Gringotts

Inscription
Connexion

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Bonjour à vous,

La session de mars va bientôt commencer ! Si vous êtes un joueur qui a du mal avec les rps ou qui débute, cette animation est faite pour vous. Nous vous conseillons de faire un tour par le sujet de présentation avant de commencer.

Présentation du PNJ du mois :


Image
Prénom : Artus. E

Âge : Sept ans

Caractère : étourdi mais charmant

Espèce : être humain (sorcier)

Pudeur Ardeur Fureur
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Image


Du haut de sept petites années, le jeune garçon Artus marchait au côté de ses parents dans les rues animés de Londres. Malgré la saison estivale et la chaleur, les citadins continuaient d’être nombreux à circuler au travers de la ville. L’enfant était tout excité d’aller au Chemin de Traverse, car on lui avait promis un jouet magique, et il n’avait cessé de trépigner d’impatience depuis plus d’une semaine.


Le petit sorcier n’avait pour l’heure fait que de rares visites en cet endroit fantastique caché au cœur de la capitale. Il se souvenait qu’il fallait toujours commencer par un passage quasiment obligatoire à Gringotts, la banque des sorciers, où était entreposé l’or d’une majorité des magiciens de Grande Bretagne. Sachant cela, Artus avait prié les adultes de lui faire confiance, d’autant qu’il avait enfin l’âge de raison, et obtient de conserver la clef dorée, attachée à un ruban autour de son cou. Pour un enfant comme lui, la symbolique de tendre au gobelin la clef lui donnait l’impression d’agir comme les grands.
Pour autant, l’enfant restait petit et devait lever les bras pour tenir les mains de ses parents. Ceux-ci durent ouvrir eux-mêmes la porte du Chaudron Baveur afin d’éviter à leur fils de batailler sur la poignée située relativement en hauteur pour les jeunes. La famille ne s’attarda pas et se dirigea presque en ligne droite vers la banque. En arrivant, le sublime décor intérieur exerça son pouvoir fascinant sur Artus, tandis que les adultes étaient plus accoutumés et réagissait avec moins d’émerveillement.

L’endroit était bondé, des sorciers de tous genres se bousculaient et faisaient nerveusement la queue, attendant de pouvoir avoir accès à leur coffre. Tenus de suivre le mouvement, les trois magiciens se placèrent dans une file pour patienter. Alors que le nombre de clients devant eux s’amoindrissait, le père fut pris d’un doute et, fronçant les sourcils, s’adressa à son fils :

« Dis-moi, Artus, tu as bien fait attention à la clef, n’est-ce pas ? »

Entendant cela le gamin se hâta de répondre par l’affirmative en porta sa main à son cou afin de la montrer, mais ses doigts ne rencontrèrent rien d’autre que du vide. Soudainement en proie à la panique, il regarda d’un air effaré ses parents.

« Je l’avais, je vous jure que j’ai été vigilant ! S’il vous plaît, faites moi confiance. »

Artus n’en était en réalité pas si certain, il craignait de se faire réprimander par ses parents, car il avait failli, déjà le jeune magicien commençait à geindre et à pleurer, ne comprenant pas sa perte et attristé d’avoir pu décevoir ceux qui avaient cru en lui. Hébété, il regardait autour de lui, balayant ces sorciers pressés accompagnés parfois aussi d’enfants, transmettant un message implorant de demande à l’aide. Si quelques bon samaritains dans l’assemblée se portaient volontaires pour retrouver cette clef, il sortirait de l’embarras dans lequel sa négligence l’avait placé.

« Où est cette cleeef… » gémit-il, les yeux implorants.


Reducio
[Prochaine réponse : 08/03]


Pudeur Ardeur Fureur
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Cassiopée s'était perdue, c'était indéniable. Seulement, comment avait elle réussit cet exploit ? 

