Toilettes abandonnées

Inscription
Connexion

Il était une fois une potion ratée...  PV 

Lahira entendit Cassiopée se moquer d'elle :
C'est sûr que tu as clairement plus le profil de terreur que moi. Sans vouloir te dénigrer, bien sûr. dit-elle d'une voix atrocement supérieur. De plus, on va pouvoir trouver un antidote puisque j'ai gardé un échantillon de la potion. Quelqu'un aurait-il une brosse ? Mes cheveux sont emmêlés de partout.
Oh... je vois que ma remarque ne t'as pas plus ! Et... tu n'aurais pas du garder un échantillon de potion, Juliette est bien plus joli chauve ! rétorqua Lahira.
Et en plus tu te moques de Juliette ! s'exclama Cassiopée.
Hum... je te rappelle que c'est toi qui as commencé, avec ta blague pourrie sur la... commença Lahira.
STOOOOP ! Arrêtez tout ! Ne vous battez pas ! cria Juliette d'une voix anxieuse, le teins pâle.
Si c'est ce que tu veux... soupira l'aiglonne. Mais on allait pas se battre, quand même ! rigola-t-elle.

Les trois filles se plongèrent dans la lecture de gros livres de potions. Juliette semblait fatiguée, se tenait la tête et soupirait. Cassiopée était très concentrée, et elle tournait rapidement les pages de son livre. Lahira, elle, commençait à trouver le temps long. Elle ne trouvait absolument rien dans son livre, donc en prit en autre. Mais c'était pareil : aucun antidote faisait pousser les cheveux. Et puis, elle commençait à angoisser. Si elles ne trouvaient pas un moyen de réparer l'erreur qu'elles commises, se serait la cata. Et si elles se faisaient renvoyer ? Lahira avait beau montré qu'elle prenait la situation à la légère, elle s’inquiétait de plus en plus.
Je ne trouve rien ! s'exclama-t-elle avec déception. On ferai mieux d'abandonner...
Mais... commença Juliette.
Chut ! la coupa Lahira. Elle venait d'entendre des pas dans les toilettes. Vite, cachées vous ! On a de la visite !
Soudain, la porte des toilettes dans lesquels elles étaient cachées s'ouvrit en grand, ne laissant pas les fillettes pouvoir s'enfuir.
Oh mince... chuchota Lahira. Je crois qu'on a un problème...

Salut ! Je vous fais bouger et parler un peu, donc dites moi s'il y a quelque chose qui vous gène... :)

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Joyeux Noël !

Il était une fois une potion ratée...  PV 

Intervention sur demande de Miss Malory

Parfois l’assistante de Jessica a du temps libre. Mais c’est très subjectif, cela se résout souvent à aller d’un point A à un point B pour aller faire autre chose. Ou alors, lorsque l’elfe avait du temps libre pour de vrai, elle se rendait dans les cuisines de Poudlard pour donner un coup de main à ses camarades elfe. Alors qu’à la base, elle n’était pas payer pour ça.

Aujourd’hui, elle revenait des cuisines et allait se rendre dans le bureau de sa patronne pour travailler un peu. Mais en passant devant les toilettes abandonnées, qui comme son nom l’indique, doit être abandonnées, elle entendit du bruit. Effie savait qu’elle n’avait pas à être là mais on ne lui avait pas interdit explicitement, alors elle entra dans les toilettes et écouta.

« De plus, on va pouvoir trouver un antidote puisque j'ai gardé un échantillon de la potion. Quelqu'un aurait-il une brosse ? Mes cheveux sont emmêlés de partout. »

Effie se rapprocha un peu et elle entendit aussi qu’une certaine Juliette était devenue chauve. Sûrement à cause de cette erreur de potion. L’elfe ne pouvait pas faire créer un antidote comme ça mais elle savait recoller les cheveux si ils n’avaient pas complètement disparu. Autrement, la dénommer Juliette devra attendre que ses cheveux repoussent. Effie s’approcha de la cabine d’où provenait les discussions et se posa un instant devant pour être sur. Puis elle ouvrit la porte.

Elle découvrit trois filles, de maisons différentes, autour d’un chaudron, livre de potions à la main. La première question qui est venue à l’esprit de l’elfe c’est « pourquoi se cachaient-elles ? » S’entraîner à réaliser des potions, c’est tout à fait autoriser. Elles pourraient le faire n’importe où, à moins que cela soit pour créer une potion malveillante. Mais au vue de la terre d’une des trois jeunes, Effie en conclut que c’était juste une potion capillaire Lissenplis. Mais apparemment les filles n’ont pas du suivre correctement les consignes. Par chance, ses cheveux traînaient au sol. Effie claqua des doigts avec la pensée suivante : *Effie souhaite annuler la magie précédemment opéré sur la jeune Gryffonne* Les cheveux commencèrent à voler vers le crâne de la jeune Johnson. Et quelques minutes plus tard, aucune trace de la potion n’était visible sur la fille.

« Effie souhaiterait savoir pourquoi les trois jeunes filles révisaient leur cours de potion dans des toilettes, alors qu’Effie est presque sur que le professeur Xarinez prêterait sa salle de cours aux élèves désireux de réviser. »

Effie resta planté là, devant les trois filles, dont elle ne savait pas encore le nom, mais la maison si car le petit blason des uniformes lui informait qu’elle était devant une Gryffondor, une Serdaigle et une Serpentard. Et même si l’elfe de maison était bien plus petit que les sorcières, aucune d’elle ne lui faisait peur.

Elfe de Maison de Jessica Sapworthy

Il était une fois une potion ratée...  PV 

Juliette était affolée. Elle ne savait pas quoi faire, écoutait, tendait l’oreille, lançait des coups d’œil apeurés... Elle n’avait pas envie d’être prise, et punie ! Lorsqu’elle entendit que ses amies commençaient à se battre et à monter le ton, la fillette eut un réflexe : crier encore plus fort.

« Stop ! Arrêtez de vous battre ! ».

La Serdaigle s’arrêta brusquement, et replongea son nez dans son livre de potion. Cassiopée, quant à elle, la rejoint très vite, pour lire les pages. Elle avait des gestes brusques. Juliette, elle, avait un mal de tête atroce et souffrait beaucoup.

Quelques minutes plus tard, Lahira soupira. Elle secoua la tête, faisant comprendre à Juliette qu’elle n’avait rien trouvé. Mais, d’un coup, elle leva la tête et demanda à la Gryffonne, qui protestait, de se taire. 

En effet, des pas s’avançaient vers la porte. Les trois enfants commencèrent à reculer. Mais, avant d’avoir le temps de se cacher, la porte s’ouvrit en grand.

Pendant que la porte s’ouvrait, Juliette remarqua que ses cheveux avaient retrouvé leur place initiale, sur sa tête. C’est un elfe de maison qui passa la tête par l’ouverture de la porte.

L’elfe était adorable, avec une petite voix aiguë lorsqu’elle fit la morale aux filles. La brunette l’observait, alors que l’elfe restait planter là, à regarder ses camarades et elle.

« Merci, toi. Tu es l’elfe du professeur de divination, c’est ça ? Bon, les filles..., dit la fillette en tournant sa tête vers ses camarades. Et si on oubliait tout ça et qu’on partait prendre un goûter ? », dit Juliette, encore sous le choc des événements.

2ème année RP * fiche dans mon profil
Je suis une Renaudette, parce que je suis Morgane de toi, et qu’You are belle and I are beau !
Jo’family :cute:

Il était une fois une potion ratée...  PV 

La porte s'ouvrit sur un elfe de maison. De sa voix aiguë, l'elfe dit :
Effie souhaiterait savoir pourquoi les trois jeunes filles révisaient leur cours de potion dans des toilettes, alors qu’Effie est presque sur que le professeur Xarinez prêterait sa salle de cours aux élèves désireux de réviser.

Lahira ne savait pas quoi répondre au petit elfe. Alors qu'elle allait parler, elle vit les cheveux de Juliette par terre s'envoler sur le crâne de cette dernière. Pendant que le sortilège lancé par l'elfe faisait ses effets, Lahira balbutia, obnubilée par le sort :
On... Je...je connaissais pas cette...euh...règle. Désolé...heu...oui, désolé...Effie. termina Lahira en détournant le regard des cheveux de Juliette.
Merci, toi, commença la Griffondor, à la fois ravie et étonnée. Tu es l'elfe du professeur de divination, c'est ça ?

Les trois filles se regardèrent, encore sous le choc. Les minutes passaient, et Lahira commença à ranger les livres qui traina par terre. Cassiopée et Juliette l'aidèrent, et bientôt, tout fût rangé dans le sac de la Serdaigle. Effie était partie, sans que les premières année sans rendant compte.
Lahira regarda les cheveux de Juliette : ils étaient courts, ébouriffés, mais épais et soyeux. Un bon shampoing, un coup de brosse et ils seront parfaits.

Bon, les filles... dit enfin Juliette. Et si on oubliait tout ça et qu'on partait prendre un goûter ?
Oui ! s'exclama Lahira. Tout ça m'a creusé l’appétit... Et si on allait faire un petit tour au cuisine ? ajouta-t-elle avec un sourire malicieux.
Ah non ! s’écrièrent en chœur Juliette et Cassiopée.
Tu nous embarques plus la-dedans, ajouta fermement Cassiopée.
Eh ! Mais c'était pour Juliette ! Et là, c'est pour mon estomac ! s'offusqua Lahira.
C'est pas une raison ! rétorqua Juliette.

Les trois amies continuèrent de se chamailler tout en sortant des toilettes abandonnées. Lahira trouva que, même si ses amies ne voulaient pas qu'elle aille au cuisine, elle avait vécu une très bonne aventure.
FIN

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Joyeux Noël !