Lac

Inscription
Connexion

Les armures que l'on revêt...  PV: Ekaterina Voïnov 

Cette année n'était décidément pas une année de tout repos pour la Poufsouffle. C'est probablement la raison pour laquelle elle appréciait plus que jamais ces balades matinales dont elle avait pris l'habitude à Poudlard. Elles lui permettaient d'oublier un peu le reste pour un moment et de se détendre. Une manière de bien commencer la journée. Elle avait d'ailleurs appris que ces balades apportaient parfois leur lot de surprise. C'était notamment un jour comme celui-ci qu'Elina avait fait la connaissance de Joy, désormais préfète en chef. Ceci dit, le plus souvent elle ne rencontrait personne à cette heure-ci, la plupart des élèves étant occupés à sortir difficilement de sous leurs couettes. Ce n'était d'ailleurs pas une si mauvaise chose. Et c'était justement ce qu'elle voulait pour l'instant ; du calme. Et par une aussi belle matinée, c'était d'autant plus agréable bien que la température soit glaciale. Avec une cape et quelques épaisseurs de pulls, c'était néanmoins supportable et le froid permettait de se rafraîchir les idées.

Elina était passée à la cuisine un peu plus tôt pour prendre un semblant de petit déjeuner. Elle avait été chaleureusement accueillie par les elfes de maison comme à chaque fois que lui prenait l'envie de sortir du château très tôt. Il était encore trop tôt pour que les élèves aient commencé à affluer vers la Grande-salle pour leur petit déjeuner et cette salle n'était pas aussi agréable quand il n'y avait pas le joyeux tintamarre d'une assemblée d'élèves se remplissant l'estomac. Quand elle était presque vide, Elina la trouvait même plutôt glaçante. Tandis qu'elle laissait le fil de ses pensées se dérouler sans tenter de lui imposer la moindre discipline, ses pas la conduisirent non loin des berges du lac. Alors qu'elle les longeait à distance respectable, une silhouette accrocha son regard. Apparemment, il était dit que cette matinée serait de celles qui apportent des surprises. Sans accélérer le pas pour autant, la quatrième année se rapprocha suffisamment pour identifier la silhouette comme étant celle d'Ekaterina Voïnov, la seule fille de la délégation de Durmstrang. Le fait qu'elle soit la seule fille parmi les élèves de Durmstrang que Poudlard accueillait était pour beaucoup dans le fait qu'Elina se souvienne de son nom. Tout comme le fait d'avoir grandit en Allemagne, facilitait la mémorisation des noms possédant le même type de consonances que cette langue. La Poufsouffle n'avait pas pour autant retenu les noms de tous les élèves de Durmstrang, loin de là... Mais Ekaterina avait éveillé son intérêt. Il faut dire que la Durmstrang avait l'air inatteignable la plupart du temps et qu'elle invitait peu à la conversation. A dire vrai, Elina ne l'avait jamais vu adresser la parole à qui que ce soit. Peut-être parce que la Poufsouffle était de bonne humeur, peut-être parce que ces derniers mois avaient remis en perspective certaines craintes du quotidien, mais la quatrième année se sentait d'humeur à se frotter aux murs de glace dont s'était entourée la jeune fille. Elle combla la distance qui les séparait en quelques pas et tenta une approche directe avec son plus beau sourire.


« Bonjour, belle journée n'est-ce pas ? Tu es Ekaterina Voïnov si je ne m'abuse... » Puis, alors qu'elle tendait la main en une invitation à une poignée de main : « Je suis Elina Montmort, ravie de te rencontrer enfin. »

La Poufsouffle s'attendait plus ou moins à une riposte pour le moins rafraîchissante, mais Ekaterina ne semblait pas le genre de personne a avoir la patience de voir quelqu'un tourner autour du pot.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

Les armures que l'on revêt...  PV: Ekaterina Voïnov 

Au grand soulagement d'Elina, qui se serait retrouvée dans une situation passablement gênante dans le cas contraire, Ekaterina lui sera la main alors qu'un petit sourire étirait ses lèvres. C'était la première fois qu'Elina voyait la Durmstrang sourire. Les quelques fois où elle avait entrevu Ekaterina dans divers coins de Poudlard, celle-ci avait toujours un air froid et renfrogné. Ce changement était plutôt encourageant.

« Je connais ton nom... au soit tu es impressionnante à ta manière parmi les champions… dans le genre chaton mouillé. »

La réflexion fit rire Elina. Elle était suffisamment objective pour être consciente de l'écart entre elle et les autres champions. Et pour être tout a fait honnête, la description que la Durmstrang faisait d'elle était assez proche du ressentit qu'elle avait eut elle-même lors de la première épreuve. Son plongeons dans le lac n'avait pas été des plus glorieux et l'impression de facilité que donnait les deux autres champions aurait pu être vexante si la Poufsouffle avait eu l'orgueil mal placé. Quelques années pouvaient vraiment faire une grosse différence... Au moins elle avait réussit à passer la première épreuve ! Certes pas avec autant de classe et de panache que les deux autres, mais bon... Quoiqu'il en soit, Ekaterina n'avait visiblement pas dit cela pour se montrer blessante au vu de ses yeux rieurs et Elina était de bien trop bonne humeur pour prendre mal la plaisanterie. Ekaterina tourna son regard vers le lac avant de reprendre de sa voix légèrement traînante :

« Tes compagnons t'ennuient... ou bien ils respirent trop fort ? »

''Respirent trop fort ?'' La Durmstrang devait vouloir parler de ronflements. De ce côté là, Elina avait eu de la chance. Hormis les cris d'Ambre lorsqu'elle faisait un cauchemar, rien ne venait troubler son sommeil. Et il faut dire que les cauchemars de la rouquine s'étaient espacés depuis leur discussion dans la salle d'étude. Souriant toujours, Elina répondit à la Durmstrang en s'imaginant les têtes ensommeillées de ses camarades de dortoir.


