Étude des moldus

Inscription
Connexion

Révolte !  RP libre sous conditions 

Ce RP libre est accessible à tout ceux qui ont :
⁃ suivit la Saison 2 des Aventures du contexte. C’est essentiel sinon vous ne comprendrez rien du tout.
⁃ avoir un proche ayant appartenu au Ministère de la Magie ET/OU être contre le Conseil des Sorciers et ses agissement connus par nos personnages (à savoir le renversement du gouvernement de Blackwave, l’attaque de Poudlard,...)

Si vous répondez à tout cela, votre personnage aura été contacté par un élève au courant de cette « réunion secrète pas si secrète » pour lui donner le lieu de rendez vous.

Tous les 7 jours environ, je posterais avec Alice, histoire de donner un rythme et de ne pas laisser le RP s’éterniser. Si vous n’avez pas répondu, je considérerai seulement que votre personnage écoute, il ne sera bien évidemment par dégagé de la pièce à coup de pied !

•••


23 mai 2044
Salle commune des Serpentard


« - C’est vraiment ce que tu veux que je fasse ?
- Oui. Est-ce que tu te souviendras de tout ?
- Je dois aller voir tous les élèves qui ont, à ma connaissance, un parent qui a un lien de près ou de loin avec le Ministère de la magie.
- Ou qui ont un différend avec le Conseil des Sorciers, quelqu’il soit.
- Et leur dire de rejoindre la salle de classe d’Etude des Moldus le 25 mai à 17h30.
- C’est ça.

Le troisième année de Serpentard poussa un profond soupir. Alice se moquait bien de ce qu’il en pensait. Tant qu’il remplissait sa mission, elle s’en fichait.
Les mains du garçon tendues vers elle, Alice y déposa la boîte qui renfermait tout son stock de sucreries. Il fallait ce qu’il fallait pour obtenir ce qu’elle désirait, même si cela signifiait tirer un trait sur ses petits plaisirs.
Dans un sourire, le garçon hocha la tête et s’en alla avec sa nouvelle acquisition. Adossé au mur de pierre de la salle commune, Alice suivait ses déplacements. Il passa d’abord dans son dortoir pour y ranger son trésor, avant de quitter le petit salon. A présent, ce n’était plus qu’une question de temps avant que les invitations ne soient transmises aux élèves de Poudlard. Il fallait être patient, et attendre le jour fatidique


25 mai 2044
Salle de classe d’Étude des Moldus


Assise sur le bureau du professeur Charleston, la fillette attendait. Elle demeurait silencieuse, son regard droit dirigé sur le fond de la classe. Pour l’heure, il n’y avait qu’elle, mais Alice savait que cela ne durerait pas. Il ne pouvait pas y avoir qu’elle à vouloir faire bouger les choses, c’était impossible. A présent, il fallait que des élèves lui prouvent.
Au creu de sa poitrine, son coeur battait fort. Elle angoissait à l’idée de se retrouver devant une ribambelle d’élève, de leur exposer son avis, de tenir une longue discussion avec eux. Depuis combien de temps n’avait-elle pas été en contact avec tant de monde à la fois ? Alice se remettait à peine de cette torture psychologique qu’elle s’était infligée pendant des jours, et déjà elle se jetait dans au milieu des autres.
Ce qui la motivait à le faire, c’était son besoin de se rendre utile. Elle ne voulait plus se cacher, elle voulait se venger, aider son père, aider son pays. Elle voulait faire quelque chose. Il fallait renverser ce gouvernement qui s’évertuait à faire du mal au monde que les élèves de Poudlard connaissaient.

Deuxième année RP - 741B47
Souris - Fondatrice du MERLIN
Mange un Poufsouffle à chaque repas

Révolte !  RP libre sous conditions 

Depuis qu'il avait reçu la lettre d'Alice Christopher vacillait entre impatience et inquiétude. Il allait retrouver Alice, la revoir. Il pourrait la prendre dans ses bras. Mais d'un autre côté Alice semblait vouloir mener un groupe de résistance. Quels étaient ses projets. Qu'est-ce qu'elle comptait faire avec ce groupe d'élèves? En soi ça importait peu au garçon il se montrerait solidaire à la jeune fille quoi qu'il arrive mais il ne voulait pas qu'il lui arrive du mal.

17h15, il était bientôt l'heure. Préférant arriver en avance pour profiter d'un instant privilégié avec Alice il sortit de son dortoir. Il arriva rapidement devant la porte de la salle d'Etude des Moldus et l'ouvrit doucement. Il vit la belle Alice assise sur le bureau du professeur. Elle était bien plus séduisante que Mr Charleston malgré l'absence de moustache c'était une évidence.

"-Alice!"

Heureux de la revoir il s’avança vers elle avec un grand sourire, la prit dans ses bras et l'embrassa. Un baiser qui lui fit tellement de bien, il en rêvait depuis des jours. Elle lui manquait tellement.

