Salle de bal

Inscription
Connexion

Table de A. Alcine et N. Blodwell

Image

Cette table est réservée à Aurore Alcine et Noah Blodwell.

Au menu : Il vous est proposé comme entrée... du Foie gras, du Saumon fumé ou des Verrines de Noël (au choix).
Comme plat, vous pourrez savourer... une délicieuse Dinde de Noël, accompagnée de pommes de terre et d'haricots verts.
Comme dessert, vous aurez le choix entre... un Tiramisu, une Bûche de Noël ou une Mousse Framboise.

Passez une merveilleuse soirée !

Image



Sur le ciel de nos blessures je te peindrai un idéal,
Et si nous sommes cernés de murs, moi j'en ferai des cathédrales.

Table de A. Alcine et N. Blodwell

Il était enfin l'heure. Noah était énormément nerveux, bien qu'il ne s'agissait pas de son premier bal, l'enfant ne pouvait s'empêcher de stresser. Lors de son année précédente, le jeune Blodwell s'était inscrit à une animation du même style que le cavalier mystère. Le but était tout à fait le même -à l'exception du cadeau à offrir- et il s'était retrouvé avec Mary Grey, une très belle jeune fille étant affiliée à Serpentard. Cette année, ce n'était pas la même chose, Noah ne s'était pas inscrit au cavalier mystère, et cette année, il ressentait pour la personne qu'il avait invité, de vrais sentiments. Enfin, c'est ce qu'il pensait, en tout cas.

Noah était confortablement assis dans son lit, attendant que les heures passent. Le présent qu'il allait offrir à sa cavalière se trouvait sur sa table de chevet, prêt à être emballé. Son costume noir et ses chaussures assorties attendaient d'être enfilés, ce que Noah n'avait pas le courage de faire. Il se répétait sans cesse dans sa tête ce qu'il dirait à Aurore lorsqu'il la verrait, ce soir. Des centaines de phrases se créaient dans sa tête, mais aucune ne lui convenait. Lorsqu'il ne se torturait pas à se demander ce qu'il allait bien pouvoir dire, ou quels seraient les sujets de conversation, Noah se remémorait le moment où il avait fait sa demande. Ce jour-là, son coeur avait battu si fort qu'il avait cru qu'il exploserait et jaillirait en dehors de son corps. Il se rappelait également le visage d'Aurore, ce visage même qui avait hanté ses nuits durant quelques jours. Noah était aux anges, mais il ne cessait de ce demander si inviter la belle Aurore était un bon choix, après tout, ils ne se connaissaient pas tellement, et il avait tendance à s'imaginer que la fête qui aurait lieu le soir même ne se déroulerait comme il l'espérait.

Noah était enfin prêt, en train de faire les cent pas dans son dortoir. Les minutes défilaient à une vitesse incroyable, le stress qui envahissait l'ensemble de son corps ne lui donnait pas envie de se rendre au bal. Oh bien sûr, il souhaitait plus que tout passer une belle soirée en compagnie d'Aurore, mais sa timidité lui retirait toute son envie. Néanmoins, et parce qu'il n'aimait pas poser de lapin, Noah s'en alla en direction de la salle de bal, son paquet entre les mains. Il avait hâte de voir Aurore, il était sûr que ce soir, elle allait être de toute beauté, comme tous les jours, en fait. Noah attendait devant les portes, croisant les doigts pour que sa cavalière ne soit pas déjà entrée dans la salle ; le malaise si elle était arrivée avant lui..
.

~ Miss Loewy est puissance ~ ; il me fallait une signature, souvenir du bon vieux temps... :3
Amy Holloway sur un balai c'est genre un minimoys sur un brin d'herbe
Mon code couleur : #662240

