Cité de Westminster

Inscription
Connexion

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

Et une journée de plus à Londres, toute seule ! La journée précédente, sa mère, qui devait assistée à une conférence, avait emmené sa fille avec elle pour qu'elles puissent ensuite se rendre sur le Chemin de Traverse, acheter ses fournitures scolaires. Pendant la conférence de sa mère, la fillette avait revu l'une de ses amies avec qui elle n'avait jamais eu d'altercation. Les deux filles avaient parlés de leurs différents voyages ainsi que de Boursoufflets et Alice n'avait pas eu le loisir de s'ennuyer. Malheureusement, la réunion s'était prolongé obligeant la mère et la fille à rester à Londres une journée de plus. Aujourd'hui, Alice avait ses nouveaux manuels et de l'encre, elle décida donc de commencer à faire ses devoirs. Pour cela, elle se rendit à Hyde Park. Selon sa mère, elle était déjà allé dans ce lieu, petite, mais la Poufsouffle ne s'en rappelait pas. Arrivée au niveau du parc, elle regarda autour d'elle avec les mêmes yeux émerveillés qu'une petite fille. Légèrement intimidée, elle voulut se diriger vers un banc mais elle se prit les pieds dans une pierre, les lacets d'une de ses chaussures s'accrochant à la roche et s'étala sur le sol. Heureusement, Alice était une grande maladroite, elle avait donc l'habitude des chutes ! Dans un mouvement rapide, elle se releva et essuya son visage plein de poussière. Puis, lentement, elle sortit de l'une de ses poches, une fiole en verre qu'elle examina dans tout les sens avant de sourire. Cette fiole était très importante pour la jeune fille car elle lui permettait de conserver toute chose qu'elle trouvait et, heureusement, elle n'était pas cassé. Elle regarda ensuite l'endroit où elle était tombée, ses livres étaient éparpillés un peu partout sur le sol. Un moment, elle pensa à utiliser sa baguette mais se reprit juste à temps en se rappelant qu'il y avait des moldus autour. Elle s’accroupit et commença à les ramasser et à les mettre en pile tout en se réprimandant mentalement d'être aussi maladroite.

Reducio
Ce rp se passe milieu juillet ! ^^

Reducio
Les mots soulignés sont pour la mission numéro 7 de la cabane de cristal ! :)

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

Les cris d'un bébé sortirent Noah de ses pensées, le ramenant à la réalité bruyante du Parc. Il était venu dans ce parc en quête de repos et pour souffler un petit peu. L'ambiance dans la maison des Hilton n'était pas des meilleures. La mère de Noah était très angoissée par son travail et cela se ressentait à la maison. Son mari essayait tant bien que mal d'atténuer les difficultés mais il n'y avait parfois rien à faire. Octavia était partie chez leur grand parents pour la semaine et Noah se retrouvait donc seul avec ses parents et il ne supportait plus toute cette tension. C'est pour cette raison que le jeune garçon s'était rendu à Hyde Park emmenant avec lui un livre sur le Quidditch ainsi que de quoi écrire une lettre à sa cousine. Surpris par les pleurs de bébé, Noah en chercha la source et trouva rapidement l'enfant qui se faisait entendre. Il était dans sa poussette et semblait vouloir faire comprendre à celle qui le promenait qu'il avait faim. Le sorcier ne s'attarda pas longtemps sur ce spectacle et se mit debout, il se pencha pour ramasser son livre qu'il fourra dans son sac et prit la direction de la sortie du Parc.

Le jeune garçon se mit alors à penser à la rentrée qui allait se dérouler d'ici quelques jours maintenant. Il était impatient de retourner à Poudlard, retrouver ses amis, sa cousine, les professeurs ainsi que la salle commune dans les cachots. Cela lui manquait énormément et pour rien au monde le Serpentard ne voulait échanger sa place avec quelqu'un d'autre. Il imagina ensuite comment son année allait commencer, celle-ci serait différente des deux précédentes. Pour commencer, le sorcier avait du choisir des nouvelles matières et était impatient d'assister au cours. Mais en plus de cela, Noah avait un nouveau projet cette année, il voulait intégrer l'équipe de Quidditch de sa maison. Pour cela, il s'était entraîné et avait beaucoup lu sur le sujet, il se sentait enfin prêt. Une fois de plus, le Serpentard fut coupé dans ses pensées mais cette fois ce n'était pas du à un bébé qui pleurait mais une jeune fille était tombée à quelques mètres de lui. Sans hésiter une seconde, le sorcier se rapprocha de celle-ci et s'empressa de l'aider. Il se baissa près d'elle et l'aida à ramasser ses livres. Une fois qu'ils eurent tout ramassé, ils se relevèrent et en lui tendant ses livres Noah demanda:

« Tiens tes livres. Tu vas bien? Tu ne t'es pas fait mal?  »

Quatrième année Rp

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

Alice s’accroupit et commença à ramasser ses livres et à les mettre en pile tout en se réprimandant mentalement d'être aussi maladroite quand quelqu’un vint lui prêter main forte. Une fois qu'ils eurent tout ramassé, les deux se relevèrent et la sympathique personne qui l'avait aidé prit la parole en lui tendant ses livres :
" Tiens tes livres. Tu vas bien? Tu ne t'es pas fait mal? "
Alice lança un regard à la personne qui lui parlait, c'était une jeune garçon avec certainement une ou deux année de plus qu'elle, des cheveux bruns foncés et des yeux de la même couleur. Alice décida que ce moldu avait l'air gentil et puis, il l'avait tout de même aidée à ramasser ses livres. Elle lui sourit et prit la parole :
"Oh, merci beaucoup de m'avoir aidé pour les livres, je suis très maladroite ! Non, tout vas bien, ne t'inquiête pas ! Moi, c'est Alice, Alice HUET, je vais passez en deuxième ... ... heu non en huitième année et toi ? "
La jeune fille se donna un coup sur la tête, elle avait failli révéler à ce moldu l’existence de Poudlard et des sorciers en lui parlant de Poufsouffle ! Quelle idiote elle faisait ! Elle se rendit compte que un an dans le monde des sorciers lui avait fait oublié la moitié de la discrétion qu'elle avait avant ses onze ans. Elle n'avait été presque qu'avec des sorciers pendant plus d'un an et parler à quelqu'un sans évoquer la magie lui paraissait désormais bizarre. Elle sembla tout à coup se rendre compte que le garçon lui tendait toujours les livres et s'empressa de les récupérer. Puis ne sachant pas quoi ajouter, elle baissa la tête sur le premier livre de la pile : un livre de potion ! La fillette s’affola : *Comment réagit un moldu quand il voit un livre de potions* : pensa t-elle alarmée. Décidée à rattraper cette maladresse, elle s'exclama :
" Ah, j'ai quelques livres un peu particuliers dans ma collection, n'y fait pas attention, ce ne sont que de simples ouvrages de fantaisie ! "
Quand elle y repensait, elle se demandait combien il y avait de chances pour que cette excuse ai la moindre petite chance de passer... Enfin, elle avait apprit en cours que les moldus ne voulaient pas croire en l’existence de la magie, elle allait bien voir s'y s'était vrai...

Reducio
8ème année en Angleterre = 5ème pour les Français = 2ème année pour les sorciers ! ^^

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

En lui tendant ses livres Noah, de nature curieuse, jeta un regard à celui qui figurait au dessus de la pile qu'il tendait vers la jeune fille. Il reconnut très rapidement ce livre, il l'avait lui même utilisé l'année précédente pour ses cours de potions. La jeune fille était donc une sorcière et était très certainement à Poudlard. Noah essaya de se rappeler de son visage, en vain, la jeune fille ne lui disait rien et il n'avait aucun souvenir de l'avoir croisée dans les couloirs de Poudlard. Elle était peut-être d'une autre école de magie mais cela lui semblait étrange qu'elle se promène à Londres si tel était le cas et avec un livre utilisé à Poudlard qui plus est. Noah attendit d'avoir confirmation avant d'évoquer ce sujet de conversation. La petite brune le remercia alors:

« Oh, merci beaucoup de m'avoir aidé pour les livres, je suis très maladroite ! Non, tout vas bien, ne t'inquiête pas ! Moi, c'est Alice, Alice Huet, je vais passez en deuxième ... ... heu non en huitième année et toi ? »

Sa tentative de lui faire croire qu'elle rentrait en huitième année tombait à l'eau. Il comprit donc qu'elle passait en deuxième année à la rentrée, ils n'avaient qu'un an de différence. Noah dut se mordre l'intérieur de la joue pour ne pas rire devant les efforts que la sorcière faisait pour se retenir de parler de magie ou ne serait-ce que de Poudlard. Elle devait penser que c'était un moldu qui était venu lui prêter main forte. Noah trouvait cette situation drôle et d'humeur taquine ce jour, il décida de laisser la jeune fille croire qu'il était un moldu pendant quelques minutes, cela pouvait devenir très intéressant. C'est alors que la jeune fille se rendit compte qu'elle n'avait toujours pas reprit ses livres et que celui qui était à la vue de Noah était un livre de Potions. Ce-dernier put lire la détresse dans le regard de la jeune fille, elle ne savait pas comment elle allait faire face à cette situation. Elle s'empressa alors de s'expliquer tant bien que mal.

« Ah, j'ai quelques livres un peu particuliers dans ma collection, n'y fait pas attention, ce ne sont que de simples ouvrages de fantaisie ! »

Noah fit mine de découvrir le livre qu'il tenait dans les mains quelques secondes plut tôt et il mima alors l'étonnement et l'incompréhension. Bien que cela ne soit pas une qualité, le jeune garçon était fier de savoir mentir car cela pouvait parfois le sortir de certaines situations gênantes. Mais cela lui permettait aussi, comme dans ce cas présent, de s'amuser un petit peu sans pour autant être méchant. Il comptait révéler la vérité à la jeune fille après mais souhaitait jouer un petit peu. Il commença d'abord par répondre aux présentations de Alice:

« Je m'appelle Noah Hilton. Pour ma part, je vais rentrer en neuvième année. » Il enchaîna ensuite sur le sujet des livres en essayant de prendre un ton neutre. « C'est vrai que ton livre est bizarre. Quand je vois livre de potions ça me fait un peu penser aux sorcières. »

Quatrième année Rp

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

" Ah, j'ai quelques livres un peu particuliers dans ma collection, n'y fait pas attention, ce ne sont que de simples ouvrages de fantaisie ! "
Après cette justification, Alice vit le moldu jeter un coup d’œil sur le livre, son expression révélant son étonnement et son incompréhension face à cet ouvrage inconnu pour lui. La jeune fille comprit donc qu'elle ne s'était trompé et que ce garçon était bien un moldu. Celui-ci semblât s'être perdu dans ses pensées et Alice supposa qu'il se demandait quel pouvait bien être ce livre étrange... Un peu embêtée, elle attendit que l'inconnu reprennent la parole pour savoir si oui ou non, il s'interrogeait sur l'identité de ce livre, chose que le garçon ne tarda pas à faire :
" Je m'appelle Noah Hilton. Pour ma part, je vais rentrer en neuvième année. "
La fillette fit un rapide calcul et en arriva à la conclusion que le garçon n'avait qu'un an de plus qu'elle. Elle s’efforça également de retenir son nom, c'était quand même plus pratique pour communiquer. Puis, Noah changea de sujet et parla du fameux livre, d'un ton neutre mais avec une pointe d'humour que la fillette ne releva pas :
" C'est vrai que ton livre est bizarre. Quand je vois livre de potions ça me fait un peu penser aux sorcières. "
Alice s'affola, Noah avait bien dit le mot " sorcière " ? Non, ce n'était pas possible, il ne pouvait pas avoir comprit... Un moldu ne pouvait pas comprendre, les moldus ne voulaient même pas croire en l'existence de la magie, elle l'avait apprit en cours ! Elle réfléchit à toute vitesse, qu'elles étaient ses chances pour que Noah ne pense plus aux sorcières ni même à la magie ? Il y avait bien le sortilège qui effaçait la mémoire mais on ne pouvait pas utiliser un sort en dehors de l'enceinte de Poudlard... La fillette chassa ces idées de sa tête et essayant de prendre un ton naturel, elle s'exclama :
" Des sorcières ? Mais qu’es-ce que tu racontes ? Ça n'existe pas les sorcières ! "
En disant ces mots, la jeune fille se sentit un peu mal. Cela lui faisait bizarre d'affirmer ça, c'était un peu comme renier sa vraie nature... Elle se rendit compte que le mieux était qu'elle change de sujet :
" Sinon, il fait beau aujourd'hui, non ? "
Et sur cette phrase, elle eu un petit rire forcé.

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

Noah avait toujours réussi à se jouer des autres, mentir ne lui demandait que peu d'effort. Bien que son père voyait cela comme le pire défaut, le Serpentard était défendu par sa mère qui voyait cette attitude comme une bonne chose pour s'échapper de certaines situations. De toute évidence, elle détestait quand Noah lui mentait mais elle était de ceux qui pensaient que cela lui serait utile dans le futur. Entretenir cette qualité amusait le jeune garçon dans des situations comme celles qu'il vivait à l'instant. Face à la remarque du sorcier, la jeune fille eut du mal à cacher sa surprise et son embarras. Noah quant à lui se retenait de rire car Alice semblait extrêmement déstabilisée. La première chose que l'on demandait aux sorciers était de cacher leur existence aux yeux des moldus et elle pensait sûrement qu'elle rompait à l'instant cette règle.

Elle semblait réfléchir à toutes les alternatives qui s'imposaient. Elle devait sûrement être terrifiée d'avoir mis la puce à l'oreille à un moldu. Il s'imagina tout ce que la jeune fille pouvait penser et prépara son prochain coup. Il était d'humeur joueuse aujourd'hui et ne comptait finalement pas s'arrêter aussi rapidement. Cette situation le faisait sourire intérieurement. Il détailla rapidement la jeune fille mais avant qu'il n'ait pu terminer son examen, elle trouva enfin quoi lui répondre.


« Des sorcières ? Mais qu’es-ce que tu racontes ? Ça n'existe pas les sorcières ! »

Noah devait faire un effort considérable pour ne pas rire. La jeune fille ne croyait pas un mot de ce qu'elle avançait et cela se voyait dans son attitude non verbale. Elle n'arrivait pas à soutenir le regard du Serpentard qui ne s'en faisait qu'un jeu. Pour ne pas arranger la situation, Alice changea de sujet mais ne trouva rien d'autre que de parler du temps. Elle avait raison sur un point, il faisait beau aujourd'hui. Mais rien de plus normal lors d'un mois d’août que d'avoir un grand soleil qui réchauffait le parc, même à Londres. Noah essaya de réfléchir rapidement, il ne fallait pas qu'il insiste trop sur les sorciers car la jeune fille se rendrait compte qu'il y avait quelque chose de bizarre. Il lui répondit donc:

« Oui je sais que ça n'existe pas, ça se saurait. On les verrait voler sur leur balai et lancer des "Abracadabra" à tout bout de champs.  »

Noah se surprenait à parler comme un vrai moldu. Il savait pertinemment que ce sort n'en était en réalité pas un. C'était sûrement une invention d'un moldu qui voulait faire croire qu'il était sorcier. Malgré tout, ce mot était resté ancré dans la culture moldue car Noah l'avait déjà entendu plusieurs fois. En levant la tête vers le soleil, Noah aperçut un oiseau passer et il eut alors une idée pour continuer à mettre en difficulté la sorcière en face de lui:

« Oui il fait beau c'est pour ça que je suis venu dans le parc. Mais c'est bizarre, je ne comprends rien, j'aurais juré voir deux hiboux voler très bas avant que je te croise. En plein jour et avec ce soleil, c'est quand même très étrange non?  »

Quatrième année Rp

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

Après sa diversion sur le temps, Noah eu un petit instant de réflexion pendant lequel Alice eu le temps de réfléchir aux différents moyens de s'en sortir. Lui dire la vérité semblait être une technique simple et efficace, et en tant que bon moldu il réagirait comme si c'était impossible et la penserait  folle ou avec beaucoup d'humour... Oui, c'était certainement la solution la moins contraignante mais la Poufsouffle ne pouvait pas se permettre de faire ça puisque si elle le faisait, elle briserait en même temps l'un des codes les plus importants d'un sorcier, à savoir : le secret vis à vis des moldus... Elle ne pouvait donc s'en tenir qu'aux mensonges... ce qui ne lui plaisait pas vraiment. Noah la sortit de ses pensées en reprenant :

« Oui je sais que ça n'existe pas, ça se saurait. On les verrait voler sur leur balai et lancer des "Abracadabra" à tout bout de champs. »

* Abracadabra... * Ce mot la fit sourire. Elle avait si souvent utilisée lorsqu'elle jouait à être magicienne, petite. En tout cas, le moldu n'avait pas l'air d'être prêt à croire aux sorciers et c'était déjà une perspective rassurante pour la fillette. Malheureusement pour elle, il n'avait pas l'air de vouloir s'en tenir là puisqu'il continua :

« Oui il fait beau c'est pour ça que je suis venu dans le parc. Mais c'est bizarre, je ne comprends rien, j'aurais juré voir deux hiboux voler très bas avant que je te croise. En plein jour et avec ce soleil, c'est quand même très étrange non? »

Alice mit un certain temps à comprendre ce qui étonnait temps le moldu dans cette affirmation... Après un an passé chez les sorcier, les hiboux étaient devenus des animaux qu'elle voyait couramment. Mais maintenant qu'elle y pensait, ils devaient faire principalement leur boulot la nuit pour pouvoir livrer les lettres lors du petit déjeuner. Et il lui semblait avoir appris dans une classe moldue que les hiboux étaient des animaux nocturnes. Elle essaya donc de répondre au garçon le plus naturellement possible :

" Oui, c'est plutôt étrange... Après les hiboux sont des animaux avec un cerveau, même s'ils ont des habitudes de vie, ils peuvent quand même faire leurs propres choix, non ? "

Avec un peu de chance, le moldu serait incapable de faire le lien entre les hiboux et les sorciers...

Sincèrement, sincèrement navrée pour le retard...

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

Malgré ses efforts, la jeune fille ne lâchait rien et faisait tout pour cacher le monde des sorciers à Noah. Il ne pouvait pas continuer à se jouer d'elle très longtemps, elle allait vite s'en lasser et le laisser seul dans le parc. Le jeune garçon avait enfin le loisir de parler à une sorcière autre que ses parents et il ne comptait pas la laisser s'échapper ainsi. Il la regarda réfléchir aussi rapidement qu'elle le pouvait pour détourner le sujet où faire un sorte de lui répondre quelque chose qui contenterait un moldu septique. 

« Oui, c'est plutôt étrange... Après les hiboux sont des animaux avec un cerveau, même s'ils ont des habitudes de vie, ils peuvent quand même faire leurs propres choix, non ?»

Cette réponse aurait pu être tout a fait satisfaisante pour un moldu de l'âge de Noah mais ce-dernier savait que les hiboux et les chouettes n'étaient pas seulement nocturnes. Élevés par les sorciers, ces animaux se déplaçaient autant le jour que la nuit pour transporter le courrier des sorciers. Le jeune garçon s'était d'ailleurs toujours demandé comment ces animaux se débrouillaient pour trouver le destinataire des lettres. Certains de ces animaux semblaient plus doués que d'autres comme par exemple les hiboux de Poudlard. Ils pouvaient retrouver n'importe qui, n'importe où. Allant dans son sens, Noah répondit: 

« Oui, tu as raison! Il y a peut être différentes espèces et certaines préfèrent le jour.»

Il se doutait que la sorcière allait se satisfaire de cette réponse et se dire qu'elle avait réussit à réduire toute suspicion au néant. Mais Noah ne comptait pas s'arrêter là, il allait tenter une dernière déstabilisation avant de révéler la vérité à la jeune fille. Il fit mine d'être surpris par ce qu'il voyait en fixant l'un de poches de la jeune fille et d'un ton qu'il fit surpris, il s'exclama:

« Mais...! C'est une baguette magique qui dépasse de ta poche! En fait tu es vraiment une sorcière! »

Noah fit mine de prendre peur en reculant de deux pas. Il ne savait pas si la jeune fille se promenait avec sa baguette mais il se doutait que cette dernière allait se poser la question et il avait hâte de la voir réagir. Cela ne tarda pas à arriver. 


Reducio
Je te demande pardon d'avoir fait une pause dans notre Rp. :/ 

Quatrième année Rp

Belle journée, nouvelle rencontre...  PV 

" Oui, tu as raison ! Il y a peut être différentes espèces et certaines préfèrent le jour. "

Alice cru un instant avoir gagné, ce garçon était un moldu. Les moldus ne connaissaient rien sur les hiboux, enfin elle l'espérait... Mais il ajouta :

" Mais... ! C'est une baguette magique qui dépasse de ta poche ! En fait tu es vraiment une sorcière ! "


Il avait découvert et en même temps elle venait de briser l'une des lois les plus importantes des sorciers... Mais en soi elle n'était pas en faute si ? Elle n'y pouvait rien si le jeune homme était perspicace. Oui elle était innocente. Malgré cela la peur l'envahit, comment réagir ? Allait-elle être arrêtée ? Finirait-elle à Azkaban avec les plus méchants sorciers ? Ou dans un asile pour fous dès que ce garçon aurait révélé aux autres qui elle était ? Ce à quoi, un autre sentiment vient se superposer à la peur ; c'était une sorte d’excitation, celle qu'on ressent quand on a fait une bêtise assez drôle ou cassé le vase préféré de mamie... Celle qui vous prend quand on a bravé un interdit, l'imprévu...
Certes l’événement pouvait sembler sans grande importance, il suffirait d'un oubliette pour que tout soit oublié mais pour une fillette de 12 ans, c'était une folle aventure. Se prenant au jeu, elle modifia le ton de sa voix et chuchota au garçon :

" Tu dis rien surtout, c'est un grand grand secret. Si tu le dis, je te jetterais un sort super puissant et tu auras un nez de cochon ! "

Puis elle se tut. Elle ne pouvait rien lui dire de plus sur les sorciers mais elle se doutait que rencontrer un sorcier était pour un moldu, un évènement extraordinaire. Ce qui signifiait qu'il allait lui poser des tonnes et des tonnes de questions... Quel malheur, ce n'était vraiment pas son jour aujourd'hui.

Sauf que... deux minutes ! Elle n'y avait pas de baguette dans sa poche, que racontait le garçon ? D'ailleurs, la fillette transportait toujours sa baguette dans son sac à dos, pour que les moldus ne la voient pas. Il avait dit ça pour la piéger alors ? Elle jeta un regard suspicieux à Noah puis sembla comprendre.

" Tu as déjà rencontré d'autres sorciers avant hein ? Avoue. Tu es une sorte de moldu fasciné par les sorciers ? Mais faut que je te prévienne, on a pas du tout l'air comme dans les films... Bon on vole sur un balai mais c'est tout ! "

Elle continuait de le regarder, comme s'il s'agissait d'une espèce des plus étrange. Elle avait pourtant vécu parmi les moldus, croyant elle-même en être une, mais des sortes de fanatiques qui étudiaient les sorciers elle n'en n'avait jamais rencontré...

" Tu es au courant de notre existence depuis longtemps ? "

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Nous créons nous-même nos propres limites puis nous nous étonnons de ne pas nous sentir libre.