Toilettes abandonnées

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Héléna Méréga  

Le journalisme c'est étonnant!  Privé 

Héléna c'était réveillé ce matin et avait décidé de terminer la plus par de chose qu'elle avait à faire, elle commença par prendre de l'avance sur ses devoirs, elle écrivit des lettres à ses proches, fit un trie dans tous les papiers qu'elle avait à ranger.... Seulement après le déjeuner, elle ne savait plus quoi faire... elle trouva dans sa poche un calepin, et, inventive, elle commença à écrire. Ecrire était une activité qu'Héléna appréciait énormément, elle écrivait surtout des articles de journal. Bien sûr ses articles ne figuraient jamais dans un vrai journal mais elle aimait ça. 

Elle sorti de la Grande Salle pour vagabonder dans les endroits qu'elle ne connaissait pas du château tout en écrivant sur son calepin. Elle monta plusieurs escaliers sans même regarder ou elle allait, rentra dans des salles totalement inconnu pour elle tout en écrivant avec passion un article sur les créatures magiques incomprises dans le monde des sorciers. Elle commença avec les dragons que l'on enfermait dans des cages, puis les botrucs d'on on se servait seulement grâce à leurs capacités à ouvrir des serrures... elle écrit beaucoup d'autres paragraphes sur d'autres animaux avant de se rendre compte qu'elle ce trouver dans un endroit un peu étrange. On pouvait voir de vielles portes, des miroirs  cassés, des lavabos en piteuse état et surement pas apte à fonctionner. Alors elle se souvint d'une pièce dont lui avaient parlé certain de ses amis... les toilettes abandonnées!!! L'endroit été calme et parfait pour s'isoler, la jeune fille décida donc de continuer à écrire en faisant les cent pas dans la salle.

Le journalisme c'est étonnant!  Privé 

 La veille au soir Audric s'était endormi tard, ou plutôt le sommeil l'avait prit par surprise alors qu'il était en train de régler quelques détails concernant le journal de sa maison, caché sous sa couette pour ne pas que la lumière de sa baguette ne dérange ses voisins. Il avait dormi comme un sabot et s'était réveillé ce matin-là frais comme un gardon, là tête au pied sa couette par-dessus lui, la tête posée sur son parchemin et les cheveux finissant de sécher après avoir reçu l'encrier complet sur eux. Les draps étaient évidemment tachés et le garçon avait à moitié les cheveux brun-chocolat, à moitié les cheveux noirs, collants et en paquets. 
 De quoi bien démarrer la journée. *Gé-nial*
 Dire qu'il avait fait un rêve merveilleux dans lequel il était champion en course de balais sous l'eau... Ne pas chercher la logique là-dedans, même avec la magie c'était improbable.

 Après une bonne douche, le changement total de draps, avoir demandé de l'encre à Adrian qui lui promit de lui en passer après avoir mangé, et rangé ses affaires correctement, le garçon aux yeux verrons se décida à descendre dans la grande salle. Le petit déjeuner fût rapidement expédié, profitant du fait qu'il y avait peu de monde à la table des rouges pour s'éclipser et finir de régler ce qu'il avait à faire pour le journal. Le français avait déjà oublié sa demande auprès de son ami, et songeait à en réclamer auprès du premier Gryffondor qu'il croiserait sur sa route. Il filait donc à travers les couloirs, le regard perdu dans le vague, se laissant juste porter par l'habitude du trajet. C'est à cause de cela qu'il ne vit pas Adrian arriver en courant, ni l'américain tenter de s'arrêter à temps sans succès.

« 'Tention! » Cria le blond. Mais c'était déjà trop tard : il percuta violemment son ami qui recula de quelques pas. En baissant la tête il vit un liquide noir couler le long de sa robe de sorcier ainsi que sur sa cravate, et releva la tête sur son camarade qui portait son propre encrier, ouvert.
 Et a demi-vide à présent. *Ce n'est pas possible...*
Le regard du brun se posa sur l'autre main de son ami qui tenait ce qui semblait être une sardine pour planter les fils des tentes dans le sol. Ne pas chercher pourquoi, le blond était assez spécial...