"-Je suis si heureux de te revoir! Comment tu vas? J'ai parlé avec quelques personnes de ton rassemblement je ne sais pas si elles vont venir. Qu'est-ce que tu comptes faire?"

Alors qu'il savourait ses retrouvailles avec la jeune fille la porte s'ouvrit à nouveau. Les premiers élèves intéressés par le rassemblement arrivaient.

Vive les Tallirenpher / 141265 / Christortank
-3ème année et Préfet RP / Boute-en-train de l’année 2018

Révolte !  RP libre sous conditions 

25 mai 2044 – Début de soirée


Le messager surpris avait été claire. Il allait se passer quelque chose dans cette salle. Le jeune sorcier se tenait devant la porte, silencieux, « Etude des Moldus », c’est ce qui était écrit sur la porte. Ayant un père moldu et une éducation de moldu, voilà une matière qu’il trouvait bien peu utile à son éducation. Si elle s’était ouverte avant son arrivée, il n’en savait rien. Sans doute, se dit-il. Il se demanda, un instant, si un enfant de onze ans serait la bienvenue. Autre détail qui l’embêtait, c’était un Serpentard, le messager. Cette maison n’était pas connue pour sa tolérance et, peut-être était-ce une embuscade ? Puis Eileen lui revint en mémoire. Pour une Serpentard, elle était plutôt sympathique. Non. Ce n’était peut-être pas un piège, mais confiance n’exclue pas contrôle. Il fourra donc une main dans sa poche, afin de discrètement saisir sa baguette, Rictusempra au bout des lèvres, de l’autre, saisie la poignée et ouvrit la porte, silencieux.

La salle de classe était vide. Seule un couple perturbait le calme ambiant. Un jeune garçon que Mel ne connaissait pas et une demoiselle du même âge, singulière aux cheveux blancs. Bien moins banale que son compagnon. Ils étaient dans les bras l’un de l’autre et Mel était bien embêter d’interrompre ce moment. Non. En fait non. Il n’était pas embêté du tout de les interrompre tant il était gêné de capter ce moment d’intimité. Il toussota alors :

« Bonjour. » Fit il s’implement. « C’est ici la réunion ? »

Membre de la LSE

Révolte !  RP libre sous conditions 

Depuis qu'un messager lui avait transmis une invitation pour rejoindre une réunion entre élèves mécontents du nouveau régime en place, Ethan se demandait s'il devait y aller ou pas. D'un côté il n'aimait pas du tout l'injustice causée par les décisions du Conseil des Sorciers, d'un autre il n'aimait pas prendre des risques. On avait beau être à Poudlard, il y avait peut-être des taupes parmi les élèves qui étaient prêts à les trahir. Ce qui finit par le convaincre, c'était en repensant à la lettre qu'il avait reçue de son père il y a peu. Tout indiquait qu'il ne travaillait plus pour le ministère. Ethan n'en était pas sûr car ce n'était pas écrit tel quel. Ce qui le dérangeait d'autant plus: pourquoi son papa n'osait pas l'écrire clairement? Et pourquoi avait-il dû dissimuler leur maison?

Il entra à 17h25 dans la classe d'étude des moldus, dans laquelle il n'avait jamais mis les pieds jusqu'à présent. C'était bien la première fois qu'il était à l'avance. Il avait peur de ne plus avoir de place assise s'il arrivait en retard. Il n'y avait pour l'instant que trois élèves. Alice, qu'il reconnut aisément en cette fin d'année scolaire même s'il ne la connaissait pas personnellement, un plus grand qu'il pense être un joueur de Quidditch et Mel. S'il avait su qu'Alice était déjà là, il serait finalement quand même arrivé en retard. Il était de notoriété publique qu'elle détestait les Poufsouffle. Même s'ils avaient un ennemi commun, ça ne la rendait pas plus sympathique pour autant.

- Hum, b'jour, bredouilla-t-il un peu contrarié.

Il rejoignit Mel et s'écarta aussi loin que possible d'Alice, et espérait qu'il y aurait vite du monde pour cacher le spectacle désolant du duo englué.

Deuxième année RP

Révolte !  RP libre sous conditions 

23 mai 2044


Ayant entendu parler d’une réunion à propos des opposants au régime de Parkinson, Wilson s’était dit qu’il pourrait y aller, pour écouter et surtout en savoir un peu plus sur ce régime car ce que l’on sait reste flou tant qu’on est isolé dans un château pour enfants. Il en est de même pour les autres élèves, mais les enfants des membres du ministère de la magie renvoyé seront présent, ils ont peut-être eux des nouvelles sur ce qu’est devenu leurs parents… Wilson savait bien que le monde magique commençait à changer, à ne plus être le même qu’il a connu, mais des questions, des interrogations continuait de subsister et cela pourrait le gêner par la suite. Il en profitera pour demander comment cela se fait qu’il y a une protection invisible, comme une sorte de dôme qui les empêche de quitter Poudlard ou même d’y entrer pour ceux de l’extérieur. Cela s’était passé lors de la réunion de la Grande Salle, au moment où il avait prit la décision de fuir dans son dortoir, terrorisé, et qu’il l’avait transformé en bunker provisoirement. Lorsqu’il était sorti, il avait eut la surprise de voir que quelque chose s’était produit.

