Lac

Inscription
Connexion

Une virée nocturne qui tourne mal  PV Laura SOMBRELUNE 

Le vent souffla tellement fort que l’on pouvait l’entendre siffler dans les couloirs du château. Un bruit sourd et répéter avait réveillé Inathéa. Sans bouger de son lit, elle chercha à l’identifier, ce n’était pas le tic tac d’un pendule, mais le bruit en était tout aussi énervent. Au bout de vingt longues minutes, elle décida d’aller voir. Descend les quelques escaliers qui mènent au petit salon et s’aperçoit que la fenêtre était restée ouverte. En la refermant, elle s’aperçoit vite que quelque chose dans le paysage avait changé. Poudlard à enfilé son manteau blanc. La neige tombe sens trêve. En cette saison qui n’existe que dans les pays du Nord et qui se situe entre l’interminable hiver polaire et le printemps tardif, le sol était recouvert de plus de trente centimètre.

Un si beau spectacle offert par mère nature. Elle n’avait pas envie d’attendre le lever du jour pour pouvoir en profiter..

Inathéa enfile ses pantoufles et sortit dans le froid, toujours en pyjamas. Quand elle ouvrit la porte qui mena au parc, le vent la lui arracha des mains telle un chien enragé . Elle la referma tant bien que mal. Elle se dit qu’elle aurait peut-être dû s’habiller un peu plus ; ah et puis zut, après tout ce n’est que de la neige ! C’était la toute première fois qu’elle voyait la neige, la vraie. Pas la neige fine et douce du sortilège de sa mère, non, une neige froide et tranchante comme la lame d’une épée. Un temps à attraper la mort en somme. Avançant difficilement dans l’obscurité et n’osant pas éclairer sa baguette au risque de se faire attraper, elle se laisse guider par son instinct. Sans vraiment le savoir elle prend la direction du Sud. Inathéa réussit à se frayer un chemin au travers du parc, esquivant au dernier moments les quelques chênes qui se tenaient son chemin. Passe près de la volière puis une dizaine de minutes elle arrive près d’un grand arbre en contrebas du château. Le vent c’est arrêté mais il gronde comme pour rassembler ses forces et revient furieusement à la charge. La rouge se met à grelotter, tire sur ses manches pour cacher ses mains gelées dedans.
*Je n’aurais jamais pensée que l’hiver pouvait être aussi beau et cruel à la fois* pensa la jeune fille.

Le blizzard l’empêchait de distinguer quoi que ce soit, elle progressait au ras du sol d’un pas rapide face au vent, quand soudain, elle bascula en arrière, sa tête heurte brutalement le sol. Inathéa a le vertige et dégluti plusieurs fois. Il lui a fallut une longue minute avant de comprendre ce qui s’était passé. Elle se trouvait au bord du lac.
* J’ai glissé sur quelque chose mais quoi ?* dit-elle.
Les rafales de vent étaient encore plus violentes et lui fouettant la peau à un rythme régulier et impitoyable. Elle savait que si elle ne se relève pas tout de suite, elle gèlerait sur place. Bien trop affaiblie par le froid, la malheureuse ne sentait plus ni son oreille ni sa joue et encore moins le reste de son corps, ce qui n’était pas bon signe. Elle perçoit un bruit, au loin, il semble se rapprocher dans sa direction mais ne peut pas bouger. C’est à cet instant qu’elle compris qu’elle était en danger. Les vertiges reviennent et commence à se sentir partir. Elle songe
* Ne pas dormir, ne ferme pas les yeux Ina, ne t’endors pas…*

Rien ne sert de se désartibuler, il faut prendre son temps pour transplaner !
Pas d’avatar
Ancien sorcier

Une virée nocturne qui tourne mal  PV Laura SOMBRELUNE 

La neige… Il n’y a rien de plus beau n’es pas ? Voir Poudlard se lever revêtue de son mentaux aussi blanc que l’ivoire. Pour Laura, la neige était quelque chose de magique ! Et c’est avec cette idée dans la tête que la fillette se réveilla de bonnes heure pour aller marcher dans le parc ! Le soleil étai encore bas dans le ciel, mais il était asses haut que la petite fille aux cheveux violets. Elle enfila un grand pull en laine et sortit aussitôt de sa salle commune. Le week-end ne faisait que commencer, mais il était déjà magique ! La gryffonne descendit tous les escaliers qui menait le Hall de Gryffondor et ouvrit lentement les grandes portes. Un grand souffle d’air frai venait lui rappeler la magnifique époque d’avant Poudlard, quand elle et sa sœur jouaient comme deux amies vers un étant près de leur maison. Elle se rappelle encore des hivers glacials à le passer en robe de nuit et en buvant des chocolats chauds…

Même si se souffle d’air était très frai, il ne pouvait éveiller que de bon souvenir chez la jeune fille. Elle posa un pied dans la neige en remarquant au passage qu’il y avait déjà des traces de pas dans celle-ci. Comme elle le disait, il était déjà très tôt et si un professeur ou un préfet de sa maison ou non la voyait, elle sera déjà punie quelque part dans le château. Mais Laura aimait le goût du risque et de l’aventure ! Le brouillard était déjà levé, mais ce n’est pas cela qui allait empêcher la jeune fille d’avancer plus loin. La rouge s’était déjà baladée plusieurs fois dans le par cet notamment vers le lac –et dedans, elle s’avait sa position exacte ! Un nouveau souffle d’air frai lui parvenu jusqu’à la tête, et lui gela le corps, rien qu’une seconde. La fillette passa ses mains dans son cou pour se les réchauffer et continua son chemin en remontant son pull. Elle s’approchait de plus en plus du lac, mais le blizzard était de plus en plus fort, tellement, qu’elle n’arrivait plus à distinguer grand-chose. Elle voulait rebrousser chemin à cause de la fraîcheur qui envahissait chacune partit de son corps, mais la gryffonne ne le fit pas. Elle avait entendu du bruit, tant pis si c’était un professeur, la curiosité de Laura était bien plus forte. Elle s’approcha du bruit qu’elle venait d’entendre, avant de découvrir une jeune fille qu’elle avait déjà vue quelque part. Cette fillette semblait avoir très froid et était allongé sur le lac gelé. Laura la voyait grelotter, et tremblé de froid et sûrement également de peur. La fillette aux cheveux violets n’hésita pas une seconde, elle courra vers la jeune fille allongée et s’agenouilla auprès d’elle.


« Hé ?! Ça va ?? Qu’es que tu fais là ?! Tu es gelé ! Tien ! »

Après ses mots, Laura retira son grand pull et le fit enfiler à la fillette, un nouveau coup de vent violent se fit sentir par la première année maintenant en tee-shirt à manche longue. Laura avait très froid, mais la fillette en face d’elle semblait avoir bien plus froid et être à deux doigts de s’évanouir alors c’était la seule chose qu’elle pouvait faire, pour l’instant. Laura avait encore un petit peu de force pour tenir debout, mais ça ne semblait pas être le cas pou la jeune fille en face d’elle. La gryffonne la prit par l’épaule et essaya de l’asseoir sur la glace gelé en lui adressant ses quelques mots.

« Il ne faut pas que tu t’endormes, ok ? On va retourner au château ! »