Potions

Inscription
Connexion

Question d'orientation

La sixième année, une année relativement calme, le calme avant la tempête pour être exacte. Et la tempête ne tarderait pas à arriver, il s'agissait de la septième année à Poudlard, celle de tous les examens, de toutes les tentions et de tous les adieux... L'adieu à l'âge enfantin, au repos, à l'innocence douce, au repos, au temps libre... Bonjour aux tensions, aux cours et aux devoirs à rallonge, aux longues heures passées à la bibliothèque, la tête entre les mains, à chercher la solution à tel ou tel devoir et tout cela pour quoi ? Pour décrocher son dernier examen : les A.S.P.I.C. Cette épreuve n'était pas encore encrée dans les doutes et les peurs profondes de Rhéa, toutefois, elle entendait souvent Victoria, son amie serpentarde, en parler et, mine de rien, cela la faisait réfléchir. Bientôt, elle-aussi, elle serait en septième année et bientôt, il lui faudrait redoubler d'effort en cours (ce qu'elle ne craignait pas vraiment), mais surtout, elle devrait bientôt quitter l'école et entrer dans le monde adulte... pour quoi faire ? Quels étaient les choix qui s'offraient à elle ? Elle n'avait jamais vraiment réfléchit à la question aussi avait-elle décidé, ce matin, de poser la question à une personne de confiance : son professeur de potions et sous-directrice de Poudlard. Celle-ci l'avait toujours eue comme élève depuis son arrivée et connaissait sans doute son dossier, aussi pourrait-elle aidé la jeune fille dans ses doutes. C'est donc suite à un échange de hiboux que Rhéa se trouva, ce jour-là, à la porte du bureau de son professeur de potions, dans les sous-sols de Poudlard.

Rhéa frappa trois coups et attendit qu'on lui dise d'entrer. Lorsque ce fut le cas, elle poussa la porte et vint se présenter à Miss Grayce. L'esprit de la jeune fille s'embruma légèrement lorsqu'arriva son tour de parole. Elle n'avait pas vraiment réfléchit à la façon dont elle pourrait poser la question qui la taraudait. Que dire ? Pouvait-elle considérer la sous-directrice comme une conseillère d'orientation ? Pouvait-elle lui demander quelques renseignements sur les métiers que le monde magique proposait ou même lui demander lequel d'entres eux lui conviendrait le plus d'après ses compétences actuelles et les matières qu'elle avait choisie ? Ces matières d'ailleurs, pouvaient-elles bien avoir un point commun ? Un métier correspondrait-il à l'alliance des potions, des sortilèges, de la métamorphose, des soins aux créatures magiques et de la botanique ? Rhéa n'en avait pas la moindre idée. Pourquoi avait-elle choisit ses matières et pas d'autres ? Tout à coup, plus rien ne lui semblait être gravé dans la roche et miss Grayce devrait rétablir l'ordre dans sa petite tête d'adolescente en pleine crise existentielle.


" Bonjour professeur... comme je vous l'ai expliqué via mon hibou, j'aurai souhaité parler avec vous de l'avenir. " La jeune fille soupira en prononçant ce mot tant il était flou pour elle. " Pour être franche, je ne sais pas vraiment par où commencer, je ne sais pas ce que j'aimerai faire plus tard, mais j'ai bien peur de ne pas connaître non plus l'éventail des possibilités qui s'offrent à quelqu'un qui a suivi mon parcours scolaire et je me demandais si, en tant que sous-directrice vous pourriez m'orienter... ? "

Reprenant son souffle suite à cette longue phrase, Rhéa contempla la sous-directrice avec une légère appréhension. Espérant que celle-ci accepterait de la renseigner et ne l'enverrais pas à la bibliothèque ou à la dure réalité de la vie, lui disant de trouver sa voie en solitaire...

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Question d'orientation

Avec tous les chamboulements que subissait l'école, il était salvateur de pouvoir s'occuper de sujets courants et c'est ainsi qu'Erin Grayce avait interprété le hibou reçu de l'une de ses élèves, Rhéa Cristal. 6ème année, Serpentard, d'excellents résultats scolaires, participant à la renommée de sa maison en tant que co-équipière de l'équipe des Crochets d'Argent. Bref un élément sans souci qui lui apportait l'occasion rêvée de s'aérer les méninges l'espace de quelques heures. Au delà de son devoir d'aide envers ses élèves, c'était donc avec plaisir que la potionniste avait répondu favorablement à son hibou, demandant une entrevue. Elle attendait donc tranquillement dans son bureau la venue de l'adolescente, peaufinant un devoir pour les dernières années lorsqu'elle entendit trois coups frappés à sa porte.

"Entrez !"

Elle reposa sa plume et plia le parchemin qui se trouvait sur son bureau. Souriante, elle fît alors signe à la jeune fille de s'asseoir face à elle et l'écouta avec attention. Des conseils d'orientation, ce n'était pas la première fois qu'on lui en demandait. Et c'était toujours aussi délicat. Erin savait à quel point, en temps que professeur, elle pouvait avoir une grande influence sur ses élèves. Elle devait donc faire très attention pour orienter au mieux, sans pour autant que la décision vienne au final de sa part. Elle fit venir des tasses, du thé et du chocolat chaud sur le bureau, se donnant ainsi le temps de se remémorer le dossier de la Serpentard.

"Thé ou chocolat chaud, Miss Cristal ?"

Bon, elle savait parfaitement qu'elle continuait l'étude des potions. Et si elle ne se trompait pas métamorphose, sortilèges et botanique. Mais elle avait un doute sur la dernière matière... était-ce astronomie ? ou soin aux créatures magiques peut être ? Elle devait se résoudre à lui poser la question, pour l'orienter au mieux.

"Vous avez bien fait de venir me voir. On croit souvent que le passage des A.S.P.I.C. est la chose la plus dure à faire lors de sa dernière année mais croyez-moi, c'est une erreur. Mais d'abord, deux questions, une simple et l'une, nettement plus compliquée : quelles sont les matières que vous étudiez ? Et, peu importe que vous y soyez à l'aise ou non, quelle est la matière dans laquelle vous vous sentez le mieux ?"

~ Ancienne Professeur de Potions ~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

Question d'orientation

Rhéa était heureuse de voir que Miss Grayce la recevait avec plaisir et détente. Elle avait eu peur, l'espace de quelques instants de la déranger dans son important travail à double tranchant de sous-directrice de Poudlard et de professeur de potions. Toutefois, elle fit montre de son éternel sourire bienveillant, celui-là même qu'elle arborait en cours, et lui proposait même une boisson chaude, sans doute pour remonter un peu les températures. Les sous-sols n'étaient pas réputés pour être des lieux les plus chaleureux du château ! Suivant les instructions de son professeur, Rhéa s'installa en face d'elle à son bureau et la regarda plier son parchemin et regarda les tasses avant de répondre à la question.

" Chocolat chaud, merci. " Dit-elle.

La jeune fille savait que le chocolat était le pécher mignon de sa sous-directrice et, habituée à boire du thé à longueur de journée, elle trouva le changement bienvenu pour une fois. Attirant à elle une tasse de chocolat qu'elle garda entre ses paumes histoires de réchauffer un peu sa petite personne, Rhéa écouta attentivement les dires de sa sous-directrice et acquiesça silencieusement lorsque celle-ci lui dit que les A.S.P.I.C.S. n'étaient pas la partie la plus dure de l'année à venir. La jeune fille n'en doutait pas. L'examen final ne l'effrayait pas vraiment, mais le monde des adultes... Le grand saut dans le vide à la recherche d'un travail dans lequel s'épanouir... C'était tout à fait différent. Que pouvait-il bien exister dans le monde magique en dehors du travail des professeurs ou de celui de la gazette du sorcier... ? La demoiselle avait peur de quitter l'enceinte de l'école. Qu'y avait-il à l'extérieur ? Perdrait-elle tout contact avec l'intérieur du château, avec ses anciens amis et meilleurs amis, avec ses collègues serpents ? Elle espérait bien que non, mais, le meilleur moyen de se rassurer était sans doute d'écouter Miss Grayce et de commencer par répondre à sa question.


" J'ai choisi de conserver les potions, la métamorphose et les sortilèges. Je suis également des cours de botanique et de soins aux créatures magiques. " Commença Rhéa sans grand effort de mémoire, ce qui n'aurait pas été le cas si elle avait dû fournir le noms de ses divers professeurs... " Ma matière préférée... " soupira-t-elle, hésitante entre ses deux pôles d'intérêts principaux. " J'adore les potions, bien sûr... Toutefois, j'avoue que j'ai du mal à me décider entre la botanique et les soins aux créatures magiques. Ce sont deux domaines que j'apprécie tout particulièrement et ce sont les deux passions qui animent ma vie... Les plantes et les animaux... toutefois, je ne vois pas vraiment quel métier je pourrais exercer dans ces domaines... Poudlard recherche-t-il un garde-champêtre ou un éleveur ? " soupira-t-elle, convaincue d'avoir choisi une filière sans avenir.