Table de A. Alcine et N. Blodwell

Après des semaines d'attente, de préparatifs et d'appréhension, le grand jour était arrivé. Le bal débutait dans quelques heures à peine, et Aurore ne s'était pas encore décidé entre deux états d'esprits contradictoires qui se battaient en elle. D'un côté, elle était impatiente d'y être. C'était un rêve de petite fille qui allait prendre vie. L'espace d'une soirée, elle allait pouvoir se sentir telle une princesse accompagnée au bal par son cavalier/prince. Un peu cliché, certes. Elle en avait conscience et n'avait pas l'intention de se comporter telle une idiote le soir venu. De l'autre côté, elle était morte de trouille. Elle craignait de faire une boulette devant Noah. De se ridiculiser à cause de sa maladresse. Elle avait peur qu'une fois devant lui, sa timidité reprenne le dessus et qu'elle se trouve dans l'incapacité de sortir le moindre mot. D'autant plus que Noah ne semblait pas plus à l'aise qu'elle et tout aussi timide. Elle espérait sincèrement qu'il l'aiderait sur ce coup là. Elle pouvait bien faire tous les efforts du monde, quand sa timidité prenait le dessus, elle ne contrôlait plus rien. Elle croisait les doigts pour que son camarade prenne au moins les devants pour engager la conversation une fois à table.

Mais la voilà qui laissait le stress prendre le dessus. Elle n'y était pas encore qu'elle se posait déjà mille questions. Ce n'était pas le moment de paniquer. Tout allait bien se passer. Dans le fond, elle avait autant hâte qu'elle n'avait peur. Elle s'inquiétait comme probablement beaucoup de ses camarades. Mais elle était également impatiente de passer une telle soirée. Elle allait s'amuser, elle en était persuadée. Alors, inspirant profondément, elle commença à se préparer avec les autres filles de son dortoir. Discuter un peu avec ses amies l'aida à s'apaiser. Elle se rendit compte qu'en effet, elle n'était pas la seule à se poser des questions et à angoisser. Elle se sentit moins idiote et commença à respirer à nouveau correctement et calmement. Discutant et riant avec ses camarades, elle ne vit pas le temps passer. C'était déjà l'heure. Se regardant une dernière fois dans un miroir, elle se surpris à espérer paraître jolie devant Noah. C'était bien la première fois qu'elle se souciait d'une telle chose. Devait-elle y voir un quelconque signe?

Pas le temps de s'éterniser sur de telles pensées, l'heure tournait. Si ça continuait, elle allait finir par être en retard, ce qu'elle détestait. Attrapant le cadeau prévu pour son cavalier, elle sortit de son dortoir. Tout en marchant vers la salle de bal, de nouvelles pensées tourbillonnaient dans son esprit. Elle espérait que le cadeau plairait à Noah. Elle avait essayé de trouver quelque chose qui pouvait coller à sa personnalité avec le peu qu'elle savait sur lui. Elle ne voulait pas le décevoir. Une telle situation la rendrait triste. Mais elle fut une fois de plus ramenée à la réalité. Elle n'était plus qu'à quelques mètres de la salle, et elle vit Noah l'attendre. Pourvu qu'elle ne l'ait pas trop fait patienter. Ralentissant le pas, soudainement intimidée, elle le rejoignit doucement. Qu'il était mignon et élégant dans son costume...


Reducio
Tenue d'Aurore:

Image

"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Aigle du mois de juin 2016
Poursuiveuse/Gardienne remplaçante des Eclairs de Serdaigle
"Je crois en toi!" Comprendra qui pourra
Ma couleur = #4F79A4

Table de A. Alcine et N. Blodwell

Noah fut pris d'un énorme soulagement lorsqu'il constata que sa cavalière n'était pas encore arrivée. Il n'attendit d'ailleurs pas longtemps avant que cette dernière ne pointe le bout de son nez. L'enfant l'avait reconnue de loin, il fallait reconnaître qu'elle se distinguait bien parmi les autres élèves, de part sa jolie robe d'une couleur rose bonbon. Enfin bref. Noah était éberlué par tant de beauté. Les filles qui passaient à côté de lui ne l'intéressaient pas, bien qu'elles étaient jolies, une seule attirait son regard, regard qui par ailleurs, restait bloquait sur un visage. Celui d'Aurore. Son coeur battait la chamade, le petit blondinet ne pouvait plus faire le moindre geste, une fois de plus pétrifié à l'idée de passer la soirée avec la jeune Serdaigle. Lorsque cette dernière arriva à sa hauteur, Noah se force à reprendre du poil de la bête, ce n'était pas en restant de marbre toute la soirée qu'il allait passer un bon moment en compagnie de la fille qu'il convoitait secrètement.

« Bonsoir Aurore. Tu es vraiment très jolie. »

Cette phrase, celle que le Serdaigle entendait prononcer par les autres depuis qu'il était arrivé, était sortie toute seule, comme si soudainement, sa timidité s'était envolée. Une certaine confiance s'était finalement installée, et il était presque sûr qu'ils parviendraient tous les deux à parler sans trop hésiter. Après tout, ils étaient sensés être amis tous les deux, autrement ils n'auraient pas été ensemble au bal. De plus, Noah doutait fortement qu'Aurore sache quoi que ce soit à l'égard de ses sentiments. De toute façon, bien qu'il y croyait, il n'en était même pas sûr lui-même, et il n'en avait encore parlé à personne, même pas à Dylan, son plus proche ami.

Quelques secondes plus tard, Noah avait entraîné sa nouvelle amie à l'intérieur de la dalle de bal. Les décors qui avaient été installés était vraiment beaux, les elfes et les professeurs avaient organisé un évènement vraiment splendide. Les tables étaient déjà presque toutes occupées, il ne fallut donc pas beaucoup de temps au jeune faux couple de trouver la leur. Le jeune Serdaigle invita alors sa cavalière à s'installer, lui tirant la chaise tel un véritable gentleman. Lorsqu'il s'installa à son tour, Noah tendit le paquet qu'il avait spécialement préparé pour Aurore.

Bien qu'il n'était pas de nature perfectionniste, Noah avait fait attention à ce qu'il faisait concernant le cadeau. Le papier qui recouvrait l'objet était un jolie papier de couleur bleue nuit. Le ruban qui l'entourait était un peu plus clair et des petites étoiles blanches pailletées le recouvrait. A l'intérieur reposait un livre. Noah ne connaissait pas tant que ça les gouts de sa camarade, et à son sens, tout le monde -ou presque- aimait recevoir des livres dès lors que ceux-ci étaient un minimum intéressants. Celui qu'il s'apprêtait à offrir à Aurore était un livre de contes peu connu du monde des sorciers mais pas moins intéressant. D'habitude, les enfants aimaient que leurs parents leur lise les conte de Beedle, et ne sachant pas si elle les connaissait ou pas, Noah préféra changer et donner quelque chose qu'il était presque sûr qu'elle n'aurait pas.


« J'espère que ce cadeau te plaira. Je n'ai pas osé te demander ce que tu aimes, donc j'ai fait de mon mieux pour trouver quelque chose de sympa. »

~ Miss Loewy est puissance ~ ; il me fallait une signature, souvenir du bon vieux temps... :3
Amy Holloway sur un balai c'est genre un minimoys sur un brin d'herbe
Mon code couleur : #662240

Table de A. Alcine et N. Blodwell

Aurore n'eut pas à attendre bien longtemps avant que son cavalier prenne la parole. Voilà qui commençait bien. Ses vœux avaient été exaucés, il prenait les devants et semblait d'ailleurs plutôt à l'aise. Finalement, peut être que tout allait bien se passer et que ses craintes n'avaient pas lieu d'être. Ils passeraient un excellent moment à discuter, rire et faire connaissance. Mais voilà qu'elle laissait ses pensées prendre à nouveau le dessus. Il fallait qu'elle se force à être moins lunaire le temps de la soirée. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser les paroles de son camarade sans réponse pendant plusieurs secondes, de façon répété. Il allait finir par se lasser si tel était le cas. Et elle ne voulait pas le faire fuir. Elle était vraiment heureuse d'être ici avec lui, même si la soirée n'avait pas encore réellement commencé. Elle allait passer un superbe moment. Elle le sentait.

Quoi qu'il en soit, se reconnectant à la réalité, les mots prononcés par Noah quelques secondes auparavant firent enfin tilt dans son esprit. Il venait de la complimenter. Il la trouvait jolie. C'était la première fois qu'un garçon lui faisait une telle remarque, son père ne comptant pas. Ces mots, simples en soit, entraînèrent tout un tas d'émotions qu'elle ne connaissait pas. La joie, la fierté, mais également l'étonnement, la gêne et la peur. Des sentiments si contradictoires, qu'elle ne les comprenait pas. Ils se battaient en elle, faisant battre son cœur à vive allure et lui provoquant le rouge aux joues. Elle était flattée mais elle avait peur que ce ne soit pas vrai. Pas qu'elle doutait de Noah, mais son manque de confiance reprenait le dessus. Et il fallait aussi avouer qu'elle ne savait pas quoi répondre dans une telle situation. Merci? Toi aussi? Peut être les deux, tout simplement.

- Me... Merci, c'est gentil. Tu... Tu es très beau toi aussi.

Sans le bégaiement, cela aurait été parfait. Elle ferait mieux la prochaine fois. De toute manière, elle ne jouait pas sa vie et son amitié avec Noah en une seule phrase. Oui, son amitié. Elle devait partir sur cette idée là. Noah était certes un garçon, et cela l'intimidait encore davantage que d'habitude. Surtout qu'il était plutôt mignon, elle devait bien l'avouer. Mais il était avant tout un enfant de son âge, et il partageait probablement plusieurs points communs avec elle. C'était l'occasion de nouer de nouvelles relations, et il n'y avait là pas de quoi en faire tout une montagne. Il fallait qu'elle se détende. Aussi lui adressa-t-elle un sourire avant de se laisser entraîner dans la salle de bal.

Elle était splendide. Elle la découvrait en même temps que tout le monde, et elle devait avouer que les elfes avaient fait un travail admirable. Elle n'avait pas eu l'occasion d'en profiter l'année précédente, étant rentrée chez elle pour l'occasion. Aussi fut-elle éblouie par tant de beauté. Même dans ses rêves les plus fous, elle n'avait pas imaginé de telles décorations. Elle ne put s'empêcher de tout admirer, les yeux en l'air et la bouche entrouverte. Si bien qu'elle ne remarqua pas tout de suite les tables occupées pour les 3/4. Elle n'était pas en avance, et elle s'en voulu d'avoir fait attendre Noah.

Noah... Celui-ci venait justement de lui tirer sa chaise pour qu'elle s'installe. Comme dans les romans. Elle se sentit telle une princesse et ne put qu'en être ravie. Le remerciant tout en souriant à nouveau, elle prit place et attendit qu'il face de même. Il ne tarda pas à lui tendre son cadeau, ne lui laissant pas le temps de se creuser la cervelle pour trouver un premier sujet de discussion. Ce n'était pas plus mal. Le papier était très joli, tout comme le paquet dans son ensemble. Elle vit que Noah l'avait emballé avec soin, et elle apprécia l'attention. Elle s'appliqua à retirer le papier sans le déchirer et découvrit avec joie le livre. Elle en avait lu tout un tas, mais par le plus grand des hasards, Noah en avait déniché un qui avait échappé à la jeune fille. Cependant, le titre lui disait quelque chose, et en le feuilletant rapidement, elle était certaine qu'il allait lui plaire. Relevant la tête, un grand sourire aux lèvres, elle prit le temps de le remercier grandement.

- Merci beaucoup Noah, c'est parfait ! Je vais le dévorer à la première occasion.

Un instant, elle pensa se lever pour lui offrir un petit baiser sur la joue, mais à la dernière seconde elle se rétracta, sa timidité reprenant le dessus. Elle n'osa pas, tout simplement. Sentant le feu lui remonter au visage, elle s'empressa d'offrir à son tour son cadeau, masquant ainsi sa gêne. Elle l'avait également emballé avec soin, d'un joli papier cadeau bleu et argenté, de belles couleurs pour Noël. Le tout était recouvert d'un ruban. Elle s'était amusé à en faire un nœud bien fourni. Le tout recouvrait également un livre. Elle s'était dit qu'il s'agissait là d'une valeur sure. Elle ne connaissait aucun Serdaigle n'aimant pas lire. Et Noah occupant le poste de gardien de Quidditch, elle avait choisi un livre sur cette discipline. Elle avait passé beaucoup de temps à arpenter plusieurs librairies, afin d'être sûre d'en dénicher un qu'on ne trouvait pas à n'importe quel coin de rue. Cela faisait de ce livre un objet assez rare. Du moins espérait-elle qu'il le serait assez pour que le garçon ne l'ait pas encore lu.