 « C'est pas vrai! Ad'! »

 « Pardon, pardon. Je n'ai pas réussi à m'arrêter. » Répondit-il avec son éternel sourire. « Bah! Ce n'est pas bien grave, et puis tu n'es plus à ça prêt non? Bon, laisses tomber celui-ci, je te ramènes un autre pot d'acc? »

 Avant même que le brun puisse répondre, l'américain filait déjà en direction de leur salle commune. Audric pestait tout seul et jeta un œil furtif sur les environs. Le couloir était désert, mais il avisa la porte des toilettes de cet étage. On lui avait dit qu'elles étaient à l'abandon et loin d'être des plus chaleureux, mais qu'importe. Il poussa rapidement la porte et se dirigea vers les lavabo, posant son sac dessus ignorant la poussière qui s'était amassée là, à la recherche d'un mouchoir. Mettant la main sur un, il entreprit de frotter un peu la tâche, avant d’apercevoir du coin de l’œil un mouvement dans le miroir brisé en face de lui. 
 Il se retourna brusquement tout en frottant toujours sa robe de sorcier. Il reconnu immédiatement l'une des filles de sa maison, qui avait participé d'ailleurs au débat long et inutile sur les cheveux quelques temps auparavant. Au lieu de se détourner d'elle déjà agacé par sa présence, il baissa les yeux sur le petit carnet dans lequel elle griffonnait. Curieux, le brun oublia toute forme de politesse et, s'approchant d'elle, lui demanda : 

« Qu'est ce que c'est? » En se rapprochant encore, il lu quelques mots à propos d'animaux fantastiques et son intérêt grandit encore. « C'est pour un cours? » Puis prenant conscience de son impolitesse, il murmura un rapide « Bonjour au fait. » avant de frotter à nouveau sa tâche. Il ne faisait que l'étaler, mais au moins le tout serait sec d'ici peu.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )
Pas d’avatar
Héléna Méréga  

Le journalisme c'est étonnant!  Privé 

Elle avait bientôt fini son article quand un jeune garçon rentra dans la salle. Héléna le connaissait, il s'appelait Audric Hitward, ils avaient déjà eu une conversation ensemble bien que ce ne fut pas la plus aimable.... Mais il y avait un changement aujourd'hui... Audric était couvert d'encre!!! En effet, le jeune Gryffondor une parti de ses habits étaient imbibé d'encre...

Le jeune garçon tentaient d'enlever les taches à l'eau et n'avait pas encore remarqué que Héléna était dans la pièce. La jeune fille continua alors d'écrire, après tout, ce n'était pas ses affaires. Elle entendit des bruits de pas, ce disant qu'Audois était surement sorti de la pièce elle continua son article sans même lever la tête. Mais une voie la fit sursauter:

- Qu'est ce que c'est? 

Demanda Audric en regardant le carnet d'Héléna:

- C'est pour un cours? Il marqua un pause. Bonjour au fait.

Héléna relava la tête avant de lui répondre en souriant:

- Boujour, non c'est un article sur les animaux incompris.... Comment tu t'es fait ça? Dit-elle en désignant les taches d'encre sur Audric. Tu sais le citron peut faire partir l'encre mais la je pense que tu vas l'étaler... 

Elle voulait aider Audric, après tout, ça lui était déjà arriver plusieurs fois quand ses frères s'amusait à lui faire des blague idiotes...

Le journalisme c'est étonnant!  Privé 

 Etant resté sur leur dernière discussion, Audric s'attendait à ce que la fillette l'envoie paître. Il ne lui avait pas parlé depuis et il avait beaucoup de mal à ne pas se sentir agacé par la brunette. Pourtant il l'a supportait déjà plus que la blonde qui avait démarrer la conversation la plus absurde de l'histoire, et qui avait laissé au garçon un goût amère. 

« Les animaux incompris? Lesquels considères-tu comme "incompris"? » fit-il en mimant les guillemets avec ses doigts. Il fût surprit de voir que sa camarade avait oublié leur différent de la dernière fois. Ou bien, tout comme lui, elle préférait passer outre et éviter dans reparler, à moins qu'elle n'ose pas mettre les pieds dans le plat. 
 En désignant la tâche qui semblait vouloir recouvrir toute sa robe de sorcier, Hélèna lui offrit même un conseil que les moldus appelaient souvent "un conseil de grand-mère". Le brun sourit, ayant l'impression d'entendre sa mère qui soupirait dès qu'il se salissait ainsi et qui le poussait à aller nettoyer sa bêtise tout seul. 

« C'est la faute de mon ami Adrian. Il m'a percuté dans les couloirs avec la bouteille d'encre qu'il devait me prêter. » Il ne précisa pas que c'était aussi de sa faute car il ne regardait pas devant lui. Inutile aussi de lui raconter l'épisode de l'encre qui s'était renversée dans son lit cette nuit... 

