Toilettes abandonnées

Inscription
Connexion

Complice expérimentale  PV 

Oksana était assise sur le sol, penchée vers l’avant. Le soleil était haut dans le ciel mais la petite aiglonne préférait rester à l’intérieur, concentré dans ses expériences. Elle avait relevé ses manches de chemise et retirer sa robe de sorcière pour la poser sous ses fesses, prenant soin de s’éloigner le plus possible des murs qui l’entourait. 

Le matin même, la Serdaigle s’était activement creusé les méninges. Où pouvait-elle bien fabriquer des potions sans qu’on ne la voit ? La réponse lui était venue alors qu’elle arpentait le parc, afin de se réveiller : pourquoi pas les toilettes abandonnées du deuxième étage ? Personne n’allait jamais là bas, à moins d’avoir des idées malicieuses à réaliser. 

Oksana se pencha doucement sur son manuel de potion. Elle en tournait les pages avec une rapidité déconcertante malgré ses doigts couverts de pansements et d’onguents à force de se couper avec les pages de ses ouvrages favoris. Il fallait qu’elle maîtrise la recette de Pimentine avant le prochain cours de sa matière favorite. 

Ajustant ses petites lunettes malgré son unique œil, la bleue et bronze vint allumer son chaudron avec précaution. Hors de question qu’elle perde son deuxième œil.  La brune ouvrit ensuite sa sacoche à ingrédients et en sortie quelques flacons. Si on l’attrapait, Oksana n’aurait aucune excuse.

« Ça sera bientôt assez chaud pour mettre l’eau .» Pensa t’elle.

Oksana se mit alors sur ses pieds et s’étire longuement. La lumière filtrée par les carreaux sales des toilettes offrait une atmosphère propice à la concentration, se félicita intérieurement l’anglo-russe en s’approchant de l’évier, sortant une fiole de sa poche. 

Un sourire doux et confiant flottait sur son visage pâle tandis que la fillette de onze ans remplissait la fiole qu’elle tenait. Enfin, elle revint s’assoir et commença ses préparations, tirant doucement sur son cache-œil, par habitude. Allait-elle pouvoir faire cette potion de la meilleure des façons ? Après tout, sa moyenne était en jeu  et faire des choses possiblement interdite n’était pas un problème pour arriver à ses fins.
Dernière modification par Oksana Kamenski le 23 février 2018, 18 h 13, modifié 1 fois.

- Libérés de leurs chaines, les faucons se déchaînent ! - Allez les Éclairs de Serdaigle !

Дела говорят громче слов.

Complice expérimentale  PV 

Hortense s'arrêta net. Tandis que la petite fille se rendait dans sa salle commune après un cours d'histoire de la magie particulièrement éprouvant pour son pauvre cerveau, elle entendit un bruit provenant des toilettes abandonnées du deuxième étage. 
Elle jeta un regard autour d'elle et fit quelques pas vers la salle.
*Juste un petit coup d'œil.... Ce n'était probablement rien du tout*
Hortense inspira profondément, habitude prise chez elle pour se calmer, puis un sourire en coin apparu sur ses lèvres.
*Ce n'est pas interdit d'y aller de toute façon*
Elle se sentit bien ridicule d'avoir paniqué un instant.

Hortense saisit la poignée de la porte et l'ouvrit brusquement, persuadée de ne trouver derrière, que des toilettes vides. À son plus grand étonnement, une fille, brune et à peine plus grande qu'elle, se trouvait dans la pièce, assise sur sa robe de sorcier. La fille qui portait un bandeau qui cachait l'un de ses yeux, était occupée à mijoté une potion dans son chaudron, du moins avant l'intrusion de Hortense. 

*Pas sûr que ce soit autorisé, ça*
Alors que la gryffone s'apprêtait à prendre la parole, elle entendit des bruits de pas et de conversation dans le couloir, et décida de fermer la porte derrière elle, ce qu'elle fit avec le moins de bruit possible. 
Elle attendit que les élèves passent dans le couloir, puis s'adressa à la fille.

"Euh... Salut, j'ai entendu du bruit alors.... Je suis rentrée..."
Puis elle regarda avec curiosité le chaudron et ajouta précipitamment :
"Que fais-tu au fait ?"
Puis elle se reprit avec un petit sourire:
"Enfin, tu fais une potion cachée dans les toilettes évidemment, mais je voulais dire... Pourquoi?"
Dernière modification par Hortense Narilya le 6 mai 2018, 11 h 44, modifié 1 fois.