Intéressé par la réunion donc, Wilson se rendit à la salle de cours d’Étude des Moldus, cours qu’il n’a jamais eut, pas besoin, il est né-moldu. Il entra dans la salle et vit quelques autres élèves de Poudlard déjà présent et Alice, l’initiatrice de la réunion, bien sur. Cela lui fait plaisir de voir que tous les Serpentard ne sont pas en faveur du régime de Parkinson. Wilson n’est pour le moment pas totalement contre son régime, mais il a l’impression qu’elle n’aime pas trop les nés-moldus. Ce qui pourrait lui poser problème puisque c’est ce qu’il est.

« Salut tout le monde ! »

Il s’installa à l’une des places encore vide et attendit le début de la réunion. Il espère qu’on ne va pas lui demander de jouer les héros parce qu’il n’est pas prêt pour ça. Bon après, c’est pour sa sécurité et ses conditions de vie mais bon voilà… Wilson a beau avoir la médaille du courage, il ne sent pas du tout courageux. Plaquant sa tête dans sa main gauche, il regarda Alice et ses camarades, écoutant les discussions des uns et des autres, le temps que la réunion commence.

5ème année RP - seagreen
"En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins."

Révolte !  RP libre sous conditions 

Les rumeurs qu'avait entendu Andrew se confirmaient de jour en jour et l'attaque qu'avait subit Poudlard ne faisait que corroboré les dires. La jeune brun s'inquiétait pour ses parents qu'allait-il leur arriver si le nouveau dictateur en place décidait de s'en prendre aux familles de né-moldus. Il dormait mal, avait perdu l’appétit alors lorsqu'un camarade de sa maison était venu lui glisser discrètement un mot pour lui dire qu'une réunion contre ces nouveaux tyrans allait se tenir à Poudlard il n'avait pas hésiter longtemps. S'il pouvait aider ses parents d'où il était il le ferai et puis il avait subit tellement de reproche depuis son arrivée au château à cause de ses origines qu'il pourrait peut-être faire d'une pierre deux coup en aidant à montrer que les né-moldus et les sang-mêlés valent autant que les né-sorciers et les sangs-purs.

Andrew s'était donc rendu comme prévu devant la salle de classe d'étude des moldus et espérait de toutes ses forces que ce n'était pas une blague ou qu'il ne serait pas seul à avoir répondu positivement à l'invitation. Il pénétra dans la pièce et vit que d'autres élèves étaient déjà présent. Il n'en connaissait aucun à part un Serpentard qu'il avait déjà croisé dans la salle commune mais dont-il ne connaissait pas le nom.
Je jeune garçon s’apprêtait à les saluer lorsque son regard se porta en direction du bureau du professeur ou était assise Alice. La fameuse Alice qui avait été tellement dégoûtée quand Andrew lui avait révélé qu'il était né-moldus. Que faisait-elle là elle qui idéalise tant les sang-purs ? Elle devrait être ravie que le nouveau gouvernement partage les mêmes idéaux qu'elle.
Son envie de révolte fit place à une grande méfiance et il allât s’asseoir tout au fond de la salle bien décidé à mettre le plus de distance possible entre cette harpie et lui.

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins. - Membre de MERLIN/Micro
2ème année RP (2044-2045)

Révolte !  RP libre sous conditions 

25 mai 2044, 16h

Reducio
Je suis incapable de rester tranquille. Tant de pensées se bousculent dans ma tête : j'ai beau avoir recu l'approbation codée et écrite de mes parents de me révolter, je ne ne sens pas légitime de le faire. J'adorerais que tout redevienne normal, que père puisse à nouveau se rendre au travail au ministère, que mère puisse encore hésiter sur le faut si oui ou non, elle peut se présenter pour essayer de devenur auror et arrêter de suivre les pas de son père, que tante Phoenix et son époux puissent écrire ce qu'ils veulent sans rien craindre, que mes camarades soient tous libres, mais je ne sais pas si je peux me battre aussi. Je suis sûrement sang-pur à l'heure actuelle . Grand mère nous a inscrits pour nous protéger, Granny pour prouver sa supériorité. Je viens d'une famille riche et dont certains membres sont pour le Conseil. Je ne veux pas décevoir Granny. Pas une nouvelle fois. Elle ne nous pardonneraut pas, à papa et à moi si nous jous rebellions. Et cela détruiraut ses liens avec maman. Je ne veux pas priver maman de sa mère !
J'ordonne au balai emptunté de se lever et le chevauche. M'entrainer m'a toujours calmé. Je m'élance dans le ciel, et en levant la tête, je ne souviens que je ne peux plus voler jusqu'à la Lune, qu'il y a un dôme qui nous protège.
Je me positionne devant les anneaux, les larmes aux yeux, Edward devant moi, le bras armé d'un souaffle que père nous a enviyé piur que je m'entraîne.
Il faut semblant de ne pas remarquer mes larmes et je l'en remercie. Il me lance ke souafle que j'atrrape avec peine, il le ramène vers lui avec un accio, et me le relance.
Après un long moment, moment où j'ai joué comne un pied, il propose de changer d'exercice. Il me fait une passe, je la lui refais tant bien que mal. Finalement, mon cousin décide qu'il est temps d'arrêter, il est fatigué.
Une fois au sol, il me propose de lui laisser mon balais, pour que je ne sois pas en retard à la réunion.
«_Je ne sais pas si je peux y aller. je lui répond du bout des lèvres.
_Bien sur que tu peux. Les Weasely étaient sang-pur, mais ne se sont -il pas battus contre Tom Jedusor ?
_Granny ne me le pardonnera pas. Et puis, et puis je risque de vous mettre en danger.
Il se tourne vers moi et ne prend dans ses bras
_Nous sommes déjà en danger. Tante Phoenix à décidé se révolter,
mon père aussi. Tante Phoenix m'a écrit que tes parents vont t'en parler aussi, puis vont se décider. Et meme sans cela, nous ne sommes pas à l'abri. Je sais que tu veux y aller. Vas-y, et si ils te rejettent, tant pis.
»
Il me pousse en me disant de partir, qu'il ne tolèrera pas que je refuse. Plus que l'entraînement, ses paroles m'ont calmée.
Il est 17h06, me crie-t-il. Il ajoute que j'ai laissé tomber aucune balle, que je suis la meilleure.
Je décide que j'irai en salle d'étude des moldus directement, malgré mes cheveux décoiffés par le vent. Je marche avec une assurance que mon cousin m'a aidée à retrouver. Je suis contente qu'il ait accepté de jouer avec moi, autrement , je ne sais pas dans quel état d'esprit je serais

Je me réveille en sursaut. Je suis dans mon dortoir, il est 17h15 et je viens de rêver. Néamoins, la confiance que j'avais en moi dans mon rêve ne s'est pas estompée.
Je me lève et mets de l'ordre dans na tenue, direction la réunion de je-ne-sais-pas-qui.
.
J'arrive bien vite devant la salle de réunion, le coeur battant. J'ouvre doucement cette dernière pour retrouver quatre élèves, dont trois que je connais.
Je salue Ray et l'inconnu d'un sobre bonjour, puis me dirige vers Alice et Christopher. Je suppose que c'est Alice qui a organisé cette réunion, puisqu'elle est sur le bureau du professeur Moustache. Elle n'a jamais particulièrement aimé les moldus ou né-moldus, mais je pense savoir que son père travaillait au ministère. Il est peut être en prison, ce qui expliquerait cette réunion.
Je m'arrête devant eux, les salue, puis rapidement, et à voix basse, les yeux baissés, demande :
«À l'heure actuelle, je suis sûrement une sang-pur, mes grand mères sont parties à la citadelle pour m'inscrire. Il y a des partisans du Conseil dans ma famille. Je peux tout de meme participer ? Je relève rapidement les yeux vers la harpiste. Je veux qu'elle voie que je suia déterminée. Il ne s'agit pas d'un plan pour te piéger. Je ne suis pas comme ces gens qui sont pour Ursula Parkinson. Je veux que monsieur Blackwave reprenne sa place, et que tout redevienne normal.
Mon courage ne quitte encore et ma peur reprend le dessus , je baisse à nouveau les yeux. Je ne comprends pas pourquoi j'agis ainsi, cela ne ne ressemble pas.
C'est à peine que j'au entendu la porte s'ouvrir deux fois.
Reducio
Désolée pour la longueur : le texte en reducio est ce qui se passe juste avant que Celia n'arrive. Edward n'est pas encore enregistré et Celia n'est pas encore sang pur, mais cela ne saurait tarder. Ce sera fait ce week-end ou dans la semaine.
Dernière modification par Celia-Awena Fournier le 23 juin 2019, 5 h 04, modifié 1 fois.

Créativité, Curiosité, Réflexion, Patience, Tolérance, Imagination. Telles sont nos valeurs.
2ème année Rp. Et au passage, c'est Celia pas Célia, merci.
Fehu


Petite rune perdue au milieux d'Enfants Resistants et Libres.

Révolte !  RP libre sous conditions 

Irene s'était cachée dans le couloir d'étude des moldus, un peu avant le début de cette réunion secrète pas si secrète. Elle avait écouté Christopher avec attention quand il avait exposé le but de cette réunion, mais ne lui avait pas répondu directement, elle n'avait pas su quoi dire. Elle n'était pas particulièrement courageuse et avait un peu de mal à se voir utile dans un groupe de résistant. Pourtant, les paroles de Dai Hong Dao résonnaient régulièrement et clairement dans sa tête, malgré les presques deux mois écoulés depuis son duel avec Ennis : "Vous serez seules face à votre destin... vos professeurs ne pourront pas vous protéger éternellement, pas de cette menace." Etait-ce donc bien arrivé ? Oui, l'armée dont la Vietnamienne avait parlé était bel et bien là et vu la configuration du château et l'attaque qu'il avait subit, on ne pouvait pas dire que le monde des bisounours les attendait dehors. 

Cependant, elle avait la sensation de faire quelque chose d'interdit en venant dans cette réunion. Non pas que ça la dérange plus que cela, elle devait juste peser le pour et le contre : risquait-elle une punition ? si oui de quel genre ? la cause qu'elle allait défendre en valait-elle la peine ? "Continuez à jouer aux gentilles petites filles de bonne famille et vous n'aurez bientôt plus que vos yeux pour pleurer." *Tais-toi, tais-toi !* Irene se tenait la tête presque en pleurant. Ces mots, toujours ces mots. Elle n'arrivait plus à réfléchir. La frayeur qu'elle avait ressenti face à la sorcière commença à revenir, lui tordant les entrailles. Comme une piqûre de rappel. Elle avait été démunie, elle ne devait pas recommencer. Si elle devait se retrouver à nouveau aussi désarmée, aussi faible... Jamais elle ne pourrait revoir sa famille, son frère... Elle ne veut pas être seule. 

Tremblante et pâle, Irene se décida. Elle avait manqué son but, n'avait pas vu si d'autres gens venaient, mais elle en tout cas, serait-là. Elle se redressa, remarquant tout juste qu'elle avait vacillé et ne tenait debout que grâce au mur, leva la tête et avança d'un pas déterminé vers la salle d'Etude des Moldus, poussa la porte et pénétra dans la petite salle de classe. D'autres élèves étaient déjà présents, mais Irene voyait au travers d'un brouillard, ses yeux légèrement humides ne virent que Christopher et la fille aux cheveux blancs. Elle avait aperçu son reflet dans une armure, si elle se plaçait à côté de la Serpentard, elle se confondrait avec les cheveux de neige. Elle eu une sorte de spasme à cette idée, comme une sorte de rire nerveux mais silencieux. 

Les lèvres serrées, Irene ne pipa mot. Elle se contenta de détourner le regard et d'aller s'installer dans un coin de la pièce, le coeur battant à tout rompre. Elle devait se calmer avant que la réunion ne commence. Et il fallait espérer aussi qu'il n'y ait pas trop de monde. Pour le moment il y avait assez d'air et de place autour d'elle, pourtant les différente formes grises qui l'entouraient commençaient déjà à la mettre mal à l'aise. Ou plutôt ne l'aidaient pas à se calmer. 
Résumé : 
-Irene attend caché derrière une armure mais se perd dans ses pensées/souvenirs
-Elle entre dans la salle et se met dans un coin
-Elle a l'air très pâle et a des larmes dans les yeux. 
@Tally Jenkins T-) 

Tallyrenpher, à l'attaque ! Spid'Irene
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
3ème année RP, 3ème année devoir

Révolte !  RP libre sous conditions 

Les nouvelles se répandent vite au château, et par le bouche à oreille j'apprends qu'une réunion se tient dans la salle d'Etude des Moldus contre les machinations du Conseil des Sorciers. Devant la porte en bois, je n'ose pas rentrer, je fais un pas en arrière et je change d'avis : je ne veux plus m'y rendre. Cependant, quelque chose me pousse à m'introduire, quelque chose qui au fond de moi me dit que c'est une obligation, que je n'ai pas le choix. J'ai l'impression de retourner des années en arrière, lorsque Dolores Ombrage avait prit le contrôle de l'école, même si Ursula Parkinson a quand même beaucoup plus de classe qu'elle. C'est vrai qu'elle est pas  si mal quand on y pense, car physiquement ce n'est pas le problème, mais ce sont plutôt ses idées moyenâgeuses. Mes pensées sont confuses, voilà que je cherche maintenant des qualités à la femme la plus odieuse de notre ère, comme si toute la haine que j'éprouve envers elle s’évaporerait l'espace d'un instant. 

Depuis l'attaque de Poudlard mes nuits se font plus courtes, mes cauchemars s'intensifient et ils deviennent de plus en plus réels. J'ai peur. J'ai peur à chaque instant de la journée, à chaque minutes qui passent, et j'ai l'impression que cette sorcière ne me laissera jamais tranquille ; son sourire carnassier et ses yeux perçants me hantent chaque soir. C'est donc en ayant la boule au ventre que je frappe trois coups sur la porte en attendant quelques secondes. Une fois passées, je me faufile discrètement à l'intérieur de la salle et je rejoins le petit comité avant de refermer la porte derrière moi pour éviter les regards indiscrets. 