"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Aigle du mois de juin 2016
Poursuiveuse/Gardienne remplaçante des Eclairs de Serdaigle
"Je crois en toi!" Comprendra qui pourra
Ma couleur = #4F79A4

Table de A. Alcine et N. Blodwell

La gêne qu'il avait installé sans pour autant le vouloir rendait Noah encore plus intimidé par la situation qu'il ne laissait le paraître. Si extérieurement, l'enfant avait l'air d'être un enfant tout à fait normal, voulant passer une jolie soirée avec une nouvelle amie, intérieurement, c'était le feu. Beaucoup de différents sentiments s'emparaient de lui, si bien qu'il ne savait plus très bien où il en était. La peur et le stress mélangé à de la joie l'agaçait un peu. Pour une fois, il aurait bien voulu ne pas se casser la tête avec tout ça. Malheureusement ce n'était pas le cas. Les mains posées sur ses genoux, le jeune Blodwell observait les alentours, préférant ne pas observer Aurore déballer le cadeau qu'il lui avait offert. Si cela se trouvait, cette dernière n'allait pas du tout apprécier, ou pire, elle possédait déjà un exemplaire dans son dortoir. Malheureusement, et s'étant pris légèrement tardivement, Noah n'avait pas pu se renseigner sur les goûts de sa cavalière, et il avait bien dû faire avec.

« Merci beaucoup Noah, c'est parfait ! Je vais le dévorer à la première occasion. »

Le regard de Noah s'était immédiatement dirigé vers Aurore, les joues très légèrement teintées. Il était vraiment content et espérait sincèrement qu'Aurore ne lui racontait pas ça pour lui faire plaisir. Il ne la connaissait pas très bien, mais elle n'avait pas l'air d'être ce genre de filles. Quelques secondes plus tard, ce fut au tour de Noah d'ouvrir le présent que sa cavalière lui avait apporté. Son cadeau était lui aussi très bien emballé, ce qui n'étonnait pas vraiment le jeune blondinet. Les filles en général avaient plutôt tendance à soigner ce qu'elles faisaient, en partant de l'écriture sur les parchemins à l'emballage d'un cadeau destiné à être déchiré sauvagement. Noah, lui, n'était pas vraiment soigné. Les seules choses auxquelles il prenait soin, c'étaient ses livres. Lorsqu'une personne osait abîmer l'un de ses précieux bouquins, Noah entrait alors dans une colère noire. C'est par ailleurs pour cela que, la plupart du temps, il ne confiait pas les ouvrages qu'il possédait à des gens en qui il n'avait pas confiance.

Enfin bref. Se préoccupant désormais sur le cadeau d'Aurore, Noah pris soin de décoller les morceaux de scotch délicatement afin de ne pas abîmer le beau papier qui entourait l'objet. Le jeune Blodwell n'était guère étonné de ce qu'il découvrit lorsque l'emballage fut entièrement retiré, mais il n'en fut pas moins content. Il fallait dire que la forme de l'objet ne pouvait pas le tromper. En retirant l'emballage, Noah découvrit donc un livre traitant du Quiddtich, et plus précisément du poste de Gardien. Aurore lui avait sans doute acheté cet ouvrage car l'enfant occupait se poste. C'était logique. Noah releva la tête, imitant une expression désolée.


« Je suis désolé... J'ai déjà ce bouquin... dit-il. Il attendit quelques secondes afin de voir la réaction qu'aurait sa camarade, puis il ajouta : Je plaisante, en vrai, j'l'ai encore jamais lu ! J'savais pas qu'il existait un livre de ce style. Il va me permettre de m'améliorer en Quidditch, tout comme toi, je vais le dévorer dès que je le pourrais ! »

Noah affichait un sourire sur ses lèvres, il était content d'être là. L'enfant posa le livre à côté de son assiette et commença à observer la carte où était inscrit le menu de la soirée. Son ventre commençant légèrement à gargouiller, Noah suggéra l'idée de commencer à prendre le repas, et d'aller éventuellement danser entre l'entrée et le repas chaud. Affichant une expression bourge sur son visage, il décida de demander à Aurore ce qu'elle souhaitait. Pour sa part, et parce qu'il adorait ça, le jeune garçon commanderait du saumon fumé. Une fois que tous les deux eurent commandé, les plats qu'ils souhaitaient apparurent dans leurs assiettes, par magie. Toujours autant étonné par Poudlard, Noah déclara :

« Alors ça c'est de la magie ! Tu trouves pas qu'ils devraient mettre ce système dans les dortoirs ? J'ai toujours une petite faim, moi, le soir. »

~ Miss Loewy est puissance ~ ; il me fallait une signature, souvenir du bon vieux temps... :3
Amy Holloway sur un balai c'est genre un minimoys sur un brin d'herbe
Mon code couleur : #662240