Lac

Inscription
Connexion

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

Voila déjà quelques minutes que Morgane était là, toute seule au bord du lac, elle attendait. Elle l'attendait, cet inconnu qui lui avait envoyé une lettre tout à l'heure lui demandant si elle voulait bien le rejoindre au lac ce soir. Mais à son arrivé, il n'était pas la, elle l'avait cherché en vain mais elle ne désespérera pas. Morgane c'était installé près d'un saule pleureur, son regard perdu dans l'immense lac sombre où reflétait la pleine lune et les étoiles. Elle s’interrogeait, *qui est-il? pourquoi lui avait-il envoyé une lettre? comment est-il physiquement? Morgane s'imaginait qu'il serait sans doute grand, brun avec de beaux yeux où elle s'y perdra surement.* Morgane commençait à se demander si elle n'avait pas était un peu trop naïve d'accepter mais elle continuait toujours d'attendre.*[/b] Bien que cette soirée fut douce, Morgane commençait a avoir froid a cause son inactivité. Elle décida alors de ce lever pour aller faire un petit tour au bord du lac pour se réchauffer un peu. Elle marcha lentement pendant de longues minutes puis décida de faire marche arrière pour voir s'il n'était pas arrivé. Lorsqu'elle fut revenu à son point de départ, elle fut à la fois déçu et triste de voir le lieu toujours aussi vide, elle en avait même les larmes aux yeux. Elle avait imaginé *qu'il serait là à l’attendre, soucieux qu'elle ne soit pas venu mais non, la réalité était bien là et il n'était pas là.* Il n'était toujours pas là alors Morgane décida de ravaler ses larmes et de regagner sa place près du saule pleureur où elle l'avait attendu quelques minutes plutôt. Morgane était repartie dans ses rêves, elle rêvait à présent *que le grand brun allait arriver, un peu essoufflé sans doute parce qu'il se serait dépêché de venir la rejoindre et qu'il lui présenterait ses excuses pour ce léger retard car il aurait du faire quelque chose de dernière minute.* Mais soudain un bruit de pas la fit revenir à elle, qui est-ce? Est-ce cet inconnu qui lui avait envoyé la lettre qu'elle tenait à présent dans ses mains?

"Un serpent n'a pas besoin de voler, il sait grimper."

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

Laurian se sentait TRES en retard. Satané devoir ... Il devait le rendre demain de toute urgence et il ne s'en était rendu compte que maintenant. Ayant fini son devoir de sortilège bâclé, il couru le poser sur le bureau du professeur et fonça dehors. Était-elle toujours là ? Elle lui paraissait si jolie et si intéressante qu'il voulut absolument lui parler. Il prit son manteau, n'ayant aucune idée de la température qu'il faisait dehors, puis fonça à l'extérieur. Il courut à tout vitesse au lac sans même avoir son manteau sur lui, il le tenait a la main, comme un idiot. Il s'arrêta au bord du lac, a bout de souffle, puis observa les environs. Il y'avait la fille, Morgane, au pied du saule pleureur. Il alla a sa rencontre, le souffle a présent calmé.

"Bonjour, Morgane ..." osa t-il, en tentant de garder une voix calme.
*Elle est encore mieux de près ...*

Pensa t-il.

"Excuse moi de mon retard, j'avais un devoir urgent et je devait absolument le rendre pour aujourd'hui, en fait ... J'ai honte, pardonne moi s'il te plaît."


Il prenait son accent Français, dans l'éventuel but de paraître plus sympathique ... Ou plus ... Charmant ... A cette idée, sa peau prit une teinte rosée, et il se grattait le derrière du crâne, l'air gêné. Que devait-elle penser ? Elle le regardait toujours.


"Tu as froid, peut être ? Il fait frais ... Je pense ... Pas toi ? Moi je sais pas, je suis pas encore habitué a l'extérieur, enfin je crois." Bafouilla t-il.

*Voilà, je me disait, aussi, je paraissais beaucoup trop confiant. Vas y Laurian, ridiculise toi encore plus*

"Tu veux mon manteau, peut être ... Tiens ..."