Je prends place sur une chaise pour me regrouper vers les autres élèves, et je les observe tous attentivement. Au premier constat, la salle semble très varié, il y a différents sexes, différentes années et différentes maisons. Ces dernières sont presque toutes présentes d'ailleurs, je crois qu'il manque un peu de rouge, mais ça ne saurait tarder. Comme éternelle organisée, je sors mon petit carnet et mon crayon sur la table en face de moi pour noter ce qui me semblera important à retenir. J'ai également déjà remplie quelques lignes de celui-ci pour aborder quelques points primordiaux et je chuchote doucement :

"Hum, excusez-moi mais de qui vient cette idée ? On ne m'a pas réellement réellement parlé de l'organisateur ou de l'organisatrice de cette réunion et même si ça ne semble pas très important, je souhaite tout de même connaître son identité. Et pas d'inquiétude, je suis aussi muette qu'une carpe." Avec cette expression Moldu, je préfère quand même préciser que je ne suis pas du genre à balancer et que si cette réunion doit rester top secrète, alors je m'engage à n'en parler à personne. 

Plutôt Oompa Loompa qu'Amidala

Révolte !  RP libre sous conditions 

Maël avait reçu un petit papier d'un poufsouffle, Mel Ray la veille, lui indiquant que une réunion secrète pas si secrète devait se passer aujourd'hui, le 23 mai à 17h30 , dans la salle d'étude des moldus pour tenter de discuter et de critiquer le gouvernement d'Ursula parkinson. Son pèr ayant été envoyé à Azkaban par ces foutus soupilutes, il accepta avec plaisir et attendit le fameux moment avec impatience. À l'heure J-30 minutes, il se rendit dans le couloir et secrètement poussa la porte de la classe d'étude des moldus sur laquelle une plaque en bronze arborait fièrement "étude des moldus". Dedans, il y avait Alice Sangblanc, qui semblait être la leader du groupe, car elle était assise sur 'à râble du professeur et les autres élèves étaient assis par terre. Il y avait Hazel, Irène, Celua-Awena, Andrew, Wilson, Ethan, Mel et Christopher. Mael s' assit à côté de Mel car c'était celui en qui il avait le plus confiance car c'était lui qui lui avait parlé de cette réunion. Mael attendit que les autres élèves arrivent. En attendant que cette fameuse réunion commence, il se pencha et dit  à Mel:

-quand est ce qu'on commence ? Y'aura combien de monde ?.

Après avoir étendu les réponses de Mel Mael s'assit et regarda Alice car elle allait commencer à parler.

@Mel Ray

Maël Chassin, Poufsouffle, 2ème année RP, 2ème devoir
Chocogrenouillovore et patacitrouillovore et crepovore et gaufreovore et popcornovore. Gérant du club échec

Révolte !  RP libre sous conditions 

Allongé dans un canapé de la salle commune, Rufus lisait un chapitre dédié au sortilège de la langue collée dans son livre maléfices pour sorciers pressés et contrariés (nouvelle édition). Le livre étant publié une nouvelle fois, de nouveaux sortilèges y ont fleuri. Mon préféré, celui de chauve-furies. Sortilège vieux comme le monde mais qui donne un magnifique rendu. Intérrompu par un compaire de troisième année, il lui lança un bref regard bienveillant. Une réunion ? Contre la Pustula Beurk ? Même pas à négocier il était décidé à y foncer. 

À 17h34 -quatre minutes de retard ça va !  :skeptical: - il se présenta devant la salle, sa baguette dans sa main droite, son livre de potion dans la main et son sac à dos Eastpak avec le dragon avec un casque cousu sur la poche du bas.

Apparemment ça n'avait pas encore commencé. Il jette un petit regard sur tout ceux déjà présent. Une petite dizaine. Une fille sur le bureau aux cheveux blancs et à la peau d'un teint pâle était sûrement la fille qui avait convoqué tout le monde. Attends... Blanc... Blanc... Sangblanc ! La fille dont Andrew m'a parlé ! Bizarre de la retrouver contre le gouvernement de Pustula. Andrew se tenait d'ailleur au fond de la classe et lançait un regard méprisant. 


Il s'assit au deuxième rang et posa d'un geste dédaigneux son livre sur la table. Que le spectacle commence.