« Ne t'en fais pas, je sais ce que je fais. » Et après lui avoir fait un clin d’œil il rangea son mouchoir dans sa poche et sortit sa baguette magique. Une fois qu'elle fût dans sa main gauche, il la retourna contre lui-même, ou plutôt sur sa robe de sorcier et prononça la formule du sort de récurage. C'était peut-être idiot, mais il voulait absolument que l'encre soit sèche avant de lancer ce sortilège, voilà pourquoi il avait frotter autant quitte à élargir la tâche. Cette dernière disparu doucement sous le regard satisfait du garçon aux yeux vairons.

« Et voilà! Pour en revenir aux animaux... pourquoi tu fais cet article au juste? Est-ce que c'est pour le journal? » Le brun savait pertinemment que la Gryffonne ne faisait pas partie de l'équipe de journaliste, mais il voulait savoir si elle faisait cela dans le but de l'intégrer ou juste pour s'amuser. En tant que rédacteur il s’intéressait toujours aux nouvelles idées et aux propositions intéressantes. 

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )
Pas d’avatar
Héléna Méréga  

Le journalisme c'est étonnant!  Privé 

Audric la regarda, il était visiblement étonné par son comportement, il devait surement repenser à leur première rencontre dans la salle commune où Héléna n'avait pas était très agréable... Il fini par prendre la parole en soupirent :

- C'est la faute de mon ami Adrian. Il m'a percuté dans les couloirs avec la bouteille d'encre qu'il devait me prêter. Ne t'en fais pas, je sais ce que je fais.

Sur ces mots il sortit sa baguette, fit un clin d'œil à la jeune fille et lança le sort de récurage en moins de dix secondes la tache disparu pour laisse apparaître la robe impeccablement propre du jeune Griffondor ! Puis il releva la tête vers Héléna et dit :

- Et voilà! Pour en revenir aux animaux... pourquoi tu fais cet article au juste? Est-ce que c'est pour le journal ?

Héléna songea, sela faisait très longtemps qu'elle écrivait, ça faisait son bonheur, quand ces parent partait en voyage d'affaire et que ces frères étaient à l'école elle écrivait, sa chambre était rempli de feuille où elle avait rédige un texte sur un sujet quelconque... mais pourquoi écrivait-elle.... pour elle c'était comme respirer, écrire la libérait de tous ses lourds secrets.... Elle répondit donc :

- Ce n'est pas particulièrement pour le journal mais ça peut le devenir, j'écrit depuis très longtemps, j'adore ça. Et je le fait pour partager mes points de vues et si personne ne vois ce que j'écris au moins, j'ai l'impression d'être libéré... Et toi pourquoi écris-tu?

Je suis vraiment désolé pour ce retard considérable 

Le journalisme c'est étonnant!  Privé 

 Audric observa la fillette devant lui, notant toutes les différences entre elle aujourd'hui et elle ce fameux jour où elle s'en était prit à lui avec Anastasia. Enfin, c'était plutôt qu'elle avait prit le parti de la blonde cette fois-là, et au final il devait avouer quand dehors il ne la connaissait pas du tout, puisqu'ils n'avaient jamais parlés tous les deux. Le brun n'en avait pas eu tellement envie non plus. 

Héléna lui répondit finalement que ce qu'elle écrivait n'avait pas pour but premier de finir dans le journal, mais il nota qu'elle n'était pas contre l'idée. La curiosité du brun augmenta, il voulait à présent lire ce dont il en retournait. Puis au fur et à mesure qu'elle parlait, il avait l'impression qu'elle décrivait son texte comme une partie de son journal intime, et il se demanda s'il pouvait vraiment lui demander de le lire. Lui n'avait pas pour habitude d'étaler ses sentiments sur le papier, outre le fait qu'il n'en parlait jamais il n'aimait pas faire cela, ce n'était pas son truc.

« Pourquoi j'écris? Parce que j'adore apprendre des choses, et que je veux partager tout cela avec les autres. Je n'écris jamais rien de personnel, ça je sais pas faire, mais j'aime bien parler de choses et d'autres avec les gens. »

 Oui c'était à peu près ça. Mais même là il avait du mal à s'exprimer. En tout cas il ne le faisait pas uniquement pour les autres, il le faisait aussi pour lui juste parce qu'il aimait ça. Pas besoin d'autres explications. 
 Il se pencha vers le carnet de la fillette et posa son doigt au centre sur la reliure. « Est-ce que... est-ce que je peux lire ce que tu as écris? Ou tu préfères le garder pour toi? »

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
3ème année RP
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )