Toilettes abandonnées

Inscription
Connexion

Une rencontre émouvante  PV 

Je venais de sortir des toilettes dans lesquelles j'étais restée presque 2 heures. Une fois sortie, mes larmes qui étaient séchées retombaient tellement mes parents me manquaient. Puis je vis arriver une Poufsouffle. J’essayais d'essuyer mes larmes pour qu'elle  ne s'aperçoive pas de ma tristesse, mais elles continuaient à tomber chaque seconde. Elle me demandait ce qu'il se passait, et après quelques hésitations, je lui répondis:

"Mes parents me manquent, et je pense à eux tous les soirs, tous les matins, et à chaque repas. Je n'arrive pas à arrêter d'y penser sans avoir l'air de les trahir. Je ne sais pas comment vous, tous les autres, vous faites pour les oublier."

Elle me répondit d'un ton sec:

"Il faut que tu te dises que tout le monde pense à ses parents, on ne le montre pas, mais c'est pas pour autant qu'on les oublie! Si ça peut te rassurer, moi, à ma première année à Poudlard , surtout les 2 premiers mois, je pensais à eux tout le temps, et ils m'envoyaient des hiboux tous les jours. Puis finalement, je me suis habituée, et maintenant je pense à eux, mais ils ne me manquent pas trop. Si ça te fait du bien, tu peux demander à tes parents de communiquer avec eux tous les jours par hibou."

Alors je répondis d'un ton plus rassuré:

" Merci beaucoup, je vais en parler à mes parents."

Et je sortis des toilettes en courant pour aller chercher un bout de parchemin et écrire dessus tout ce que j'avais sur le cœur et l'envoyer à mes parents à l'aide d'un hibou.
Dernière modification par Lili Jones le 17 mars 2018, 9 h 54, modifié 4 fois.

Je suis une sang-pur et fière de l’être!
Direction Poudlard!!!

Une rencontre émouvante  PV 

Elise s'était, encore une fois, renversé du chocolat chaud sur sa robe. Certes, elle était noire, mais la tache était tout de même bien visible, et elle ne pouvait pas aller en cours comme ça. Ainsi, la Poufsouffle se rendit dans les toilettes, mais celles qui étaient abandonnées : là, il n'y aurait personne pour se moquer d'elle. Elle entra, et là, elle vit avec stupéfaction une petite blonde, qui était en train de sortir et qui avait dû pleurer, à en croire ses yeux rouges. Elle lui demanda ce qu'il se passait, et la fillette lui répondit après un temps d'hésitation :

"Mes parents me manquent, et je pense à eux tous les soirs, tous les matins, et à chaque repas. Je n'arrive pas à arrêter d'y penser sans avoir l'air de les trahir. Je ne sais pas comment vous, tous les autres, vous faites pour les oublier."

Elle aussi, elle avait été comme cela au début, et elle s'en souvenait très bien ! Elle lui répondit après  avoir réfléchit - pour une fois ! - à ce qu'elle dirait exactement :

"Il faut que tu te dises que tout le monde pense à ses parents, on ne le montre pas, mais c'est pas pour autant qu'on les oublie! Si ça peut te rassurer, moi, à ma première année à Poudlard , surtout les 2 premiers mois, je pensais à eux tout le temps, et ils m'envoyaient des hiboux tous les jours. Puis finalement, je me suis habituée, et maintenant je pense à eux, mais ils ne me manquent pas trop. Si ça te fait du bien, tu peux demander à tes parents de communiquer avec eux tous les jours par hibou."

Elle avait, comme toujours, trop parlé, et ne voulait pas effrayer le petite fille, mais celle-ci trouva l'idée bonne et alla chercher de quoi écrire.

" Merci beaucoup, je vais en parler à mes parents."

Elise lui proposa de revenir ici pour qu'elles l'écrivent ensemble, excitée d'avoir une nouvelle "amie". Elle pourrait l'aider, la consoler, être un peu comme sa deuxième mère...elle voulait montrer aux autres qu'elle connaissait Poudlard, et ce serait une très bonne façon de le faire :

"Reviens ici, comme ça nous pourrons faire connaissance pendant que tu écriras ta lettre !"