Elle se souvenait que ses parents l'avaient laissé à la boutique Fleury et Bott pour aller voir la boutique de Quidditch avec son frère qui voulait un nouveau balais tandis qu'elle finissait d'acheter les livres dont elle avait besoin pour l'année. Ensuite, elle était censée retrouver ses parents à la Ménagerie magique. Cela n'expliquait pas pourquoi elle était maintenant dans le hall de la banque Gringotts.

Sa curiosité pour les créatures -qu'elle savait être des Gobelins-  passa par-dessus le désir d'aller retrouver ses parents. Peut-être même qu'ils n'avaient pas fini leurs achats dans la boutique ! Après tout, ils la retrouveraient plus tard. Elle parcourut la grande salle en passant son regard sur les Gobelins et les autres sorciers présents.

« Où est cette cleeef… » gémit la voix d'un petit garçon.

Elle tourna rapidement la tête vers ce son et vit un petit garçon accompagné de ses deux parents. Il reniflait et de grosses larmes menaçaient de tomber de ses yeux implorants. Il semblait chercher quelque chose. Peut-être était-ce la clef ? Cela faisait sens. Elle s'approcha de ce petit garçon et s'accroupit devant lui.

« Je vais t'aider, si tu le souhaites. Dit moi comment est la clef que tu cherches. » Lui souffla t-elle d'une voix douce

Il lui apprit que c'était une clef en or. Elle fit parcourir son regard sur le sol de la salle. N'y voyant pas la clef elle se dit qu'elle n'était peut-être pas ici. Dans le doute elle continua à chercher dans la salle pour ne pas prendre le risque de rater le petit objet.

"Je veux rire à m'en déchirer les abdo's,
Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ado's"
Donnez-moi une étiquette, j'en ferais des confettis

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Elie attendait avec ses parents pour aller rejoindre son coffre, lorsqu'elle se tourna vers un autre jeune garçon qui la regardait depuis le début, elle se rendit compte que ses parents avaient disparût. Elle s'était perdue toute seule. Comment avait-elle fait pour les perdre ? Elle leurs tenait la mains et le temps qu'elle regarde ailleurs, ils avaient disparût comme par magie. Elle les cherchait de vue mais ne voyait rien vu qu'elle mesurait que 1 mètre et 20 centimètres. Là, un gobelin l'interpella et lui demanda sa clef. Elle lui répondit qu'elle ne l'avait pas car c'était ses parents qui l'avait et qu'ils avaient disparût. Le Gobelin ria et lui dit que cela avait alors servit à rien d'attendre alors qu'il y en avait d'autres qui était il y a beaucoup plus de temps . Un mère qui tenait son fils par le bras la poussa en lui faisant une réflexion comme quoi ce n'était pas un jeu de gamin. Le fils la suivait et tira la langue à Elie. Elle était désespérée, elle se mit alors à pleurer. Elle décida de reculer jusqu'aux grandes portes du bâtiment. En route, elle s'entrava avec un petit garçon qui chercher sa clef par terre. Une fille au cheveux noirs lui demanda si ça allait, tout en demandant au jeune garçon si ça allait. Elle était timide et très gentille. Elie s'excusa et demanda alors si pour se faire pardonner, elle pouvait les aider ou faire quelque chose pour eux. La fille au cheveux noirs qui s'appelait Cassiopée, lui expliqua tout le problème et Elie fit de même. Elles se mirent d'accord et aida le petit gars à retrouver sa clef.
Dernière modification par Elie Cooper le 2 mars 2018, 21 h 03, modifié 1 fois.

Code couleur : #900000
Elie.C
Le chocolat est notre ennemi. Mais fuir devant l'ennemi, c'est lâche !

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Kallie suivit son père rentrer dans la banque de Gringotts, elle en avait déjà entendu de cette fameuse banque et ses Gobelins, le lieu était magique elle était dans un grand hall, elle suivit son père dans une file. 
Certainement des personnes qui voulaient aussi ouvrir leur coffre comme son père, elle regarda la pièce pleine de vie quand elle entendit : 

" - Où est cette cleeef… "

C'était un petit garçon accompagné de ses deux parents qui pleuraient à chaudes larmes, Kallie ne pût s'empêcher de lâcher la main de son père et de lui demandait si elle pouvait aller le voir. Quand elle arriva vers lui elle trouva deux filles qui l'aidaient déjà. 