Il lui tendit son manteau. Laurian prenait soin de son odeur, il se parfumait régulièrement et sans abus. Son odeur représentait quelque chose d'important, pour lui. Il espérait que cette dernière plairait a la demoiselle, d'autant que sa veste devait sûrement en être imprégnée. Tout cette amabilité enveloppée d'un accent Français, il espérait se faire pardonner au plus vite. Pauvre Morgane. Elle devait se sentir seule, ça, Laurian en convenait.

"Les Serpentards ne sont pas tous méchants, enfin ..."
Même le plus petit des serpents a du venin ...

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

Morgane avait eu raison d'attendre, il était là devant elle. Elle était si contente de pouvoir le voir enfin. Il était exactement comme elle l'avait imaginé, grand, brun.

"Bonjour, Morgane ... Excuse moi de mon retard, j'avais un devoir urgent et je devait absolument le rendre pour aujourd'hui, en fait ... J'ai honte, pardonne moi s'il te plaît."
Morgane le regardait et elle eu un petit sourire. *Mais bien sûr que je le pardonne, comment pourrais-je ne pas le pardonner et puis son accent français ça lui donne un charme.* pensa t-elle, à cette pensée, elle rougit un petit peu.

"Tu as froid, peut être ? Il fait frais ... Je pense ... Pas toi ? Moi je sais pas, je suis pas encore habitué a l'extérieur, enfin je crois." Bafouilla t-il.
"Tu veux mon manteau, peut être ... Tiens ..."

Il lui tendit son manteau, Morgane le prit, le mit sur ses épaules puis lui sourit mais elle détourna son regard car elle se sentit rougir *Quelle bonne odeur, vraiment, il sent très bon ce manteau. Il sent tellement bon que je pourrais le gardais toujours avec moi, mais voyons Morgane, on ne doit pas voler les manteaux des autres* Ces pensées la firent sourire, elle le regarda à nouveau, il la regardait toujours, Morgane venait de se rendre compte qu'elle n'avait encore prononcé aucun mot, elle se sentit un peu idiote et déclara:

"Merci pour ton manteau, il est vrai qu'il fait un peu froid au bout d'un petit moment.... Et puis ce n'est pas grave que tu sois arrivé en retard, le principale c'est que tu sois quand même venu."
*Voila, maintenant que tu as dis ça, il ne reste plus qu'à lui poser cette question qui est dans ta tête depuis que tu as reçu cette fameuse lettre.* pensa t-elle.

"Je me demandais, pourquoi m'as tu demandé de venir te rejoindre ici?"
Morgane attendait désormais sa réponse avec impatience.

"Un serpent n'a pas besoin de voler, il sait grimper."

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

Laurian soupira de soulagement quand Morgane prit son manteau. Elle lui dit d'une voix qu'il entendait pour la première fois depuis qu'il l'avait entrevue dans la salle commune :

"Merci pour ton manteau, il est vrai qu'il fait un peu froid au bout d'un petit moment.... Et puis ce n'est pas grave que tu sois arrivé en retard, le principal c'est que tu sois quand même venu."

Il ne put s'empêcher de sourire. Elle acceptait ses excuses, c'était génial, c'était la chose qui lui préoccupait le plus jusqu'au moment ou elle repris :


"Je me demandais, pourquoi m'as tu demandé de venir te rejoindre ici?"

*Ah oui, mince ... C'est une partie délicate ...*

Pensa t-il en se mordant les lèvres. Il se souvenait de la lettre qu'il raturait toute les cinq minutes parce qu'il ne trouvait pas de mot qui n'étaient pas trop gênant, sans être trop nonchalant. Il avait mit au moins dix minutes pour l'inviter au lac ... Et c'est LUI qui était arrivé en retard, il faut le faire, non ? Arriver en retard au rendez-vous qu'on a fixé soi même ... C'est bien la France, ça ...
Maintenant, il fallait répondre à la question. Il ferma les yeux, souffla un bon coup, et pris son courage a deux mains ... Bon, le résultat ressemblait plus aux dires d'une grenouille bafouilleuse, mais ça restait compréhensible ... Du moins c'est ce qu'il espérait :


"Et bien, je n'ai pas vraiment de but ... Enfin je veux dire que ... Je voulais juste te voir de plus près et te parler, quoi ... Je t'ai juste vu, rien de plus. Mais tu me parait si intéressante et je te trouve ... Hum, jolie ... Je voulais ... Faire connaissance ... Tu comprends ?"