Griffes et crocs, Griffes et cœur, Gryff' vainqueurs !
1ere année RP

Complice expérimentale  PV 

A l’extérieur de l'immense pièce remplie de mobilier en faïence blanc, Oksana pouvait entendre les élèves rire et discuter. Cela devait être la fin d'une heure de cours car le bruit avait augmenté puis diminué soudainement. Il n'y avait rien, personne ne venait ici en plein jour sans avoir une tonne de chose interdites à faire.

Tournant sa cuillère en bois selon les instruction, la jeune Aiglonne ajoutait au fur et à mesure les ingrédients demandés tout en se concentrant sur les doses. Cela serait une Pimentine parfaite à utiliser sur un quelconque malade du rhume à l'infirmerie. Un petit rire silencieux et sournois s'étala alors sur les lèvres de la première année à cette pensée.

Puis soudainement, l'adrénaline et la peur montèrent dans le corps d'Oksana. La poignée venait de faire ce bruit distinctif, celui qui signifiait qu'elle allait se faire attraper. La brune se mit alors accroupie, sur la pointe des pieds alors qu'elle continuait à tourner lentement sa préparation. Elle était prête à se cacher derrière n'importe quel évier, cherchant dans sa tête une excuse bidon à ressortir à un professeur.


 « Qu'est ce que... » Lacha t'elle en soupirant longuement pour calmer ses nerfs.

"Euh... Salut, j'ai entendu du bruit alors.... Je suis rentrée..."
Ce fut ce que dit la jeune fille qui était entrée. Elle était brune comme Oksana et devait probablement avoir le même âge que cette dernière. Enfin, la jeune Anglo-Soviètique remarqua le rouge de l'uniforme de sa comparse et essuya son front de réconfort. Ce n'était pas une professeure de la taille d'un enfant.
"Que fait tu au fait ? Enfin, tu fait une potion cachée dans les toilettes évidemment, mais je voulais dire... Pourquoi?"
Demanda ensuite la petite Gryffondor qui avait refermer la porte derrière elle. Cela faisait beaucoup de question se retint de dire Oksana et à la place, elle remit ses lunettes droite sur son nez avant de reprendre sa préparation d'une extrême importance selon elle. 

« Et bien... Ça se voit non ? Je prépare une potion pour tuer nos ennemis à tous : les microbes responsables du rhume. Ensuite, je la testerais sur un malade à l'infirmerie et enfin, je noterais ses effets afin de la recommencer en cours avec la professeure Van Drecken. » 

Un immense sourire marquait le visage fin de la borgne, une lueur amicale brillant dans son unique œil bleu. Oksana porta ensuite la main à sa sacoche d'ingrédient et tendit sa seconde cuillère à la nouvelle venue en signe d'amitié, priant pour que cette dernière ne fuit pas pour la dénoncer.

- Libérés de leurs chaines, les faucons se déchaînent ! - Allez les Éclairs de Serdaigle !

Дела говорят громче слов.

Complice expérimentale  PV 

« Et bien... Ça se voit non ? Je prépare une potion pour tuer nos ennemis à tous : les microbes responsables du rhume. Ensuite, je la testerais sur un malade à l'infirmerie et enfin, je noterais ses effets afin de la recommencer en cours avec la professeure Van Drecken. » 

Après avoir prononcé ces mots, la fille, de chez Serdaigle au vu de son uniforme, tendit une cuillère à Hortense, avec un grand sourire.
La gryffone pesa le pour et le contre. Elle n'était pas du genre balance car lorsque quelque chose ne la regardait pas, et qu'elle n'en était pas tentée, elle ne s'en mêlait pas. Cependant, l'aiglonne semblait amicale.
*Ce n'est qu'une potion contre le rhume... Même si je me fait prendre, je ne pense pas que je risque grand chose*
Hortense s'avança de quelques pas, enleva sa robe de sorcier à son tour, et s'assit par terre en prenant la cuillère en bois.
"Ce n'est pas de la triche de s'entraîner à faire une potion en avance en prenant comme cobaye de pauvres élèves de l'infirmerie ?"
Puis, pour que son sarcasme ne sois pas mal interprété, elle ajouta avec un sourire:
"Pas que ça me déplaise particulièrement"