Elle leur demanda alors si elles avaient besoin d'aide. 

" - Bonjour, voulez-vous que je vous aide ? il a l'air d'avoir perdu quelque chose, tout va bien ? "

Une fille qui s'appelle Elie lui raconta toute l'histoire et lui répondit qu'elles étaient déjà deux pour l'aider. Kallie voulu quand même faire quelque chose, elle demanda au petit garçon si il voulait bien refaire le chemin en marche arrière, peut-être l'avait-il perdu sur le trajet... il accepta. 

Soudain en marchant avec Artus, elle aperçut un Gobelin et lui demanda : 

" Bonjour, ce petit garçon a perdu sa clé, vous n'auriez pas retrouvé une petite clé en or ? du nom d'Artus ?

E quest' è il fiore del partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Quest'è il fiore del partigiano
Morto per la libertà. -

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Cassiopée regarda étrangement la jeune fille qui venait d'arriver. Elle offrit son aide et demanda au petit garçon de faire le chemin  en inversé pour retrouver plus facilement son bien.  Elle demanda rapidement à un Gobelin s'il n'avait pas vu la clef. Il lui répondis par un hochement de tête négatif.  Cassiopée se releva et épousseta ses vêtements.

"Peut-être que nous devrions.... Hum..... En parler à ses parents d'abord... Pour avoir... Leur accord ?"

Elle rougit et baissa la tête quand la fille et le petit garçon tournèrent la tête vers elle. Avait elle dit quelque chose de mal  ? Elle espérait que non. Elle n'aimait pas l'idée que les autres pensent du mal d'elle.

"Hum.... Heu.... Je ne voulais pas...... Commander... où quelque chose comme... ça ?"

Elle tritura nerveusement une mèche de ses longs cheveux noirs et se mordilla la lèvre inférieure, signe d'un grand malaise chez elle. Elle espéra que les autres ne la trouveraient pas bizarre. Elle leva les yeux quelques instants avant de tendre la main vers la blonde. 

"Cassiopée Malory.... Je... Enchanté ?"

Elle abaissa la main rapidement se disant que la blonde ne voudrait surement pas la serrer et se cacha derrière ses cheveux pour cacher ses rougissements. Elle pensa a ses parents. Peut-être valait il mieux pour les autres qu'elle aille les retrouver avant de faire plus de tord à ces personnes ?

"Je veux rire à m'en déchirer les abdo's,
Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ado's"
Donnez-moi une étiquette, j'en ferais des confettis
Pas d’avatar
Eryth Yaeg  

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Eryth et sa mère discutaient de magie lorsque'elles sont entrées dans la banque la plus connue du monde magique, Gringotts. Elles étaient en train de parler de Poudlard lorsqu'Eryth aperçu une fille et un petit garçon ensemble, le plus bizarre c'était qu'ils ne se ressemblaient pas du tout. Devant eux il y avait deux autres filles, la première d'entre elles semblait chercher quelque chose tandis que la deuxième se cachait le visage derrière une mèche de cheveux. 

"- Dit maman, pourquoi il y a pleins d'enfants comme moi ici, et sans leur parents ? "
"- Je me demande bien ma chérie, Gringotts n'est pas un endroit pour des enfants seuls, allons voir Eryth, peut-être sont-ils perdus ? "
"- Oh... oui sûrement.... tu as raison allons voir... " répondis-je

Accompagnée de sa mère Eryth s'est approchée de la fille et du petit garçon. A leur approche, la fille a tourné la tête, ses yeux sombres ont rencontré ceux d'Eryth.