Son accent était intense. Lorsqu'il était gêné ou stressé, Laurian ne parvenait pas à garde un accent anglais décent. Cela restait compréhensible, mais de justesse. Tant qu'il ne parlait pas entièrement français, il aurait un minimum de cohérence dans ses phrases ... Il ne manquait plus qu'il se mette a parler en français et elle mourrait sans doute de rire ... Il attendait une réaction, et voyant qu'elle tardait à arriver, il tenta de reprendre d'une voix qu'il tentait de dompter le plus possible ... :

"Euh ... Ca ne te paraît pas bizarre ?"

Bien qu'il ne transpirait pas (à son grand soulagement) il avait l'impression qu'il allait fondre de honte d'un moment à l'autre. Il tentait de rester le plus calme et le plus confiant possible ... Il y arrivait, non sans efforts considérables ...

"Les Serpentards ne sont pas tous méchants, enfin ..."
Même le plus petit des serpents a du venin ...

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

La réponse tardait à venir. Morgane se demandait si elle avait bien fait de lui poser cette question maintenant ou alors aurait-elle du attendre encore un peu? Mais soudain il prit la parole d'un air mal assuré.

"Et bien, je n'ai pas vraiment de but ... Enfin je veux dire que ... Je voulais juste te voir de plus près et te parler, quoi ... Je t'ai juste vu, rien de plus. Mais tu me parait si intéressante et je te trouve ... Hum, jolie ... Je voulais ... Faire connaissance ... Tu comprends ?"

Son accent s'était intensifier, il devait sans doute être mal à l'aise. Morgane avait eu un peu de mal à comprendre tout ce qu'il avait dit. Mais attend une seconde, Morgane avait-elle bien compris? Il lui avait dit qu'elle était jolie ou avait-elle mal compris, elle se répéta plusieurs fois cette phrase dans sa tête avant d'admettre *Oui, il a bien dit qu'il me trouve jolie.*
Morgane se sentit rougir encore une fois, que devait-elle lui répondre, devait-elle, elle aussi lui dire qu'elle le trouvait mignon ou alors devait-elle le gardait pour elle encore un peu? Puis, il se remit à parler.

"Euh ... Ça ne te paraît pas bizarre ?"

*Bizarre?*

Morgane se demandait se qui était bizarre, est-ce le faite qu'il voulait juste la voir de plus près et lui parler ou qu'il la trouvait intéressante et qu'il voulait faire connaissance? Elle se posait beaucoup de questions, même un peu trop mais elle devait répondre, il attendait sa réponse.

"Me paraître bizarre? Bien sûr que non... enfin c'est normal de vouloir faire connaissance avec les autres..."


Morgane trouvait sa réponse absurde et ne reflétait pas ce qu'elle pensait vraiment. Elle se demandait si ce n'était pas le moment de lui dire qu'elle le trouve mignon, après tout, il n'a pas l'air méchant. Elle décida alors de reprendre après de longues minutes de réflexion.

"Et puis tu sais... je ne sais pas comment te le dire mais... je te trouve aussi mignon."

Morgane se mit à rougir de plus belle, l'avait-elle réellement dit ou simplement rêvé? Oui, elle l'avait réellement dit, maintenant elle attendait, elle était à la fois gêné et impatiente de savoir ce qu'il allait bien pouvoir lui répondre.

"Un serpent n'a pas besoin de voler, il sait grimper."

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

"Me paraître bizarre? Bien sûr que non... enfin c'est normal de vouloir faire connaissance avec les autres..."

Ce qu'elle venait de dire paraissait bizarre, c'était le cas de le dire ... Laurian trouvait cette phrase étrange, comme si elle avait parlé avant de réfléchir. Enfin, lui, il voulait lui faire passer un message : il n'avait pas voulu faire connaissance comme ça auparavant, c'est bien la première fois qu'il invite une fille à aller au bord du lac ... Il allait ouvrir la bouche pour le lui dire, avant qu'elle reprenne avec :

"Et puis tu sais... je ne sais pas comment te le dire mais... je te trouve aussi mignon."

