J'espère que nos chemins se croiseront à nouveau dans le futur, mais pour l'instant, un bon bain chaud me fera du bien, après la douche de neige que tu m'as offerte!"

Sur ce, et sans autre formule, elle se leva, adressa un dernier sourire à Antony, et pris la route du château sans l'attendre...

"Hé mais attends moi !" tenta vainement Antony.

Mais ses mots se périrent dans les flocons volant au vent, et dont il se pris une partie dans le visage...

"Ha bheeee... A... Achouuu... ! Ha... Mais c'est pas vrai !"

Antony lâcha prise avec ses avant-bras et se laissa retomber dans la neige.

"Ha... Quelle belle journée quand même... Tchou... !"

Malgré son rhume, il avait passé un bel après-midi. Ha cette Kaeyann... Mais ce n'était que partie remise, et il le savait... ! Elle allait se venger, et il devra se méfier d'elle à présent... ! Rajoutez à cela qu'elle était préfère ! Mais heureusement il régnait maintenant entre eux une saine rivalité...

"Enfin j'espère... !"

Reducio
Fin du RPG donc :)

~ Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre, Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes. ~
~ Famille Schialom ~
Do not go gentle into that good night.