"- Bonjour jeune fille " salua ma mère
"- Bonjour ? " répondit-elle
"- Salut ! Désolé de te déranger, je m'appelle Eryth, quelque chose ne va pas ? Tu as l'air contrarié. "
"- Mmm oui, j'aide cet enfant a retrouvé sa clé qu'il a égaré. Au fait moi c'est Kallie "
"- Tu as besoin d'aide ? Avec ma mère ont peut vous filer un coup de mains si tu veux. "
"- Oui pourquoi pas sa ira plus vite. " répondit-elle calmement

Après avoir parlé avec Kallie, Eryth s'est retournée vers la fille qui lui semblait la plus bizarre. 
Elle se cachait toujours la tête derrière une vulgaire mèche de cheveux qui ne cachait absolument pas ses rougeurs. 

"- Salut, tu t'appelles comment ? "
"- ..... "
"- Moi c'est Eryth "
"-C.....ca....cassiopée " bredouilla-t-elle
"- Ah !! Enfin tu réponds, qu'est ce qui ce passe ?  "
"- Heu...heu... ben heu... moi aussi.... j'aide les filles. " répondit timidement Cassiopée
" Hé !!! Mais attends !!! " criais-je

Il était trop tard, cette Cassiopée devait être trop timide puisqu'elle était partie se cacher derrière un poteau.
Eryth ne savait que répondre à cela. Elle en étaient toute perturbée. 

"- Oooook.... Bon ben je vais plutôt chercher avec Kallie en attendant que Cassiopée n'ait plus peur de moi, enfin je crois que c'est ça. "

Eryth regarda une dernière fois Cassiopée avant de tourner la tête, une lueur triste dans son regard.
Dernière modification par Eryth Yaeg le 1 avril 2018, 15 h 36, modifié 1 fois.

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Cassiopée sortit de derrière son poteau quelques secondes plus tard et retourna avec les autres bien décidée à ne pas passer pour un peureuse. 

"Je... N'ai pas peur." Répliqua t-elle doucement.

Elle passa son regard sur la salle pour être sûre de ne rien louper avant que le petit groupe ne quitte Gringotts pour retrouver la clef. Elle remarqua soudainement soudainement un petit reflet doré à côté de la porte principale. Elle se dépêcha d'aller voir avant qu'il ne disparaisse.  

Malheureusement elle se fit intercepter par un homme qui la bouscula. Elle bascula et se retrouva par terre. Elle releva la tête et rencontra le regard moqueur de l'homme en question. 

"Tu compte t'excuser j'espère ? Comment une môme comme toi ose me bousculer ? Tu n'a pas honte ?" Dit il la voix moqueuse.

Elle baissa la tête. 

"Hum.... Dé... Désolée.. Je m'excuse..."  Répondit elle en rougissant.

"Pathétique" Ria t-il.

Des larmes commençaient déjà à rouler sur ses joues. Elle se releva  doucement et épousseta sa robe. Elle allait retourner avec les autres quand Eryth se plaça devant elle. 

"Et vous, vous avez pas honte de bousculer quelqu'un qui fait la moitié de votre corpulence et qui en plus a la moitié de votre âge !" Cracha la rousse.

L'homme ricana avant de se détourner et de partir.  Cassiopée baissa encore plus la tête alors que ses larmes tombaient en silence sur le sol. Les quatre autres personnes s'approchèrent rapidement des deux filles.

"Je veux rire à m'en déchirer les abdo's,
Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ado's"
Donnez-moi une étiquette, j'en ferais des confettis

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Kallie se trouva toujours dans Gringotts avec le petit garçon quand une jeune fille aux longs cheveux noirs l’aborda...

"Peut-être que nous devrions.... Hum..... En parler à ses parents d'abord... Pour avoir... Leur accord ?"

Kallie se retourna vers la jeune fille aux cheveux noirs en lui souriant, elle avait raison en voulant bien faire elle en oublia le plus important : les parents du petit garçon.
La fille rougit, sa timidité attendrissait Kallie elle même était une grande timide. 

"Hum.... Heu.... Je ne voulais pas...... Commander... où quelque chose comme... ça ?"