Elle tourna les yeux vers sa camarades et se rendit compte qu'elle ne connaissait pas encore son nom.
"Je m'appelle Hortense et je suis en 1ere année, et toi ?" demanda-t-elle avec un léger sourire, en commençant à touiller la substance présente dans le chaudron pour aider l'aiglonne. 
Elle ne savait pas bien pourquoi elle aidait cette fille, sûrement parcequ'elle s'ennuyait un peu, comme chez elle en Angleterre, et qu'elle voulait pimenter un peu les choses. Mais elle le savait, il y avait une autre raison. L'aiglonne semblait ouverte aux amitiés produite suite à la découverte d'une camarade caché et en train de tricher. 
À cette pensée, Hortense eu son légendaire sourire en coin et attendit la réponse de la jeune fille.

Griffes et crocs, Griffes et cœur, Gryff' vainqueurs !
1ere année RP

Complice expérimentale  PV 

La brune sembla peser le pour et le contre face à la proposition d'aide de la jeune Serdaigle. Après tout, si elles se faisaient attraper, elles auraient toute les deux de gros ennuies avec la directrice. Lorsque la jeune inconnue s'assit au sol, Oksana lui offrit un immense sourire amicale. 
"Ce n'est pas de la triche de s'entraîner à faire une potion en avance en prenant comme cobaye de pauvres élèves de l'infirmerie ? "
Fit alors la Gryffonne en vis à vis d'Oksana.
"Pas que ça me déplaise particulièrement"
Ajouta rapidement la rouge et or, probablement pour ne pas blesser sa comparse pensa Oksana qui se frottait l'arrière de la tête en riant avec gêne. Après tout, ce n'était de la triche qu'aux yeux des personnes extérieur. Pour la jeune potionniste amateur, il s'agissait d'une expérience à but lucratif et éducatif qui ne pouvait pas faire le moindre mal. Elle prit quand même la peine d'expliquer ses différentes motivations :

« Ce n'est pas de la triche si ça aide quelques personnes. Puis ils auront de la chance, je n'ai raté que deux potions et la dernière en date m'a laissé un joli cadeau ! »

Oksana pointait son bandeau blanc, cachait la blessure qu'elle avait eu niveau de l’œil afin de n'effrayer personne. Après tout, ça avait été entièrement sa faute et dans son jeune esprit, il avait été hors de question de pensé à une prothèse. Elle ne le méritait pas et cela coûtait trop chère pour son beau-père. La bleue et bronze plongea dans ses souvenir , remuant la potion avec vigueur - complètement à l'inverse des instructions du manuel scolaire posé près d'elle.
"Je m'appelle Hortense et je suis en 1ere année, et toi ?
Oksana haussa les sourcils puis offrit un large sourire à la jeune fille à ses côtés. Hortense. Est ce que son nom avait été dérivé du nom de la plante pour une raison particulière ? Après tout, cela était le signe d'une grande humilité et d'une sincérité profonde. La petite Serdaigle frappa doucement le côté de son chaudron, égouttant sa cuillère. Il fallait bientôt ajouté le sucre vue la couleur que prenait la potion. Mais avant cela, la brune tourna à nouveau son visage vers sa camarade, ajoutant :

« Je m'appelle Oksana. Je suis aussi en première année. »

A la fin de sa phrase, l'Aiglonne prit une petite cuillère et ajouta la dose de sucre demandé tout en priant pour que la potion réussisse. Un petit "blop" sonore et de grosse bulle commencèrent alors à se former. Ce n'était pas bon signe du tout et le visage de Oksana se crispa en une expression mi étonnée, mi catastrophée. L'expérience ne tournait pas bien. Puis tout s'arrêta. La Pimentine avait raté.

« Bon... Ca fait trop échec maintenant ! »

Un rire sonore quitta les lèvres de la préadolescente et bien vite, elle posa ses mots sur sa bouche afin de ne pas être entendu. Après tout, maintenant les deux complices était en possession d'une potion probablement dangereuse et ça, c'était aussi interdit par le règlement.

- Libérés de leurs chaines, les faucons se déchaînent ! - Allez les Éclairs de Serdaigle !

Дела говорят громче слов.