« A cette heure-ci, ils tentent difficilement de sortir du lit. » Elle marqua une pose avant de continuer. « Pour ma part, je trouve que c'est le meilleur moment de la journée pour profiter d'un peu de calme. Quand on vit constamment avec d'autres élèves on a parfois besoin de s'isoler un peu. Ce n'est pas aussi ton cas ?»

La Poufsouffle espérait juste ne pas paraître trop intrusive. Ce qu'Ekaterina était venue faire là à cette heure ne la regardait pas et elle ne chercherait pas à le savoir, mais c'était une occasion rare d'approcher l'intrigante jeune fille. Malgré que l'idée initiale ait été de s'isoler un peu, Elina était plutôt contente du hasard qui lui avait valu de croiser la Durmstrang ce matin là. D'autant plus que celle-ci semblait de bonne humeur.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

Les armures que l'on revêt...  PV: Ekaterina Voïnov 

Elina observait le doux pâlissement des couleurs de l'aube. Le rouge orangé cédant peut à peu à un bleu pâle et froid, redonnant au lac ses teintes sombres et sans chaleur. Au lever du soleil, le lac semblait s'enflammer furtivement avant d'abandonner ce flamboiement au profit de son immobilisme coutumier. Ce spectacle, la quatrième année l'avait observé à de nombreuses reprises depuis son arrivée à Poudlard, mais aussi semblable qu'ils semblent êtres, chaque lever de soleil était unique, différent. C'était vrai aussi pour les gens. On n'en trouvait jamais de semblables en tous points. Et plus ils semblaient identiques, moins il l'étaient en réalité. Cependant la sorcière qu'elle observait pour l'instant ne semblait avoir aucune peine à se démarquer. A sa question, Ekaterina répondit d'un simple :

« Si… » aux échos plutôt hésitants avant d'ajouter : « Mais j'essayais plutôt de me rapprocher de certaines personnes, en réalité »

La dernière phrase était pour le moins énigmatique et la Poufsouffle se demandait bien de qui Ekaterina pouvait bien essayer de se rapprocher, mais elle ne pris pas le risque de poser la question. Cela ne la regardait pas et la jeune fille ne semblait pas portée sur les confidences. A vrai dire, les Durmstrang lui donnaient l'impression de coffres-forts soigneusement verrouillés, de peur que quelqu'un ne s'approche de trop près. Chacun d'eux semblait porté à une méfiance exacerbée. Très probablement le résultat de l'enseignement à Durmstrang. A une exception cependant ; Filip ne semblait pas sorti du même moule que celui de bon nombre de ses camarades misant tout sur la force et passablement brutaux. Elina avait pu s'en rendre compte à l'occasion du bal. De la même manière, Ekaterina différait un peu des autres élèves de Durmstrang. En dehors du fait qu'elle soit une fille bien sûr. Elle dégageait la même force et la même confiance que ses camarades, mais pas la même brutalité. Un peu comme une pierre polie parmi les pierres brutes et qui n'en est que plus précieuse.

« Tu sais nager ?» demanda tout à coup l'aînée «  En Bulgarie y'a plus dangereux qu'un Lac… quoiqu'ils sont bien capables de faire importer leurs épreuves en réalité... »

Elina n'aurait pas remit en doute les affirmations d'Ekaterina un seul instant. Il lui était facile d'imaginer que Durmstrang connaisse maintes façons originales de mettre en danger de jeunes sorciers. Elle avait beau ne pas connaître cette école, sa réputation la précédait. Et il faut dire que les élèves la représentant ne démentissaient pas cette réputation d'intransigeance et de rudesse. Si Poudlard était similaire à ce lac, alors Durmstrang était un torrent. Mais si chacun reconnaît de bonne foi la dangerosité et la puissance d'un torrent, il ne faut pas sous-estimer l'eau qui dors car celle-ci n'en cache que mieux la vie et les dangers dont elle regorge. Elle ne pouvait qu'être d'accord avec la jeune fille ; il y avait plus dangereux qu'un lac et cela ne valait pas seulement pour la Bulgarie. Repoussant ces digressions de son esprit, Elina répondit à la question de la Durmstrang :

« Je sais nager oui, heureusement pour moi. »

Heureusement, car dans le cas contraire son plongeon aurait marqué la fin de la première épreuve pour elle. Cela n'aurait définitivement pas été très reluisant. Observant la Durmstrang tout en essayant de ne pas paraître impolie, elle ajouta, cédant un peu de terrain à sa curiosité :

« A vrai dire, j'étais curieuse de voir quel genre de personne pouvait être la seule fille de la délégation de Durmstrang et l'une des rare de cette école. Ce ne doit pas être à la portée de la première venue de se faire une place à Durmstrang. »

Le mystère qui entourait Durmstrang ne cessait de titiller la curiosité d'Elina. On disait bien des choses sur cette école sans pour autant savoir en distinguer le vrai du faux. Et les chance d'y mettre les pieds pour enfin pouvoir découvrir la vérité sous certaines de ces rumeurs étaient pour ainsi dire inexistantes.

Reducio
Désolée pour ce retard.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000