Kallie observa cette jeune fille et remarqua qu’elle tritura nerveusement une mèche de ses longs cheveux noirs et se mordilla la lèvre inférieure.quand elle leva les yeux quelques instants elle me tendit la main.

"Cassiopée Malory.... Je... Enchanté ?"

Elle abaissa la main rapidement alors que Kallie lui tendit la sienne. 

« - Bonjour, Kallie enchantée, effectivement tu as raison nous devrions aller voir ses parents j’ai moi même demandé l’autorisation à mon père. Je n’y avais pas pensé sur le coup quand je l’ai vu avec son air de perdu, désorienté je me suis emballée. Tu veux rester avec nous ?»

Kallie souriait à Cassiopée et commencèrent à discuter quand soudain une dame et sa fille s’approchèrent. Elles se mirent à discuter et Kallie leur expliqua la situation..
La petite fille rousse se mit à parler à Cassiopée mais celle-ci s’echappa se sentant agressée elle alla se cacher derrière un poteau.

Le temps d’une quinzaine de secondes un homme avait eu le temps d’intercepter Cassiopée qui entre temps était sortie de sa cachette et de lui reprocher de lui être rentré dedans.

« - Eh vous avez pas honte de bousculer quelqu’un qui fait la moitié  de votre corpulence et qui en plus a la moitié  de votre âge !. S’ecriat la petite fille rousse.

Pendant que l’homme quitta le hall de Gringotts en ricanant, les 3 filles s’approchèrent de Cassiopée. 

« - Ne prête pas attention à ce type, il n’est pas un homme bon pour s’attaquer à une fille aussi adorable que toi, sèche tes larmes nous avons une mission ! Il faut retrouver les clefs du petit garçon, mais d’ailleurs où est-il passé ?. » lui dit Kallie

E quest' è il fiore del partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Quest'è il fiore del partigiano
Morto per la libertà. -

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Nabil suivait sagement ses parents, il leur faisait une confiance aveugle, il n'était jamais entré dans cette banque. Une fois à l’intérieur, il ouvrit de grands yeux ronds ébahit, en laissant échapper un léger sifflement d'admiration. C'était si grand et si magnifique qu'il n'arrivait plus à s’arrêter de contempler l'endroit, en glissant ses yeux de tout les côtés. Il n'avait jamais rien vu d'aussi exceptionnel de sa vie. 

Il regardait les personnes présentes, elles étaient toutes aussi extraordinaires que l’intérieur de cette banque. Il y avait beaucoup d'adultes, mais aussi des enfants de son âge et même des plus jeunes que lui. 

Son attention se porta sur un groupe de filles qui avaient l'air d'être intéressé par on ne sait quoi. Sa curiosité le piqua légèrement, il se demandait ce qu'elles fabriquaient, le jeune garçon les observa un instant. Il s'éloigna de ses parents et s'approcha d'elles doucement, elles avaient l'air d'avoir le même âge que lui, sans aucun doute. Une fois à l'air hauteur, il prit la parole:

"Eh! Salut, vous faites quoi?"

D’après ce que Nabil voyait et comprenait, elles avaient l'air de chercher quelque chose qu'elles auraient perdu. Aussi, il y avait cet homme qui avait manqué de respect à une des jeunes filles, il regarda ledit homme, avec un regard un peu méchant et noir.

"Non mais oh, il se pend pour qui lui?"

Le jeune bronzé les regarda en souriant, il voulait paraître amicale et sympa.

"Je peux vous aider si vous voulez."

Nabil avait envie de se rendre utile, puis aussi de se faire des amis, il était tout nouveau dans cette ville, il était arrivé d’Algérie il y a peu de temps, il avait envie de rencontrer du monde. 
Pas d’avatar
Eryth Yaeg  

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

 Eryth, Kallie et Cassiopée discutaient lorsqu'un garçon s'approcha d'elles. Elles venaient tout juste de défendre la douce et timide Cassiopée qui s'était faite bousculée par un homme plus âgé. 

