Encyclopédie

Inscription
Connexion
  Retour

 05/2039  La nuit des étincelles








Chapitre Huit de l'Acte Final

“ La Nuit des Étincelles ”





~



Intervenants :

Harald McGee, auror en service à Poudlard
Erin Grayce, maîtresse des Potions, directrice de Gryffondor et sous-directrice de Poudlard
Arseni Stoyanov, directeur de Poudlard

Dernière modification par Arseni Stoyanov le 2 septembre 2016, 14 h 44, modifié 5 fois.

 05/2039  La nuit des étincelles

Alors que la mort et la désolation se répandaient comme une traînée de poudre dans les rangs des Aurors, le dernier d'entre eux poussa une porte entrouverte donnant sur un bureau de légende.

Un homme l'y attendait, assis dans un siège haut.


« Bonsoir monsieur le directeur, fit l'Auror en jetant des regards curieux autour de lui. Je m'étonne de vous trouver seul ici. D'aucuns diraient que vos collègues auraient bien besoin de vous en ce moment. »

Le directeur n'était pas homme à se laisser avoir par les mots. Sa capacité à lire entre les lignes était intacte malgré son état de fatigue avancé. Ses yeux noisette suivirent les pas mesurés de celui qu'il savait être la plus grande menace pesant sur son école, attendant le signe fatidique qui signerait inévitablement le début de leur affrontement.

« Disons, pour faire simple, que nous ne partageons pas le même point de vue monsieur McGee, répondit le directeur avec calme dans un anglais parfait. D'après mes informations, tous vos compagnons sont morts ou en fuite. Il ne reste donc plus que vous. »

L'Auror se figea, d'abord interdit, puis très vite amusé.

« Il semblerait qu'une fois encore, toute la responsabilité me revienne, déclara l'Auror en laissant glisser son manteau par terre. Mais avant d'en terminer dans les règles de l'art, permettez que je vous pose une petite question. »

Insensible à la mise en scène de son interlocuteur, le directeur acquiesça le plus simplement du monde à sa requête : d'un lent hochement de la tête.

« Pourquoi vous cacher derrière ce nom factice... monsieur le directeur ? Ou devrais-je dire Arseni Aleksandar Radoslav Romanov de Russie ? Aux dernières nouvelles, sixième dans l'ordre de succession au trône de Russie si celui-ci existait encore. »

Les yeux du directeur se plissèrent, tant par les connaissances affichées de l'Auror que par le geste qui l'amena à dégainer sa baguette magique. Son histoire était bien trop complexe et sa naissance trop tortueuse pour qu'il afficha la moindre volonté de s'en expliquer devant un parfait inconnu venu l'assassiner.

« Les bâtards ne portent pas le nom de leur père, répondit néanmoins le directeur avec sobriété tandis qu'il empoignait fermement la baguette magique discrètement placée en travers de ses jambes. »

La seconde d'après, une nuée de débris s'envola dans les airs au moment où le sortilège de l'Auror atteignit le siège vide du directeur.
Dernière modification par Arseni Stoyanov le 18 janvier 2014, 22 h 32, modifié 1 fois.

 05/2039  La nuit des étincelles

Description de la situation :

Au moment où tu fais irruption dans le bureau, Arseni repousse un sortilège à l'aide d'une barrière noire aussi haute que lui. Arseni paraît surpris de te voir et ce moment de relâchement lui coûte cher. Harald profite de cette fenêtre de tir pour lancer un Sectumsempra par-dessus sa garde. La réaction d'Arseni est un poil trop tardive, sa défense mal ajustée... une tache de sang se dessine aussitôt sur sa chemise au niveau du biceps gauche.


Description de la pièce :

La pièce est sans dessus dessous. Des débris de bois jonchent le sol aux côtés de rouleaux de parchemins déchirés, d'éclats de verre, et de babioles renversées. Deux lampes à lucioles éclairent encore les lieux. L'une repose sur la bibliothèque située dans le dos d'Harald. L'autre sur une commode située près de la marche où Arseni se tient debout. Derrière ce dernier, son bureau et les sièges qui l'entouraient ont été réduis en miettes. Le perchoir de Feuxnoyr est innoccupé. Le long des murs qui longent l'espace séparant Arseni d'Harald, les portraits des anciens directeurs et des anciennes directrices multiplient les invectives à l'encontre d'Harald. Ce dernier se trouve à quelques pas de toi, sur ta droite, à environ deux heures. Tu le connais. C'est un Auror expérimenté. Tu sais qu'il a remarqué ta présence.


----------------------------------------------------------------------------------------

Comme nous en avions convenu, tu testes le système d'actions libres qui sera mis en place dans tous les sujets de la saison 2. Ce système t'offre la possibilité de proposer une action par intervention. Cette action est donc libre, comprendre que tu peux absolument tout envisager. Le rôle du MJ sera d'évaluer le pourcentage de réussite de ton action ( en fonction de la cohérence, de la situation en cours, et de ta fiche d'intrigue ) et de lancer un dé à 100 faces pour déterminer si cette action sera réussie ou non. En cas de réussite, la prochaine intervention du MJ te décrira l'effet ou les effets engendrés par la réussite de ton action. En cas d'échec, il te décrira les conséquences de ton échec sur la situation. Ce système te permet également de demander, à chaque intervention, une description détaillée de n'importe quel élément du décor, personnage compris.

Je te souhaite un bon chapitre dans l'antre maléfique du MJ. =D

I'm the light in the darkness and the shadow on the ground. I'm everything... everything you ever wanted to know about silence.

 05/2039  La nuit des étincelles

Alors qu'Erin vaquait à ses occupations, dans la tour de Gryffondor, elle ne pouvait se défaire du nœud qui s'était formé dans son estomac depuis plusieurs jours. Difficile de mettre des mots sur ce sentiment que le château était en attente de sombres évènements. Peut être se faisait-elle des illusions et très sincèrement, elle l'espérait. Mais elle avait souvent eu raison lorsqu'elle ressentait ce malaise. Souvent ne voulant pas dire tout le temps, c'est à cela qu'elle se raccrochait pour garder le sourire bienveillant qu'elle affichait aux yeux de tous. D'autant qu'elle ne pouvait rien faire et plus que toute autre chose, c'est ce qui la minait. Être dans l'attente, et dans l'attente de quoi ? Il n'y avait rien de pire !

Elle donnait quelques ordres aux elfes afin que la salle commune soit entièrement nettoyée quand apparut devant elle une fumée noire qui se matérialisa rapidement en un lézard noir aux yeux rouges. La jeune femme eut nul besoin de prêter attention aux frissons qui s'emparaient d'elle pour comprendre qu'il s'agissait là de la manifestation d'une magie noire puissante mais pourtant, elle ne se sentait pas en danger. Pour l'ex-auror qu'elle était, c'était incompréhensible. Tout en elle criait qu'elle devait se méfier et pourtant, elle n'avait pas peur.


"Poudlard est attaqué !"

Les premiers mots de l'étrange créature agirent comme un électrochoc sur la directrice des Gryffondor. Ce qu'elle redoutait tant était en train de se produire et l'espace d'une seconde, elle sentit des sueurs froides annonciatrices de panique s'emparer d'elle. Les élèves étaient-ils en sécurité ? Qu'en était-il de ses collègues ? Qui les attaquait ? Tant de questions se bousculèrent avant qu'Erin ne les fasse taire en prenant une grande inspiration, faisant appel à tout ce qu'elle avait appris pendant ses études. S'inquiéter n'aidait pas et elle était certaine qu'elle pouvait faire quelque chose. A condition d'être maîtresse d'elle-même aussi s'exhorta-t-elle au calme.

"Bethany Andrews est morte. Felipe Sampedro est aux prises avec vos collègues dans la salle de bal. Sa femme est en train de le rejoindre. Aaron Coolidge combat dans la Grande Salle et son frère est en fuite."

Restait donc Harald McGee, toujours dans l'ombre de ses collègues mais qu'il ne fallait surtout pas sous-estimer. Il était puissant, Erin le savait et son détachement apparent ne l'en rendait que plus dangereux. Quelles pouvaient bien être ses intentions ? Elle allait aboutir à la seule conclusion logique quand la phrase mettant fin à tout doute possible tomba, tel un couperet :

"Harald McGee se dirige vers le bureau du directeur !"

"Assurez-vous que les professeurs n'ont pas besoin de notre aide. Vous me trouverez dans le bureau du professeur Stoyanov !"

La décision ne lui avait pas pris plus d'une seconde. Au vu du rapport qu'elle venait de recevoir, tous les aurors étaient au prise avec plusieurs assaillants. Et bien qu'elle connaissait le pouvoir de ses anciens collègues, elle connaissait le potentiel des professeurs et, bien qu'inquiète, elle savait devoir les laisser s'en sortir par eux-mêmes. Elle ne pourrait donc être utile qu'en un seul endroit : auprès du directeur. Et puis, était-il utile aussi d'avouer qu'une autre raison la poussait vers cet endroit ? Car qui, à part le responsable de cette pagaille, pouvait avoir été désigné par les décideurs pour s'occuper personnellement de la tête de Poudlard ? Si des réponses pouvaient être obtenues, c'était donc auprès d'Harald McGee !

Déterminée et pressée, Erin dévala les étages qui la séparaient du bureau du directeur, conscience de l'ambiante sombre et électrique qui résidait dans le château. La porte était ouverte sur un capharnaüm sans nom. Les multiples débris qui jonchaient le sol attestaient de la violence de la scène qui se déroulait sous les yeux de la potionniste, baguette à la main. Le duel était sans merci et son irruption avait permis à Harald de très légèrement prendre le dessus. Arseni, blessé, se tenait debout devant ce qui avait été son bureau. Et quel vacarme ! Pas un seul portrait ne dormait et tous y allaient de leurs mots face à l'agresseur.

La situation était urgente et Erin rassembla toutes ses connaissances sur son adversaire pour préparer la riposte. Certes, ses yeux étaient fixés sur Arseni mais la jeune femme n'avait aucun doute sur le fait qu'il était conscient de sa présence. Il était puissant, elle le savait et il bénéficiait toujours de l'entraînement régulier des aurors, contrairement à elle. Il fallait donc qu'elle s'aventure sur un terrain qu'il n'imaginait pas afin de le surprendre.


*La meilleure défense, c'est l'attaque. Comment faire d'une pierre deux coups ?*

La solution s'imposa à elle aussitôt. Elle se tourna vers Arseni et pointa sa baguette sur lui, profitant du flottement que son arrivée avait apporté à la scène. Avec un peu de chance, Harald penserait qu'elle se rangeait de son côté, du moins les quelques secondes nécessaires pour mettre son plan à exécution. Restait à espérer par contre que le directeur ne penserait pas la même chose en voyant sa baguette pointée sur lui. Rassemblant toute sa volonté et son calme, la jeune femme prononça alors la formule :

"Invisibilis !", espérant ainsi n'être plus que l'unique cible, en apparence, d'Harald McGee !

~ Connexions principalement le weekend~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

 05/2039  La nuit des étincelles

Détail du calcul :

Reducio
Valeur de base de l'action : 70
+ EMPATHIE : 16 ( valeur de base + traits dévouée et émotive )
- SUBTILITÉ : 10 ( valeur de base + trait émotive )

Taux de réussite de l'action : 76%
Résultat du lancé de dé à 100 faces : 64


Description de la situation :

Malgré sa réactivité, Harald n'a pas le temps de contrer ton mouvement. Une lumière blanche s'extirpe de ta baguette et touche Arseni en pleine poitrine. Il disparaît aussitôt à la vue de tous. Même toi, tu n'es plus capable de dire s'il est près ou loin de toi. Harald fait osciller son regard entre ta position et celle où se trouvait Arseni avant de disparaître. Un bref instant, il apparaît fébrile avant de se reprendre et de sourire à pleine dents.

« Pas de ça avec moi... professeur Grayce. »

Il lève sa baguette... mais tes anciens réflexes d'Auror te permettront peut-être d'agir juste avant...


Description de la pièce :

En voyant ton sortilège fonctionné, tu as eu le temps de remarquer quelques gouttes de sang se matérialiser brusquement sur la marche où Arseni se tient peut-être encore.

I'm the light in the darkness and the shadow on the ground. I'm everything... everything you ever wanted to know about silence.

 05/2039  La nuit des étincelles

Le sortilège avait parfaitement fonctionné, au plus grand soulagement d'Erin. Non seulement, Arseni était hors de danger immédiat mais elle avait aussi réussi à surprendre Harald. Faire d'une pierre deux coups, pensait-elle quelques secondes plus tôt ? Et il y avait un bonus insoupçonné ! Elle n'avait pas pensé, en plus, au gain de confiance qu'elle pouvait y gagner. Pourtant, c'était bien le cas ! Juste ce qu'il fallait pour aborder la suite du duel !

A la réaction de de son adversaire, elle se permit même un léger sourire avant de se concentrer sur la suite du combat. "Professeur Grayce", ça sonnait de façon tellement étrange dans la bouche d'Harald qu'elle en aurait presque éclaté de rire si le moment n'avait pas été si critique ! Elle était à présent son unique cible, du moins le temps qu'elle ne le laissait pas agir à sa guise pour découvrir où se cachait le directeur de Poudlard. Elle avait vaguement vu quelques gouttes de sang sur la marche où se trouvait Arseni avant qu'il ne disparaisse mais elle ne pouvait se permettre de s'inquiéter pour lui en cet instant. Elle ne pouvait qu'espérer que sa blessure n'était pas trop grave. Et cette goutte de sang avait l'avantage de lui donner une idée sur l'endroit où il devait être.


*Premièrement, neutraliser l'ennemi. Deuxièmement, s'occuper de ses alliés.*

Comme quoi, les réflexes revenaient vite et les conseils de ses professeurs avec. Elle avait presque l'impression de n'avoir jamais quitté son poste d'auror. A la différence près que les années passées depuis lui avaient appris à nettement mieux canaliser ses sentiments et qu'elle savait pouvoir se servir de la rage qui l'habitait devant la trahison d'Harald. Comme dans un film au ralenti, la jeune femme vit le sourire sans joie de son adversaire, ce qui ne présageait rien de bon, puis sa baguette se lever. Elle avait à peine une demie seconde pour réagir, elle appliqua donc la suite de son plan. Rigueur, concentration et rapidité ! Elle dirigea sa baguette, toujours levée, sur l'auror et prononça distinctement :

"Flipendo !"

~ Connexions principalement le weekend~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

 05/2039  La nuit des étincelles

Détail du calcul :

Reducio
Valeur de base de l'action : 10
+ TÉNACITÉ : 17 ( valeur de base + traits gryffondor dans la peau, ex-auror )
+ AMBITION : 5 ( valeur de base + trait orgueilleuse )

Taux de réussite de l'action : 32%
Résultat du lancé de dé à 100 faces : 35


Description de la situation :

Ta dextérité vaut encore le coup d'oeil mais Harald est plus rapide et sans doute mieux entraîné que tu ne l'es. Il évite ton sortilège qui atteint une bibliothèque quelques pas plus loin. Celle-ci s'écroule dans un vacarme assourdissant. Harald remarque à son tour les gouttes de sang sur la marche et semble s'en amuser. Il a une idée derrière la tête, cela semble évident. Cette fois-ci il est trop tard, sa main se lève et le sortilège Explodio te propulse contre le mur le plus proche. Le choc te coupe le souffle. Tu n'es pas la seule. Même invisible, Arseni a subi le même sort que toi, c'est certain. Mais difficile de dire contre quel mur il a attérit au vu des barrières de débris qui se sont formées le long des murs et de la marche principale.

« Vous êtes devenu bien lente... PROFESSEUR GRAYCE, insiste Harald en te fixant dans les yeux. »



Description de la pièce :

Le sortilège d'Harald a dressé des piles de débris partout où elles ont trouvé une paroi contre laquelle s'appuyer. Balayés les traces de sang et le reste, même certains des portraits des anciens directeurs et anciennes directrices gisent par terre, à l'indifférence la plus totale d'Harald. Le bureau ressemble de plus en plus à une décharge ou plutôt une regrettable tombe...

I'm the light in the darkness and the shadow on the ground. I'm everything... everything you ever wanted to know about silence.

 05/2039  La nuit des étincelles

Erin n'avait pas été assez rapide ! Harald avait réussi à esquiver son sort, une milliseconde avant qu'il ne le percute. Et, comble de malchance, la bibliothèque qui s'effondra à sa place n'eut pas le bon goût de lui tomber dessus. La riposte ne se fit pas attendre. Erin n'eut guère le temps de s’appesantir sur son échec avant de se sentir propulser vers l'arrière. Elle sentit la violence du sortilège contre sa poitrine avant de heurter le mur derrière elle. Le souffle coupé, quelques secondes assourdie par le vacarme, la potionniste jeta aussitôt un rapide coup d’œil alentour. La pièce était dans un triste état mais peu importait. Il serait toujours temps plus tard de réparer les dégâts. Nul doute qu'Arseni était lui aussi touché mais elle ne pouvait savoir où il se trouvait, ni s'il était conscient ou non. Elle ne pouvait donc compter que sur elle même. Et ignorer la position du directeur ne lui permettait pas non plus de choisir tous les sorts qu'elle avait en tête, au risque de le toucher lui aussi. Il fallait donc se faire une raison, elle ne pourrait pas neutraliser Harald en un seul coup.

*D'abord, faire une diversion. Ensuite, attaquer !*

Rapidement, elle mit un nouveau plan en place. Le souffle toujours court malgré plusieurs grandes inspirations, Erin se redressa et leva à nouveau sa baguette vers Harald. Il cherchait à la provoquer ? Elle allait s'arranger pour lui faire comprendre son erreur. Elle était nettement plus endurcie qu'à leur dernière rencontre et elle espérait que cela joue en sa faveur. Faisant appel à toute la maîtrise comportementale dont elle se sentait capable, elle afficha un visage parfaitement glacial, où nulle trace d'émotions ne filtrait. Elle prononça alors :

"Calvo furis !"

Et sans attendre le résultat de son sortilège, elle se déplaça vers le seul endroit où elle était à peu près certaine qu'Arseni ne se trouvait pas : à côté de la porte d'entrée. Elle espérait ainsi qu'il ne serait pas de nouveau touché si elle échouait encore une fois à déjouer les actions de l'auror.

~ Connexions principalement le weekend~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

 05/2039  La nuit des étincelles

Détail du calcul :

Reducio
Valeur de base de l'action : 35
+ TÉNACITÉ : 17 ( valeur de base + traits gryffondor dans la peau, ex-auror )
+ AMBITION : 5 ( valeur de base + trait orgueilleuse )

Taux de réussite de l'action : 57%
Résultat du lancé de dé à 100 faces : 90


Description de la situation :

Le choc physique que tu viens de subir y est sans doute pour beaucoup, mais une fois encore Harald se montre le plus rapide de vous deux. Ta nuée de chauve-souris ricoche sur un Protego savamment orchestré. La troupe de chauve-souris bifurque au contact de la barrière magique et se retourne momentanément contre toi. Tu n'y distingue plus grand chose pendant quelques secondes. Le temps que toutes les chauve-souris quittent le bureau par la porte d'entrée.

Description de la pièce :

Les chauve-souris forment un nuage compact au sein duquel tu n'entends ni ne distingue plus rien si ce n'est les cris stridents de ces infernales petites bêtes.

I'm the light in the darkness and the shadow on the ground. I'm everything... everything you ever wanted to know about silence.

 05/2039  La nuit des étincelles

Erin était maintenant profondément agacée et il lui fallait faire appel à toutes les notions durement apprises pour garder son calme apparent. Fini de jouer, elle n'avait plus qu'une seule pensée en tête, anéantir Harald et peu importe les moyens ! Le brouhaha affreusement assourdissant des chauve-souris autour d'elle ne faisait que renforcer sa détermination. Et puis, il fallait bien l'avouer, accentuait son énervement quant à avoir été déjouée deux fois ! Deux fois ! Certes, elle n'était plus une auror mais quand même, il était frustrant d'avoir les réflexes plus lents que son adversaire. Il avait beau être fort, elle était certaine qu'elle pouvait en venir à bout. Et la sourde angoisse qu'elle ressentait quant à l'état du directeur ne faisait que renforcer sa détermination. Il s'en sortirait, peu importait comment ! Elle sentait les ailes et même les griffes des bestioles sur elle mais, en cet instant, peu lui importait les blessures qu'elles allaient sûrement lui infliger. Elle se concentra pour se remémorer la scène telle qu'elle l'avait aperçu avant d'être aveuglée par le nuage noir de mammifères volants. Avec un peu de chance, Harald ne se serait pas déplacé. Elle pensait donc savoir où il se trouvait et pourrait peut être se débarrasser des chauve-souris tout en le blessant. Restait juste à espérer que la chance - car elle refusait de penser que c'était autre chose que ça - tourne en sa faveur.

Elle leva de nouveau sa baguette, la dirigeant sur les chauve-souris mais surtout dans la direction où elle pensait que se trouvait Harald, se concentra et pensa fortement :
* FLAMBIOS *

Il était temps de faire appel aux sorts imprononcés si elle comptait s'en sortir contre son adversaire. Ainsi n'aurait-il au moins plus un seul indice sur ce qui lui arriverait. Et, s'il n'entendait pas un mot, peut être penserait-il que les chauve-souris l'handicapaient au point de ne plus pouvoir faire un seul mouvement si ce n'est de lever vainement son bras armé ?

~ Connexions principalement le weekend~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

 05/2039  La nuit des étincelles

Détail du calcul :

Reducio
Valeur de base de l'action : 20
+ TÉNACITÉ : 17 ( valeur de base + traits gryffondor dans la peau, ex-auror )
+ AMBITION : 5 ( valeur de base + trait orgueilleuse )
+ CONNAISSANCE : 18 ( valeur de base + trait ex-auror )

Taux de réussite de l'action : 60%
Résultat du lancé de dé à 100 faces : 4


Description de la situation :

Le sortilège informulé a fonctionné. La ligne de feu dessinée par ta baguette magique oblige la nuée de chauve-souris à se scinder en deux groupes qui se précipitent d'autant plus vite vers la sortie que tu as cramé quelques bêtes. Ton champ de vision rétablis, tu découvres une immense main noire constituée de vapeur qui retient tout le corps d'Harald plaqué contre le mur. A peine as-tu le temps de comprendre ce qu'il se passe que ta ligne enflammée disperse cette vapeur et rompt le maléfice noir en même temps qu'elle atteint Harald à sa jambe valide. Harald crie de douleur. Sa robe s'enflamme comme une torche imbibée d'essence...

Description de la pièce :

Du coin de l'oeil, tu aperçois Arseni, debout, sa baguette tendue vers Harald. Il se tient à l'endroit où se trouvait son bureau avant qu'il ne soit réduit en miettes. Il t'apparaît plus pâle que dans ton dernier souvenir. Tu notes également qu'il a noué un garrot de fortune avec un bout de tissu autour de son bras gauche. Au moment où ton sortilège disperse la main noire, tu le vois vaciller sur place et finalement s'appuyer contre une colonne de pierre. Il est essoufflé. Plus que de raison.

I'm the light in the darkness and the shadow on the ground. I'm everything... everything you ever wanted to know about silence.

 05/2039  La nuit des étincelles

Dilemme quand tu nous tiens ! D'un côté, Erin ne pouvait sciemment pas laisser Harald se transformer en torche humaine. Non seulement, ce n'était pas humain mais elle ne voulait pas sa mort. C'eut été une fin trop douce pour un traitre de sa trempe. Elle souhaitait qu'il réponde à ses questions et qu'il soit ensuite remis aux mains des détraqueurs. Son avenir, ensuite, elle s'en moquait bien du moment qu'il le passait enfermé à jamais. D'un autre côté, elle ne pouvait pas rompre son sort au risque de prendre de violentes représailles. Elle n'avait donc qu'une solution : attaquer une nouvelle fois pour mettre son adversaire hors d'état de nuire et rapidement afin de pouvoir ensuite éteindre le feu.

Conviction renforcée par l'état piteux dans lequel se trouvait Arseni. La magie noire qu'il utilisait était de toute évidence à la fois puissante et extrêmement énergivore. Combien de temps tiendrait-il encore et surtout, pourrait-il résister à une nouvelle attaque ? La jeune femme l'ignorait et n'avait guère envie de le savoir. Pour ne prendre aucun risque, elle se décala de sorte à être à l'opposé de son supérieur. Ainsi espérait-elle qu'Harald ne pourrait pas les toucher tous les deux en un seul coup. Et afin de parfaire son oeuvre, elle le regarda en ricanant :


"Ça ne sentirait pas un peu le roussi par ici ?"

C'était mesquin et ça ne lui ressemblait pas vraiment mais il fallait qu'elle extériorise la haine qu'elle ressentait en ce moment et qu'elle détourne son attention. Encore valait-il mieux que ce soit au travers d'une raillerie qu'au moyen d'un sortilège impardonnable qu'elle se sentait, tout à coup, parfaitement capable de rendre très douloureux !

Elle s'exhorta une nouvelle fois au calme et opta pour la solution qui lui semblait la mieux adaptée pour pouvoir, une fois le duel terminé - car elle ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'il se terminerait comme elle le souhaitait - obtenir les informations auxquelles elle tenait tant. Elle se concentra, braqua une nouvelle fois sa baguette sur son adversaire.


*Dilludere !*

~ Connexions principalement le weekend~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

 05/2039  La nuit des étincelles

Détail du calcul :

Reducio
Valeur de base de l'action : 50
+ TÉNACITÉ : 17 ( valeur de base + traits gryffondor dans la peau, ex-auror )
+ AMBITION : 5 ( valeur de base + trait orgueilleuse )
+ CONNAISSANCE : 18 ( valeur de base + trait ex-auror )

Taux de réussite de l'action : 90%
Résultat du lancé de dé à 100 faces : 87


Description de la situation :

Alors qu'Harald se débat pour se défaire de sa robe de sorcier, ton sortilège l'atteint en pleine poitrine. Subitement, l'expression de son visage change alors qu'il jette négligemment sa robe sur le sol où elle continue de se consumer. Quelque chose dans son regard, le vide qui y réside, t'indique que son esprit est ailleurs et que lui-même n'est plus tout à fait ici. Il n'a même plus conscience de la blessure à sa jambe valide. Il plaque la main tenant sa baguette contre sa poitrine et s'incline, mais ce n'est ni à ton intention ni à celle d'Arseni. Comme s'il s'inclinait devant un fantôme qu'il est seul à pouvoir observer.

« Tout est en place monsieur, déclare-t-il en préservant sa position courbée. Tous les points de pression sont opérationnels. Cal, Aaron et Felipe n'ont désormais plus d'autre choix que de se joindre à nous. Je ne me fais aucune illusion quant à leur capacité à accomplir la tâche que je leur ai affectée... quoi qu'ils pourraient bien nous surprendre, mais ce n'est pas un problème. Ils feront quoi qu'il arrive une diversion parfaite qui me permettra d'atteindre le directeur de Poudlard sans rencontrer la moindre opposition. Seul à seul, il ne me résistera pas longtemps. Je peux vous l'assurer. Une fois que je l'aurais tué, le Secret sera levé et Poudlard ne sera plus caché de personne. Votre second pourra mener son armée de loups-garous dans l'enceinte du château, comme convenu, et dévaster tout ce qu'il y restera à dévaster. »

Arseni observe Harald puis te regarde du coin de l'oeil.

« Seul à seul, je n'aurais pas tenu très longtemps... te confirme-t-il d'un ton sans équivoque avant d'incliner sa tête comme pour te remercier à sa façon. »

Description de la pièce :

Arseni inspire et se détache de la colonne. Il descend ensuite la marche, lentement, et sa baguette toujours dirigé vers Harald il commence à tourner autour de lui.

I'm the light in the darkness and the shadow on the ground. I'm everything... everything you ever wanted to know about silence.

 05/2039  La nuit des étincelles

Si Erin connaissait parfaitement le sort qu'elle venait d'employer, elle ne s'était pas attendue à de telles conséquences. Elle qui pensait devoir utiliser du Veritaserum sur l'Auror, sans être certaine que cela fonctionnerait vu sa force d'esprit, obtenait une foule d'informations par un autre biais. Elle sentit son cœur se pincer quand elle comprit que Cal faisait partie des traitres. Certes la phase d'Harald laissait entendre qu'il n'avait guère le choix mais elle était quand même peinée de constater qu'il était dans le camp adverse. Mais chaque chose en son temps et il fallait profiter de l'opportunité pendant que le sortilège fonctionnait encore. Aussi, elle n'hésita pas une seconde pour enchaîner :

"A qui vous adressez-vous Harald ?"

Évidemment, elle risquait ainsi de lui mettre le doute quant à la véracité de la scène qu'il vivait mais elle était prête à réagir au quart de tour. C'est aussi pour cette raison qu'elle préféra s'abstenir de répondre à Arseni lorsqu'il fit la troublante révélation qui confirmait les dires d'Harald. Il était pourtant champion de duel, non ? C'était surtout sa modestie qui parlait. Du moins, Erin en était certaine tant elle avait confiance dans les capacités de son supérieur.

Mais n'étant pas elle-même une championne de duel comme avait pu l'être la très célèbre Alberta Toothil au 15ème siècle, la jeune femme devait penser à la suite des évènements. Et elle s'inspira de la célèbre duelliste et de son sort d'explosion pour agir. Laissant juste suffisamment de temps à Harald pour répondre à sa question, elle leva de nouveau sa baguette et, sans attendre que son sortilège précédent soit dissipé, agit de nouveau :


*Deprimo*

~ Connexions principalement le weekend~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

 05/2039  La nuit des étincelles

Détail du calcul :

Reducio
Valeur de base de l'action : 50
+ TÉNACITÉ : 17 ( valeur de base + traits gryffondor dans la peau, ex-auror )
+ AMBITION : 5 ( valeur de base + trait orgueilleuse )
+ CONNAISSANCE : 18 ( valeur de base + trait ex-auror )

Taux de réussite de l'action : 90%
Résultat du lancé de dé à 100 faces : 44


Description de la situation :

Au moment où tu lui poses ta question, Harald se redresse et secoue sa tête de gauche à droite, comme pour chasser un mauvais rêve. Mais à peine a-t-il le temps de reprendre pleinement conscience de la situation que ton sortilège fait s'effondrer les dalles sous ses pieds. Le sol se dérobe et l'entraîne inévitablement vers l'étage inférieur. Dans un élan de lucidité, il réussit néanmoins à s'agripper au bord du précipice que tu viens de dessiner quand tout d'un coup, à ta grande surprise, et à la sienne, les dalles s'effondrent une à une comme une série de dominos géants. La dalle à laquelle Harald s'accroche bascule dans le trou qui ne cesse de s’agrandir. Son cri se perd dans les grondements. Il est trop tard. Sous tes propres pieds, le sol se dérobe... tu glisses et entames une chute de plusieurs mètres. En levant les yeux, tu as juste le temps de voir Arseni se volatiliser en un nuage noir. Tout est fini.

Un peu moins de neuf mètres séparent le bureau du directeur du bureau désaffecté situé un étage en dessous. Tu vois le bureau du directeur disparaître dans un trou béant. Tu vois une pluie de débris chuter avec toi. Tu attends le choc, le terrible choc. Tu sais qu'il va venir. Tu sais que ce sera soudain et peut-être même si violent que tu ne t'en relèveras jamais.

Une pile de débris te tend les bras en bas. Mais soudain un épais nuage de fumée noire oblitère la lumière filtrant par l'énorme trou en haut. Une main en surgit et te saisit par l'avant-bras. Le geste est si soudain que ta baguette t'échappe. La saisit est brusque et tu sens un lourd tiraillement s'emparer de ton épaule déboitée au moment où ton corps se retrouve suspendu tout entier dans les airs. Dans le nuage noir, tu distingues alors les traits tirés d'Arseni.

Une dalle fend brusquement cette vision ténébreuse. La main te lâche. Ta chute dure une fraction de seconde. C'est à peine si tu as parcouru un mètre de distance. Tu glisses le long d'une dalle plantée obliquement dans le sol et atterrit sans encombre sur le tapis de débris. A quelques mètres de toi, à trois heures, Harald est étendu sur une pile de gros fragments de dalles, sa jambe valide est brisée au niveau du genou, sa jambe de bois a volé en éclats, son corps est couvert de sang mais tu remarques rapidement qu'il respire encore au mouvement précipité de sa cage thoracique.

Description de la pièce :

Un chaos de débris et de poussière virevoltant dans les airs, voilà tout ce qui t'entoure. Tu as beau chercher ta baguette du regard tu ne la trouves pas. Mais attiré par un grognement, tu aperçois Arseni étalé sur une pile de débris à onze heures. Il saigne au niveau de la tempe droite. Une énorme dalle est couchée sur son bras gauche et son épaule. Il remue faiblement, visiblement conscient.

I'm the light in the darkness and the shadow on the ground. I'm everything... everything you ever wanted to know about silence.
  Retour