4ème année RP
parrain
Maléfice cuisant

Révolte !  RP libre sous conditions 

Il était à la fois soulagé et inquiet de se retrouver là, à marcher dans les couloirs vers la salle de cours d'étude des Moldus. Inquiet d'abord parce qu'ils s'agissaient d'une réunion visant à "critiquer" le nouveau régime en place et que ce n'est pas sans danger autant pour eux que pour leurs familles à l'extérieur. Mais aussi soulagé de voir que d'autres étaient motivés à faire quelque chose.
Il avait un peu hésité avant de se décider à se rendre à cette réunion. Il s'était demandé si ce n'était pas tout simplement un piège pour identifier les potentiels traitres, certains dans ce château étaient surement capable de cela. Mais après s'être un peu renseigné autour de lui sur l'organisation de tout cela, il avait fini par se décider à y aller. Pour voir comment les choses allaient se dérouler.
Il finit par s'arrêter devant la porte. Il l'observa quelques instants puis finit par la pousser avant de rentrer silencieusement. Il y avait quelques personnes dans la salle, de maisons différentes.
Visiblement, l'idée de lutter contre le gouvernement ne touchait pas seulement quelques personnes dans ce château mais un certain nombres de gens. Il fallait néanmoins rester méfiant, il était impossible pour l'instant de savoir pourquoi chacun était réellement là.

-Bonjour...

Il ne parla pas fort, juste assez pour ne pas paraître impoli sans pour autant se faire trop remarquer.
Il alla s'asseoir dans un coin de la salle et posa finalement son regard sur Alice Sangblanc, l'instigatrice de cette réunion. Il ne lui avait jamais parlé jusque là mais l'avait croisée plusieurs fois chez les Serpentards et elle avait eu l'air gentille.
Il attendit patiemment le début de la réunion.

Je suis comme je suis et si cela ne vous convient pas je ne vous retient pas, je n'ai jamais couru après la compagnie
Membre de M.E.R.L.I.N.-Loki
Deuxième année RP

Révolte !  RP libre sous conditions 

La curiosité du jeune Serdaigle avait été piquée par le message concernant la réunion qui devait avoir lieu dans la salle d'études des moldus, ce soir. Encore dans les escaliers pour rejoindre le premier étage, nombre de questions se posaient à lui. Était-ce un piège pour noter quels élèves allaient tenter de résister et leur causer des ennuis par la suite? Que comptait faire l'organisateur, avec une poignée d'élèves, pour lutter contre un gouvernement qui a réussi à prendre le pouvoir par la force, face à des adultes? Bah, de toute façon, si quelque chose devait arriver, je pourrais toujours dire que je suis venu juste comme ça, par curiosité, pour le reste, je peux pas le savoir sans entrer. se dit t'il.

Arrivée devant la porte de la salle d'étude des moldus, Fiss s'arrêta, regarda derrière lui que personne ne l'avait suivi, puis ouvrit discrètement avant de se glisser dans la salle, tout en regardant ce qui pouvait se trouver à l'intérieur de celle-ci, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Et oh quelle surprise! Parmi un grand nombre d'élèves sur lesquels Fiss n'arrivait pas forcément à remettre un nom, il vit Alice Sangblanc, au niveau du bureau du professeur.
À la vue de cette scène surréaliste, Fiss laissa failli s'étrangler. Elle! Dans une réunion contre le gouvernement anti-moldu! Elle est venu faire du repérage pour nous balancer ensuite, ou alors, elle veut directement emmener tout le monde dans un traquenard! pensa t'il, hésitant entre aller la confronter, se faire discret et ressortir de la pièce immédiatement.

L'heure n'était pas à la joute verbale, et de toute manière, sa présence avait sûrement déjà été remarquée par cette harpie, aussi, Fiss décida, en voyant les gens bien installés, attendant le début de la réunion, de s'installer sans faire de vague, au second rang, comme à son habitude, et du côté qui lui laisserait le plus de temps pour se cacher ou faire quelque chose si la porte venait à s'ouvrir et que quelqu'un d'hostile à cette réunion venait à apparaître.
Une fois sur sa chaise, attendant patiemment, il commença à s'imaginer mille-et-un scénarii sur la raison de la présence de la précieuse Alice Sangblanc à cette réunion. Peut être qu'elle s'est perdue. Peut être que Christopher avait su lui faire entendre raison à propos des moldus. Peut être a t'elle bêtement suivi Christopher sans savoir où il allait, ce qui coïnciderait avec les deux première hypothèses. Ou encore, peut être s'était t'elle découverte des origines moldus ou cracmoles! À cette dernière hypothèse, des plus ironiques, le jeune Serdaigle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire narquois en direction de la jeune Serpentard.

Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn.

Hypothétique résurgence d'Edward Warren, aurait retrouvé sa Lorraine à Poudlard

Révolte !  RP libre sous conditions 

Depuis qu’Alice avait parlé à Orphéa de cette petite réunion improvisée, elle ne savait pas trop quoi faire. Lors de l’annonce de la chute du gouvernement Blackwave, tout était clair dans la tête de la petite brune. Coup d’État égal dictature égal gros méchant.
Puis elle avait appris que ce nouveau gouvernement était ouvertement anti-moldu et prônait la pureté du sang, ce qui faisait qu’elle avait peu de chances d’être inquiétée, étant née-sorcière, et ce depuis des générations. Elle avait ensuite appris que son grand-père, qui partageait les mêmes idéaux que le Conseil, avait rejoint la citadelle, pour y travailler en tant que manteau noir. Et elle avait enfin réalisé à quel point cela allait avoir une influence sur sa famille, qui comptait deux moldus, Basil et Pénélope.
Oui elle était contre ce gouvernement et cette méchante Ursula, mais elle aimait profondément son grand-père. Cette situation était beaucoup trop complexe.