"Eh! Salut, vous faites quoi?"  leur lança le garçon

Après les avoir regardé un moment le jeune garçon a lancé un regard un peu méchant et noir à l'agresseur.

"Non mais oh, il se pend pour qui lui?"

Le garçon avait la peau bronzé et semblait être du même âge que Kallie et toute la petite troupe. Il nous fit un sourire amical et sympathique.

"Je peux vous aider si vous voulez."

Kallie regarda le petit garçon qui n'avait cessé de s'accrocher à elle. C'était un petit garçon charmant. Il était très calme et n'osait interrompre les plus grands.

"Artus ? On la cherche cette clé ? Regarde il y a pleins de personnes qui veulent t'aider." lui dit Kallie en nous désignant de la main 

"Oh oui ! Merci !" nous dit-il avec un grand sourire

Eryth avait suivi la petite conversation entre Kallie et le petit Artus. Elle se dit que ce petit était vraiment adorable et qu'il semblait beaucoup apprécier sa nouvelle amie. Son regard se porta sur le nouveau membre de leur petite mission, Nabil. Il avait un air sympathique collé à son visage, Eryth se dit que tout cela promettait d'être intéressant. Elle avait vraiment rencontré des personnes gentilles, quoi de mieux que cette aventure en fin de compte. 
Elle considérait Kallie et Cassiopée comme ses nouvelles amies, et le nouveau venu comme un nouvel ami potentiel. Une rencontre riche en somme.

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Kallie était occupé à discuter avec ses nouveaux amis lorsqu'un garçon s'approcha d'eux.  C'était un petit garçon probablement de notre âge à la peau bronzé. 

- " Eh! Salut, vous faites quoi? "  dit le garçon bronzé

Kallie observa ce jeune garçon qui s'approchaient d'eux, elle remarqué qu'après les avoir regardé un moment le jeune garçon lança un regard noir à l'homme qui a agressé Cassiopée. Décidément ce jeune garçon n'avait pas froid aux yeux

- " Non mais oh, il se pend pour qui lui? " dit-il en nous faisant un sourire amical et sympathique.

- " Bonjour, moi c'est Kallie et voici mes amies. Comme je disais il ne faut pas prêter attention a cette personne, il est méchant."

- " Je peux vous aider si vous voulez." 

Kallie regarda le petit garçon qui n'avait cessé de s'accrocher à elle. Il était si attendrissant, Kallie aurait tellement voulu avoir un petit frère ou une petite soeur de son âge, elle passerait son temps a son occuper..

- " Bien sûr avec plaisir, plus on est fou plus on rit !, Artus le petit garçon  a perdu la clé de son coffre, on a déjà analysé cette pièce. Que diriez-vous si nous allions explorer une autre partie de Gringotts ? 
Au fait comment t'appelles-tu ? "

- "Artus ? On la cherche cette clé ? Regarde il y a pleins de personnes qui veulent t'aider." lui dit Kallie en nous désignant de la main

" Oh oui ! Merci ! " répondit- le petit garçon avec un grand sourire

- " Qu'est ce que vous en dîtes les autres ? et si nous allions explorer Gringotts ? "

Tous acceptèrent avec curiosité et se mirent en chemin pour explorer cette banque de sorcier..

E quest' è il fiore del partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Quest'è il fiore del partigiano
Morto per la libertà. -

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Ennis venait rarement sur le chemin de Traverse avec ses parents et son frère Domhall. Ils ne s'y rendait qu'une fois par an la veille du départ du Poudlard Express. Cela faisait un que Dom était parti avec ses amis de Serdaigle et Ennis se retrouvait avec ses parents. Ils avaient fait un tour à la ménagerie magique, chez Florian Fortarôme... Et se trouvait maintenant à Gringotts où rendez-vous avait été pris avec Dom pour parfaire quelques achats dont la baguette d'Ennis, seul objet lui manquaunt pour partir faire sa première rentrée. Une fois un haut des marches, Ennis se tourna pour voir si son frère arrivait et frappa d'un pied quelque chose qui fit un bruit de tintement. Cependant, la foule l'empêcha de voir ce que c'était; le petit objet s'était sûrement déjà faufiler entre les dizaines de chaussures qui passaient.
Dom les rejoint assez rapidement et leurs parents les laissèrent seuls le temps de discuter avec le gobelin.