Il avait l'impression qu'un moteur s'était mit à démarrer et à ronronner dans son ventre ... Il rougit encore une fois. Il ne put bafouer qu'un "' Beuh, bah beh, euh ... M'rci" pour lui répondre ... Si on pouvait appeler ça une réponse ... Elle lui faisait quelque chose, c'était sûr. On aurait dit un concours de rougissements, tout les deux étaient roses ... Il ne savait pas quoi lui dire, il avait l'air d'une carpe idiote ... Il faut dire que les carpes ne sont pas très intelligentes, se disait-il ... Mais là n'est pas la question ... Néanmoins, ce petit compliment donna du courage à Laurian, qui laissa sa honte de côté pour la troquer contre du courage et un accent Français plus calme pour qu'elle puisse mieux le comprendre que le charabia qu'il avait prononcé auparavant :

"On pourrait aller au bord de l'eau, qu'est-ce que t'en pense ? Le calamar géant qui y réside est bien trop docile pour nous faire du mal ..."


Il se mit à sourire, en attendant la réponse de Morgane. Il était fier de sa réponse, il ne la jugea pas trop lâche, assez drôle ... Il sourit encore plus avant de se rendre compte que le simple fait de penser comme il venait de penser à l'instant (comment était ma phrase, hein ?) était hautement idiot ... Laurian oublia bien assez vite son état d'esprit d'abruti. Il se sentit bien rien qu'a l'idée d'être assis à côté d'elle au bord du lac ... Il frissonna non pas de froid ou de peur, mais de plaisir ...
Et si elle refusait ? Et si, finalement, elle allait lui dire que non, qu'elle avait le reste de sa soirée occupée parce que son petit ami lui a demandé de venir le voir ? Et si elle lui rendait son manteau en lui conseillant vivement de le laver ?
Non, ça avait trop bien commencé ... Il avait l'impression de penser à trois mille à l'heure, toute ses pensées se battaient entre elles jusqu'au moment ou il se rappelait qu'il était en face de Morgane et qu'il lui avait posé une question ... Tout se calma dans son esprit et il retrouva son sourire qu'il avait perdu en ayant ses idées on ne peut plus pessimistes et démoralisantes ...

"Les Serpentards ne sont pas tous méchants, enfin ..."
Même le plus petit des serpents a du venin ...

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

"Beuh, bah beh, euh ... M'rci" avait-il bafoué.

Il venait de lui répondre mais Morgane fut incapable de comprendre un seul mot, elle se demandait même si ces mots existaient vraiment mais à son avis, ils n’existaient pas. Maintenant, lui aussi avait rougit.

"On pourrait aller au bord de l'eau, qu'est-ce que t'en pense ? Le calamar géant qui y réside est bien trop docile pour nous faire du mal ..."

Aller au bord du lac? Ce n'était pas une mauvaise idée mais même si le calamar géant qui y résidait était "docile" comme il le lui avait dit, elle n'était pas rassurée, bien qu'elle l'ai vue plusieurs passer devant la salle commune. Morgane avait toujours eu peur des bêtes mais son père lui avait toujours répété que ce n'était pas la petite bête qui allait manger la grosse mais là, en l’occurrence c'était elle la petite bête et le calamar la grosse. Cette pensée lui donna la chair de poule mais il ne put pas le voir car elle avait son manteau sur elle. Morgane prit son courage à deux mains avant de lui répondre:

"Euh... oui pourquoi pas... on pourrait aller s'assoir au bord du lac..."

Morgane était anxieuse et cela pouvait se ressentir dans sa voix. Elle attendit un moment avant de se décider à avancer mais à sa grande surprise elle n'avait pas avancé mais reculé de quelques pas. Elle avait honte, qu'allait-il pensé d'elle à présent? Il penserait sans doute que ce n'est qu'une trouillarde qui a juste peur d'un calamar qui passe souvent devant les vitres de la salle commune. Morgane baissa la tête, elle n’osait plus le regardait dans les yeux, elle fixait à présent un brin d'herbe avant de reprendre.

"Désolé..." bafouilla-elle.

Elle sentait les larmes lui monter aux yeux, ses cheveux qui lui étaient tombés sur le visage quand elle avait baissé la tête lui cachaient les yeux. A ce moment la, elle aurait bien voulu partir en courant pour s'enfermer dans le dortoir mais ses jambes refusaient d’obéir. Elle se mit alors à penser à ces drôles d'animaux qu'elle avait vue un jour dans un zoo moldu, c'était des autruches si ces souvenirs étaient exactes et elles s’enfonçaient la tête dans le sol pour échapper au danger, Morgane avait bien envie de faire ça mais elle aurait été ridicule. Elle voulu le regarder mais dès qu'elle eu croisé son regard elle rebaissa les yeux...

"Un serpent n'a pas besoin de voler, il sait grimper."

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

Après sa proposition, Morgane sembla hésiter un peu, elle semblait anxieuse ... Mais, après un petit moment de réflexion, elle finit par dire sur un ton timide :

"Euh... oui pourquoi pas... on pourrait aller s'assoir au bord du lac..."


Laurian sourit. Il était content. Il marcha vers le lac, en pensant que Morgane le suivrait, mais, quand il se retourna, il vit qu'elle n'avait pas avancé, elle était restée au saule ... En fait, il avait même l'impression qu'elle avait reculé de quelque mètres. Elle avait la tête baissée, impossible de voir son visage caché sous ses long cheveux châtains. Néanmoins, sa voix honteuse, tremblante et à peine audible laissa ses sentiments se faire entendre par le biais d'un petit :

"Désolée ..."

Laurian était interloqué. Cette voix était pleine de reproches. Il n'avait aucune envie de se moquer d'elle, et il n'était en aucun cas vexé. En fait, il voulait juste la réconforter, là tout de suite, il ne fallait surtout pas qu'elle soi au bord des larmes à un moment pareil ! Elle ne laissait pas apparaître son visage, mais, à un moment, elle regarda Laurian d'un rapide coup d'œil avant de changer de direction de regard rapidement : elle avait les larmes aux yeux.

"Hey ! Il n'y a aucune raison de pleurer !"

Laurian aurait eu honte à sa place, mais d'un autre côté, il avait envie de lui dire qu'il n'y a pas de honte à avoir. Il compatissait, en réalité. Ses pensées s'interrompirent tout à coup. Il ne pouvait pas la laisser comme ça, tête baissée, désespérée ... Il prit un petit instant pour réfléchir, retrouva son sourire, son accent français, prit un ton calme, serein et réconfortant, avant de lui répondre :

"Regarde, on va y aller ensemble."

Il se rapprocha d'elle et il lui tendit la main. Elle la prendrait et ils partirons au lac ensemble, comme il l'avait dit. Cette pensée était un tantinet meilleure que le fait de repartir dans la salle commune en courant, laissant la fille dans sa mal aisance désagréable.
De plus ... Cela pourrait peut être les rapprocher encore un peu ...

"Les Serpentards ne sont pas tous méchants, enfin ..."
Même le plus petit des serpents a du venin ...

Premières Années au Bord de L'eau  PV 

"Hey ! Il n'y a aucune raison de pleurer !"

Laurian avait l'air de compatir avec Morgane. Il ne semblait pas vouloir se moquer d'elle ni encore moins de lui en vouloir énormément. Il lui sourit

"Regarde, on va y aller ensemble."

A ces derniers mots, Morgane releva la tête et esquissa un petit sourire. Il ne voulait pas la lasser tomber, il ne voulait pas partir sans elle. Il se rapprocha de Morgane et lui tendit la main. Morgane la prit et ce contact la fit frisonner. Elle prit la parole d'une petite voix claire.

"Merci..."

Morgane se sentait mieux, elle n'avait plus envie de pleurer, ni de partir en courant et de se cacher comme une autruche. Avec sa main libre elle essuya les larmes qui avaient commencé à couler toutes seules et ravala celle qui étaient sur le point d'arriver. Ils avancèrent doucement vers le lac où ils s'assirent sur l'herbe fraiche. Un long silence s'installa à ce moment là. Pour briser le silence Morgane décida de dire ce qui lui passa en premier par la tête.

"Tu sais... Je trouve que ton manteau sent très bon."

Elle avait dit ça d'une voix claire et audible, mais à la fin de sa phrase elle n'était plus autant sur d'elle qu'au début. Elle était gênée, elle avait rougit. Elle se demandait si elle n'avait pas fait une erreur de lui dire ça maintenant. La réponse de Laurian tardait à venir et elle l'attendait avec impatience. Morgane était de plus en plus anxieuse.

Reducio
Ce RPG a été bloqué car n'ayant pas reçu de réponse depuis plus de 6 mois. Pour demander sa ré-ouverture, vous pouvez contacter vos préfets ou professeurs.

"Un serpent n'a pas besoin de voler, il sait grimper."