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Une rencontre émouvante  PV 

Après avoir mangé un repas excellent et très copieux, je montais dans mon dortoir pour retrouver mes amies. Je discutais et rigolais avec elles quelques minutes, rédigeais un devoir de sortilège, rangeais un peu le dortoir, et prenais un bout de parchemin, des crayons, et des feutres, puis je montais au deuxième étage pour me rendre aux toilettes abandonnées. Là, je retrouvais Elise, avec qui on c’était donnée rendez-vous. C’était la fille qui était à Poufsouffle, que j’ai vu le jour d’avant quand j’étais dans les toilettes en train de pleurée car mes parents me manquaient et qui m’avait consolée. Elle m’avait dit de revenir cet après-midi pour qu’elle m’aide à écrire la lettre que j’enverrais à mes parents et pour que l’on fasse connaissance. Après m’être rendue aux toilettes abandonnées, je commençais à parler de ma famille à Elise, et elle aussi me parlait de la sienne. Puis on commençaient à échangées quelque idées de phrases que je pourrais mettre dans la lettre destinée à mes parents. Après quelques hésitations, je prenais un crayon et commençais à écrire sur le parchemin la lettre que j’allais envoyée à mes parents.

«  Chers parents, 
Cela fait maintenant deux mois que je suis à Poudlard, comme vous le savez déjà, je suis à Griffondor. Je me suis fais plusieurs amies, dont une qui s’appelle Elise et qui me console quand vous me manqués. Sinon je mange très bien et je suis dans un dortoir où il y a une très bonne ambiance. 
Cette lettre était courte, mais je vous en enverrais une autre bientôt !

Votre petite Lili »

Puis je laissais Elise, et je partis en direction de la volière pour envoyer la lettre à mes parents. Mais je n’avais pas vu le temps passé, et j’avais un cours de métamorphose tout de suite, alors je courais et manquais d’arriver en retard.

Je suis une sang-pur et fière de l’être!
Direction Poudlard!!!

Une rencontre émouvante  PV 

Le lendemain, après l'inévitable pause déjeuner, les deux filles, la Poufsouffle et la Gryffondor, se retrouvèrent dans les mêmes toilettes abandonnées pour la rédaction de la lettre de la première année à ses parents. Elle s'étaient donné rendez-vous la veille et par miracle Elise était arrivée à l'heure, même un peu en avance. Elle vit bientôt sa camarade arriver et après s'être saluée elles entrèrent dans les toilettes. La première année avait pensé à tout, et était venue avec des feutres, des crayons et un bout de parchemin. La Poufsouffle l'observa : elle avait de longs cheveux blonds tressés, de beaux yeux bleus et était assez grande pour son âge. Elles s'assirent contre le mur, côte à côte, et Elise demanda à sa camarade :

"Tu as des frères et soeurs ?"

Mais avant que celle-ci ne put répondre, elle dit, présentant ainsi sa famille :

"Moi, j'ai un petit frère, Jack, il entre à Poudlard l'an prochain ! Et j'ai aussi un chat, Quqieg, si on peut dire qu'il fait partie de ma famille..."

Elle attendit la réponse se sa camarade, espérant qu'après quelques échanges pareils à celui-ci elles se connaîtraient mieux et pourraient alors devenir amies...elle sourit à sa camarade, contente de l'avoir rencontré, même si les condition - ou plutôt les émotions - n'étaient pas les meilleures.

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Une rencontre émouvante  PV 

Il était midi et demi, et la première année venait de sortir de son cours de potions. Aujourd'hui, elle avait préparé une potion tue-loup, mais elle ne l'avait pas vraiment réussie, on peut même dire qu'elle l'avait ratée car elle lui avait explosé à la tête. Elle était donc retournée dans son dortoir pour changer de robe, car elle était toute abimée et un peu déchirée, elle était aussi partie se laver le visage qui était tout noir. Puis elle redescendit l'escalier accompagnée de deux de ses copines, et elle sortit de sa salle commune. Ensuite,  elle se dirigea vers la grande salle pour déjeuner. Après avoir mangé, elle alla dans le parc alors que ses copines se dirigèrent vers la bibliothèque, et elle retrouva Elise. Elles s'étaient, encore une fois, donné rendez-vous. Elles profitèrent d'abord du beau temps pour se balader le long du lac. Puis elle s’asseyèrent, sous l'ombre d'un arbre, tellement il faisait chaud. Elles discutèrent d'abord de leur scolarité, et Elise donna quelques conseils à Lili car elles avaient un an d'écart. Puis elles reparlèrent de la lettre que Lili avait envoyée à ses parents, à laquelle ils n'avaient pas encore répondu. Elle se demanda si ses parents n'étaient pas vexés, du fait qu'elle ne leur avait donné des nouvelles qu'au bout de quelques semaines. Elle demanda ceci à Elise.