Domhall, je compte sur toi pour veillez sur ta soeur, il y a du monde. Et surtout, pas de gestes ou d'idée incongrues tous les deux! leur dit leur père.

Ennis, d'abord bougonne d'être encore considérée comme la petite de la famille, eût un sourire en coin. Elle jeta un oeil à son frère. Le même petit sourire se trouvait sur ses lèvres. Et, tout juste leur parents partis, ils étouffèrent un rire. Si jamais quelqu'un les reconaissait, il fallait faire bonne figure. Père et Mère était assez à cheval sur la tenue en public et si leurs frasques fraternelles pouvaient être tolérées à la maison, aucun écart n'était possible à l'extérieur.

Alors petite soeur, pas trop stressée! C'est le grand jour demain!

Ennis haussa les épaules...
Ca ira, c'est plus, tu sais bien... Trop fière pour dire qu'elle avait peur de ne pas être avec son frère, dans la maison où toute sa famille était allée... Enfin, à sa connaissance.

Dom' eut un rire léger, il n'était pas dupe et était passé par là lui aussi:
Tu sais, les raisons du Choixpeau... Et puis, tu es tellement tout le temps dans tes livres... Quoique, tu as toujours des idées tordues... Et puis, toujours à foncée tête baissée... Et toujours prête à nous filer un coup de main... Et puis, ça ne m'empêchera pas de venir t'embêter!

Dom fit mine de lui chatouiller les côtes quand une voix qui s'élève, jeune, et tout un groupe de jeunes sorciers, de l'âge d'Ennis certainement, d'un tout jeune et d'une adulte attira leur attention.

Mais qu'est ce qu'il se passe ici! s'exclama la jeune fille avant de tapoter l'épaule de son frère pour qu'il se baisse et qu'elle puisse ui chuchoter à l'oreille: Je crois que les anglais sont un peu fou...

Domhall sourit et lui répondit:
Non, ils ont l'air de chercher quelque chose, ils ont le regard rivé au sol. Mais on ferait mieux de ne pas bouger, si père et mère ne nous retrouve pas ici, je ne donne pas cher de notre peau quand nous rentrerons pour les premières vacances.

Ennis hocha la tête songeuse. Elle se demandait bien ce qu'ils pouvaient chercher aussi activement. Le frère et la soeur se mirent à observer le petit groupe cherchant ce que pouvait être l'objet des recherches.

Ennis O'Belt - 2ème année RP
Jo' family - color=#741B47

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Image

À peine Artus avait-il prononcé ces mots qu’il fut assailli par la foule de sorciers présent dans la banque de Gringotts. Il n’avait pas eu le temps de verser quelques larmes que déjà on lui proposait de l’aide. L’enfant était perdu et tenta un regard vers ses parents, il se sentait coupable d’avoir manqué à leur confiance et ne savait pas si intégrer des étrangers dans cette histoire était une bonne idée. Cependant, égaré comme il était, le gamin n’avait pas la force de protester ou de réfléchir à la meilleure manière d’agir.

Ainsi, les yeux encore humides, Artus se contenta d’un hochement de tête et suivi sans vraiment prendre garde les autres enfants, et trottina sur le sol de marbre du hall, cherchant de façon parcellaire avec un espoir fort mitigé. Il faisait quoiqu’il en soit des efforts pour faire bonne figure et montrer sa reconnaissance à ses camarades de recherche. Cette clef était devenue invisible. L’enfant se pris la tête entre les mains et devant son échec s’effondra, gémissant :

« Je suis trop nul, on ne va jamais la retrouver… si ça se trouve quelqu’un l’a déjà trouvé et va voler papa maman, et on n’aura plus rien… »

*


Alors qu’il sanglotait, le père d’Artus, l’observant dans un coin, tenait entre ses mains un petit objet métallique doré, pensif.