Elle avait néanmoins décidé de se rendre à cette petite réunion, après tous elle n’avait rien à perdre en allant voir en quoi consistaient les discussions. Elle arriva dans la salle d’étude des Moldus pile poil avant 17h30 et découvrit qu’un petit paquet d’élèves étaient déjà présents. La Serpentard repéra rapidement Ethan avec un autre Poufsouffle et Alice assise sur le bureau, Christopher à ses côtés. Elle se sentit gênée en pensant à ce que son amie avait dit à propos du jeune garçon. C’était probablement la première fois qu’ils allaient se rencontrer, peut-être même se parler, et elle était presque sûre qu’elle allait se montrer désobligeante envers lui. Elle n’avait rien dit à Ethan à propos des dires de la jeune fille car elle ne voulait pas le vexer, mais il se ferait probablement un avis assez rapidement sur Alice, et cette histoire allait se terminer avec deux de ses plus proches amis qui se détestaient.
Orphéa adressa donc un petit signe de main à Ethan et un autre à Alice avant d’aller s’assoir au milieu de la salle, histoire de ne parler ni à l’un ni à l’autre.
Résumé :
- Résumé des pensées d’Orphéa, concernant le Conseils des Sorciers, sa famille et la réunion.
- Orphéa entre dans la salle.
- Orphéa voit Alice et Ethan, elle est gênée car elle sait qu’Alice n’aime pas les Poufsouffle.
- Orphéa décide de s’assoir au milieu de la salle histoire de n’être ni avec l’un ni avec l’autre.
- Vous pouvez intervenir avec Orphéa si vous le souhaitez.

Révolte !  RP libre sous conditions 

Un jeune messager était bien parvenu à Blaze. Effectivement, le garçon avait bien un membre de sa famille qui travaillait au Ministère de la magie. Son messager ignorait peut-être que le père du petit Serdaigle travaillait désormais pour le Conseil des Sorciers. Blaze n'avait pas parlé de cette réunion à ses frères. Il ignorait si ces derniers en avaient entendu parler et s'ils seraient là. Quoi qu'il en fut, et parce qu'il était bien décidé à botter le derrière des gros méchants, le petit brun était au rendez-vous. Pas en retard mais presque : il y avait déjà plusieurs personnes dans la pièce. Il aperçut son frère Oskar non loin, mais c'est la silhouette de Fiss qui retint le plus son attention. Et celle, assise sur le bureau, d'Alice Sangblanc. Ses poings se crispèrent à la vue de la fillette. Depuis leur première rencontre, il éprouvait une certaine méfiance à son égard et même si elle lui avait assuré qu'elle était bien une jeune élève comme lui, le garçon était quasiment persuadée qu'elle était en réalité une vieille dame française qui les espionnait. Connaissant ses origines, Blaze avait bien du mal à comprendre ce qu'elle faisait là. Récoltait-elle des informations pour le Conseil des Sorciers ?

Le petit sorcier avait envie de monter sur une table et de crier à tous qu'elle était une menteuse et une espionne mais l'expérience aidant, il était tout de même un peu plus rationnel qu'au début de l'année. Il valait mieux être prudent et faire profil bas jusqu'à avoir des preuves tangibles. Fiss saurait probablement l'aider à ce sujet, il avait un excellent instinct pour juger les autres. Discrètement, il se glissa à côté de son aîné et lui murmura à l'oreille : « Alice Sangblanc n'est pas une personne de confiance. C'est une vieille dame qui a pris l'apparence d'une jeune fille pour intégrer l'école et nous espionner pour son pays d'origine. Pour son âge, y a qu'à voir les cheveux blancs. Aucun enfant n'a des cheveux blancs, c'est pas normal. Au début elle me disait que c'était pas vrai et je la croyais mais j'ai bien réfléchi ces derniers mois et ça me semble plus logique de penser qu'elle est vraiment ultra méga louche. Toi elle t'inspire confiance ou pas ? » Il avait chuchoté si bas que seul Fiss pouvait l'entendre. Justement, c'était le plan.
Résumé :
- Blaze arrive alors que plusieurs personnes sont déjà là. Il ne parle à personne et se glisse discrètement à côté de Fiss Mac[...]bach. Il semble assez méfiant et nerveux.
- Il chuchote à Fiss quelque chose que lui seul peut entendre.

Deuxième année RP.