Complice expérimentale  PV 

« Ce n'est pas de la triche si ça aide quelques personnes. Puis ils auront de la chance, je n'ai raté que deux potions et la dernière en date m'a laissé un joli cadeau ! »
Alors c'était ainsi que l'aiglonne avait perdu son œil. Hortense était justement curieuse  a ce sujet mais n'osait pas poser de question. Maintenant qu'elle le savait, elle voulait improviser une blague pour signaler son désolement, mais ne trouvant rien de drôle à dire, se contenta de se taire et de remuer le liquide présent dans le chaudron.
« Je m'appelle Oksana. Je suis aussi en première année. »
Hortense sourit et continua à touiller. Elle n'avait aucune idée la liste des ingrédients ou des mouvements à effectuer pour réussir cette potion, mais elle essaya d'imiter au mieux les gestes d'Oksana.
*C'est un joli prénom* pensa-t-elle 
Hortense était ainsi nommée par sa mère en l'honneur de ses fleurs préférées et de valeurs comme la sincérité et l'humilité, que ses parents lui avaient inculqués depuis son plus jeune âge. La gryffone se promit de lui demander l'origine du prénom "Oksana", un jour.

Tandis que Hortense tentait de comprendre ce qu'elle était sensée faire à présent, Oksana versa du sucre et des bulles de plus en plus grosses commencèrent à se former à la surface du liquide présent dans le chaudron.
*C'est peut-être normal* songea la gryffone avec espoir alors qu'elle tournait la tête pour demander à sa camarade si elles s'en sortaient bien.
L'expression de Oksana ne la rassura pas du tout et ce que redoutait Hortense arriva:
« Bon... Ca fait trop échec maintenant ! »
Que devaient-elles faire maintenant ? La potion ne risquerait-elle pas d'exploser ou quelque chose du genre ? Elle inspira profondément, elle ne devait pas paniquer.
"C'est sûrement ma faute, j'ai dû trop remuer, je suis désolée"
Puis elle ajouta précipitamment :
"Euh... Que devons-nous faire avec ça ? C'est encore rattrapable?"
Elle en doutait fortement, mais on ne savait jamais, et Oksana était beaucoup plus douée en potion qu'elle.

Griffes et crocs, Griffes et cœur, Gryff' vainqueurs !
1ere année RP

Complice expérimentale  PV 

La potion ne fit plus aucune bulle et sa couleur orange brunit n'avait strictement rien à voir avec la couleur d'un rose vif qu'elle aurait dû prendre. Un sourire remonta une nouvelle fois sur les lèvres de l'enfant à un oeil et s’apprêtait à faire une vanne afin de dédramatisé la chose mais Hortense prit la parole avant elle
"C'est sûrement ma faute, j'ai dû trop remuer, je suis désolée"
A cette phrase, Oksana releva la tête de sa potion et fronça très légèrement les sourcils, surprise par ces excuses qui n'avaient pas lieux d'être. L’échec n'était pas un problème et la première année le savait très bien. Si personne ne se trompait, les choses n'avancerait pas. La bleue et bronze allait faire part de cette pensée mais se fit devancer une nouvelle fois par sa nouvelle acolyte.
"Euh... Que devons-nous faire avec ça ? C'est encore rattrapable?"
« Je ne pense pas mais ce n'est pas grave, je la réussirait mieux en cours. Ces toilettes sont pleines de poussière et peut être même de bactérie qui ont dû fausser la recette. Tu n'y es pour rien et je suis contente que tu m'es aidée.»

Oksana se leva lentement, époussetant méticuleusement sa jupe puis tandis doucement sa main à sa camarade. La première chose à faire était tout bonnement de nettoyer le chaudron puis Oksana noterait en détail ce qu'il s'était passé. Il ne fallait pas oublier. C'est ainsi que la fillette prit ensuite son chaudron en étain et alluma un robinet, nettoyant méticuleusement le récipient à potion.


«Dis Hortense, d'où est ce que tu viens ? Tu es née en Angleterre ? »

La voix de la petite Aiglonne s'était fait douce et calme, comme à chaque fois qu'elle redevenait une fille normale et qu'elle n'était pas face à ses expériences. Ses mains étaient devenues rouge à cause de la température de l'eau mais ça ne semblait pas la déranger. 

Une fois son nettoyage terminé, la Russe de sang revint s'asseoir sur sa robe noire un peu poussiéreuse qu'elle avait étalé au sol pour ne pas se salir et elle entreprit d'essuyer chacun des ustensiles. Elle avait tant l'habitude qu'elle regardait à peine ses mains et souriait comme de coutume.