« Tu crois que c’était une bonne idée de lui faire subir cette mise à l’épreuve ? je lui ai pris autour du cou pour vérifier son attention et si ça avait été une personne aux mauvaises intentions on serait dans de beaux draps ! »

*


Quelques mètres plus loin, son fils était noyé dans la détresse, mais avait fini par s’ouvrir de façon plus active à l’aide proposée et releva la tête vers une jeune fille qui avait proposé une exploration. Même s’ils ne trouvaient rien, cette activité aura eu le mérite de lui rendre un pâle sourire. Se levant, le jeune Artus déclara :

« Je ne vais pas abandonner, et tout tenter, je dois regagner la confiance de mes parents ! »

En dépit de son jeune âge, il avait une posture déterminée et combattante. Les yeux brillants, il regardait avec confiance chacun des enfants le faisant face, il était prêt pour une exploration fouillée et minutieuse des lieux.



Reducio

Indications RPG

-Évitez de faire parler un autre personnage que vous, à moins d’avoir eu son accord au préalable, en effet les propos que vous lui prêteriez pourraient être en contradiction avec sa personnalité. Faite vous confiance, votre personnage peut par son action propre faire avancer l’intrigue, nul besoin d’anticiper !

-Vous vous en sortez remarquablement bien avec la mise en page et êtes capable de retrouver la couleur de dialogue de chacun pour une bonne compréhension, félicitations. Pour les coloris particulièrement originaux, mettre le code dans la signature est une astuce qui peut aider.


Reducio
Prochaine réponse : [15/03]


Pudeur Ardeur Fureur
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre

 Animation des Nouveaux  Panique à Gringotts

Ennis observa encore quelques instants le groupe hétéroclite plus ou moins le nez par terre à la recherche de quelque chose qu'elle n'identifiait toujours pas. Elle soupira, cherchant dans la poche externe de sa robe La Gazette des Petits Sorciers, un quotidien à l'usage des enfants. Elle trouva l'exemplaire du jour et se plongea dans les pages à la recherche d'un sujet intéressant à lire.

Alors qu'elle lisait avec attention un passage sur les Sorciers de Grèce Antique, Dom attira son attention.

- Regarde, je crois que quelqu'un vient pour nous.

Elle redressa la tête et vit Diarmuid arriver en slalomant du mieux qu'il pouvait entre les personnes. Il faillit percuter le petit garçon de la troupe. Elle le vit lui donner quelques excuses rapides avant de poursuivre son chemin vers eux. Une fois à leur hauteur, Ennis du se retenir pour ne pas faire un câlin à son frère qui avait déjà commencer son apprentissage en médicomagie depuis déjà un mois.

- Comment allez-vous tous les deux, les parents sont avec les gobelins? demanda le plus vieux.

- C'est ça, répondit Ennis dans un soupir. L'attente commençait à se faire longue, ce n'était jamais aussi prenant d'habitude.

- Et nous, on s'occupe comme on peut avant qu'ils reviennent et qu'on puisse aller manger un bout, ajouta Dom. Il désigna distraitement le petit groupe toujours à la recherche de ... Ennis l'ignorait toujours. Tu vois les gamins là bas, il cherche un clef de coffre. J'ai remarqué tout à l'heure le petit regarder un couple. M'étonnerait pas que ça soit son père et qu'il le teste un peu vu le regard qu'il lui lance. Si vous voyez ce que je veux dire. Mais je n'en suis pas certains.

Ennis sourit et se dit qu'en effet elle voyait. Sa mère avait agit de façon similaire car elle perdait toujours ses affaires. Cela lui avait appris à faire attention à ce qu'elle faisait, avec quoi et où.

Ennis O'Belt - 2ème année RP
Jo' family - color=#741B47