"Elise?"

Celle ci était dans la lune, mais venait de hocher la tête pour dire oui.

" Peut-être que mes parents se sont vexés car je ne leur avais pas donné de mes nouvelles quand je venais juste d'arriver à Poudlard. C'est peut-être pour ça qu'ils ne me répondent pas."

Je suis une sang-pur et fière de l’être!
Direction Poudlard!!!

Une rencontre émouvante  PV 

Les deux filles s'étaient donc retrouvées au même endroit, mais peu de temps après Elise avait proposé d'aller se promener au parc, ce qu'elles avaient donc fait. Elles étaient à présent assises au pied d'un  arbre, et la deuxième année profita d'un court silence pour observer le lac, pas encore gelé - ce qui était normal pour un mois d'octobre - recouvert d'une multitude de fleurs. Sa camarade la rappela vite à la réalité, la faisant sursauter :

"Elise?"

La Poufsouffle hocha le tête, lui faisant comprendre qu'elle l'écoutait, et la Gryffondor continua :

" Peut-être que mes parents se sont vexés car je ne leur avais pas donné de mes nouvelles quand je venais juste d'arriver à Poudlard. C'est peut-être pour ça qu'ils ne me répondent pas."

Non, des parents ne pouvaient pas agir ainsi à l'égard de leur fille...c'est ce que pensait Elise. Et puis, pourquoi feraient-ils cela ? Ne serait-il pas plus simple de l'expliquer - s'ils avaient été vexés - leur fille, dans une lettre ? Et en tant qu'adultes, sûrement très occupés par leur métier, ils devaient comprendre que leur fille n'avait peut être pas le temps de leur écrire...Elle rassura la Gryfonne comme elle le put :

"Mais non, ils ne vont pas être vexés pour ça...je pense qu'ils comprennent, et si tu leur explique la raison ils ne se fâcheront pas, au contraire, ils seront rassurés de savoir que même si tu ne leurs envoyait pas de hiboux, tu ne les oubliais pas !"

Son explication n'était pas très claire, mais elle espérait qu'elle comprendrait...

Je suis vraiment désolée pour le retard !

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Une rencontre émouvante  PV 

Non t'inquiète pas

Elise avait l'air surprise de la question que posait Lili. Elle pensait certainement que c'était ridicule de croire que ses parents pouvait faire ça. Elle attendit quelques secondes, la bouche ouverte, avant de répondre d'un ton rassurant.

"Mais non, ils ne vont pas être vexés pour ça...je pense qu'ils comprennent, et si tu leur explique la raison ils ne se fâcheront pas, au contraire, ils seront rassurés de savoir que même si tu ne leurs envoyais pas de hiboux, tu ne les oubliais pas !"

La jeune élève laissa échapper un léger sourire sur ses lèvres. Elle était surtout impressionner de la façon dont sa nouvelle amie l'aidait à traverser ses moments compliqués. Elle ne savait pas trop quoi répondre, mais réussie quand même à sortir quelques mots de sa bouche.

"Oui, tu as raison, je m'inquiète pour rien. Je ne sait pas pourquoi je me pose toute ces questions ridicule. Évidemment que mes parents ne vont pas m'oublier.

Pendant quelques secondes, il y eu un silence complet, puis Lili reprit la parole.

"J'ai un peu froid. On pourrait peut-être continuer de parler en se baladant dans le parc ou le long du lac?"

Son amie fit un signe de tête pour confirmer ce que Lili venait de dire. Elle rangèrent d'abord les quelques affaires qu'elles avaient sorties. Puis se levèrent. Le soleil avait l'air d'être encore plus présent, et les seuls nuages qu'il y avait n'étaient plus là. C'était une bonne journée pour profiter du parc de Poudlard.

Je suis une sang-pur et fière de l’être!
Direction Poudlard!!!