« J'espère qu'il y aura du pudding au repas. »

Cette phrase dénotait par rapport au reste de la conversation et Oksana s'en rendit compte. Elle n'avait pas eu l'idée de la dire à haute voix mais une fois encore, elle avait pensé tout haut. La petite borgne posa alors son œil unique vers Hortense, se demandant si elle deviendrait de bonne amie. Peut être que la Serdaigle rejoindrait un jour la table des Lions afin de partager un repas avec Hortense. Après tout, il n'y avait rien de plus bête que de se retrouver séparer à cause de couleurs et d'avis divergents. C'était d'ailleurs une des choses qui avait le plus choqué Oksana lorsqu'elle était arrivé à la table des Aigles, habituée à partager ses idées avec des gens bien différents les uns des autres, elle s'était retrouvée entouré de personne à l'esprit d'analyse similaire au sien. 

- Libérés de leurs chaines, les faucons se déchaînent ! - Allez les Éclairs de Serdaigle !

Дела говорят громче слов.

Complice expérimentale  PV 

« Je ne pense pas mais ce n'est pas grave, je la réussirait mieux en cours. Ces toilettes sont pleines de poussière et peut être même de bactérie qui ont dû fausser la recette. Tu n'y es pour rien et je suis contente que tu m'es aidée.»

Oksana prononça ses mots en se levant et en époussetant sa jupe. Elle tandis même sa main à Hortense. La gryffone fut très touchée. Elle était persuadée qu'elle n'était pas totalement pour rien dans l'échec de la potion, mais sa camarade ne semblait pas y porter trop d'importance. 
Elle attrapa la main Oksana et secoua sa robe de sorcier avant de la remettre sur elle. L'aiglonne s'était atteler au nettoyage du chaudron et Hortense voulait lui proposer son aide, mais Oksana brisa le silence avant elle, avec une voix brusquement plus calme et posée:
«Dis Hortense, d'où est ce que tu viens ? Tu es née en Angleterre ? »
Elle sourit légèrement en répondant :
" Non, je suis née en Corée du Sud mais j'ai presque toujours vécue en Angleterre. Mon père est français et ma mère Sud-coréenne. Ils ont beaucoup voyagé et ont fini par s'installer ici, en Grande-Bretagne. Et toi Oksana?... Je voulais justement te demander l'origine de ton prénom !"
L'aiglonne avait fini avec le chaudron et entreprenait à présent le nettoyage des différents ustensiles. Hortense saisit vivement la cuillère qu'elle avait utilisé, ainsi d'un chiffon qu'elle trouva près de Oksana et commença à frotter en attendant la réponse de sa camarade.
Habituellement, Hortense ne s'attachait pas très rapidement au gens et était plutôt réservé au premiers abords, cependant, elle ne savait pourquoi, elle se sentait à l'aise avec Oksana et fut aussi enjouée et blagueuse que si elle l'a connaissais depuis des mois déjà.
*Si un jour, quelqu'un m'avait dit que j'allais aider une fille cachée dans les toilettes à fabriquer une potion et à essuyé ses ustensiles, je l'aurai sûrement traité de fou* pensa Hortense avec un sourire en coin tandis qu'elle attendait la réponse de sa camarade.
« J'espère qu'il y aura du pudding au repas. »
La gryffone proposa presque immédiatement:
"J'ai des friandises dans mon dortoir, si tu veux je vais les chercher et on les partages... Dans le parc par exemple ? Enfin si tu veux" ajouta-t-elle en posant un ustensile qu'elle avait astiqué.
Dernière modification par Hortense Narilya le 6 mai 2018, 11 h 49, modifié 1 fois.

Griffes et crocs, Griffes et cœur, Gryff' vainqueurs !
1ere année RP

Complice expérimentale  PV 

Observant tout autour d'elle, Oksana se mit à ranger chacun des objets dans sa petite sacoche à ingrédient. Il ne fallait rien perdre et veiller à tout bien récupérer sans quoi, les deux fillettes seraient fichues. Ce n'était pas le moment de se faire attraper pour potion illégale.

"Oui, je suis née en Angleterre. Mon père est français et ma mère Sud-coréenne. Ils ont beaucoup voyagé et ont fini par s'installer ici, en Grande-Bretagne. Et toi Oksana?... Je voulais justement te demander l'origine de ton prénom !"

« Oh ! Tu as de sacrée origine dis moi ! » fit Oksana en souriant.