Dès lors que ces paroles furent sorties de sa bouche, cette-dernière se tordit en une grimace d'autant plus terrifiante qu'elle représentait parfaitement l'état d'esprit de Rhéa qui avait peur, tout à coup, de se retrouver sans rien malgré ses bons résultats... Le monde sorcier recherchait-il des nouveaux travailleurs ? Le marché de l'emploi n'était-il pas bloqué ? Tant de questions qui se bousculaient dans la tête d'une jeune fille de seize ans comme, peut-être, elles s'étaient bousculées dans celui de Miss Grayce il y a des années de cela. Cette pensée fit sourire Rhéa et elle tenta de se détendre un peu en buvant une gorgée de chocolat chaud.
* Hum... délicieux ! *

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Question d'orientation

Contrairement à ce que la Serpentard aurait sûrement parié, la sous-directrice opta pour une grande tasse de thé à la bergamote. Elle en aimait le parfum qui lui rappelait son enfance tant sa mère en buvait. Tous les jours, qu'il fasse chaud ou froid, qu'elle soit pressée ou non, Heather Summer commençait sa journée par une tasse fumante et fortement parfumée. Toute la famille savait d'ailleurs qu'il était inutile de chercher à lui parler avant qu'elle n'ait bu son précieux breuvage. C'est d'elle que la jeune Erin avait bénéficié des conseils lorsqu'elle avait été en âge de se demander ce qu'elle voulait faire de sa vie. Lorsqu'elle avait douté pouvoir être une Auror. Elle avait toujours su mettre de côté ses propres sentiments pour conseiller au mieux ses enfants et Erin savait qu'il avait dû lui en coûter de l'aider dans un choix de carrière qui pouvait mettre un terme à sa vie prématurément. Il lui était, du coup, toujours étrange d'endosser ce rôle, même après toutes ces années. Étrange mais agréable...

Soins aux créatures magiques et botanique, donc ? Un éventail de possibilités s'ouvrait pour la jeune fille. Surtout en ayant poursuivi l'étude des potions en symbiose avec la botanique. La jeune femme croqua un biscuit et but une gorgée de thé avant de répondre :


"Eh bien, pour rester dans votre domaine de prédilection, plusieurs choix s'offrent à vous. Garde-champêtre, certes..."

Elle esquissa un sourire et regarda d'un air espiègle la jeune fille avant de poursuivre.

"... mais vu vos résultats scolaires, vous pouvez envisager bien d'autres carrières ! Avez-vous pensé, par exemple, à être guérisseuse pour animaux ? Vous savez, il existe des établissements équivalents à Sainte Mangouste pour les créatures magiques et bon nombre d'eux sont à la recherche de personnels qualifiés. Vous pouvez aussi être éleveuse bien sûr si vous souhaitez être en contact avec une espèce particulière. Ou encore, si vous préférez être moins exposée, pouvez-vous vous orienter vers la recherche... que ce soit pour le soin aux créatures magiques ou pour celui des sorciers, en bénéficiant de ce que nous offre la nature."

Elle marqua un léger temps d'arrêt et enchaîna :

"Et ce n'est là qu'une infime partie de ce qui s'offre à vous ! Quel serait votre idéal ? Travailler en extérieur ? Au contact ? De façon manuelle ou plutôt intellectuelle - non pas bien sûr que l'un soit incompatible de l'autre, évidemment !"

~ Ancienne Professeur de Potions ~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

Question d'orientation

La professeur de potions décida de prendre un thé à l’odeur forte et relativement étrangère à l’odorat de la demoiselle. Celle-ci avait choisi un chocolat chaud et, lorsqu’il apparut, elle n’avait pas tardé à le prendre dans sa main histoire de se réchauffer un peu. L’endroit avait beau être aussi accueillant que possible, le soleil n’y luisait pas et les sous-sols avaient cette fâcheuse tendance à ne pas avoir d’ouverture sur l’extérieur. De plus, le fond de l’air reflétait cette fraîcheur qui leur était propre. Mais celle-ci fut rapidement oubliée avec l’apparition de petits gâteaux et la première gorgée chocolatée avalée. Se délectant du breuvage, Rhéa écouta attentivement les dires de son professeur, sans doute s’attendait-elle à une révélation… à trouver enfin sa voie ?

« Eh bien, pour rester dans votre domaine de prédilection, plusieurs choix s’offrent à vous. Garde-champêtre, certes mais vu vos résultats scolaire, vous pouvez envisager bien d’autres carrières ! Avez-vous pensé par exemple à être guérisseuse pour animaux ?... »

Pour être honnête, non, Rhéa n’y avait jamais songé, ni même à aucun des autres métiers que son professeur proposa : éleveuse –si elle voulait se spécialiser dans une espèce animale particulière-, ou bien chercheuse… dans le domaine des soins aux animaux ou aux êtres humains. Étrangement, cette dernière possibilité ressemblait étrangement aux responsabilités d’un potionniste spécialisé dans les onguents et les potions de soins en tous genres. Toutefois, même si Rhéa pensa que le professeur était influencé par son propre métier, elle dû reconnaître que connaître parfaitement les plantes et les créatures magiques avait un intérêt certain puisqu’elle en connaissait également les propriétés. Sans doute pourrait-elle, grâce à cela, créer une potion de soin ou un poison puissant en se contentant d’utiliser les éléments naturels tels que les plantes et les animaux… N’était-ce pas déjà ce qu’elle faisait lorsqu’elle suivait les cours de potions ? Sans doute cela allait-il au-delà de suivre une simple recette… Ce que lui proposait la sous-directrice était de créer… De laisser libre court à sa tête bien pleine et à son imagination débordante pour fabriquer la potion de demain dans le chaudron de l’avenir… Alors que Rhéa rêvait déjà à de telles possibilités, son interlocutrice lui posa quelques questions afin de préciser ses pensées et sans doute les métiers qui pourraient s’offrir à elle.

« Eh bien… je n’y ai jamais vraiment réfléchi… Je crois que je suis sûre d’une chose toutefois, j’aimerai rester dans cette école. J’ignore si c’est possible, mais j’aime beaucoup être au contact des autres, des élèves notamment et j’aime leur apprendre des choses, les voir évoluer, grandir, changer. Je ne dis pas que je souhaite obtenir un poste de professeur, loin de là, l’équipe actuelle est très compétente, cela va s’en dire… Mais qui sait, peut-être qu’après des études supérieures je pourrais venir remplacer miss Pomfresh qui commence à se faire vieille… ? J’aime beaucoup l’idée de « créer » des choses moi-même. Découvrir et fabriquer des potions de soins ou ayant un tout autre pouvoir semble être amusant, mais il me faudrait des cobayes pour constater les effets de mes préparations… croyez-vous que dans le monde et dans la vaste gamme des citoyens sorciers Londoniens il en existe d’assez fou pour se prêter à ce ‘jeu’ ? L’élevage me semble bien moins satisfaisant en revanche, je me sentirai coupable d’enfermer des créatures dans le seul but de les voir se multiplier pour accroître mes gains… Je trouve cela relativement malsain pour être honnête… Pensez-vous que Poudlard recherche un personnel ? » Demanda-t-elle finalement, pleine d’espoir, s’imaginant revenir après de plus ou moins longues études dans l’école de son enfance et voir, tout au long de sa vie, des élèves de toutes sortes défiler dans l’enceinte de sa jeunesse…

Son regard se plongea dans les méandres de son chocolat chaud, tourbillonnant sous l’influence de la cuillère qui s’y trouvait. L’avenir… C’était réellement une vaste question et la jeune fille le craignait de jour en jour… Elle ne voulait pas quitter cette école qu’elle adorait tant… avait-elle peur du monde extérieur ? De ce qu’il pouvait lui offrir ? Pensait-elle qu’il ne serait pas à la hauteur de ce qu’elle avait vécu dans l’enceinte de Poudlard ? Sans doute… après tout, les enfants ne craignaient-ils pas toujours l’inconnu ?

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Question d'orientation

Travailler à Poudlard ? Le souhait de la jeune fille était tout à fait louable mais Erin souhaitait avant tout lui faire comprendre qu'elle n'avait pas qu'une seule possibilité. Elle savait trop bien les ravages que pouvaient engendrer l'échec d'un rêve lorsqu'il était à ce point-là difficile à atteindre. Car l'école de magie avait besoin d'un nombre assez limité de personnels et comment prévoir des années à l'avance la disponibilité d'un poste ? Certes, ce n'était pas impossible mais il aurait été dommage - voir même du gâchis - que la Serpentard soit démotivée si elle n'obtenait pas ce qu'elle voulait. La sous-directrice se para donc de son sourire le plus amicale et inspira un grand coup avant d'être totalement honnête avec son élève :

"Vous avez toutes les capacités pour travailler au sein de Poudlard. Mais vous devez aussi avoir conscience que la disponibilité d'un poste est quelque chose de très aléatoire. Rien ne prouve que l'école aura besoin de quelqu'un lorsque vous aurez terminé vos études. Aussi, si vous souhaitez continuer dans cette voie, je vous incite fortement à penser à un plan B. Ne serait-ce pour quelques années, en attendant d'avoir l'opportunité que vous attendez !"

Des cobayes pour des expérimentations ? Erin ne put s'empêcher d'afficher un sourire encore plus franc. Rhéa Cristal n'avait aucune idée de ce que les gallions pouvaient faire. Tout comme certains moldus acceptaient, moyennant finance, de tester certains médicaments dans leurs hôpitaux, les sorciers avaient aussi le même type de pratique. Bien sûr, les expérimentations étaient régulées par le Ministère et il fallait obtenir une licence particulière pour ainsi faire des essais mais au final, ce n’était pas particulièrement compliqué à obtenir. Le plus difficile dans la recherche était d'obtenir le financement adéquat ! Sauf si la jeune sorcière décidait de mettre ses talents au service de Sainte Mangouste et alors là, tout serait nettement plus simple.

"Les cobayes, ce n'est pas compliqué à trouver, croyez-moi. Mais si vous voulez faire de la recherche indépendante, c'est surtout le financement de votre laboratoire que vous aurez du mal à avoir. Dans ce cas-là, mieux vaut vous orienter vers Sainte Mangouste. Quant à l'élevage, tout dépend le but que vous lui donnez. Notre garde chasse s'occupe des sombrals qui nous sont fort utiles, comme vous le savez. Et je vous assure qu'ils ne sont pas enfermés, et encore moins pour son bénéfice. Vous pouvez développer une relation de confiance avec les créatures qui, alors, se feront une joie de vous rendre service."

La potionniste ne voyait pas comment aider mieux son élève. Elle ne pouvait que lui donner matière à réflexion mais l'important était surtout qu'elle avait besoin de discuter avec les bonnes personnes pour se faire une idée plus précise. Aussi, rajoute-t-elle avant de plonger une nouvelle fois ses lèvres de son délicieux thé :

"Peut-être devriez-vous en discuter avec Hagrid, Miss Pomfresh - au passage, je dois vous dire que Ludmila n'est pas bien vieille - ainsi qu'avec Sir Gardner pour avoir une idée plus précise des métiers que vous pourriez envisager ? On pourrait même sûrement vous obtenir une entrevue avec un médicomage, si vous le souhaitez !"

~ Ancienne Professeur de Potions ~
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira. Dites lui que la peinture n'est pas sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

Question d'orientation

Rhéa écouta son professeur de potions avec beaucoup d'attention. Les opportunités qui s'offraient à elle semblaient tout à coup se démultiplier à la folie. Tant de possibilités, c'était vraiment... magique ! Oui, magique était le mot le plus approprié. Aucun de ces métiers ne ressemblaient aux métiers moldus plan-plans et ennuyeux à mourir ! Par chance, son professeur de potions ne lui avait pas encore parlé du ministère ! Jamais de la vie ! C'était vraiment l'endroit qu'elle trouvait le plus ennuyeux au monde, des problèmes à régler, de la paperasse, des milliers de lois à connaître et à ne pas enfreindre ! Ce genre de poste impliquait définitivement beaucoup trop de restriction pour que la jeune femme puisse pleinement s'épanouir. Alors que le professeur Grayce abordait le sujet des postes professoraux, exprimant le fait que leur disponibilité était aléatoire - ce que Rhéa n'avait pas vraiment imaginé, pensant sans doute que, si elle ne pouvait être engagée à Poudlard faute de poste, elle pourrait toujours se rendre à Beauxbâtons ou dans une autre école de magie où ses pouvoirs et ses connaissances pourraient être reconnues et suffisantes pour pratiquer l'enseignement. Toutefois, elle devait maintenant se mettre en tête de trouver une solution de rechange, du moins pour quelques années qui, si elle était chanceuse, seraient sans doute rapidement écoulées ! Réfléchissant à ce qu'elle pourrait faire en écoutant miss Grayce d'une oreille distraite, elle repensa à son ancienne école, Beauxbâtons et à ce qu'elle y apprenait. Soudain, elle repensa à des cours particuliers qu'elle avait reçus lors de son apprentissage et qui pourraient certainement se révéler utile aujourd'hui. Qui sait, peut-être que... si elle en parlait à Miss Grayce... Oui ! C'était certainement le meilleur moment du monde pour évoquer le sujet ! La jeune femme laissa alors son professeur terminer ses phrases en l'écoutant attentivement, au cas où cela puisse évoquer quelque chose d'autres dans son cerveau en ébullition.

" Vous pouvez développer une relation de confiance avec les créatures qui, alors, se feront une joie de vous rendre service. Peut-être devriez-vous en discuter avec Hagrid, Miss Pomfresh - au passage, je dois vous dire que Ludmila n'est pas bien vieille - ainsi qu'avec Sir Gardner pour avoir une idée plus précise des métiers que vous pourriez envisager ? On pourrait même sûrement vous obtenir une entrevue avec un médicomage, si vous le souhaitez ! "

Voici encore une idée qui était intéressante ! Elle devait trouver des personnes avec qui parler de son idée, de son projet, de son nouveau but dans la vie, de ce qui allait occuper ses années à venir et... et pour cela, elle devait commencer à l'évoquer avec Miss Grayce qui pourrait certainement lui conseiller d'autres personnes à contacter, voir même lui proposer son aide. Après tout, les êtres humains ont souvent des talents cachés, et les sorciers, bien plus encore !

" Professeur... j'ignore si c'est vraiment le meilleur moment pour en parler, mais je viens de me remémorer de quelque chose que j'ai appris à Beauxbâtons. Rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de mes longues heures de ballet sur balai, même si j'en garde un souvenir époustouflant... Hum... Je disais donc, lors de mon passage à Beauxbâtons, un professeur m'a prise sous son aile, en cours du soir, afin de m'initier à un art assez particulier et délicat... Il s'agit là de quelque chose qui n'est pas enseigné à Poudlard à ma connaissance, toutefois, même si je n'ai appris que quelques rudiments primaires, je trouvais chacun de ces cours extrêmement intéressants et passionnants ! Je pense que je souhaite me tourner vers cette voie qui prendra sans doute du temps, qui demandera de l'endurance, de l'implication et beaucoup de détermination, mais je suis sûre de pouvoir y arriver et je suis certaine que ces années d'entraînement et d'apprentissage seront parfaitement bien utilisées ! "

Sur ces mots, la jeune fille attendit la réaction de son professeur avant de se rendre compte qu'elle n'avait, à aucun moment évoqué de quoi il s'agissait. Levant les yeux au ciel dans un soupir, elle ne put s'empêcher de penser qu'avec une pareille tête en l'air, elle n'avait sans doute pas l'air très crédible aux yeux de la sous-directrice qui lui faisait face. Aussi tenta-t-elle de retrouver une certaine contenance, mimer un suspens inutile avant d'annoncer d'un ton un peu plus sec qu'escompté son dessein.

" Il s'agissait d'une formation afin de devenir Animagus. Cela me permettrait de me rapprocher plus facilement des animaux que je serais sans doute amenée à côtoyer au quotidien et d'en apprendre jusqu'au fonctionnement interne. Je pense que cette formation, en plus de me sembler particulièrement intéressante, est un défi que je souhaite me lancer et qui me permettra d’accroître davantage mes connaissances du monde animal et plus particulièrement des créatures magiques, tout spécialement si je peux me fondre dans la masse, interagir avec elles sans être crainte à cause de mon apparence humaine et qui sait, peut-être que cette possibilité pourrait faire avancer notre connaissance du monde magique. Les animagus préférant habituellement utiliser leurs capacités si exceptionnelles au service du ministère et non de la science... "

Suite à ces quelques explications et cet élan soudain de motivation pour quelque chose qui avait attrait à son avenir, Rhéa espérait que le professeur Grayce serait capable de lui indiquer une voie à suivre afin de pouvoir suivre une telle formation. Peut-être qu'un fantôme, un centaure ou n'importe quel autre sorcier mystérieux de la connaissance de son professeur serait à même de l'aider pendant qu'elle était à Poudlard ou dans ses premiers pas de femme adulte. La jeune femme se figea alors sur son siège, dans l'attente d'une réponse de son professeur, sentant que ce rêve soudain pour son avenir tenait dans les mains de la femme qui se tenait devant être. Tout pouvait chavirer d'un moment à l'autre, sur un "oui" ou un "non" soufflé dans un coin de bureau sombre... Rhéa retenait son souffle et attendait avec une impatience palpable la réponse de son professeur préféré.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~