L'Aiglonne se mit à réfléchir quand à ce qu'elle devait dire par rapport à sa famille et ses origines. C'était assez compliqué depuis toujours mais, si on ne rentrait pas trop dans les détails, tout irait bien par rapport à la quantité d'information. Et puis surtout, il ne fallait pas que sa comparse est pitié pour une histoire qui finalement ne touchait pas la brune à l’œil bleu. Le passé et la mort de ses proches n'avait pas d'importance.

« Moi et bien, je suis née à Brierley dans Yorkshire mais j'ai obtenue la nationalité Anglaise depuis  que j'ai environ cinq ans je crois. Mes parents étaient d'origine Russes mais bon beau père est Anglais donc en m'adoptant, j'ai pu devenir Anglaise. Du coup mon nom est russe et j'en suis plutôt contente. J'aurais pu hériter d'un nom latin comme la moitié de mes ancêtres !»

Un petit rire quitta les lèvres fines de Oksana dont l’œil s'était plissées. Elle n'avait plus parlé de ses parents depuis la mort de sa mère il y a deux ans et se souvenir d'eux n'avait pour la brune pas d'effet négatif. Cela ne la rendait pas triste ou du moins, il valait pieux se rappeler des moments de joies. Après tout, elle n'avait pas été seule.
"J'ai des friandises dans mon dortoir, si tu veux je vais les chercher et on les partages... Dans le parc par exemple ? Enfin si tu veux"
Alors que Hortense finit sa phrase le regard de Oksana s'éclaira et elle se mit à sourire avec joie. Des friandises. Voilà qui était encore meilleur que le Pudding auquel elle pensait. Et puis la jeune Serdaigle n'avait pas encore pu visiter le parc à cause des contrainte scolaire qu'elle s'imposait toute seule. Ainsi, lorsque Hortense retournerait dans son dortoir, la borgne pourrait aller à la volière déposer son courrier.


« C'est la meilleure idée qui soit ! Va pour les friandises dans le parc. En plus je n'y suis encore jamais allée. Il parait qu'il y a un saule cogneur vieux de plus de deux cent ans ! »

- Libérés de leurs chaines, les faucons se déchaînent ! - Allez les Éclairs de Serdaigle !

Дела говорят громче слов.

Complice expérimentale  PV 

« Moi et bien, je suis née à Brierley dans Yorkshire mais j'ai obtenue la nationalité Anglaise depuis  que j'ai environ cinq ans je crois. Mes parents étaient d'origine Russes mais bon beau père est Anglais donc en m'adoptant, j'ai pu devenir Anglaise. Du coup mon nom est russe et j'en suis plutôt contente. J'aurais pu hériter d'un nom latin comme la moitié de mes ancêtres !»

Hortense haussa légèrement les sourcils. Les parents Oksana "étaient" russes. Ainsi ils étaient décédés ? C'était la seule explication, vu que sa camarade avait précisé s'être faite adopté par son beau père anglais. Elle sentit une profonde tristesse l'envahir. Elle ne prit pas Oksana en pitié mais ressentit pour elle un grand désolement.
"C'est un joli prénom et tu as aussi de belles origines" murmura-t-elle en posant pendant quelques secondes sa main sur l'épaule de l'aiglonne, puis en continuant de l'aider à ranger des affaires.

« C'est la meilleure idée qui soit ! Va pour les friandises dans le parc. En plus je n'y suis encore jamais allée. Il parait qu'il y a un saule cogneur vieux de plus de deux cent ans ! »
Ainsi, l'idée des friandises plaisait à Oksana, de plus, Hortense pourrait lui montrer son coin favori du parc, où elle aimait aller s'assoir lorsqu'elle voulait s'isoler pour écrire ou pour réfléchir.
"Super, je vais les chercher dans mon dortoir ! Tu as du être bien occupée pour ne pas y être encore aller. Il y a bien un saule cogneur, on pourra aller le voir sans trop s'approcher, tu devines pourquoi... J'y vais, on se voit en bas !" ajouta-t-elle en adressant un sourire rayonnant à Oksana et en sortant des toilettes. 
Tandis qu'elle avançait à grands pas vers son dortoir, Hortense, avec son éternel sourire en coin, pensa qu'elle avait fait là une rencontre inattendue, mais très intéressante. 

Fin du RP


Griffes et crocs, Griffes et cœur, Gryff' vainqueurs !
1ere année RP